La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles (pv Aaron)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles (pv Aaron)   Dim 14 Sep - 20:03

Maël ∞ Aaron
Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles


Un craquement sec de bois mort. Aussitôt, je me figeai. Mes yeux tentèrent de percer l’obscurité complète. Mais les ramures altiers des arbres de la Forêt interdite empêchait la lumière des étoiles de m’atteindre. Malgré ma toute nouvelle acuité vampirique, j’avais du mal à me repérer. Je tendis l’oreille, aux aguets. Ma respiration s’était faite plus basse, mon attention entièrement focalisée sur ce que je pouvais entendre. Au beau milieu de la nuit, l’auteur de ce son ne devait pas provenir d’un élève de l’école. C’est là qu’une odeur chatouilla mes narines. Une effluve animal reconnaissable. Je me retournai. La biche se mit à courir. Je voyais sa forme fine tandis qu’elle s’éloignait à bonds gracieux. Poussant un soupir, je continuais ma route. J’avais envie de trouver une clairière, un endroit où la lumière lunaire donnerait à la forêt cet aspect si magique. Une partie de moi était venue ici pour se nourrir. L’autre voulait simplement s’extasier face à la beauté de la nature. Je haïssais ma nature vampirique qui  m’empêchait de profiter entièrement de ce moment. Et par la même occasion, je maudissais Aaron, même si je savais que cela ne servait pas à grand chose. Nous ne faisions que nous éviter dans les couloirs de Poudlard. C’était peut être mieux ainsi. Mais au diable Aaron ! Il n’avait pas à parasiter mes pensées même si pour l’instant, il était l’unique responsable du fait que j’étais ici, seule à une heure tardive à tenter d’apercevoir une quelconque créature blessée qui aurait besoin de ma sollicitude. Je ne voulais pas infliger une plaie à un animal mais je devais cependant me nourrir. La soif n’avait rien d’insupportable mais je préférais prendre des mesures pour ne pas attendre le moment où elle me paraîtrait intenable. Toutes ces précautions, ces règles personnelles que je m’étais faites devaient paraître ridicule, mais j’y tenais.
J’aurais voulu qu’Eden soit avec moi en ce moment. Lui seul aurait pu rendre cette corvée agréable. Je me mis alors à courir comme pour fuir toutes ces contrariétés. A grondement sourd à ma gauche attira mon attention. Les informations visuelles, auditives et sensorielles se répercutèrent dans mon cerveau si rapidement que je ne pus les classer rationnellement. La biche. L’odeur du sang. Et surtout le loup qui me fixait.




code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1456
Date d'inscription : 16/02/2014
Multicomptes : Juda, Stanley Tsukasa & Satoru
MessageSujet: Re: Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles (pv Aaron)   Dim 21 Sep - 16:35


Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles


C’était une soirée comme les autres dans la foret interdite. Enfin comme les autres depuis que j’étais devenu un vampire. Malheureusement on s’y faisait. On vivait avec. Enfin si on peut appeler ça une vie. Fallait bien que j’essaye de trouver des avantages à ma nouvelle condition. Même s’il n’y en avait pas beaucoup. Non ne pas repenser a ce soir ou j’avais complètement perdu le contrôle. Maël … Je ne l’avais pas recroisé depuis et une part de moi ne voulais pas la recroisé. Ouais je refusais totalement d’avoir la vérité en face. Je refusais totalement de voir ce que j’avais pu faire d’elle.

Enfin ce n’étais pas le moment de penser à ça. Pour l’heure j’avais décidé de faire quelque chose d’assez dangereux pour changer. Me transformer en loup. J’avais essayé avec Salem une fois. Ça avait été une véritable catastrophe. Faut dire que visiblement ce genre de métamorphose demandait sans doute beaucoup d’expérience. Et j’avais beau me prendre pour le centre du monde. Le meilleur incontestablement là je devais avouer que ça avait encore été un échec. Que ma condition de vampire était un échec de toute façon. Mais peut être qu’un jour je serais comme ce type étrange que j’avais rencontré à Pré au Lard.

J’avais donc prit ma forme de loup avant de me mettre à chasser une bête. J’étais un loup a la fourrure entièrement blanche et me revoilà totalement hors de contrôle. Je voulais juste tuer cette biche. La saigner. Boire son sang. Aaron était bien loin et j’avais fini par tuer la biche avant de me nourrir de son sang et de sa chair. Puis soudain quelque chose venait de surgir devant moi. Non quelqu’un. Qui avait une odeur familière. Un autre vampire. Une fille. Maël. Je restais la a la fixer. Est-ce que je commençais à reprendre un peu mes esprits ? Allez savoir. En tout cas elle n’était pas comestible elle. Il fallait peut être que je me retransforme. Mais … Ce n’était pas si simple de refaire machine arrière.

