La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 Le cœur a ses raisons que la raison ne connait point ∞ [Shaaa ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Le cœur a ses raisons que la raison ne connait point ∞ [Shaaa ♥]   Dim 27 Avr - 1:21




« Shannon & Harmorica »

« Mademoiselle, je vous prierez de bien vouloir nous renvoyer un hibou le plus rapidement possible afin de confirmer que vous êtes bien sur le point de... » Bruit de déchirure. Harmorica laissa les morceaux de parchemins s'éparpiller à ses pieds avant de les écraser violemment et jurer à pleine voix. Elle détestait se faire prendre pour une menteuse. Elle détestait devoir passer des milliers d'intermédiaires pour obtenir ce qu'elle voulait. Elle détestait ce système, ces gens, tellement antipathiques, tellement... détestables.

Ludwig, qui s'était aventuré dans la Volière à la suite de sa maîtresse, miaula comme pour la rassurer. Harmorica se retourna sur son chat et faillit crier. Mais la vision de l'énorme félin ronronnant et la fixant avec amour eut raison de sa colère, et elle l'attrapa avant de s'asseoir sur le rebord d'une fenêtre pour le caresser. Les oiseaux alentours ne semblaient pas perturbés par le prédateur qui se tenait non loin. Sans doute avaient-ils l'habitude. Et en pleine journée, leur activité principale consistait à dormir, jusqu'à ce qu'on leur confie un parchemin ou un colis à faire voler à travers tout le pays, et plus loin encore...

La Serpentard n'avait pas son propre Hibou. Elle en empruntait un différent à chaque fois, peut-être parce qu'à chaque fois, elle avait l'impression que les mauvaises nouvelles qui lui parvenaient étaient le fait des messagers, alors qu'elle savait parfaitement qu'il n'en était rien.
Parce qu'il avait toujours été plus simple pour Harmorica de rejeter la faute sur quelqu'un, ou quelque chose, plutôt que sur elle même ou un fait hasardeux. Pour elle, tout chose avait une explication, et la meilleure pour elle était celle qu'elle voulait s'accorder.

Ce matin encore, alors qu'elle venait de réduire en poussière le parchemin qu'elle venait de recevoir du Ministère, la jeune femme préférait se dire que la faute leur revenait à eux, et non à elle. Celui qui a compris cela connait Harmorica mieux que personne, et peut l'influencer, la contrôler même...

Et la personne qui venait d'entrer ne semblait pas au courant, visiblement.

La Serpentard avait remit Ludwig sur ses pattes – au grand damne du gros chat – et s'était dirigée vers la sortie, bien décidée à ne pas laisser ses pensées divaguer trop longtemps dans le lointain. Il lui fallait se changer les idées, peut-être travailler ses A.S.P.I.C pour la fin de l'année, s'entraîner au Quidditch, ou simplement s'en aller s'isoler pour danser. Mais sortir d'ici, de ce lien trop étroit, trop sombre, trop plein de plumes, de fientes, de mauvaises nouvelles...

Trop plein de gens pressés qui ne font pas attention où il vont. Tête baissée, Harmorica venait de se cogner violemment à quelqu'un qui allait en sens inverse. De mauvaise humeur, énervée plus encore par la douleur qui venait d'exploser dans son crâne, et par le fait qu'elle se savait responsable en partie, sans jamais l'avouer, la Serpentard réagit au quart de tour et éleva la voix un peu trop peut-être. « Bordel de merde, tu peux pas faire attention non ? Abruti... » La jeune femme avait un ton dur et accusateur, et elle m'avait même pas cherché à mâcher ses mots. Il aurait tout aussi pu s'agir d'un professeur qu'elle n'aurait pas regretté pour autant. Peut-être se serait-elle excuser cependant.

Mais lorsqu'elle vit qui elle venait de percuter de plein fouet, les pensées qui lui vinrent furent bien loin d'excuses...

Shannon Portley était sans aucun doute l'une des élèves de Poudlard que la Serpentard haïssait le plus. Son sourire trop blanc. Sa crinière sauvage. Ses yeux pétillants. Son air adorable... Trop de perfection. Trop pour Harmorica, qui avait trouvé plus simple de détester cette fille au premier regard plutôt que chercher à copiner avec elle... Un moyen peut-être de se protéger de ce sentiment étrange qui l'envahissait lorsqu'elle plongeait son regard dans celui de la Serdaigle. Une haine intense, qui amenait parfois Harmorica à s'interroger : était-ce réellement de la haine ? Elle ne préférait même pas songer à autre chose, de peur de devenir folle.

