La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 Passagers clandestins - Johan&Myria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1650
Date d'inscription : 22/02/2014
Multicomptes : Lisbeth R. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Ancienne Préfète en chef de Serpentard
MessageSujet: Passagers clandestins - Johan&Myria   Mer 10 Sep - 20:21

Les tentures du lit à baldaquin les entouraient et c'était comme si ils étaient dans une pièce à part, loin du dortoir dans lequel ils se trouvaient. Pour Myria, c'était une première fois. Il ne lui serait jamais venu à l'idée de mettre les pieds dans le dortoir des Gryffondor, encore moins dans celui des garçons. Déjà parce qu'il fallait un mot de passe pour entrer dans la salle commune. Ensuite parce qu'en tant que Serpentard, elle se serait sans doute faite jeter dehors, au mieux. Assise sur les moelleuses couvertures rouges, Myria hésitait. Elle ne savait pas exactement par où commencer. Pas qu'elle ne lui faisait pas confiance, étrangement. Elle savait qu'il était fiable et pas du genre à raconter des ragots. Et elle n'avait pas non plus peur des oreilles indiscrètes, puisque les rideaux autour d'eux avaient été rendu impassible magiquement, empêchant les sons de sortir. Personne ne viendrait voir ce qu'il se passait à l'intérieur car personne n'avait envie de voir Alec en pleine action. Oui, ce n'était pas le lit de Johan. Parce que les rideaux du lits de Johan avaient subi des attaques de mites et qu'on ne peut pas impassibiliser des trous, c'est bien connu.

Elle avait envie, non, elle avait besoin de se confier à quelqu'un. Ou peut-être juste de parler. Bref. Elle était venu le trouver et ils s'étaient installés dans sa salle commune avant de déménager pour les dortoirs quand ils avaient entendu des jeunes gryffondors arriver. Elle espérait à moitié qu'il aurait de bons conseils à lui donner, lui qui semblait toujours savoir comment réagir. Mais pour ça, il fallait expliquer. Et elle ne savait pas par où commencer. Elle tripota les manches de sa robe jusqu'à rassembler assez de courage pour lâcher :

« Tu es au courant que mes parents m'ont trouvé un fiancé ? »

___

Myria Greengrass
Don't want cash, don't want cars. Want it fast, want it hard. Don't need money, don't need fame, I just want to make a change.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1318
Date d'inscription : 19/07/2014
Multicomptes : Moi je sais, moi je sais.
Caracteristique : Poursuiveur ❤︎
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Sam 13 Sep - 11:21

Si quelqu’un venait à découvrir Johan et Myria sur le lit d’Alec cachés derrière les rideaux, il était sur que sa réputation allait en prendre un coup. Ou plutôt qu’elle allait être boostée, bien qu’elle n’en ait pas vraiment besoin. Ruby sur ses genoux réclamant des caresses, il était donc assis en tailleur derrière les rideaux, regardant la bibliothécaire qui jadis fut Serpent, et l’écoutant. Elle avait eu besoin de parler et lui il était la, mais la solitude n’était pas vraiment trouvable dans le dortoir des Gryffondors, - où il ne se sentait pas vraiment à sa place excepté pour Alec et Juda, mais c’était une autre histoire - alors ils avaient trouvé ça bien, de venir se réfugier dans ce lit la. C’était… mieux n’est ce pas ? Ils étaient a l’abbri du monde. Et le sortilège qu’il avait lancé pour étouffer leurs paroles, rendait le confort absolu.

Ruby ronronna, et Johan revint à lui même, tentant d’éviter encore de se perdre dans ses pensées. Myria semblait avoir quelques difficultés à parler, et le jeune garçon donna un peu d’impulsion à son chat pour qu’il aille dans les bras de la jeune femme, lui offrir ses ronrons rassurants.

La phrase vint. Et il fronca les sourcils. Depuis quand était il devenu conseiller matrimonial de Poudlard ? Pas que ça ne le dérange bien sur, il se fendit d’un petit sourire. Lui qui avait toujours des bonnes idées, toujours des bons conseils, il saurait forcement l’aider.

«  De qui s’agit il ? Qu’est ce que tu en penses toi? »

___




Take it down the highway like a rocket to the ocean. We can run. Today can last another million years. Today could be the end of me. It's 11:59, and I want to stay alive.

Johan.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1650
Date d'inscription : 22/02/2014
Multicomptes : Lisbeth R. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Ancienne Préfète en chef de Serpentard
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Sam 13 Sep - 22:46


La présence du félin sur ses genoux l'aidait, un peu à se détendre et se concentrer. Elle le caressait d'une main distraite. Johan répondit à sa question par une autre question. Hum. Elle avait vaguement espéré qu'il serait déjà au courant et qu'elle n'aurait pas besoin de préciser. Le dire à voix haute lui faisait toujours bizarre. Comme si ce n'était pas vraiment en train d'arriver. Quoique, en ça, elle avait raison. Ce n'était peut-être pas en train d'arriver, du moins dans la tête de bois de son idiot de promis. Aurait-ce été mieux ou pire si il avait été du genre à obéir à ses parents ? Préférait-elle la honte de se faire abandonner devant l'autel ou une vie complète à subir des imbécilités ? Cela méritait encore un peu de réflexion.

« D'après mon père, il s'agit d'un excellent parti et ma mère a tempéré cela en parlant d'un cas délicat. En tout cas, c'est comme ça qu'ils l'ont présenté. »

Dans les deux cas, ils s'agissaient d'un euphémisme. Les Greengrass avaient beau être une ancienne famille, respectée, ils n'étaient rien à côté des Black. Réussir à marier leur fille à l'aîné de la noble et antédilluvienne maison Black devait passer pour un petit exploit et une victoire épatante. D'un autre côté, ils faisaient pression sur elle pour qu'elle fasse le plus dur du travail. Le ramener dans le droit chemin. Ils auraient pu lui demander d'apprendre à une chèvre à lancer des sorts à la place, elle aurait accepté instantanément. C'était plus plausible.

« A mon avis, c'est juste une bouse de mauvaise idée. »

Ce n'était pas du tout son genre de jurer mais c'était sorti tout seul. Elle mit d'ailleurs pudiquement la main devant sa bouche, comme pour rattraper les sons qu'elle venait d'émettre. Elle sentit un mouvement de protestation de la part de la boule de poil qui se calma lorsqu'elle se remit à la caresser. Elle n'avait toujours pas répondu à sa question. Elle tourna la tête vers lui alors qu'un petit sourire s'affichait sur ses lèvres, tant cela lui semblait toujours absurde et irréaliste. Il faut dire que ne pas avoir confronté le-dit fiancé l'avait aidé à ne pas donner de la tangibilité à la nouvelle.