___

>
Aaron Drake Rembrandt
Now I'm here and my pain is my companion. Now I know it wasn't meant to heal... the cut is way too deep. No more wasted years of sacrificial bleeding. I'm the master of the war inside me
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles (pv Aaron)   Lun 22 Sep - 16:33

Maël ∞ Aaron
Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles


Je ne bougeais plus d’un cil. L’odeur du sang sublimait tout, et je sentis une démangeaison me traverser la mâchoire, accompagnée d’une envie viscérale de mordre quelque chose. Alors comme ça, on était pas obligé de mourir de soif, pour éprouver ce désir de sang…Je serrai les dents, mes yeux fixés sur le loup  qui dévorait à présent la biche. Ce fut sans doute un instinct purement animal de conservation, qui m’empêcha d’aller vers la pauvre créature qui agonisait devant mes yeux pour tremper mes doigts dans ce liquide écarlate qui coulait à flot. Mes lèvres étaient sèches. Mon corps restait raide, incapable de se mouvoir, tandis que je considérai avec méfiance l’autre prédateur qui se chargeait de sa proie. Puis le carnivore se retourna vers moi une fois sa besogne terminée. Immobile, comme moi. Ce ne fut lorsque j’entendis mon souffle heurté que je compris que j’avais retenu ma respiration pendant la durée de son repas. Les secondes passèrent tandis que j’observais le bel animal à la fourrure blanche, à seulement quelques mètres de moi. Il était magnifique. Une perfection naturelle que les humains devaient de loin envier. Il ne sembla pas vouloir m’attaquer, c’est pourquoi je me détendis légèrement. Le désir de le voir de plus près fut plus fort que mon instinct de conservation, je m’avançais d’un pas, puis de deux, les yeux ancrés dans les siens. Son regard avait quelque chose de si….humain en somme. Une lueur d’intelligence pure y flottait. Pourtant ce n’était qu’un loup ! J’étais fascinée. Lentement, je me baissais pour fléchir les genoux, quasi accroupie pour être à sa hauteur. Je ne pensais plus très clairement, comme si j’évoluais un peu hors du temps. J’avais faim, soif, les deux à la fois et j’aurais pu éprouver de l’agacement de me sentir aussi embrouillée.  Lentement, comme si je me prenais pour une étoile de mer flottant dans son liquide, je tendis la main vers le loup dans l’espoir d’effleurer légèrement son pelage. Il y avait grande chance qu’il montre les crocs ou qu’il me morde. Mais je m’en fichais, s’il me mordait, je lui rendrais la pareil. C’était puéril de penser ainsi mais je ne voulais pas avoir peur. Je voulais profiter de cet instant en apesanteur, luttant contre l’envie de m’agenouiller auprès de la dépouille de la biche, dans l’espoir de récupérer quelques gouttes de sang. Le silence, si pur et intact. Rien ne semblait pouvoir le troubler.  




code by Silver Lungs


HRPG :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1456
Date d'inscription : 16/02/2014
Multicomptes : Juda, Stanley Tsukasa & Satoru
MessageSujet: Re: Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles (pv Aaron)   Sam 27 Sep - 18:38


Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles


Mouais on ne pouvait pas dire que Mael soit du genre a avoir peur du grand mechant loup. Ou du grand mechant Aaron. J’aurais peut etre eu peur a sa place. Enfin … Si j’avais su que le loup en lequel je me transformais me rendait totalement hors de contrôle. Mais faut croire que l’odeur vampirique de la jeune serdaigle semblait doucement me ramenner sur terre. Je la regardait dans les yeux comme si … Comme si ça allait me reveler quelque chose. Et il faut croire que ça avait marché puis ce que lorsqu’elle se rapprochais de moi ce fut un peu comme si tout mes souvenirs venaient de revenir d’un coup.

J’etais Aaron Drake Rembrandt, membre d’une famille renommée de sang pur. Eleve a Serpentard. Vampire. Oui j’etais devenu un vampire et actuellement j’etais dans la foret interdite sous forme de loup. Tout me revenait. Et alors que la main de Mael effleurait doucement la fourrure du loup je venais de reprendre forme humaine. Enfin … Je sais que je n’avais sans doute plus grand-chose d’humain mais … Soit. C’est un peu perdu que je fini par grogner son nom :

- Mael …


Non je n’aimais pas qu’elle me voit en situation de faiblesse comme ça. J’avais failli perdre le contrôle de moi-même. La derniere fois c’était Salem qui m’avait aidé. Et la c’était Mael. Enfin je n’allais pas lui dire. Peut etre qu’elle ne s’en serait pas rendu compte. Dire que j’avais évité la confrontation avec elle tout ce temps … Mais maintenant j’etais comme qui dirait … Coincé.

- Toi aussi t’es venue te nourrir ?

