La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 Dans l'oeil de la tempête {ft. erwann}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1535
Date d'inscription : 15/07/2014
Multicomptes : J.B.
Caracteristique : Directrice des Serpentards et professeur de potion
MessageSujet: Dans l'oeil de la tempête {ft. erwann}   Mer 6 Aoû - 2:22

Dans l'oeil de la tempête
Mercredi après-midi, septembre, salle des profs


Ouf! Enfin la pause de l'après-midi, cela ne faisait même pas une semaine complète que l'école était commencé et Aidrian se sentait déjà vidée... Le stress des cours, doublé de sa timidité naturelle et sans parler du travail de directrice de maison, vidait plus rapidement son énergie que 28 heures de travail au Ministère et elle l'avait déjà fait à plusieurs reprises, voir plus.

Donc, la nouvelle professeure était venue se réfugier dans la salle des professeurs, petit ilôt paisible au centre de la tempête de début des cours, pour échapper au tumulte des étudiants, cette masse oppressante de regards et de jugements en cette première semaine d'école... Il n'y avait rien de pire pour la mettre mal à l'aise et son bureau ou sa chambre était trop semblable à la salle de classe pour qu'elle s'y sente à l'aise. La salle des professeurs avec ses grandes fenêtres était l'idéale, tout le contraire du sous-sol.

Une fois arrivée dans la pièce, Aidrian n'avait pas perdu une seconde et avait préparer un thé de sa concoction. Elle ne supportait pas les thés pré-faits, après tout, avec ses talents en potion et en alchimie, c'était évident qu'on pouvait le retrouver dans les domaines connexes, comme la cuisine. Bon, elle n'était pas une grande chef de restaurant cinq étoiles, mais bien des gens s'entendaient pour dire que sa cuisine était parmi la meilleure qu'ils aient jamais goûté.

Thé en main, 'Rian alla prendre place sur un fauteuil près d'une fenêtre et se recroquevilla sur elle-même, les genoux contre sa poitrine et ses bras entourant ses jambes. Elle regarda par la fenêtre les élèves qui s'amusaient, profitant d'une journée pas particulièrement belle, mais elle n'était pas mauvaise non plus et puis le froid de septembre n'était pas encore arrivé, ce qui était encore mieux.

La porte de la salle s'ouvrit pour laisser entrer un autre membre du personnel et le bruit fit tourner la tête à la prof de potion pour voir un énorme homme entrer, avec son air bourru et plus ou moins commode. Erwann O'Hara, le professeur de soins aux créatures magiques. Aidrian ne l'avait pas eu comme professeur quand elle avait fait sa propre scolarité, il avait pris le poste quelques années après et... il lui faisait un peu peur. Du coup, elle serra un peu plus fort sa tasse de thé contre elle et lui sourit en guise de bienvenue, n'osant pas lui adresser la parole, les mots étaient coincés dans sa gorge et refusait de sortir.

Sur la table en plein milieu de la pièce, Aidrian avait laissé la théière encore fumante avec des tasses et sa préparation de thé à côté pour ceux qui viendrait profiter de la tranquillité de la salle, s'ils en voulaient bien sûr. Elle se demanda si elle était mieux de dire quelque chose, mais au final sa gêne l'empêcha de faire quoi que ce soit à part baisser les yeux vers sa propre tasse, placer une mèche de cheveux derrière une oreille et juste rester là, gênée.



HRP:
 

___

But friendship is precious, not only in the shade, but in the sunshine of life, and thanks to a benevolent arrangement the greater part of life is sunshine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Dans l'oeil de la tempête {ft. erwann}   Dim 10 Aoû - 2:51

Hj:
 


 
Aidrian
Erwann
  Dans l'oeil de la tempête

 
Mercredi après-midi, Septembre. Salle des profs.


La rentrée était passée depuis moins d'une semaine, heureusement j'enseignais a Poudlard depuis quelques années, donc le stress de la rentrée n'était plus présent. Ou presque plus. J'avais l'habitude maintenant, même si chaque année j'avais des nouveaux élèves, bien que ma matière n'était pas celle la plus appréciée des élèves. Il n'y en avait pas énormément qui aimaient étudier les créatures magiques, pourtant c'était fascinant.