« Dans la grande lotterie que sont à chaque génération les mariages arrangés, devine qui a tiré le ticket Sirius Black ? »

___

Myria Greengrass
Don't want cash, don't want cars. Want it fast, want it hard. Don't need money, don't need fame, I just want to make a change.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1318
Date d'inscription : 19/07/2014
Multicomptes : Moi je sais, moi je sais.
Caracteristique : Poursuiveur ❤︎
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Sam 20 Sep - 11:21

Myria semblait vraiment paniquée; et par chance Ruby lui offrait du réconfort. Johan aussi lui aurait bien offert du réconfort, mais il savait que les étreintes et les câlins étaient toujours un peu mal vu. Bah, si besoin, il la prendrait dans ses bras d’homme viril. On pouvait être heureux du coup qu’il n’ait pas encore enlevé son t-shirt. Ce n’était pas tant qu’il soit exhibitionniste, mais il avait chaud dans ce coin du monde, même en Septembre. Sa Finlande lui manquait assurément. Il sourit cependant, ses pensées se perdaient dans le flot d’absurdités, mais il était toujours concentré sur Myria.

Non. Forcement, il n’avait pas entendu parler du mariage arrangé, parce que ces choses la lui hérissaient le poil, et qu’il avait passé le début d’anné focalisé sur l’idée de rendre Juda heureux, ce qui n’était pas une tache aisée… Il aurait aussi aimé que Juda le remarque mieux qu’un meilleur ami. Oui. Mais non visiblement. Bref, ça n’était pas un soucis. On ne tombait pas amoureux de son meilleur pote voila la leçon. Surtout quand celui la était asexué. Raison de plus.

Myria avait commencé à parler, et d’une main douce et délicate le garçon aux cheveux bleus caressait Ruby en fixant son amie du regard. Elle rajoutait du temps. Du suspense. Elle jura, il sourit ! Et puis elle reprit, à la fois les paroles et ses caresses sur Ruby qui n’avait pas l’air contente d’être délaissée. Sirius Black. Le mot tomba. Johan fit une grimace.

«  Sirius Black…. Mais c’est un bébé ! Enfin je veux dire, je savais que les mariages arrangés c’était de la bouse comme tu dis, mais la… Ils font fort. »

Du coup, il s’était laissé tombé en arrière, fixant le plafond du lit, en réfléchissant un peu. Il faudrait bien qu’il trouve une idée pour son amie, il ne pouvait pas la laisser dans une telle panade.

 «  Si tu veux je peux m’arranger pour qu’un cognard l’atteigne en plein dans la tête la prochaine fois. Caleb me doit un service. »

Petit sourire. Il plaisantait a demi. Il n’était pas bagarreur, mais si il fallait faire quelque chose pour aider une amie, il était toujours prêt à le faire. Machinalement il tendit une main pour commencer à jouer avec les cheveux de Myria, dans l’idée de la calmer.

«  C’est une vrai plaie ces mariages arrangés. Je suppose que tu ne l’aime pas et que tu n’apprendra jamais à l’aimer. Tu crois qu’il y’a un moyen que tu te sorte de ça ? Sans fuir le pays quoi. Bien que je suis prêt à t’amener en Finlande dans mes valises si ça te tente. »

___




Take it down the highway like a rocket to the ocean. We can run. Today can last another million years. Today could be the end of me. It's 11:59, and I want to stay alive.

Johan.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1650
Date d'inscription : 22/02/2014
Multicomptes : Lisbeth R. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Ancienne Préfète en chef de Serpentard
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Lun 22 Sep - 0:26

Quand elle le voit grimacer, elle se doute qu'il voit plus ou moins où est le problème. Les problèmes. Soit. Sa réponse la fait rire. Un bébé, c'est le mot. Un bébé qui fait des bêtises, qui requiert une surveillance permanante pour ne pas se faire tuer pas un accident stupide, qui fait beaucoup de bruit et dit "non" sans réfléchir. C'est peut-être plus approprié que Johan ne le pense si il n'a utilisé ce terme qu'en rapport avec la différence d'âge. Il se couche sur le lit et elle aimerait bien faire pareil. Mais ça serait bizarre. Déjà que c'est assez bizarre d'être dans un lit avec quelqu'un, ça serait sans doute encore plus étrange (et inapproprié ?) couchés. Pas qu'elle voit sa relation avec Johan sous un quelconque angle romantique mais... Ca serait bizarre, c'est tout.

Ils font forts. Il a raison. Seulement, eux, pensent qu'ils ont fait fort dans le bon sens du terme, perdus qu'ils sont dans leurs envies de petits enfants au sang le plus pur possible et aussi sans doute de leurs fantasmes sur le coffre à Gringotts de leur futur "belle-famille". Le commentaire sur le cognard parvient à la faire rire.

« Si ça peut le calmer, je suis preneuse. Avec une bonne petite amnésie. »

Oui, elle s'est fait à l'idée de devoir se marier à la personne qu'on lui indiquerait. Elle le sait depuis qu'elle est enfant, quand elle a assisé aux fiançailles (et à la rencontre des futurs époux) d'amis de la famille en Irlande. Seulement ce genre de situation se passe de manière bien moins chaotique quand tout le monde est d'accord sur ce point. Parfois, ça finit même bien, comme ses parents qui sont plutôt heureux ensemble. Pas forcément follement amoureux, mais comme deux vieux amis ou partenaires qui font fonctionner la maisonnée à deux. Elle sursaute un peu quand elle sent sa main dans ses cheveux puis se détend. C'est étrangement agréable et elle a l'impression d'être un chat. Elle ne pense même pas au fait qu'elle va être décoiffée. Ses yeux se ferment à demi et ne se décide pas à les rouvrir lorsqu'il se met à parler.

« Je ne sais pas. » Elle précise en se rendant compte que ça peut être mal interprété. « Enfin, je serai ravie de visiter la Finlande avec toi. Je préfererai juste pouvoir revenir. » Elle sourit, même si ce n'est pas spécialement drôle. « A priori, j'ai encore deux-trois ans pour arranger les choses au mieux. Marier des mineurs ne se fait plus depuis une cinquantaine d'années. »

Seulement, si entre temps il fait une trop grosse bourde et que sa famille lui en veut, ils seraient fichus de reporter la faute sur elle. Parce qu'elle suis supposée le surveiller. Et elle n'a vraiment, mais alors là vraiment pas, envie de se retrouver face à une Madame Black en colère.