Est-ce que j’etais sympa et que je la laissais se nourrir du sang de ma proie ? Je lui devais bien ça. Je m’ecartais un peu de la depouille de la bête avant de lui faire signe de se servir.

HJ : M’en doutais


___

>
Aaron Drake Rembrandt
Now I'm here and my pain is my companion. Now I know it wasn't meant to heal... the cut is way too deep. No more wasted years of sacrificial bleeding. I'm the master of the war inside me


Dernière édition par Aaron D. Rembrandt le Mer 1 Oct - 13:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles (pv Aaron)   Dim 28 Sep - 12:23

Maël ∞ Aaron
Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles


Mes doigts atteignirent enfin la douce fourrure du loup. Je sentis un sourire effleurer le coin de mes lèvres, appréciant ce contact. Puis la silhouette majestueuse de l’animal se troubla. Surprise, je sursautai. Un animagus ? Ce ne fut que lorsque la silhouette humaine prit les traits d’Aaron que je réalisai que j’avais toujours la main sur son épaule. Vivement, je la retirai et reculai d’un pas. Aaron. Aaron ?! Je ne m’attendais pas à le voir, et surtout sous cette magnifique forme animale qui lui allait beaucoup mieux. Le moment magique avait éclaté comme une bulle de savon, me ramenant à une réalité beaucoup moins onirique. La frustration passa rapidement à l’irritation. Il avait tout gâché ! Pourquoi s’était il retransformé en humain ? J’étais à présent obligée de regarder ce visage que j’avais pris soin de maudire ces dernières semaines. Tout ce temps, nous nous étions fuis mutuellement, et maintenant, nous nous retrouvions dans cette situation, aussi gênante l’une que l’autre, parce qu’il fallait à présent, parler. Je croisai les bras, tandis que sa question manqua de me faire exploser. Il ne manquait pas d’humour ! Me demander cela comme si de rien était, avec courtoisie, alors que c’était quand même à cause de lui que j’étais devenue vampire. Quand il s’écarta pour me montrer la proie, j’eus la folle envie de lui balancer une droite, mais la vue de sang annihila mes dernières réserves de volonté. J’inspirai, et la seconde d’après, j’étais auprès de l’animal, tandis que le goût si délicieux de son sang m’emplissait la bouche. Cela manquait de dignité mais bon…Je finis par me redresser, essuyant le coin de mes lèvres du revers de la main.
Puis je toisai Aaron sans aménité :

- Je suis censée te remercier pour cette générosité ?
ironisai-je, j’imagine que dans ton esprit cela rachète ce que tu as fait. Et bien détrompe toi, cela ne rachète rien du tout. Si j’ai besoin de me nourrir, c’est à cause de TOI.

J’avais légèrement élevé la voix, puis je me rendis compte que cela ne servait à rien de lui hurler dessus, je valais bien mieux que ça.
Levant les mains, paumes en l’air, comme en signe d’apaisement, je poursuivis :

- Mais je n’attends pas des excuses de ta part. Non, en fait j’attends juste de savoir si tu as le courage d’assumer tes erreurs.

Une pause. Puis :

- Mais je me doute bien que tu es trop lâche pour cela.

Je le défiai du regard, lui montrant toute la rancœur que j’avais envers lui
 




code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1456
Date d'inscription : 16/02/2014
Multicomptes : Juda, Stanley Tsukasa & Satoru
MessageSujet: Re: Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles (pv Aaron)   Mer 1 Oct - 13:00


Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles


C’était presque agréable comme moment. Mais oui j’avais mis rapidement fin a tout ça. Parce que sinon si je n’avais pas profité de cet eclair de lucidité je n’aurais peut etre jamais pu reprendre forme humaine avant demain matin. J’avais interrompu cet instant. Et je crois que Mael m’en voulait. Mais pas uniquement pour ça. J’avais ruiné sa vie en l’espace que même pas dix minutes quand je l’avais vidé de son sang l’autre jour. Et je m’en voulais. Pas que j’etais particulierement le genre de type a avoir de l’empathie pour les autres et surtout pas les sangs impurs comme elle. Mais je comprenais un peu ce qu’elle pouvait ressentir. Un peu. Je suppose que de partager ma proie avec elle n’y changerait rien. Elle n’avait pas refusé de boire le sang de la biche. Mais en même temps les vampires en presence de sang avaient du mal a resister a l’envie de sang. Je n’echapperais pas longtemps a ses reproche je suppose et je restais impassible en comprenant sa colere :

- Non … Je pense comprendre un peu ce que tu ressens. Enfin même si pour toi ce sera quand même plus facile je suppose.