J'avais quitter mon bureau, laissant ma préparation du prochain cours de côté pour un petit moment. Et j'espérais que ça intéresserait mes élèves, enfin j'en avait qui étaient vraiment intéresser, mais d'autres pas vraiment. Mais au moins, en règle générale ils se tenaient assez tranquille dans mes cours, l'avantage d'avoir l'air « bourru » sûrement.

J'arrivais a la salle des professeurs et en entrant je remarquais que je n'étais pas seul, il y avait une de mes collègues. Aidrian, elle avait rejoint l'équipe cette année. Elle me sourit et je lui sourit en retour, c'était pas parce que j'avais l'air bourru que je l'étais hein. « Bonjour. » Dis-je en m'approchant de la table, je regardais la théière et ce qu'elle avait du préparé puis je reposais mon regard sur elle.

« Je peux ? » Demandais-je en désignant la théière et le reste. Ben quoi ? C'était toujours mieux de demander, non ? Et c'était plus poli surtout.

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1535
Date d'inscription : 15/07/2014
Multicomptes : J.B.
Caracteristique : Directrice des Serpentards et professeur de potion
MessageSujet: Re: Dans l'oeil de la tempête {ft. erwann}   Dim 10 Aoû - 4:04

Dans l'oeil de la tempête
Mercredi après-midi, septembre, salle des profs


Le professeur O'Hara l'effrayait quelque peu, il était grand, costaud et avec son air bourru, ça n'aidait pas du tout. Bon, Aidrian était aussi assez facile à effrayer, on avait qu'à lui conter une histoire de fantôme et elle n'arriverait pas à dormir pendant une semaine, enfin, si l'histoire était faite pour effrayer, parce qu'elle savait que les fantômes n'étaient pas effrayants en soi. Il y en avait bien assez dans Poudlard pour comprendre ça.

Au moins, Erwann semblait quand même avoir des manières  et il répondit à son sourire par l'un des siens à son tour. C'était drôle de le voir sourire, c'était comme si ça ne lui allait pas, c'était inattendu, toutefois ça adoucissait ses traits en même temps. Il semblait moins imposant, moins méchant. Peut-être qu'au fond, Aidrian avait juste eu une mauvaise impression de ce dernier? C'était très possible, surtout venant d'elle.

« Bonjour professeur O'Hara, » répondit-elle d'une petite voix timide tournant le regard vers sa tasse de thé et en prenant une petite gorgée.

C'était un défaut incorrigible qu'elle avait toujours eu et qui s'amplifiait encore plus quand elle était en présence de personne qui l'impressionnait ou l'effrayait, parfois les deux. La professeure de potion était timide, mais heureusement, sa passion pour sa matière pouvait la pousser à oublier sa timidité quand elle enseignait, c'était toujours ça.

Le professeur de soins s'approcha de la table et demanda la permission pour se servir du thé. Agréable, Aidrian retourna son regard vers le grand homme et, toujours souriante, lui répondu.

« Oui. Il devrait être juste assez chaud, la théière est enchanté pour ça et le thé est de ma confection. J'espère qu'il vous plaira. » Réponse simple, neutre, c'était bien comme réponse, non? Puis elle pensa à ajouter. « Il n'est pas très fort, » avertit-elle, « Si vous voulez quelque chose de plus fort, je crois qu'il y a en dans l'armoire. »

Elle offrait un peu de conversation, faisait un effort considérable, mais elle n'arrivait pas à faire face à son collègue, ses yeux restant fixés vers le bas.



HRP:
 

___

But friendship is precious, not only in the shade, but in the sunshine of life, and thanks to a benevolent arrangement the greater part of life is sunshine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Dans l'oeil de la tempête {ft. erwann}   Ven 15 Aoû - 4:32


 
Aidrian
Erwann
  Dans l'oeil de la tempête

 
Mercredi après-midi, Septembre. Salle des profs.


Je ne devais pas impressionner que les élèves en fait, mais bah au fond ils savaient tous que je n'étais pas méchant. Bien que je n'ai pas encore pu faire connaissance avec Aidrian, ma nouvelle collègue, ceci dit visiblement ma décision d'aller jusqu'à la salle des professeurs allait me permettre de faire connaissance avec elle.