___

Myria Greengrass
Don't want cash, don't want cars. Want it fast, want it hard. Don't need money, don't need fame, I just want to make a change.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1318
Date d'inscription : 19/07/2014
Multicomptes : Moi je sais, moi je sais.
Caracteristique : Poursuiveur ❤︎
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Lun 22 Sep - 12:35

Sirius Black était un enfant. Un gamin pretentieux et capricieux, qui se prenait pour un star. A ses cotés même James Potter avait l'air moins con, et ce n'était pas peu dire. Soit. Johan ne faisait pas partie des fanatiques de ceux qui s'étaient appelés eux même les Maraudeurs. A vrai dire, Johan ne faisait partie de rien, il aurait été mille fois plus à l'aise à Serdaigle. Fin de l'histoire. Mais à Gryffondor il y'a Juda, et Juda vaut tout le reste. Finalement il se sent plutot bien dans cette maison la. C'est un peu... On va dire ça roule quoi. De toute façon il n'aurait pas pu changer, et puis il s'amusait plutot bien quand même. Bah, il aurait pu avoir les cheveux rouges ça aurait été assorti, ça a pas marché, tant pis !

Soit. Pour en revenir a Sirius Black, il comprennait le desaroi de Myria. Etre condamnée avec un sale type comme lui, pour quelqu'un comme elle c'était un peu la loose. Alors il essayait de lui remonter le moral, et son idée n'était pas trop mauvaise. Bon, si il avait été batteur, il l'aurait fait lui même mais c'était pas le cas, alors il allait peut être voir ça avec Caleb. Qui sait, ça pourrait toujours marcher. Un sourire sur ses levres, il secoua sa toison bleue.

« C'est négociable, j'dirais à Caleb de tirer fort. C'est qu'il a des muscles le joli male. »

Une boutade, ou un truc comme ça. Il parlait de Caleb bien sur. Contrairement à toutes les pucelles de Poudlard, il trouvait Sirius Black trés laid. De toute façon a part Juda il en trouvait rarement des interessants, et il n'était pas vraiment interessé. Bof, le physique gracieux de Caleb était plutot pas mal, et Kennedy était une bonnasse, tout le monde le savait. Le petit nez de Myria lui plaisait, et surtout il aimait ses cheveux. Comme les siens à lui, mais il ne pouvait pas s'épouser, il pouvait juste caresser son corps, c'était une occurence. Soit. Ca n'avait pas vraiment de rapport avec le sujet. Il se contentait de se mettre a l'aise un peu sur le lit d'Alec. Beau male qu'Alec aussi. Plutot drole. Pas trop son type, mais joli torse. Soit, lui aussi il pourrait peut être coincer Sirius dans un coin qui sait ?

Main distraite dans les cheveux de Myria, il aurait aimé l'inciter à se coucher, mais ça aurait été tendancieux, alors il la caressait, comme un gros chat, il savait que ça rassurait les gens, et tant pis si elle était décoiffée. Il n'était pas un cliché, mais il savait coiffer les gens, il avait du gout en fait.

S'enfuir vers la Finlande ne semblait pas lui plaire, et il fit une moue boudeuse avant de reprendre un peu son serieux. « T'sais pas c'que tu loupe ma belle ! Mais soit, viens en voyage quand tu veux, enfin quand j'y serais, sinon c'est un peu la dèche la bas. » Un clin d'oeil, il ne se redressait même pas, restant affalée la main tendue, et l'autre main dans ses cheveux a lui pour les arranger un peu.

« Sirius tombe toutes les filles, avec un peu de chance c'est lui qui partira avant toi. Envoie une vélane l'séduire ? »




___




Take it down the highway like a rocket to the ocean. We can run. Today can last another million years. Today could be the end of me. It's 11:59, and I want to stay alive.

Johan.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1650
Date d'inscription : 22/02/2014
Multicomptes : Lisbeth R. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Ancienne Préfète en chef de Serpentard
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Jeu 25 Sep - 23:51

Elle lève un sourcil étonné en souriant. Elle sait, parce qu'il ne le cache pas, et pourtant ça la surprend à chaque fois. Elle caresse le chat et se fait caresser les cheveux comme un chat. Pourquoi est-ce que les chats se roulent en boule quand on les caresse ? Ça doit être agréable. Elle s'appuie sur ses coudes et penche la tête en arrière pour regarder le tissu tendu au dessus d'eux. Un peu la dèche ? Tout ce qu'elle sait de la Finlande, c'est qu'il y neige beaucoup. Et qu'ils ne parlent pas forcément anglais... Elle a peur de l'avoir vexé en refusant son offre, aussi elle ajoute :

« Ah bon ? Comment ça, ils ne fabriquent pas que des héros aux cheveux bleus là bas ? »

Le chat gigote un peu. Sachant qu'on ne peut pas retenir un chat lorsqu'il n'a plus envie, elle la relâche. Elle espère qu'Alec n'est pas allergique aux poils de chat. Il va y en avoir partout. Envoyer une vélane ? Mmh. Elle sait qu'il y en a dans le château en plus. Elle enregistre à peine le clin d’œil et l'air entendu qui, en d'autres circonstances auraient pu la faire rougir.

« Ça pourrait être un plan. Si il quitte le pays sans faire de vagues... Ses parents ne le sauront jamais. Je fais un assez bon polynectar. » réfléchit-elle à voix haute, regardant le plafond du lit à baldaquin.

Se rendant compte qu'elle parle toute seule, ou en tout cas qu'elle lui tourne le dos, ce qui n'est pas très poli, elle se retourne, toujours sur les coudes, pour faire face à la charmante explosion bleue. On dirait un métamorphomage. Elle lui sourit et replace une mèche derrière son épaule avant de faire la moue. Pas vraiment boudeuse, juste pour plaisanter. Le seul détail problématique...

« Par contre, dans ce cas, il me faudrait une provenance régulière de cheveux, ou d'autre chose, mais les cheveux sont le moins glauque à travailler. »

Elle suppose qu'elle pourrait payer la vélane en question pour les lui procurer ou... Lui demander ? Elle se demande s'il n'en profiterait pas juste pour semer le chaos et la mettre dans les ennuis jusqu'au cou. Elle y croit à peine. Son plan lui parait... surréaliste. On dirait une mauvaise farce d'étudiants sorciers. Le pire ? C'est que ça pourrait bien fonctionner. Aussi ridicule que ça soit. Elle prit soin de retenir cette idée farfelue. Qui sait, un jour, elle en aurait peut-être bien besoin.

___

Myria Greengrass
Don't want cash, don't want cars. Want it fast, want it hard. Don't need money, don't need fame, I just want to make a change.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1318
Date d'inscription : 19/07/2014
Multicomptes : Moi je sais, moi je sais.
Caracteristique : Poursuiveur ❤︎
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Mar 30 Sep - 9:29

[HJ: Je ne comprends pas pourquoi ta réponse n'était pas dans ma liste de RP D: Je te réponds donc TOUT DE SUITE parce que je kiffe notre RP ♥ Mais vu mon état c'est pas dit que ça soit joli joli... ]

Comment ne pas se sentir mieux quand on était avec Johan et son fabuleux chat ! Non vraiment, il comprenait que Myria soit venue se confier à lui et il était pret a beaucoup pour qu'au moins elle... Comment dire ? Pour qu'elle se sente mieux ? Pour qu'elle oublie un peu ses soucis. Il aurait pu aller taper Sirius mais ça n'aurait servi à rien, et il n'était qu'un sang mélé, né moldu, il savait pas il s'en foutait, il n'était que Johan, le Finlandais aux cheveux bleus adepte des explosions et des torses virils. Il ne se cachait de rien. De son affection pour Juda peut être. Non reciproquée. Douloureuse. Va savoir ! Il s'en fichait.