Dégoûtée, la Serpentard laissa son visage de tordre en une grimace énervée, alors qu'elle tenait son front d'une main pour tenter de faire disparaître la douleur dû au choc.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1332
Date d'inscription : 20/04/2014
Caracteristique : Préfet de Serdaigle
MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons que la raison ne connait point ∞ [Shaaa ♥]   Lun 28 Avr - 1:15




Shannon & Harmorica


C'était une belle journée à Poudlard comme il y en avait beaucoup ces temps ci. En dépit du malaise qui pouvait parfois se faire sentir depuis quelques mois, Shannon était d'une humeur légère. Elle était restée un moment dans le parc, ses livres étalés autour d'elle alors qu'elle travaillait tranquillement. Bien que son devoir de botanique lui ait donné du fil à retordre, elle en était finalement venue à bout. Les plantes n'étaient vraiment pas ce qu'elle préférait.

Après une bonne heure de travail sur les plantes aquatiques magiques, Shannon relut son parchement rapidement avant de le ranger soigneusement et de sortir une lettre qu'elle avait reçu le matin même au petit déjeuner.  Elle ne l'avait pas encore ouverte, sachant parfaitement que c'était ses parents qui lui écrivaient, comme toute les semaines.

Au fur et à mesure de sa lecture, Shannon perdit peu à peu sa bonne humeur. Cette lettre n'était pas porteuse de bonne nouvelle, malheureusement, et elle regrettait de ne pas l'avoir lue plus tôt. Ses parents avaient besoin de savoir qu'elle était avec eux, même à des centaines de kilomètres, et elle n'avait pas même eu la présence d'esprit d'ouvrir cette fichue lettre plus tôt.

« Ma chérie, ta tante a eu un accident hier. Elle est à l'hôpital. Ne t'inquiète pas, les médecins disent qu'elle ira bien, mais ta mère est vraiment dans tous ses états. Tu sais à quel point sa sœur compte pour elle... »

Shannon n'avait pas eu besoin d'en lire plus pour savoir que la situation était plus grave qu'on ne voulait bien lui dire. Son père avait toujours tendance à minimiser les choses pour n'inquiéter personne, mais elle était assez âgée à présent pour comprendre la gravité de la situation. Sa mère devait être effondrée, elle qui était si forte d'habitude...

La blonde ne perdit pas de temps avant de prendre un parchemin et de répondre. Son écriture était brouillonne, ses phrases manquaient clairement de construction, mais elle ne voulait pas perdre de temps. Elle en avait déjà assez perdu comme ça.

Une fois sa lettre écrite et placée dans une enveloppe, il ne lui restait plus qu'à aller jusqu'à la volière pour l'envoyer. Avec un peu de chance, ses parents la recevraient assez vite pour ne pas croire qu'elle les avait oubliés.

Shannon rassembla ses affaires en vitesse et se releva pour se diriger vers les tours, l'air maussade et des centaines de questions tournant sans cesse dans son esprit. Et si sa tante ne s'en sortait pas ?

Elle n'eut pas le temps d'y penser plus longtemps qu'un boulet lui fonça dedans la tête la première. Dans un vain espoir de réduire le choc, Shannon avait mis ses bras face à elle comme un bouclier,  et une douleur lançait à présent dans tout son avant bras gauche. Elle n'avait même pas eu le temps de voir qui ne regardait pas où il marchait qu'une voix qu'elle ne connaissait que trop bien s'éleva.

Harmorica Laymon, toujours aussi agréable, l'insultait de tous les noms sans même savoir qui elle était, à priori. Cette fille lui inspirait tellement de sentiments négatifs que Shannon serra les poings à s'en planter les ongles dans la paume. La Serpentard la haïssait depuis leur première année sans qu'elle n'ait jamais su pourquoi. Après quelques semaines durant les quelles Shannon n'avait pas répondu à ses attaques, elle avait décidé de ne plus être aussi gentille. Depuis ce moment là, les deux jeunes filles ne pouvaient que se lancer des piques quand elles se croisaient.

Shannon avait appris à la détester très rapidement. Cette façon qu'avait la brune de se croire au dessus de tout le monde la mettait hors d'elle, et cette fois ne faisait pas exception.