Quoi ? Egoiste moi ? Un peu. Mais ma mere était connue pour etre la directrice du departement de regulation et du contrôle de regulation des creatures magique et qui luttait activement pour que vampire et loup garou soit traité comme des animaux. D’ailleurs si elle pouvait les massacrer comme le faisait mon père avec les moldus elle n’hesiterais pas. Mais soit. Je ne connaissais pas la vie de Mael.

- Je suis pas le seul fautif dans l’histoire tu sais ? Quelle idée de saigner devant un vampire …


Un sourire. Si elle s’attendait a ce que je rampe a ses pieds elle se trompait. J’avais trop d’amour propre pour ça. Et puis elle restait une née moldue non ? … Mouais en fait elle était comme moi. Peut être que je devrais être quand même plus compatissant. Je perdais un instant mon sourire avant de finir par declarer :

- De toute façon les excuses, ou même assumer mes erreurs ne changeront rien a ce que tu es devenue Mael …

Je soupirais en regardant un peu ailleurs en mettant fin a notre duel de regard. Pour une fois je capitulais un peu. J’aurais jamais imaginé me retrouver dans une telle situation en fait.


___

>
Aaron Drake Rembrandt
Now I'm here and my pain is my companion. Now I know it wasn't meant to heal... the cut is way too deep. No more wasted years of sacrificial bleeding. I'm the master of the war inside me
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles (pv Aaron)   Ven 10 Oct - 17:03

Maël ∞ Aaron
Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles

La répartie d’Aaron m’irritait. Il m’était facile de le fusiller du regard tandis que tous les mots sarcastiques me restaient coincés dans la gorge. Bien évidemment, selon lui il était tout excusable vue que c’était de MA faute si je m’étais vidée de mon sang. Je m’étais entaillée….une toute petite coupure de rien du tout, et lui en tant que parfait gentleman, n’avait fait que rendre service de me saigner à blanc…..Quelque fois je me demandais ce qui m’empêchait ainsi de dévoiler au grand jour ce qui parcourait mon cerveau.  Cependant, son sourire m’adoucit.  Sa dernière phrase comme une sentence obscurcit mon humeur.
Il avait parfaitement raison. C’était ça le pire. Que quoiqu’il dise, quoique je fasse à présent, je ne pourrais strictement rien changer à ma nouvelle nature. Je ne voulais pas qu’il voit cet éclat de tristesse dans mes yeux, je détournai le regard, me mettant de profil un instant pour trouver une réplique acide à souhait.
Mais rien ne vint.
Nous regardions à présent tous deux ailleurs. Une situation bien gênante, car en vérité, j’avais l’impression que nous ne savions plus quoi ajouter. Ce qui était fait et fait. Et maintenant il fallait avancer. Oui mais où ?

- Qu’est ce que nous allons faire maintenant ? demandai-je doucement brisant le silence, continuer à vivre comme si de rien était, tout en priant qu’aucun élève de l’école n’ait le malheur de nous surprendre en plein repas ?

Je balayai une mèche rebelle de mon visage tout en le considérant. Lui, le si fier Aaron Rembrandt issu de Serpentard, si imbu de sa personne et si attaché à son sang pur. Qu’adviendrait il de lui si les autres savaient ? Il perdrait bien plus que moi c’était certain. Il avait des amis, il avait une famille qui peut être le rejetteraient pour cette tare.

- Que diraient ils s’ils savaient Aaron qu’en réalité ton sang pur n’est pas si pur qu’il le paraît ? murmurai-je tout en sachant qu’il m’entendrait parfaitement.

Ce n’était pas par méchanceté que je disais cela. Cette idée venait juste de me traverser l’esprit. Mais je prenais un malin plaisir à imaginer des scènes bien chevaleresques




code by Silver Lungs


HRPG : Désolée du temps de réponse >< en plus c'est pas génial
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1456
Date d'inscription : 16/02/2014
Multicomptes : Juda, Stanley Tsukasa & Satoru
MessageSujet: Re: Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles (pv Aaron)   Lun 20 Oct - 17:01


Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles


C’était pesant comme situation. Jamais je n’aurais pensé me retrouvé face à ça. Bien sûr je comprenais son amertume. Mais j’avais vraiment perdu les pédales ce jour-là. Quand je l’avais mordu. Je me serais bien abstenu de la transformé. Mais je n’avais pas vraiment eu le choix. Je lui avais répondu comme je savais si bien le faire. Sans aucune compassion. Non juste la vérité. Parce que dans le fond je n’avais pas tort n’est-ce pas ? J’étais du genre à faire beaucoup d’erreurs. Mais cette fois non je refusais de penser que tout était entièrement de ma faute. Et puis comme je lui avais fait comprendre ce qui était fait ne pouvais plus se défaire. Il y eu un silence. Elle comme moi on ne savait plus trop quoi dire … Moi qui avais redouté cette confrontation. Elle finit par briser le silence :

- Oui. On doit continuer à cacher ça tant qu’on le peut encore je suppose.  On ne peut rien faire d’autre de toute façon. A part vivre en ermite loin de tout. Mais je ne pense pas que ce soit une solution.