Elle avait préparer du thé, je n'en buvais pas souvent mais j'aimais bien parfois, j'avais une légère préférence pour le café. Enfin soit je lui demandais si je pouvais et elle me répondit par l'affirmative en disant qu'elle espérait qu'il me plairait et j'eus un léger sourire.

« Oh je n'en doute pas, je ne suis pas difficile. » Eh j'allais faire honneur au thé qu'elle avait préparer quand même. Ce ne serait pas gentil de ne pas le boire après tout. Elle me prévint qu'il n'était pas très fort et que si je voulais quelque chose de plus fort, il y en avait dans l'armoire. J’acquiesçais légèrement et je me préparais une tasse. « Ça me conviens parfaitement, il n'y a pas de problème. » Répondis-je.

Une fois ma tasse prêt j'allais m'asseoir sur un fauteuil avec la dite tasse. Elle ne semblait pas oser me regarder, hum... Je soupirais légèrement.

« Tout vas bien ? » Demandais-je en la regardant avant de boire une gorgée du thé. « Il est délicieux. » Dis-je en montrant ma tasse.

 


Dernière édition par Erwann O'Hara le Lun 8 Sep - 4:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1535
Date d'inscription : 15/07/2014
Multicomptes : J.B.
Caracteristique : Directrice des Serpentards et professeur de potion
MessageSujet: Re: Dans l'oeil de la tempête {ft. erwann}   Dim 24 Aoû - 1:44

Dans l'oeil de la tempête
Mercredi après-midi, septembre, salle des profs


Erwann était inévitablement imposant, voir quelque peu intimidant pour Aidrian, même si à l'écouter parler il ne semblait pas bien méchant. Il était tout ce que la nouvelle prof n'était pas, grand, impressionnant, imposant, il n'aurait probablement aucune difficulté à gérer l'une maison des maisons de Poudlard lui... Quand Aidrian observait tous les professeurs à Poudlard, elle ne comprenait pas pourquoi Dumbledore l'avait mise à la tête des Serpentards, ce n'était pas comme si elle pourrait changer leur façon de penser, non? Il y en avait tellement d'autres qui seraient plus compétents qu'elle dans cette position. Surtout que les Serpentard avait déjà commencé à la prendre grippe elle avait l'impression, à peine quelques jours que l'école avait commencé et elle en avait déjà plein les bras avec leurs bêtises. Est-ce qu'ils faisaient exprès ou c'était toujours ainsi? C'était une bonne question. 'Rian pouvait déjà citer le nom de quelques septièmes années qui lui causerait probablement des problèmes durant toute l'année...

Peu importe, pour l'instant elle profitait un peu du temps de repos qui lui était offert par ce bel après-midi et même si elle ne mettait pas les pieds dehors, c'était tout aussi agréable d'observer l'extérieur par la fenêtre. Aidrian était un peu trop ermite pour mettre aisément les pieds à l'extérieur.

Et puis, maintenant elle n'était plus seule, le professeur O'Hara était là et même si elle le trouvait impressionnant, il offrait un peu de conversation et ne semblait pas méchant ou dangereux. En fait, il paraissait surtout respectueux. Aidrian savait que souvent les premières impressions étaient mauvaises, elle devrait peut-être faire un effort pour passer par-dessus les siennes?

Ne sachant pas trop quoi répondre au professeur de soins, la nouvelle prof lui sourit tandis qu'il se servait du thé, sans vraiment le regarder franchement, ce n'était pas elle autrement, sauf que cela dû le déranger car il chercha à rencontrer son regard en lui demandant si tout allait bien. Oups, ouais, c'était peut-être pas très poli de sa part non? Elle lui donnait des mauvaises impressions.

Faisant un effort, elle leva timidement le regard vers le sorcier, passant une main sur sa nuque dans son malaise.

« Oui, tout va bien, c'est juste, enfin, rien, ça va » le rassura-t-elle en s'emmêlant un peu dans ses mots pendant qu'il prenait une première gorgée du thé. Elle n'était quand même pas pour lui dire 'vous savez que vous êtes très impressionnant', non, ça ne se faisait pas vraiment, du moins pour elle et s'excuser pour sa gêne, eh bien, ça ne lui venait pas trop non plus.