Enfin, Harmorica remarqua qui elle insultait et la blonde s'amusa presque de sa mine dégoûtée. Au moins, elles ressentaient exactement la même chose l'une envers l'autre. Du dégoût, de la haine, et peut-être autre chose qu'il était impossible de nommer. Elles se vouaient une guerre sans trêve et sans aucune raison valable depuis plus de six ans, mais il y avait également quelque chose qui les attiraient l'une vers l'autre sans vraiment savoir pourquoi. Shannon avait depuis longtemps arrêté de chercher des mots à mettre la dessus et s'en tenait à quelque chose de plus simple et de plus primaire. La haine pure et dure.

« C'est toujours un plaisir de te voir, Laymon. Il faut croire que tu n'es pas devenue intelligente ces dernières semaines. »

Shannon passa à côté de la brune sans la regarder afin de se diriger vers un hibou qu'elle connaissait bien. C'était celui qu'elle utilisait le plus souvent pour envoyer ses lettres depuis sa première année. Elle lui caressa doucement la tête puis lui donna l'enveloppe. L'oiseau ne perdit pas de temps pour s'envoler et la Serdaigle l'observa quelques secondes avant de se retourner vers sa charmante ennemie.

« La prochaine fois tu feras attention quand tu marches, au lieu d'insulter les autres sans raison. » Shannon écarquilla les sourcils d'un air exagéré avant de reprendre. « Ah mais j'oubliais, c'est la seule chose que tu saches faire correctement. »

La blonde savait parfaitement que son air hypocrite ne ferait qu'énerver un peu plus la Serpentard, et au final c'était certainement ce qu'elle cherchait à faire. Passer ses nerfs sur Harmorica lui permettait de penser à autre chose qu'à sa famille qui avait besoin d'elle alors qu'elle ne pouvait pas être avec eux.

___

- Shannon Allie Portley -
« My thoughts are stars I cannot fathom into constellations. »
John Green - The Fault in our Stars.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons que la raison ne connait point ∞ [Shaaa ♥]   Mer 30 Avr - 0:53




« Shannon & Harmorica »

Il avait fallut que ça tombe sur elle. Cette fille parfaite. Trop parfaite. Harmorica ne parvenait pas encore à croire que parmi tous les élèves de Poudlard, elle était tombée sur la pire. Elle n'avait même pas songé qu'il aurait pu s'agir de Shannon. Les deux jeunes faisaient tout pour s'éviter, de peur que leurs entrevues de terminent en joute verbales sanglante... Jeu auquel la petite Serdaigle se révélait plutôt douée, ce qui ne manquait pas d'exaspérer sa camarade verte et argent au plus haut point... Elle tentait toujours de relever la tête, et de faire bonne figure, faire comme si les mots de Shannon ne l'atteignaient pas. Mais il ne s'agissait que d'une carapace. Un leurre. Un moyen qu'elle employait depuis plusieurs années déjà pour repousser les attaques du monde extérieur.

Mais une fois seule, elle oubliait qu'elle devait paraître forte, et redevenait une fille comme les autres : avec ses faiblesses, ses doutes et ses craintes. Tout ce que Shannon éveillait en elle, à chaque fois qu'elle la croisait. Un simple regard, et tout basculait. Sans qu'elle ne sache pourquoi, ni comment... Cette fille la faisait chuter. Elle était l'une des rare qui parvenait à ébranler sa détermination, à réduire à néant ses efforts pour sembler différente.
Shannon était la seule qui faisait se sentir Harmorica comme elle l'était vraiment. Ou du moins, comme elle l'avait été. Un jour. Avant d'arriver à Poudlard... Et cela effrayait la Serpentard.

Alors, lorsque sa camarade lui reprocha sa bêtise, Harmorica ne releva pas. Parce qu'au fond, elle savait que Shannon la croyait vraiment idiote. Et surtout, qu'elle la détestait, sans doute autant qu'elle la détestait. La jeune femme se contenta alors de froncer les sourcils, et l'observa s'approcher d'un hibou pour lui confier une lettre, avant de le regarder s'envoler. Puis Shannon se tourna vers elle et cracha de nouveau ce qu'elle pensait. Les mots furent comme des couteaux dans le coeur d'Harmorica, mais elle ne montra rien de son malaise. Aucune faiblesse de transparaissait, et elle ne vacilla pas. La Serpentard aurait dû être énervée par les remarques de sa rivale. Elle aurait dû lui renvoyer la pareille, comme elle le faisait si souvent avec Phoebe. Mais elle s'en sentit incapable, l'espace d'un instant. Comme si elle regrettait d'avance ce qu'elle pourrait dire. Comme si... elle avait peur de ce qu'elle s'apprêtait à dire.