En fait a bien réfléchir on n’avait pas tellement de solution. Pour ma part pour l’heure j’étais encore bien protégé entre les murs de Poudlard. Mais ça ne durerait pas. Un jour tout le monde finirait par découvrir la vérité. D’ailleurs je crois que le fait qu’un sang pur comme moi soit devenu un monstre intriguait aussi Maël. Je fronçais légèrement les sourcils a sa question avant de la regardé. Je n’avais pas envie qu’elle me prenne en pitié non plus. Et je me demandais bien pourquoi elle demandait ça d’un coup … Par … Vengeance peut être… ?

- Eh bien je suppose que si mes parents apprenaient ça tu aurais sans doute envie d’être au premier rang pour voir leur réaction.

Je n’en doutais pas. Et puis je supposais que la compassion ça ne devait pas vraiment être dans ses cordes. Même si … Non en fait je ne voulais pas de compassion. J’aurais bien aimé que personne ne soit au courant.  Enfin bon je me demandais pourquoi elle avait dit ça. Et j’allais lui demander avec un léger sourire aux lèvres :

- Mais je pensais pas que mon sors t’inquiéterais … Pourquoi cette question ?

HJ : Et là c’est moi qui m’excuse du retard. Mais j’étais complètement HS D= Mais je la trouve bien ta réponse ! calin

___

>
Aaron Drake Rembrandt
Now I'm here and my pain is my companion. Now I know it wasn't meant to heal... the cut is way too deep. No more wasted years of sacrificial bleeding. I'm the master of the war inside me
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles (pv Aaron)   Mer 22 Oct - 19:24

Maël ∞ Aaron
Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles


Tout en écoutant la réponse d’Aaron, je me demandais ce qui nous poussait à continuer cette conversation correcte et polie sans débordement si ce n’étaient quelques piques passagères. Comme deux êtres parfaitement civilisés. Ne serait-il pas plus simple de régler nos différents à coups de crocs ? Mais la curiosité d’en savoir plus sur l’étrange être qu’il était me maintenait dans une posture d’attente, réfrénant mon agressivité.  Aaron devait pourtant ressentir aussi bien que moi cette étrange tension qui flottait entre nous deux, mais il ne départait pas de son sourire de façade. Moi je n’y arrivais pas. Je n’étais pas un distributeur de sourire et je n’avais aucune intention de le devenir.

« Vivre en ermite ». Voilà bien quelque chose que j’aurais préféré faire. Errer loin des autres et de leurs sempiternels problèmes interpersonnels. Même si j’appréciais énormément Poudlard pour ses endroits secrets et cachés, je ne pouvais m’empêcher de m’imaginer loin de toute vie. Les bras croisés, je laissais passer la remarque sarcastique de ce garçon blond qui avait eu le loisir de saboter mon existence. Me pensait-il sadique au point de me repaître de son malheur comme je me repaissais de sang ? A cette pensée, mes yeux s’attardèrent sur le cadavre de la biche. Elle était si belle, comme statufiée par la mort. Ce tableau était d’une tristesse ample. Elle me coupa l’envie de me reposer sur mes bas instincts pour exercer un chantage sur Aaron. C’est pourquoi je répondis soigneusement à sa question tout en le regardant bien en face :

- Peut être que je m’inquiète autant pour toi que tu t’inquiètes pour moi.

Ma remarque sibylline s’accompagna d’une ombre de sourire.  Il était évident que l’intérêt que nous portions  l’un envers l’autre n’était qu’un pur sentiment de conservation. Nous étions de la même espèce et nous portions tous deux ce secrets. Il n’y avait que cela qui nous reliait. Je n’étais pas très sûre de vouloir être « liée » à lui même si d’une certaine manière, c’était déjà fait. Il était mon créateur. Et même si j’étais en colère, une autre partie de moi lui était reconnaissante.
Car à présent j’étais plus proche d’Eden que jamais. Mais de tout cela, il ne saurait rien. Je l’examinais avec soin, luttant contre mon instinct naturel de tourner les talons sans un mot et sans un regard. Créer du lien. Rien que cette idée me révulsait. Surtout avec un type comme lui, qui méprisait tous ceux qui passaient. Mais j’avais l’impression de ne pas avoir le choix.  

- Depuis quand es tu devenu vampire ? Tu m’as l’air de prendre tout cela avec tellement de légèreté.