Elle rougit presque instantanément au compliment avant de racler sa gorge dans une tentative pour se reprendre.

« Merci, » il n'était pas dit très fort, mais au moins elle acceptait le compliment, ce qui n'était pas toujours le cas, mais elle s'était fait dire assez souvent que sa cuisine était bonne pour apprendre à accepter les compliments qui la concernait.

« J'avais oublier à quel point les rentrées à Poudlard étaient mouvementées. C'est étrange d'être de retour après tout ce temps et dans la position de professeur. » Elle fit une grimace avant de marmonner dans un souffle : « et de directrice de maison... » Son ton indiquait très clairement qu'elle n'était pas très enchantée à cette idée.


___

But friendship is precious, not only in the shade, but in the sunshine of life, and thanks to a benevolent arrangement the greater part of life is sunshine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Dans l'oeil de la tempête {ft. erwann}   Mar 9 Sep - 5:38


 
Aidrian
Erwann
  Dans l'oeil de la tempête

 
Mercredi après-midi, Septembre. Salle des profs.


J'avais l'habitude des élèves, l'habitude des rentrée et ma carrure imposait le respect. Même s'ils ne m'appréciaient pas forcément les élèves n'osaient pas faire grand chose. Par contre elle, elle aurait sûrement un peu de mal avec ses élèves, pas qu'elle ne semblait pas compétente, mais une nouvelle professeur... j'avais eu quelques problèmes pendant ma première année d'enseignement. D'autant plus qu'il me semblait qu'elle était la directrice des Serpentards, et même si je ne faisais pas de différence entre les maisons étant donné que pour ils étaient tous logé a la même enseigne, vu les cas qu'il y avait elle avait sûrement du mal avec eux.

Toujours est-il que je m'installais sur un fauteuil avec ma tasse de thé. J'étais intrigué de la voir agir comme ça, un peu inquiet aussi. Je me souciais quand même des autres, même si j'étais plus a l'aise avec les animaux qu'avec les autres. En tout cas je lui demandais si elle allait bien.

Elle dit que oui, que tout allait bien. Hum... j’acquiesçais un peu sans répondre tout de suite, je n'allais pas non plus la brusquer pour savoir pourquoi elle s'embrouillait un peu. Elle me remercia quand je lui dit que son thé était délicieux. Ah la rentrée, effectivement, elle n'avait pas tort.

« La première fois c'est étrange c'est vrai, puis on s'y fait. » Répondis-je en lui adressant un sourire rassurant avant de rajouter : « Il faut prendre ses marques et ses habitudes. »

Directrice de maison. Si sa grimace me fit sourire, son ton me fit comprendre qu'elle n'étais pas très enchantée par ce fait.

« Les Serpentard, c'est bien ça ? »

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1535
Date d'inscription : 15/07/2014
Multicomptes : J.B.
Caracteristique : Directrice des Serpentards et professeur de potion
MessageSujet: Re: Dans l'oeil de la tempête {ft. erwann}   Mer 10 Sep - 7:09

Dans l'oeil de la tempête
Mercredi après-midi, septembre, salle des profs


Le professeur O'Hara était imposant. Grand, à l'apparence bourru, un regard qui semblait dur, tout pour faire peur à une personne comme Aidrian. Elle ne le faisait pas exprès, elle avait toujours été facilement impressionnée et approcher les gens, surtout ceux qui l'effrayaient, c'était loin d'être gagné d'avance, en fait, s'il n'avait pas été un collègue professeur, l'alchimiste aurait probablement prit ses jambes à son cou et quitté la salle dès qu'il était entré, mais bon, elle était bien et elle se devait bien de faire un effort pour apprendre à connaître ses collègues, non?

Alors, la nouvelle professeure était restée, ce qui était un énorme effort de volonté de sa part et même qu'elle s'essayait à une conversation, pas très facile, encore une fois, et elle n'avait pas envie de retourner dans les couloirs remplis d'élèves et dans les turbulences causés par les élèves et le rythme un peu trop effréné pour elle. Par contre, elle se rendait compte qu'il y avait... comme un quelque chose de rassurant avec Erwann? Aidrian ne saurait pas vraiment comme le décrire. Malgré son impressionnante stature et l'aura qui se dégageait de lui appeler tout de suite au respect, il restait calme et posé et sa voix n'avait rien d’agressif, non elle était apaisante en fait. Est-ce que c'était grâce à ça qu'il était si bon avec les animaux? Parce que dans le fond, 'Rian n'était pas si loin d'une petite bête effrayée en cette tempête de début d'année.