Elle resta muette, plantée au milieu de l'entrée, poings serrés, et dents grinçantes. Elle ne savait pas quoi faire, et ce ne fut que lorsque Shannon menaça de partir qu'elle se réveilla enfin. Comme si la simple pensée de voir disparaître la Serdaigle avait été le déclic.

« Tu n'as pas fait attention non plus. » Harmorica avouait à demi qu'elle était en partie responsable. Une grande première ! Malheureusement, elle ne pouvait pas se donner les torts bien longtemps, et sa nature de vipère reprit bien vite le dessus. Lorsqu'elle songea à toutes ses années de guerre avec Shannon, à combien la jeune femme la faisait souffrir, elle oublia toute forme de compassion. Tous ses doutes s'en allèrent s'enterrer au plus profond d'elle, emportant avec eux ses craintes, et tout ce qui l'avait freinée jusqu'ici, ce qui l'avait empêcher d'agir pour se défendre contre la Serdaigle. Sa meilleure ennemie.

Pourquoi elle d'ailleurs ? Jamais elle ne l'avait su. Elle au fond, elle s'en foutait un peu... Elle ou quelqu'un d'autre, cela n'y changeait rien. Cela avait été comme une évidence, dès qu'elle l'avait vue. Leurs regards s'étaient croisés, et Harmorica avait ressenti cette chose étrange dans son ventre... Une douleur agréable. Et un frisson... Puis à force de la fixer, l'envie insoutenable d'aller la rejoindre. Cette envie qui avait alimenté des années de guerre ouverte. Cette envie qui, encore aujourd'hui, l'amenait à se poser mille questions...

Mais elle y réfléchirait plus tard. Lorsqu'elle aurait dit à Shannon ce qu'elle avait sur le cœur. Lorsqu'elle se serait débarrassé de toute cette haine qu'elle traînait depuis trop longtemps déjà. Harmorica fit un pas en direction de la Serdaigle, puis elle noya ses prunelles sombres dans les yeux de sa camarade, y insufflant par la même occasion toute sa colère. « Je sais peut-être faire que ça correctement, mais je sais faire quelque chose correctement, au moins. Toi, de quoi peux-tu te vanter ? Tu crois que t'es meilleure que moi... Mais tu rates pas une occasion de me rabaisser. »

Elle cilla un instant puis revint se concentrer sur Shannon, le cœur lourd. « Je vaux rien à tes yeux. Je vaux pas plus que tous les autres hein ? Mais qu'est-ce que tu sais de moi Shannon ? Qu'est-ce que tu sais VRAIMENT de moi ? Ce qu'on raconte ? Ou je ce que je veux bien te laisser entrevoir... » Elle poussa un soupir et grimaça de dégout avant de désigner la jeune femme du menton. « Mais regarde toi ma pauvre fille... Tu penses que ta colère est plus pure que la mienne ? Plus légitime ? Parce que tu es une gentille Bleue, et moi une saloperie de Verte ? Réveille toi, dans ce combat, on est à égalité. Mais oh j'oubliais ! » Elle mima une idée lumineuse et eut un sourire sarcastique. « Je suis forcément la méchante dans cette histoire, alors je suis en dessous. Comme toujours. N'est-ce pas que tu penses cela ? N'est-ce pas qu'à tes yeux, je suis une garce hypocrite et sans aucune valeur morale ? Contrairement à toi, je connais mon ennemie. Je te connais. Je sais exactement ce que tu penses, Portley. Tu penses EXACTEMENT ça. »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1332
Date d'inscription : 20/04/2014
Caracteristique : Préfet de Serdaigle
MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons que la raison ne connait point ∞ [Shaaa ♥]   Mer 30 Avr - 14:31


Shannon & Harmorica

Shannon n'avait jamais été quelqu'un de méchant. Elle savait faire preuve de tact, de gentillesse et de compassion. Mais avec Harmorica, elle n'avait jamais pu être comme ça. Comment le pourrait-elle alors que la brune n'avait fait que l'insulter ces six dernières années ? Les seules fois où Shannon avait essayé de la raisonner, elle avait eu l'impression de se retrouver face à un mur en béton armé protéger par une dizaines d'hommes armés jusqu'aux dents. Harmorica ne voulait rien entendre, alors la blonde avait fait la seule chose qui fonctionnait. Elle avait répondu, de plus en plus fort, de plus en plus méchamment, tapant exactement là où ça fait mal. Il n'y avait que ça à faire.