C’était ma petite manie. Tout savoir des autres, tandis que moins ils en savaient sur moi, mieux c’était.





code by Silver Lungs


HRPG : C'est gentil calin je comprends parfaitement quand on a trop de boulot c'est ingérable, j'espère que ça va mieux et que tu as pu te reposer
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1456
Date d'inscription : 16/02/2014
Multicomptes : Juda, Stanley Tsukasa & Satoru
MessageSujet: Re: Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles (pv Aaron)   Jeu 23 Oct - 13:38


Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles


Hmm oui. Bon l’atmosphère restait tendue entre nous. Et elle le serait sans doute toujours. Moi j’essayais de ne pas trop culpabilisé et … Ca marchait. Oui le fait que je n’ai jamais été le genre de garçon a compatir avec les autres aidait beaucoup. Même si pour le coup je ne pouvais que la comprendre puis ce que j’etais déjà passé par la moi aussi. Si elle était en colere c’était normal aussi. Mais je ne m’attendais pas a ce qu’elle garde son calme comme ça. Est-ce que j’aurais préféré qu’elle se jette sur moi en essayant de me frapper ? Peut etre. Allez savoir. Ca aurait peut etre fait baisser la tension.

Mais ce n’était pas le plus surprenant chez Mael. Moi qui me la jouais sarcastique … Elle l’était encore plus que moi. Ou peut etre qu’elle essayait de déceler quelque chose chez moi. C’était perturbant quand même. Peut etre qu’elle se moquait de moi ? D’où son sourire … C’était une sacré manipulatrice quand même. Est-ce que je m’inquietais pour elle moi ? Non … La veritable question était est ce que je m’inquietais vraiment pour autre chose que moi-même ? C’était vraiment interessant comme question mais je ne pensais pas pouvoir y repondre. Je la fixais aussi … Si elle voulait jouer a ça on allait jouer :

- … Parce que tu penses vraiment que je m’inquiète pour toi ?


Il se peut que je me sois demandé ce qu’elle était devenue voila. Mais c’était normal non ? Puis j’etais curieux aussi de savoir comment elle avait vecu ça. Mais je supposais que c’était normal aussi. Quoi qu’il en soit je ne m’inquieterais pas plus. Enfin j’esperais. Que je le veuille ou non on avait un lien elle et moi. Et c’était de ma faute … Un peu. Peut etre qu’elle le savait ? Peut etre que c’était pour ça qu’elle c’était mit a me poser des questions.

- Depuis huit mois environ …


Le fait que je semblait prendre ça relativement bien ce n’était qu’une apparence je suppose. C’est pour ça que je ne repondais pas de suite a sa remarque. Oui j’etais un peu en manque de sarcasmes. Faut dire que c’était un sujet un peu épineux pour moi. Je regardais un peu ailleurs en poussant un soupir visiblement assez embété par la question puis je regardais Mael a nouveau :


- Je ne sais pas ce qui te fais dire ça … Mais c’est plus compliqué que ce que tu crois.

Et je m’avançais un peu pour poser ma main sur sa tete. Ca allait l’énerver a coup sur ça non ? On fait ce qu’on peut pour changer de sujet.

HJ: Ouais mais du coup jme rattrape. Reponse rapide ! calin Et sinon ouaip ça va mieux. C'est pas encore le top mais jme remets !


___

>
Aaron Drake Rembrandt
Now I'm here and my pain is my companion. Now I know it wasn't meant to heal... the cut is way too deep. No more wasted years of sacrificial bleeding. I'm the master of the war inside me
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles (pv Aaron)   Dim 2 Nov - 13:16

Maël ∞ Aaron
Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles


Huit mois. J’essayais de m’imaginer à quoi je ressemblerai dans huit mois. Impossible à dire. Me serais-je habituée à cet état ? A la soif, cette sensation tenace qui parasitait tout ? Est ce que je serais toujours « Maël » d’une certaine façon ? Ce n’était pas le fait d’être encore plongée dans les affres de l’adolescence qui me rendait si sensible au moindre petit changement, c’était simplement le fait que je changeais du tout au tout. Ce n’était pas seulement physique, mon esprit s’altérait également. Et peut être qu’ensuite, je deviendrais complètement insensible au fait que je doive prendre la vie des autres pour mener la mienne.
« C’est plus compliqué ». Cette phrase me fit tiquer. Aaron serait-il plus complexe qu’il n’en avait l’air ? J’avais du mal à croire qu’il pouvait être autre chose qu’un crétin arrogant et égocentrique. Mais après tout, il était doué d’affect comme tous les autres. Peut être changeait il aussi. Ou du moins, ressentait-il le doute et les peurs comme n’importe qui. J’étais plongée dans le silence de la réflexion quand il s’avança vers moi. Je fronçai les sourcils ne devinant pas son intention, jusqu’à ce que sa main se pose sur ma tête.

Pourquoi ?