« La première fois est étrange? » Les paroles étaient dites comme si elle n'y croyait pas et c'était le cas. Tout était si différent de ce à quoi elle était habituée... L'alchimiste se demandait bien pourquoi elle avait accepté au final. Il faut croire que Dumbledore pouvait se montrer convaincant ou manipulateur, tout dépendant du point de vue. « Trouver ses habitudes et ses marques, » chuchota-t-elle pour elle-même, plus facilement dit que fait, non? « Je travaillait seule dans mon bureau au ministère avant. Sauf quand on m'appelait pour aller aider à Ste-Mangouste, les aurors ou le département de la justice, enfin, là où on avait besoin de mes compétences d'alchimistes. Poudlard... C'est un choc. »

Elle offrait un peu plus de conversation, Aidrian se sentait toujours un peu intimidée ou peut-être que ça devenait un peu plus comme impressionnée? Au moins, elle réussissait à parler un peu plus librement.

« Oui, je remplace le professeur Slughorn, comme vous devez savoir et... » Elle marqua une pause pour prendre une autre gorgée de son thé tout en regardant à l'extérieur, les élèves qui couraient, s'amusaient, Aidrian n'avait pas été aussi active pendant sa scolarité. « J'ai aussi hérité de son poste de directeur de maison. » Elle retourna son regard vers Erwann. « Les serpentards. Ils... J'étais à serdaigle quand j'étais étudiante et j'ai été tellement discrète que peu de gens se souviennent de moi. Je ne suis pas... une leader. Le poste aurait dû être donné à quelqu'un d'autre. »

Ses yeux étaient rivés sur sa tasse, regardant le liquide ambré qui y était. Ses pensées n'étaient pas très positive et il lui en faudrait peu pour qu'elle ne décide de plier bagage et retourner chez elle si elle s'écoutait. Professeure de potions, elle pouvait encore s'en tirer, mais le rôle de directrice la terrorisait même si elle faisait de son mieux pour le cacher.


___

But friendship is precious, not only in the shade, but in the sunshine of life, and thanks to a benevolent arrangement the greater part of life is sunshine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Dans l'oeil de la tempête {ft. erwann}   Dim 28 Sep - 6:19


 
Aidrian
Erwann
  Dans l'oeil de la tempête

 
Mercredi après-midi, Septembre. Salle des profs.


Je me souvenais de ma première année en tant que professeur. Au début, ça n'avait pas vraiment été facile, je n'avais pas l'habitude d'enseigner. J'avais plus l'habitude d'étudier les créatures et animaux. Et je n'étais pas très doué avec les gens, d'ailleurs je ne l'étais toujours pas mais j'avais fait quelques progrès quand même. Enfin, toujours est-il que j'avais finit par prendre mes marques et que je m'étais habitué a être professeur.

« Oh oui. Quand je suis revenu a Poudlard pour enseigner j'étais nerveux aussi. » Répondis-je. « C'est toujours étrange de revenir dans l'école où on a étudier en tant que professeur. Mais au fil du temps on s'y habitue. »

Je lui souriais doucement, d'un air rassurant. Elle semblait un peu dépassée par les événements. Et puis tout était différent, pas forcément au niveau du château, de quand elle était élève. Et ça, c'était quelque chose de perturbant. J'en avais fait l'expérience quand j'étais devenu professeur.

« Je comprend oui. » Répondis-je avant de boire une gorgée de thé, jetant un vague coup d’œil a l'extérieur. « Ce n'est pas facile de s'habituer, ça n'a pas été facile pour moi non plus. J'étais plus doué pour m'occuper des animaux, que pour la sociabilité. »

Heureusement j'avais fait des progrès a ce niveau depuis que j'étais professeur. Toujours est-il que je me devais de rassuré ma collègue. Elle me disait qu'elle remplaçait le professeur Slughorn et j’acquiesçais alors qu'elle rajoutait qu'elle avait hérité de son poste de directeur de maison. Je soupirais légèrement.