« J'suis un exemplaire unique ma lady. Mais je plaisante à moitié, le pays te plairait, il est magnifique. Different de ce dont t'as l'habitude je suppose c'la dit. Et la langue est dure à apprendre. Plus difficile que l'Anglais. »

Au moment ou il parle comme ça, on peut entendre un peu son accent qui ressort, ça ne le derange pas. Il sourit. L'idée qu'il venait d'evoquer était a moitié serieuse, mais elle avait semble t'il fait germer quelque chose dans la tête de Myria. Secondes. Il reflechit.

« Je t'aurais bien dis de prendre Selwynn, mais ça ne marcherait pas vraiment; tout le monde sait qu'elle ... Enfin tu connais Kennedy. »

Qui ne la connaissait pas ?

« J'vais voir si je te trouve une Vélane. Mais au pire, pourquoi tu ne dis tout simplement pas que tu veux pas ? » Et puis une question. « Il y'a quelqu'un d'autre dans ta vie ? »

___




Take it down the highway like a rocket to the ocean. We can run. Today can last another million years. Today could be the end of me. It's 11:59, and I want to stay alive.

Johan.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1650
Date d'inscription : 22/02/2014
Multicomptes : Lisbeth R. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Ancienne Préfète en chef de Serpentard
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Jeu 23 Oct - 2:11

Etrangement, elle ne doute pas une seule seconde qu'il soit un "exemplaire unique". Il a beau être son ami, une petite voix dans sa tête lui souffle que le monde risquerait d'exploser si il y en avait deux des comme lui. Elle fait la moue à sa remarque sur la langue. Elle n'est pas nulle pour apprendre les langues étrangères, elle a d'ailleurs un niveau raisonnable en français et en allemand, que ses parents lui ont fait apprendre par un professeur particulier quand elle était toute jeune. Mais elle n'est pas si instinctive que ça quand il s'agit de s'approprier un autre langage. Il lui parle de Kennedy, ce à quoi elle répond :

« Juste des bruits de couloirs, je ne la connais pas si bien que ça. »

Et enfin, la question tombe. Elle se doute que ça doit lui sembler un peu farfelu à lui, qu'elle n'ose pas dire simplement : "Non, merci, mais je préfère décider moi même." Mais elle vient d'un monde bien codifié où refuser n'est pas si simple. Ses parents l'aiment, mais ils la voient aussi comme un moyen de gagner les faveurs d'une famille puissante alors que les temps s'assombrissent. Elle essaye de résumer simplement, et honnêtement, ce qui l'empêche de donner son avis avec sincérité.

« Parce que j'aime avoir ma tête bien accrochée à mes épaules, je suppose. »

Elle le regarde dans les yeux, ses jolis yeux bleus, qui paraissent presque irréels tant ils sont accentués par la nuance de ses cheveux. Ce qu'elle aimerait savoir ce que ça fait de voir le monde par ces yeux. La seconde question la fait rougir.

« Peut-être. Oui. Pour un petit moment encore. »

Elle a tellement l'habitude de le cacher qu'elle a l'habitude de s'arracher de force ces informations.

« Mais Rod' est fiancé aussi et c'est prévu pour l'été prochain, il me semble. Alors voilà grmlfmlfmlf. »

Ce bruit étrange, c'est Myria qui continue à parler, plus ou moins, après avoir laissé tomber sa tête dans l'oreiller. En même temps, ce n'est pas très important, elle a déjà laissé sortir tellement plus que prévu.

___

Myria Greengrass
Don't want cash, don't want cars. Want it fast, want it hard. Don't need money, don't need fame, I just want to make a change.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1318
Date d'inscription : 19/07/2014
Multicomptes : Moi je sais, moi je sais.
Caracteristique : Poursuiveur ❤︎
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Sam 25 Oct - 13:31

Ouais ça n’avait pas l’air facile. Mais il était la et il allait tenter de lui trouver une solution, meme si il devait casser la gueule de Sirius pour lui remettre du plomb dans la tête ? Bon dieu, c’était qu’un enfant, et finalement la pauvre Myria n’était guère plus vieille n’est ce pas ? Elle avait beau avoir un travail, être bibliothécaire, adulte, elle n’en demeurait pas moins jeune. Il était désolé pour elle, mais il ne voyait pas vraiment quoi rajouter non ?

«  Je comprends. C’est triste la vie d’un sang pur n’est ce pas? »

Ce n’est assurement pas a lui que ce genre de problèmes arriveraient, alors il tente de comprendre, mais peut être qu’au fond il se fourvoie. Il ne peut peut être pas comprendre tout simplement ce que ça fait d’avoir des parents qui ont besoin de se servir de leurs gosses ? Sa mère l’aime. L’amie de sa mère l’aime… Son pere l’aime aussi meme si il est rarement la, et tout va bien pour lui en fait. Sa famille fonctionne comme il faut, si il leur annonçait «  Je suis gay » il n’aurait pas de soucis malgré l’année, malgré tout, et jamais ils ne chercheraient a le marier. Il soupira.

«  Je te préfère avec une tête je te l’avoue aussi. »

Et puis la revelation. Il ne s’y attendait pas… Et il la regarde avec de grands yeux, avant de jouer avec ses cheveux. Les siens à elle. Il est un peu manière le Johan, mais la, il a besoin de tripoter quelque chose pour ne pas trop avoir l’air surprit. Rodolphus est un sale type de toute façon.

«  Rodolphus ! Ouah. Je n’aurais pas supposé tu vois. Je pensais que tu préférais les gentils garçons. »

Un clin d’oeil, il lui souri un moment avant de reprendre. «  Mais je dois avouer qu’il est plutôt pas mal, si on met de coté toutes les pensées liées aux mages noirs et a tout le pataquès que ça entraine. Enfin… Tu choisis vraiment pas les choses les plus faciles non ? »

___




Take it down the highway like a rocket to the ocean. We can run. Today can last another million years. Today could be the end of me. It's 11:59, and I want to stay alive.