La lueur d’énervement dut briller dans mes yeux et je ne cherchai pas à la cacher. Depuis quand osait-il me toucher sans autorisation ? Certes, me mordre, il n’avait pas entendu un acquiescement de ma part, mais là, il poussait le bouchon un peu loin. L’image m’évoqua immédiatement l’attitude des bons labradors de maison qui posaient leur patte sur votre jambe pour bien vous prouver leur supériorité. D’un geste sec, je balayai son bras d’un revers de main.

- Je peux savoir pourquoi tu te prends pour un vulgaire teckel ? lançai-je sèchement. Tu avais bien plus de noblesse sous ta forme de loup.

Je refusais d’associer dans mon esprit le fait que j’avais eu exactement le même geste envers lui quand il avait l’apparence de ce magnifique prédateur. Je croisais les bras, ravalant mon énervement. Je ne savais pas pourquoi mais sa présence m’apaisait tout comme elle pouvait me rendre folle de rage. Paradoxe incompréhensible. A force de l’observer, je fus peinée de constater qu’il m’avait menée en bateau, et qu’il avait délibérément voulu provoquer ma réaction.

- Si tu n’avais plus envie de me parler, tu aurais pu le dire au lieu de manipuler mes émotions.

Je ne m’y laisserais plus prendre désormais.



code by Silver Lungs


HRPG : Et j'ai pris trois ans pour répondre, sorry ;_;
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1456
Date d'inscription : 16/02/2014
Multicomptes : Juda, Stanley Tsukasa & Satoru
MessageSujet: Re: Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles (pv Aaron)   Dim 2 Nov - 18:40


Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles


Elle était curieuse la petite Mael. Et c’était normal … Elle avait elle aussi l’appréhension de savoir ce qu’elle allait devenir. Mais comme je lui avais dit ça ne faisait que huit mois que j’avais été transformé. Enfin paradoxalement ces huit mois me paraissaient  être une eternité parfois. Mais je n’etais pas un vampire experimenté. En fait je n’avais eu aucune envie de l’etre, et je donnerais n’importe quoi pour retourner en arriere … Même si le pouvoir d’être vampire me plaisait bien … Fallait que je fasse avec. Alors j’essayais plus ou moins de me servir de ma malediction a mon avantage. Enfin ce n’etais pas facile. Et comme Mael j’avais encore beaucoup de choses a apprendre.

D’ailleurs je faisais ce que je pouvais pour la faire changer de sujet. Mettre ma main sur sa tete avait été une bonne idée. Sa reaction ne ce fit pas attendre. Et je m’etais mis a sourire legerement a cause de son regard assassin. Ouh je l’avais vraiment enervé et elle m’avais vite repoussé. Pourtant ce n’etais pas un geste mechant dans le fond.

- Tu t’énerves vite … A moins que ce soit moi qui te tape sur le système plus vite que n’importe qui d’autre.


C’était … Possible aussi. Pourtant elle restait avec moi. Elle n’était pas partie véxé. Pourquoi ? Je ne savais pas. A vrai dire j’avais du mal a cerner Mael par moment. Son comportement était un peu contradictoire … Est-ce que c’était parce que je l’avais mordu ? Je n’en savais rien. Et je ne lui demanderais probablement jamais parce que je ne voulais pas qu’elle sache que je m’interessais quand même un peu a ce qu’elle pensais. En tout cas elle avait vite compris ce que j’avais voulu faire …

- J’aime pas vraiment parler de ça. Comme tu n’as pas l’air de supporter que je te touche. Mais rassure toi ça n’arrivera plus.

Fallait etre realiste. Elle ça l’interessait de parler du fait que j’etais vampire a tout bout de champs. Elle tenait sa vengeance finalement. Non seulement elle pouvait passer son temps a me parler de ça pour me mettre mal a l’aise … Mais en plus elle pouvait a tout moment balancer mon secret. J’aimais pas vraiment ça mais elle pouvait rapidement me mettre la pression en fait.

HJ: Pas de soucis calin

___

>
Aaron Drake Rembrandt
Now I'm here and my pain is my companion. Now I know it wasn't meant to heal... the cut is way too deep. No more wasted years of sacrificial bleeding. I'm the master of the war inside me
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles (pv Aaron)   Dim 2 Nov - 19:13

Maël ∞ Aaron
Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles


J’avais envie de rire ou de pleurer. Peut être la deux en même temps en fait. Et ce n’était pas mon genre. Je voulais dire que d’habitude je ne me laissais pas envahir facilement par les émotions. Ce n’était pas moi Maël Prescott si maîtresse d’elle même dans la petite bulle protectrice que je m’étais forgée qui allait tout d’un coup exploser en émotions contradictoires. C’était tellement….humain. Et c’était humiliant. Je valais bien mieux que ça et je le savais. Pourquoi ne parvenais-je pas à tourner les talons et à l’ignorer comme 99 pourcent des élèves de l’école ? Impossible à dire, j’oscillais entre l’envie de lui balancer une nouvelle vacherie ou au contraire essayer de….Sympathiser.. ?
Cette pensée me donna un frisson le long de ma colonne vertébrale. Sympathiser avec un Serpentard ? Etais je tombée si bas ?
Je tâchais de garder de nouveau la tête froide. Et arrêter de m’auto-persuader qu’IL était important tout ça parce qu’IL avait fait une erreur qu’IL était responsable du fait que j’étais complètement chamboulée.