« Être une leader ou non ne fait pas tout, je pense. Le directeur devait avoir une bonne raison. Mais je ne suis pas le mieux placé pour parler du rôle d'un directeur de maison, je ne pense pas que j'en serais capable personnellement. » Ce n'était pas avec un certain charisme, ni le fait d'avoir l'air impression qu'on pouvait être directeur de maison. Et puis même si je pourrais l'être ça ne me tentais pas vraiment.

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1535
Date d'inscription : 15/07/2014
Multicomptes : J.B.
Caracteristique : Directrice des Serpentards et professeur de potion
MessageSujet: Re: Dans l'oeil de la tempête {ft. erwann}   Mar 30 Sep - 4:27

Dans l'oeil de la tempête
Mercredi après-midi, septembre, salle des profs


Plus elle parlait avec son collègue, plus Aidrian devenait à l'aise, c'était rare pour elle de trouver si facilement son aisance en face d'une personne aussi imposante que Erwann, mais il y avait quelque chose chez lui. D'ailleurs, il se montrait très compréhensif de la situation, en fait, plus que compréhensif il pouvait sympathiser avec elle. Peut-être pas de la même façon, mais jusqu'à un certain point, il comprenait un peu ce que c'était qu'elle vivait. Elle se retrouvait dans ses paroles, c'était agréable de savoir que l'on était pas seule. Ça la faisait sourire de façon un peu plus spontanée.

« Ce n'est que le début de l'année... j'imagine que je ferais mieux de me laisser un peu plus de temps alors. » Elle doutait de vraiment finir par s'habituer à Poudlard, même pendant ses études, elle n'avait pas vraiment aimer se retrouver parmi de grands groupes, bien sûr, elle était étudiante, ce n'était pas tout à fait la même. Ses locaux au ministère lui manquait tout de même.

Elle joua un peu avec sa tasse, remuant le liquide encore chaud en rond, observant les mouvements comme s'ils étaient la chose la plus intéressantes qui puissent exister. L'alchimiste sourit quand Erwann lui parla de son affinité avec les animaux.

« Je vous vois bien comme ça... avec les animaux. Ils doivent vous aimer facilement. » Après tout n'était-elle pas elle-même comme un animal effrayé quand il était arrivé? Et il l'avait apprivoiser avec facilité, en quelque sorte. Toujours gênée, mais clairement plus à l'aise, l'alchimiste sourit gentiment à Erwann. « Je ne suis pas très à l'aise dans les groupes personnellement. Quand j'ai étudié ici, j'évitais de me retrouver avec trop de gens si je pouvais l'éviter. J'aimais bien la bibliothèque, mais dans les périodes de test elle se retrouvait tellement remplie que j'ai appris à me trouver d'autre endroit. » Elle eut un petit rire. « L'isolement de mes locaux du ministère me manque. Pas étonnant que ma mère cherche à me marier. »

Quand Aidrian parla du poste de directeur qui lui était tombé sur les épaules en acceptant le poste de professeur, elle ne fût pas surprise de son soupir, il devait avoir une bonne idée de ce à quoi elle devait faire face. La réputation des Serpentards n'était pas un mystère pour qui que ce soit et il fallait évidemment une poigne de fer pour les gérer, tout le contraire de la nature même d'Aidrian.

« Eh bien, je crois qu'avec les Serpentards, ça aiderait. J'ai l'impression qu'ils fichent totalement de ce que je dis et n'en font qu'à leur tête... Le professeur Slughorn avait-il autant de problèmes avec eux? » Erwann avait peut-être connu Horace Slughorn assez pour lui donner quelques trucs pour gérer cette maison capricieuse? « En plus, la majorité d'entre eux sont des sang-purs... Et ils croient à la pureté du sang. » Pas besoin de connaître les jeunes eux-même pour savoir que cette mentalité était plus que présente dans la maison vert et argent. Juste la réputation des familles lui suffisait. « Les Starkweather étaient purs jusqu'à ce que mon arrière grand-père paternel marie une sang-mêlé et j'entends encore parlé de cette histoire aujourd'hui. Ça n'aide pas à obtenir le respect des jeunes sang-purs de ma maison... J'ai essayé de parler avec Dumbledore pour qu'il mette une autre personne à la tête des Serpentards, mais il m'évite à chaque fois. »

'Rian se plaignait un peu et elle n'aimait pas ça, mais... elle avait besoin d'en parler, sortir tous ses soucis comme pour s'en libérer. Étrangement ça tombait sur cet homme qu'elle connaissait à peine. Au moins on pouvait dire qu'elle était plus à l'aise maintenant avec lui.