Johan.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1650
Date d'inscription : 22/02/2014
Multicomptes : Lisbeth R. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Ancienne Préfète en chef de Serpentard
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Mar 28 Oct - 0:42

Elle relève sa tête de l'oreiller et se passe la main sur le visage. A voir la tête de Johan, il semble un peu... Choqué ? Surpris ? En tout cas, pendant un bref instant, ses yeux ressemblent à deux soucoupes. Des jolies soucoupes, mais tout de même. Les caresses dans ses cheveux reprennent et elle trouve ça étrangement agréable. Même si elle sait qu'elle est en train de se faire décoiffer. Gentils garçons ? Qu'est-ce que c'est supposé vouloir dire ? Il est gentil. Avec elle du moins. Et elle ne l'a jamais vu être méchant avec quelqu'un. Alors oui, il y a des rumeurs qui circulent... Mais des rumeurs circulent sur un peu tout le monde, non ? Elle ne sait pas trop si il s'agit d'une blague, d'une figure de style ou d'une remarque sérieuse. Il lui fait un clin d’œil et ça ne l'aide pas à se décider. Peu avant, elle aurait sans doute répondu en le défendant, mais elle ne sait pas trop. Depuis sa discussion avec Harmo, elle est fort... Perturbée. Si il trouve ça normal de se baigner avec d'autres jeunes filles, quelles sont les autres choses qu'il trouve normales ? Elle ne choisit pas les choses les plus faciles. Il a raison. Pour sa défense, ce sont des choix qu'elle a fait il y a longtemps. Voir pour certains, pas fait du tout.

« Je commence à m'en rendre compte... »

Quand à ces histoires de magie noire, elle en avait entendu parler. Pas par lui. Jamais par lui. Il faut dire qu'elle n'avait pas non plus eu envie de lui poser la question directement. Mais ils parlaient tellement souvent qu'elle était loin de s'imaginer qu'il pouvait lui cacher tant de choses que ça. Maintenant elle en était moins sûre... Soit.

« Je suppose que ça paraîtrait cliché si je dis qu'il a toujours été très gentil en ma présence ? »

Elle avait l'impression d'être ennuyeuse et n'avait pas envie de l'être. Elle se déplaça un peu, pour aller s'allonger à côté de lui. Ca n'empêchait qu'elle avait un peu envie de s'expliquer. Comme si elle avait fait une bourde.

« Charmant, intelligent, attentionné... Peut-être trop. Soit. Tu parlais de Caleb et de ses jolis muscles, tout à l'heure ? »

Histoire de changer le sujet. Que ça soit un peu lui qui parle bon sang. Parce que là, elle commençait à s'empêtrer franchement dans ses propres réflexions.

___

Myria Greengrass
Don't want cash, don't want cars. Want it fast, want it hard. Don't need money, don't need fame, I just want to make a change.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1318
Date d'inscription : 19/07/2014
Multicomptes : Moi je sais, moi je sais.
Caracteristique : Poursuiveur ❤︎
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Mar 4 Nov - 16:13

Peut être qu’il n’en revenait pas vraiment. Rodolphus n’était pas le type fréquentable auquel on aurait pu s’attendre, et en plus, il portait le nom d’un renne, mais bon ça, il n’y était pour rien. Soit, un clin d’oeil pour faire passer le tout, il n’était pas la pour juger, au mieux il était le confident. L’ami. Et il lui offrit un grand sourire.

«  Nan. C’est normal. On est toujours different avec les gens qu’on aime. Et tu le connais mieux que moi. » Il bailla ensuite un peu. Pas que la conversation ne l’excitait pas, mais quand même. Ce n’était pas passionnant, et il n’allait pas partir dans une diatribe pour critiquer ce pauvre Rodo’, alors qu’il ne connaissait que les rumeurs et les types comme lui. Aprés tout, si Rodo’ était un salaud c’était peut être parce que Johan était un né moldu. Ou un sale gay.. Qui sait ? Bah, il s’en fichait un peu. Il ne voulait juste pas que Myria soit blessée, même si c’était un peu trop tard.

Et si la conversation la gênait…. Il haussa les épaules, la regarda se coucher et rit un peu.

«  Ouais. Il est plutot pas mal non ? Oh mais il fait chaud ici, aucun rapport avec les muscles de Caleb va. Attend. Ca te dérange pas si… » Et ni une, ni deux, Johan était torse nu, et se recouchait sur le lit d’Alec… Que dirait celui la si il les voyait ? Et bien… Bonne question ! Pour l’heure il ‘y’avait personne. Et un sourire sur les lèvres plus tard, le Finlandais reprit. «  Disons que regarder les muscles de mes camarades me permet de ne pas penser au sujet principal. Tu penses qu’elle est ou la frontière entre amitié et amour toi? »

___




Take it down the highway like a rocket to the ocean. We can run. Today can last another million years. Today could be the end of me. It's 11:59, and I want to stay alive.

Johan.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1650
Date d'inscription : 22/02/2014
Multicomptes : Lisbeth R. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Ancienne Préfète en chef de Serpentard
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Lun 10 Nov - 2:10

Elle était vraiment, vraiment contente de changer de sujet. Elle se sentait mal de parler comme ça de Rodolphus alors qu'il n'était pas là et qu'ils avaient pas mal de choses à discuter. En plus, même si Johan souriait, elle sentait qu'il y avait un malaise. Il ne devait pas l'apprécier beaucoup. Après, chez les Gryffondors, il ne devait pas y avoir de fan-club du préfet des Serpentard. Soit. Il semblerait qu'elle ne soit pas la seule à être un peu confuse. Elle se demande juste quelle pourrait être l'identité de ce fameux "sujet principale".

« Non, ça ne me... dérange pas. »

Parce que c'était lui. Et qu'elle lui faisait confiance. Enfin, elle n'était pas parfaitement à l'aise, mais elle n'allait pas partir en courant non plus. Ce qu'elle aurait sans doute fait s'il avait été un inconnu. Elle était couchée à côté de lui, à regarder le plafond du lit, songeuse.

« Hum... Je ne sais pas trop. Je suppose qu'à partir du moment où il commence à y avoir de l'attirance, ou de la jalousie, c'est qu'une ligne a été franchie. »

La jalousie, excellent signe, parce que l'attirance n'est pas toujours assumée. Cachée sous des convenances. Elle savait qu'elle était douée pour se mentir à elle-même, il l'était peut-être aussi. Cette question n'était sans doute pas anodine. Cela l'étonnerait qu'il souhaite, tout d'un coup, théoriser sur ce genre de chose. Elle se doutait qu'il ne s'agissait pas d'elle. Elle était en général très mal à l'aise quand elle était l'objet de ce genre d'attention. Elle lui lança un regard accompagné d'un petit sourire.

« Tu penses à quelqu'un en particulier ? »

___

Myria Greengrass
Don't want cash, don't want cars. Want it fast, want it hard. Don't need money, don't need fame, I just want to make a change.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1318
Date d'inscription : 19/07/2014
Multicomptes : Moi je sais, moi je sais.
Caracteristique : Poursuiveur ❤︎
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Mar 11 Nov - 12:40

Et c'était ainsi que le t-shirt de notre Finlandais venait de rejoindre le pieds du lit. Il avait tellement chaud; c'était pas possible. Une aération était bouchée ou quoi ? Bah, il n'arrivait pas à comprendre mais il ne se sentait pas bien du tout, ou alors c'était de parler de Rod… Non pas du tout. Peut être l'idée de parler de Juda peut être mais ça… Du coup voila. Myria pouvait admirer son torse magnifiquement viril… Et imberbe. Oui bon, non, n'épiloguons pas des masses sur le torse de Johan. Bien qu'excusez moi il y'aurait beaucoup à dire. Non, il n'était pas bleu comme sa chevelure, mais soit !