Bon allez regarde le Maël. Mais regarde le vraiment. C’est à dire sans inclure de préjugés, de rancune ou de curiosité. Regarde simplement ce qu’il est hic et nunc. Et arrête de t’attarder sur ses simples traits harmonieux. Qu’y a-t-il à l’intérieur de cette enveloppe de chair. Est il en train de jouer ? Ou est il en train de penser que c’est toi qui va vouloir jouer maintenant que tu as un léger pouvoir sur lui ?

La bonne question serait plutôt, est ce que j’avais envie de jouer ? Il m’énervait plus que toute autre chose en ce moment. Je n’avais pas envie de crier à tous vents sa véritable nature, ce serait stupide et futile, sachant que cela me retomberait dessus. Mais il n’avait pas à le savoir que j’avais des réserves. Ne méritait il pas de souffrir un peu ? Je me remémorai le visage d’Eden un instant. Sa colère noire contre Aaron. Il m’avait promis qu’il ne lui ferait pas de mal…Mais il pouvait très bien tergiverser comme je le faisais.

- Très bien, je n’en parlerai plus si de ton côté tu tiens promesse.

Je le regardai dans les yeux sans émotion perceptible. Je me remémorai ma conversation avec mon père de coeur

-….Et un conseil au passage, fais attention à tes arrières, il est possible que tu aies des ennuis dans les temps à venir.

Et je tournai les talons pour m’éloigner un peu de lui.




code by Silver Lungs


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1456
Date d'inscription : 16/02/2014
Multicomptes : Juda, Stanley Tsukasa & Satoru
MessageSujet: Re: Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles (pv Aaron)   Lun 3 Nov - 11:35


Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles


C’était une chance que je la connaisse assez pour savoir ce qui pouvait eventuellement l’enerver. Mais c’était bien une des rares choses que je savait de Mael. Qu’il ne fallait pas froisser son ego. Elle était presque aussi orgueilleuse qu’un vrai Serpentard tiens. C’était quand même impressionant. Mais bon. En blessant son ego j’avais reussi a detourné son attention. Pas pour longtemps. Elle était perspicace aussi … Je devrais surement me mefier d’elle. Quelque chose me disait que sous ses airs fragile se cachait autre chose. Elle avait l’air adorable comme ça. Mais je sentais qu’il ne fallait pas aller trop loin avec elle.

C’est pourquoi je lui avait dit la vérité. De toute façon elle avait surement compris que le fais de parler de vampire me mettait particulierement mal a l’aise. Est-ce qu’elle allait jouer avec ça ? Ou avec autre chose ? Je restais un instant sans rien dire surpris par sa reaction. Elle concentrait a ne plus en parler … ? Mais pourquoi faisait elle des efforts comme ça avec moi ?

- Ca me va.

Ah je comprenais mieux. Maintenant j’avais droit a des menaces … Ca voulait dire quoi ça ? En plus elle s’en allait sans me preciser quels genre d’ennuis. Je fronçais les sourcils avant de me rappeler que ce serait une mauvaise idée de la rattraper par le bras vu que j’avais promis de ne plus la toucher. Alors a la place je m’exclamais :

- Hey ! Attends une minute ! C’est quoi ces menaces ? Tu veux dire quoi par ennuis ?

Je grognais un peu. Ca ne me plaisait pas du tout. Est-ce qu’elle voulait me balancer ? Est-ce qu’elle comptait essayer de me mettre des batons dans les roues ? Je marchais donc un peu plus vite qu’elle avant de me stopper devant elle de façon a ce qu’elle ne s’echappe pas. Elle ne filerait pas comme ça sans me repondre.


___

>
Aaron Drake Rembrandt
Now I'm here and my pain is my companion. Now I know it wasn't meant to heal... the cut is way too deep. No more wasted years of sacrificial bleeding. I'm the master of the war inside me
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles (pv Aaron)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jour a des yeux, la nuit a des oreilles (pv Aaron)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le jour et la nuit ...
» La nuit est reposante, tout comme tes yeux sont réconfortant [Chase]
» le jour fait semblant de se lever. mais c’est la nuit pour toujours. et je suis la seule à le savoir.
» La Nuit me rappelle ce jour .... |Avec Constelation d'Hiver |
» Cycle jour et nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
PENSINE
 :: Pensine :: Octobre 1975
-