___

But friendship is precious, not only in the shade, but in the sunshine of life, and thanks to a benevolent arrangement the greater part of life is sunshine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Dans l'oeil de la tempête {ft. erwann}   Dim 26 Oct - 17:58

Aidrian
Erwann
  Dans l'oeil de la tempête

 
Mercredi après-midi, Septembre. Salle des profs.


Nous discutions tranquillement autour d'une tasse de thé, qu'elle avait préparer, un thé délicieux oit dit en passant, mais bref là n'était pas le sujet. Je tentais de la rassuré au sujet des cours, des élèves et de son poste de directrice de maison. Je comprenais un peu ce qu'elle ressentait, quand j'étais revenu a Poudlard pour enseigner, j'avais eu du mal a m'adapter au rythme de professeur. Et puis j'avais plus d'affinité avec les animaux qu'avec les gens, même si avec les années je m'étais quand même amélioré.

Bref. Elle me dit qu'elle me voyait bien comme ça avec les animaux. Qu'ils devaient m'aimer facilement. Et j'acquiesçais légèrement. « Je les aime énormément, ça joue aussi. » Répondis-je en souriant.

Je restais ensuite silencieux pendant qu'elle m'expliquait qu'elle n'était pas très à l'aise dans les groupes. Qu'elle évitait de se retrouver avec trop de gens quand elle pouvait l'éviter, la bibliothèque par exemple, sauf pendant les périodes de test. Ce que je comprenais parfaitement. Elle rajouta que l'isolement de ses locaux du ministère lui manquait et que sa mère cherchait a la marier. « Mariage arrangé je suppose ? » Demandais-je, de ce que je savais ça se faisait dans certaines famille. Et vu mes origines j'avais la chance d'avoir échapper a ça.

Les Serpentard n'étaient pas foncièrement mauvais, juste trop ancré dans leurs idéaux. On abordait justement le sujet et elle me demandait si le professeur Sulghorn avait autant de problème avec eux.

« Je ne sais pas, c'est possible. » C'est vrai qu'il avait été mon collègue, mais je ne lui avait jamais vraiment parler des Serpentard, a vrai dire je n'en avait pas eu besoin, ils ne se faisaient pas trop remarquer dans mon cour. Ah les sang-pur et leurs idéaux, je soupirais légèrement. « Je vois. » J'avais eu des ennuis avec les sang-pur quand j'étais étudiant et je savais a quel point ça pouvait être compliquer quand on était pas de sang-pur. Bref.

« Typique de Dumbledore. » Répondis-je quand elle me dit qu'il l'évitait chaque fois qu'elle voulait lui parler de ça. Oh j'aimais bien le directeur hein, mais il était un brin manipulateur.

 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1535
Date d'inscription : 15/07/2014
Multicomptes : J.B.
Caracteristique : Directrice des Serpentards et professeur de potion
MessageSujet: Re: Dans l'oeil de la tempête {ft. erwann}   Mer 5 Nov - 2:48

Dans l'oeil de la tempête
Mercredi après-midi, septembre, salle des profs


« Mariage arrangé je suppose ? »

La supposition fit sourire Aidrian, pas vraiment, quoique ça ne serait peut-être pas hors de portée de sa mère, mais en général l'alchimiste était assez clair pendant ses rendez-vous arrangés.

« Non, pas un mariage arrangé, mais je ne crois pas que ça soit hors de sa portée, pour l'instant elle ne fait qu'organisé des rendez-vous à l'occasion. Après je me charge de faire comprendre à l'homme que ma mère a déniché qu'il n'a aucune chance. » Elle avait un petit sourire amusé, tant que ça restait un petit jeu à sa mère, ça allait. « Elle s'est souvenue soudainement il y a quelques années qu'elle avait une fille et veut soudainement des petits enfants. Je suis 'en retard' selon elle. » Un petit rire suivit sa remarque, si seulement sa mère savait, mais elle n'était pas prête d'aller révéler quoi que ce soit.