« T'as pas chaud toi ? J'ai l'impression qu'il y'a comme une vapeur etouffante dans l'air. Mais c'est peut être moi. Enfin, on disait quoi ? Ah… » Etrangement cette conversation lui plaisait beaucoup moins, et il passa la main dans ses cheveux un peu. Gené. « Etre jaloux. Okay. Et si c'est une personne qui se fiche un peu des relations ? Enfin… Oublie que j'ai parlé. »

Il se mordit la levre. Ce n'était pas juste. Elle lui parlait elle, et elle avait même craché les noms. Et mollement il laissa retomber ses bras sur le lit. Celui d'Alec était definitivement confortable. Merde alors. Peut être qu'il devrait lui voler son matelas.

« Nan, c'est pas juste si je ne te le dis pas. Je me sens bizarre c'est tout. Parfois je suis un peu triste de ne plus être le monde de Juda. Mais ça arrive avec tous les meilleurs amis non ? »

C'était tellement beau de se mentir à soi même.

___




Take it down the highway like a rocket to the ocean. We can run. Today can last another million years. Today could be the end of me. It's 11:59, and I want to stay alive.

Johan.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1650
Date d'inscription : 22/02/2014
Multicomptes : Lisbeth R. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Ancienne Préfète en chef de Serpentard
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Mer 19 Nov - 14:32

Johan était à moité nu, couché à côté d'elle. Et il était en effet très chaud. Au sens littéral du terme, bien sûr. Il émanait des vagues de chaleur. Mais non, elle ne trouvait pas que la température de l'air était particulièrement élevée. Enfin, elle allait finir par l'être si il continuait comme ça. Une personne qui se fichait un peu des relations ? Il lui semblait qu'il était un peu en train de se voiler la face mais elle ne releva pas. Il n'avait pas besoin d'être enfoncé la tête la première dans ses incohérences, juste de réfléchir.

« C'est déjà oublié. »

Mais il semblait un peu mal à l'aise. Les yeux toujours fixés sur le plafond du lit, elle sentit ses bras retomber et rebondir un peu sur le lit. Au vu de ce qu'il venait de dire, cela semblait évident qu'il se passait quelque chose. Un truc important. Elle n'arrivait pas à décider si c'était un signe qu'il avait des sentiments pour Juda ou pas. Ils seraient mignons ensemble. Elle se contenta d'ajouter :

« Ça arrive. Mais si tu as besoin de poser la question, ce n'est peut-être pas si simple que ça. »

Elle sourit dans le vide. Elle serait pas triste d'être un peu moins importante pour Harmo ou Narcissa. Elles avaient leurs vies, elle ne les voyait pas aussi souvent qu'elle aimerait... Mais au moins, elles avaient beaucoup de choses à se raconter quand elles se retrouvaient. Cela pouvait être différent pour Johan, elle n'en savait rien. Mais cela voulait peut-être dire qu'il y avait baleine sous gravier.

___

Myria Greengrass
Don't want cash, don't want cars. Want it fast, want it hard. Don't need money, don't need fame, I just want to make a change.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1318
Date d'inscription : 19/07/2014
Multicomptes : Moi je sais, moi je sais.
Caracteristique : Poursuiveur ❤︎
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Mer 14 Jan - 23:50

Johan s'était un peu deshabillé. Juste un peu. Il avait chaud c'était pas sa faute non ? Et puis, il essayait de noyer le poisson de ce qu'il avait dit plus tot. Ce n'était pas qu'il ne voulait pas parler à Myria, il était sur qu'elle puisse le comprendre, mais voila. Enfin… Il voulait pas non plus la gener avec ses consideration de morveux. Il était amoureux de son meilleur pote. Point à la ligne quoi. Elle avait autre chose à penser. Elle était fiancée de force merde, lui il avait un émoi d'adolescent qui allait lui passer. Parce que Juda était forcement pas amoureux de lui. Juda s'en foutait royalement quoi ! Merde. Merde. Merde ! Par les cornes du chapeau d'Odin !

Mais elle insistait et il soupira un peu plus en continuant de fixer le plafond.

« Quoi que je puisse ressentir de toute façon, Juda en a rien a branler. Il aime la bouffe et jouer les héros. C'est pas comme si il cherchait une relation stable ou quoi que ce soit non ? Il veut juste être le héros de Poudlard… Et foutre un peu le bordel aussi. Parfois. »

Bon. La il avait avoué un peu non ? C'était la galere totale… Il soupira un peu plus et jetta un coup d'oeil à Myria.

« Tu vas pas me taper dessus et me jeter par la fenetre parce que je suis un sale PD amoureux de son meilleur ami hein ? »

Il plaisantait. Lui il n'avait aucun soucis avec sa sexualité, et il savait que Myria non plus. Ca voulait pas dire que tout le monde partageait le meme avis. Surtout pas à cette époque.

___




Take it down the highway like a rocket to the ocean. We can run. Today can last another million years. Today could be the end of me. It's 11:59, and I want to stay alive.

Johan.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1650
Date d'inscription : 22/02/2014
Multicomptes : Lisbeth R. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Ancienne Préfète en chef de Serpentard
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Mar 20 Jan - 18:26

Elle était un peu triste pour Johan. Il était gentil, attentionné et il méritait d'être aimé. Et elle ne savait pas si c'était mieux ou pire qu'il manque une opportunité parce que celui qu'il aimait, Juda, apparemment, n'était visiblement pas réceptif du tout. Au moins, il n'avait pas à le voir sortir avec d'autres personnes, c'était déjà ça. Elle lui aurait bien fait un câlin pour le réconforter mais heu... bon. Il était torse nu quoi, et ils étaient tous les deux allongés dans un lit, ça aurait été franchement bizarre. Elle tourna tout de même la tête vers lui, croisant son regard, pour lui offrir un sourire compatissant.

« Tu sais bien que tu es beaucoup trop lourd pour que je te porte jusque là. »

Enfin, il savait que de toute façon, elle n'aurait jamais fait une chose pareille. Ni même osé le juger, tout simplement. Auparavant, quand elle était gamine, ça aurait pu arriver mais plus maintenant. Il était son héros, au sens littéral du terme, ç'aurait été bien peu respectueux de lui en vouloir d'être amoureux d'un garçon. Elle l'était aussi, non ? Bon. Alors c'était logique, elle pouvait voir les qualités qu'ils trouvaient à son ami.