La réponse d'Erwann à sa question sur la façon dont se débrouillait Slughorn avec les serpentards avant sa disparition la découragea visiblement, ses épaules tombant et ses yeux se fixant sur le thé entre ses mains. Elle aurait aimé avoir une personne pour lui donner des conseils. Apparement la nouvelle professeure devrait trouver des solutions seules, mais elle ne savait pas du tout comment gérer ce type de relation, déjà que sa timidité la bloquait avec des situations 'plus normales' et puis, il y avait sa situation de 'sang souillé', même si elle l'avait moins difficile que son grand-père l'avait eu puisqu'elle était la fille de son père qui avait effacé cette 'tare' par sa célébrité d'alchimiste. Une célébrité qu'elle arrivait à maintenir elle-même et comme sa mère était une sang-pur, le fardeau de la pureté du sang était allégé, sauf avec de jeunes serpentards prétentieux.

Aidrian se sentait plus légère maintenant et était un peu plus souriante qu'à l'arrivée du professeur de soins au créatures. Elle tourna sa tête vers avec un petit sourire timide, mais au moins elle trouvait lentement son aise en présence de l'impressionnant homme.

« J'ai l'impression de beaucoup parlé. Et vous professeur O'Hara, le début de l'année se déroule bien? »

Erwann était vraiment un homme de peu de mots et Aidrian avait la drôle d'impression de trop parlé, tourné la conversation vers lui ne ferait pas de tort, n'est-ce pas?


___

But friendship is precious, not only in the shade, but in the sunshine of life, and thanks to a benevolent arrangement the greater part of life is sunshine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Dans l'oeil de la tempête {ft. erwann}   Sam 8 Nov - 5:05

Aidrian
Erwann
  Dans l'oeil de la tempête

 
Mercredi après-midi, Septembre. Salle des profs.


Je lui avait demandé s'il était question d'un mariage arrangé, comme ça se faisait dans certaines famille. Elle me dit que non, mais qu'elle pensait que ce n'était pas hors de la portée de sa mère. Je hochais un peu la tête, je voyais ce qu'elle voulait dire. Puis elle ajouta que sa mère lui organisait des rendez vous et qu'après elle se chargeait de faire comprendre a l'homme que sa mère avait déniché qu'il n'avait aucune chance. Je souris légèrement. « Je vois. Ça ne doit pas être facile tout les jours. » La suite me fit sourire a nouveau, sa mère disait qu'elle était « en retard », bizarre comme réaction. Mais bon ça pouvait se comprendre. « Je vois. Heureusement que ma famille ne pense pas comme ça. » Je ris légèrement en pensant a ça, en même temps a 40 ans, n'ayant pas de frère ni de sœur, pas marié et sans enfants. « Enfin je pense qu'ils doivent se demandé s'ils auront des petits enfants un jour. »

Finalement, on aborda le sujet des Serpentard, du professeur Slughorn, de comment ça se passait quand il était là et directeur des Serpentard. Mais je ne savais pas grand chose, je n'avais jamais vraiment discuter avec Horace Slughorn des éventuels problèmes qu'il pouvait avoir avec les Serpentard. C'était dommage, j'aurais bien aimé pouvoir l'aider, mais je n'avais aucune idée de comment, et ça c'était assez ennuyant.

« Eh bien oui, pour l'instant tout se passe bien. » Répondis-je en posant ma tasse vide, puis je repris la parole en ajoutant : « Et je suppose qu'ils ont peur de me voir énerver. »

 

Hj:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dans l'oeil de la tempête {ft. erwann}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans l'oeil de la tempête {ft. erwann}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» La flèche qui ne perça pas que l'oeil de boeuf (Pv Camelle)
» Dans l'Oeil d'Or
» Dans l'oeil du chat, l'au-delà
» Ayton le bouledogue américain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
PENSINE
 :: Pensine :: Octobre 1975
-