« Ne t'en fais pas. Tu es trop fabuleux pour qu'il t'ignore longtemps. »

C'était plus un vœu qu'une certitude mais il fallait bien lui donner un peu d'espoir, à ce pauvre Johan. Elle n'avait pas envie qu'il abandonne et que ça se termine en tragédie, un peu comme ça avait l'air de tourner pour elle. Qu'au moins lui soit heureux et adopte beaucoup d'enfants.

___

Myria Greengrass
Don't want cash, don't want cars. Want it fast, want it hard. Don't need money, don't need fame, I just want to make a change.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1318
Date d'inscription : 19/07/2014
Multicomptes : Moi je sais, moi je sais.
Caracteristique : Poursuiveur ❤︎
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Sam 24 Jan - 14:08

Quoi ? Comment ça il était trop lourd ? Le regard qu'il lui lança était faussement offusqué alors qu'il se relevait un peu dans le lit.

« Moi ? Lourd ? Tu sous entend que mon corps parfait est bourelé par endroits ? Je te signale madame que je suis musclé juste comme il faut ! Si tu veux je te montre ! »

Et comme pour ajouter à sa menace il commenca a jouer avec sa ceinture en prenant son temps. Bien sur, il ne le ferait pas, il n'allait pas se deshabiller devant Myria, les jeunes femmes réagissaient bizarrement à la nudité. Les hommes aussi. Les gens d'ici en fait. Quoi que même chez lui la nudité n'avait pas été encouragée… Bah, pourtant c'était naturel. Soit. Il n'allait pas se deshabiller, il menacait juste Myria pour s'amuser aussi. Et pour detendre l'atmosphère. Il en avait besoin… et finalement il sourit. Elle était adorable. Il était content de l'avoir a ses cotés.

« Bon… Ton compliment étant vrai, je vais oublier le fait que tu m'as traité de gros »

Se laissant retomber il sourit un peu et attrapa un oreiller avec le quel il frappa amicalement la jeune femme.

« On dirait pas mais ça fait du bien de te parler tu sais ? »

[ Je suis desolée c'est tout court ]

___




Take it down the highway like a rocket to the ocean. We can run. Today can last another million years. Today could be the end of me. It's 11:59, and I want to stay alive.

Johan.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1650
Date d'inscription : 22/02/2014
Multicomptes : Lisbeth R. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Ancienne Préfète en chef de Serpentard
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Mer 28 Jan - 0:23

Il faisait semblant d'être offusqué à son commentaire et son regard faussement courroucé empêchait Myria de garder son sérieux. Mais elle n'avait jamais dit qu'il était gros ! Juste qu'il était lourd. Il pouvait juste être... Très dense. Elle le regarda avec des gros yeux, mais à deux doigts de rire, quand il fit mine de jouer avec sa ceinture.

« Oh, je te crois sur parole, jeune homme. Je n'ai rien voulu sous-entendre d'autre que le fait que ta masse musculaire était trop fantastique pour mes petits bras. »

Et elle, elle oublierait qu'il l'avait menacée de se déshabiller plus avant. Elle se contentait de lui sourire, ne comptant pas en rajouter une couche et déclencher un nouveau mélodrame pour le moment. Il lui dit une gentillesse avant de la frapper avec un oreiller. Mais fallait-il vraiment s'attendre à autre chose ? Elle attrapa une arme molle avant de lui rendre la pareille.

« Je pourrais te retourner le compliment. Ma situation n'en est pas bien avancée mais je me sens... un peu plus légère. »

C'était le mot. Et c'était dans le thème, puisqu'on venait de parler du poids de Johan. Enfin, ça n'avait pas de rapport du tout, c'était juste... qu'un peu d'empathie ne lui avait pas fait de mal. Et puis si elle avait pu l'aider lui aussi, elle en était heureuse.

___

Myria Greengrass
Don't want cash, don't want cars. Want it fast, want it hard. Don't need money, don't need fame, I just want to make a change.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1318
Date d'inscription : 19/07/2014
Multicomptes : Moi je sais, moi je sais.
Caracteristique : Poursuiveur ❤︎
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Mer 4 Fév - 16:41

Moui moui moui ! Il était vexé ! On ne disait pas de Johan qu'il était gros ! il allait lui montrer ! Enfin non il allait pas lui montrer mais c'était amusant quand même ! Ca lui plaisait bien cette relation qu'il avait Myria. Comme quoi, meme si elle n'était plus élève, ils pouvaient garder un bon lien, peut être même mieux, parce qu'il n'y'avait plus cette barrière de maison. Barrière un peu stupide d'ailleurs. Lui il aurait preferé être bleu ça aurait été assorti à ses cheveux. Soit ! Soit ! Soit ! N'épiloguons pas trop !

« Fantastique ! Voila le bon mot ! Je te remercie de l'avoir employé. »

Aprés ça, il sourit. Mais qu'elle ne croit pas que c'était fini ! Il n'oubliait pas, comme le montrait l'attaque d'oreiller qu'elle venait de subir ! Ah, elle reagissait ! Tant mieux ! elle ferait un adversaire de valeur ! Et elle le faisait déja en plus ! Du coup il eclatait un peu de rire et il se laissait retomber. Tant pis pour Alec, ils lui acheteraient des oreillers. !!

« Tant mieux ! Enfin… On trouvera une solution, tu verra ! Tu peux compter sur moi. »

Et paf ! Comme sorti du néant il déposa un baiser sur sa joue, et se laissa retomber en lui donnant un nouveau coup d'oreiller.

« On devrait peut être sortir de la ? Les autres vont pas tarder à revenir. »

Et qu'est ce qu'ils penseraient ? Que Johan était peut être pas si gay que ça peut être

___




Take it down the highway like a rocket to the ocean. We can run. Today can last another million years. Today could be the end of me. It's 11:59, and I want to stay alive.

Johan.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1650
Date d'inscription : 22/02/2014
Multicomptes : Lisbeth R. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Ancienne Préfète en chef de Serpentard
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Mer 11 Fév - 18:45

Elle était contente qu'il ait accepté en plaisantant ses excuses pour rire. L'ambiance était légère quand il était là. Il était comme un Fizwizbiz vivant. En plus, il en avait un peu la couleur. S'en suivit une bataille d'oreiller. Pourquoi ? Parce qu'ils le pouvaient voyons ! Et puis, ce n'était pas eux qui allait se retrouver avec des oreillers tout tassés bizarrement, mais Alec. La tête qu'il ferait si il apprenait qu'elle s'était retrouvée dans son lit. Sans lui. Avec un autre jeune homme. Mais il ne le saurait pas, parce que Johan n'était pas une commère et qu'elle n'en parlerait à personne, surtout vu la discussion qu'ils avaient eu. Il lui affirma qu'ils allaient trouver une solution et, avec toute la conviction qu'il avait dans la voix, elle le crut pendant un instant.

« Merci. »

C'était sincère et dit assez doucement. Il lui posa une bise sur la joue. Elle para un coup en traître avec son propre oreiller en souriant jusqu'aux oreilles puis, sous le coup de l'impulsion, elle le serra fort dans ses bras. Avant de se rappeler qu'il était à moitié nu et de la lâcher un peu. Il n'avait pas tord, ils devraient sortir de là.

« Oui, tu as raison. Ça risquerait de faire jaser si on nous trouvait comme ça. » Suite à un éclair de génie, elle lui rappela : « N'oublie pas ta chemise, surtout ! » Elle sortit sa baguette et, d'un mouvement expert du poignet, enleva le sort qu'elle avait lancé sur le baldaquin.

___

Myria Greengrass
Don't want cash, don't want cars. Want it fast, want it hard. Don't need money, don't need fame, I just want to make a change.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1318
Date d'inscription : 19/07/2014
Multicomptes : Moi je sais, moi je sais.
Caracteristique : Poursuiveur ❤︎
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Sam 14 Fév - 14:41

Vraiment, malgré toute la bonne humeur et toutes ces choses la, il esperait franchement réussir à trouver une solution pour Myria. Peut être qu'il devrait casser la gueule de Sirius ? Ca reglerait pas grand chose cependant… Bon, il allait pas non plus se proposer pour épouser Myria, de toute façon son sang était même pas pur, il soupira un peu, mais il garda tout ça pour lui, à l'interieur de sa petite tête. Rah. Bon bref ! En tout cas il avait eu droit à un câlin, et son torse viril frissona, parce qu'il ne faisait pas si chaud que ça finalement, mais Myria elle, elle était toute chaude. C'était agréable de caliner les filles en tout cas, pas que ce genre de choses l'interessent. Soit.

Enfin, il fallait bien qu'ils sortent de la, et attrapant sa chemise alors qu'elle le lui disait, il se rhabilla, remit ses chaussures et la regarda enlever le sort. La magie ca avait quand même du bon non ? Quelques instants il resta assis au bord du lit, passant la main dans ses propres cheveux pour les arranger.

« Tu va faire quoi maintenant ? »

Lui, il avait loupé un entrainement de quidditch, tant pis. Bah, il allait aller voir Juda, ça serait une bonne chose comme ça. Peut être qu'ils pourraient parler. Ou manger. Ouais, il allait essayer d'amener des bonbons à Juda, c'était une bonne chose non ? Baissant un peu les yeux avant qu'ils ne se separent il pensa a un truc.

« Proposer à Juda de venir au bal avec moi ça ferait desordre n'est ce pas ? »

___




Take it down the highway like a rocket to the ocean. We can run. Today can last another million years. Today could be the end of me. It's 11:59, and I want to stay alive.

Johan.
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1650
Date d'inscription : 22/02/2014
Multicomptes : Lisbeth R. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Ancienne Préfète en chef de Serpentard
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Mar 3 Mar - 1:30

Il se rhabillait, sage décision, et, une fois l'enchantement dissipé, elle s'assit au bord du lit pour remettre ses chaussures. Ce qu'elle allait faire ? Bonne question. Enfin, elle savait par où elle devrait obligatoirement passer, même si ce n'était qu'un crochet. « Il faut que je m'arrête par ma chambre, histoire de nourrir Nimue. » La jeune fléreur avec lequel elle partageait ses appartements, donc. Absolument adorable boule de poils. Et intelligente avec ça. Caractérielle aussi. Myria poursuivit en souriant. « Si elle n'a pas ses trois repas par jour, elle me fait la tête. » Elle devait être terriblement décoiffée, après ses roulades dans le lit et la bataille d'oreillers. Elle pointa sa baguette sur sa tête et ils se rangèrent sagement en chignon. Voilà qui était bien plus convenable, pour une membre du personnel se baladant dans les couloirs de l'école. La question de Johan la fit revenir au moment présent. Elle y réfléchit un peu avant de poser une main sur son épaule en signe de soutien et de lui répondre. « C'est à toi de voir. Ça risque d'être un choc d'apprendre ce que tu ressens pour lui comme ça. » Et elle poursuivit en souriant : « Pour ce que penseront les autres, je ne pense même pas qu'ils réaliseraient que vous venez "ensemble". Ils se diraient sans doute juste que tu ne fais décidément rien comme les autres. » Sur la fin de sa phrase, elle se mit sur la pointe des pieds pour lui ébouriffer les cheveux. Ils étaient déjà une curiosité comme ça. Tant qu'il n'y avait pas d'échange de salive devant McGonagall, ça devrait passer assez inaperçu.

___

Myria Greengrass
Don't want cash, don't want cars. Want it fast, want it hard. Don't need money, don't need fame, I just want to make a change.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1318
Date d'inscription : 19/07/2014
Multicomptes : Moi je sais, moi je sais.
Caracteristique : Poursuiveur ❤︎
MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   Dim 29 Mar - 11:38

C'était donc le moment de se separer. Pourtant il devait reconnaitre qu'il avait passé un bon moment avec Myria. Enfin, ils remettraient probablement ça dans les jours à venir, les semaines même. Poudlard n'était qu'au debut de l'année et ça ne valait pas la peine de se torturer trop. Les autres mois allaient s'enchainer peut être vite, mais il trouverait le temps de profiter de son amie. Alors oui, il commencait à se relever, en riant un peu de la manière dont Myria arrangea ses cheveux.

« Je te preferais avec les cheveux décoiffés. C'était plus… Sauvage. Plus sexy. »

Un petit rire, elle se vengea probablement un peu en lui ebourrifant les siens pendant qu'il lui posait une question importante. La réponse ne tarda pas, il haussa les épaules en murmurant quelque chose qui ressemblait à un « Mouais t'as raison » Et il re laca ses chaussures. C'était bon, ils pouvaient partir à leurs occupations et oublier peut être tout ce qu'ils avaient dit. Enfin, il n'oublierait peut être pas, mais tout de même. Un peu ?

« Passe une bonne fin de journée Bibli-girl !» Et paf ! Un bisous sur la joue plus tard il s'evada du lit et de la tour Gryffondor. Ouais, il avait encore des choses à faire !

___




Take it down the highway like a rocket to the ocean. We can run. Today can last another million years. Today could be the end of me. It's 11:59, and I want to stay alive.

Johan.
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Passagers clandestins - Johan&Myria   

Revenir en haut Aller en bas
 
Passagers clandestins - Johan&Myria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combats clandestins, alcool, drogue et paris [Topic Collectif]
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» Labadie: Contrat entre l'etat haitien et la Royal Carribean
» Grandvoir au top :)
» Le Roule-mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
POUDLARD
 :: Le 7eme etage :: Salle commune des Gryffondor
-