La Serdaigle avait appris à ne plus être blessée par les paroles de son ennemie. Les premières fois, ça avait été dur, tout simplement parce que Shannon n'avait connu ce genre d'insultes. Elle avait toujours été appréciée sans avoir besoin de changer, et rares étaient les personnes qui lui posaient des problèmes. Pourtant, Harmorica l'avait haïe à la seconde où elle avait posé les yeux sur la petite blonde.

Elle leva les yeux au ciel à la remarque de la Serpentard. Effectivement, elle n'avait pas fait attention. Mais même si ça avait été le cas, elle n'aurait pas pu éviter les boulet de canon qui lui fonçait dessus en regardant le bout de ses chaussures. Pourtant, elle ne releva pas ses paroles et ne fit qu'écouter la longue tirade qu'Harmorica lui servit ensuite.

Les deux jeunes filles se connaissaient depuis longtemps, et elles s'étaient parlé bon nombre de fois, mais jamais la brune ne lui avait dit ce qu'elle avait réellement dans la tête. Jamais elle n'avait parlé à cœur ouvert. Ses paroles avaient toujours été contrôlées et faites pour blesser. Mais cette fois, ce n'était pas le cas.

Alors même si au début, elle ne faisait encore une fois que dénigrer la Serdaigle, la rabaisser, la suite n'était que sincérité. Et bien que Shannon ne soit en aucun cas d'accord avec ce qu'Harmorica lui reprochait, elle comprenait son point de vue, tout simplement parce qu'elle ressentait la même chose elle même par rapport au comportement de la Serpentard.

« Si tu crois que je suis là pour me vanter de quoi que ce soit, tu te mets le doigt dans l’œil. Je sais ce que je vaux, et je n'ai pas besoin de te dire toutes les choses dans les quelles je suis douée pour me sentir bien. »

Elle avait craché ces mots. Shannon en avait assez de devoir se justifier face à la Serpentard. Assez de devoir lui prouver qu'elle était meilleure. Ce n'était pas dans son tempérament, ce n'était pas elle. La Serdaigle n'était pas quelqu'un qui mettait ses qualités en avant, et Harmorica ne la rabaisserait pas à ça. Elle préférait répondre à ses attaques, bien que non justifiées, plutôt que de se montrer plus narcissique qu'elle l'était.

Pendant un moment, Shannon regarda la brune, tentant de trouver une faille dans son attitude, quelque chose qui lui montrerait que tout ce qu'elle avait dit n'était que mensonge et qu'elle ne le pensait pas vraiment. Mais la blonde ne trouva rien du tout. Harmorica était sincère avec elle, certainement pour la première fois depuis qu'elles se connaissaient.

La brune lui reprochait des choses aux quelles Shannon n'avait jamais pensé, tout simplement parce qu'elle ne se considérait pas comme étant la coupable dans cette haine réciproque. Et même si Harmorica n'avait pas tort sur certains points, elle n'avait pas la bonne version de la base du problème. Jamais Shannon ne l'aurait haïe, elle n'en avait aucune raison, si la Serpentard n'avait pas commencé à l'insulter en première année. Et la base du conflit, c'était ça. Harmorica l'avait jugée et détestée sans raison apparente, et ça Shannon ne pouvait pas l'accepter.

« Mais dis moi ma belle, tu crois pas que c'est l'hôpital qui se moque de la charité ? Rappelle moi qui a commencé à insulter l'autre, à la coincer dans les couloirs pour la descendre plus bas que terre ! Figure toi que ce n'est pas moi, c'est toi qui a commencé ce petit jeu entre nous. » Cette fois, Shannon ne rigolait plus. Si Harmorica voulait parler sérieusement, elle le ferait. Mais qu'elle ne s'attende pas à ce que la Serdaigle lui épargne quoi que ce soit.  « On était à peine arrivées dans cette école que tu m'as jugée au premier regard, tu m'as détestée sans même essayer de savoir qui j'étais vraiment. Et crois moi, j'aurais préféré que ça se passe autrement. Mais tu ne m'as pas vraiment laissé le choix. Tu as été la fille la plus odieuse et la plus détestable que j'ai jamais connu. Bien pire que ma famille, pire qu'un serpent vicieux. Tu m'as rabaissée, insultée, et tu espérais que je laisse passer, que je ne réponde rien ? Mais réveille toi, c'est pas le paradis ici, et dans cette histoire, c'est toi qui est en tort, pas moi. »

Shannon reprit son souffle doucement. Elle avait tellement de chose à lui dire, maintenant qu'elle pouvait parler à cœur ouvert sans penser à ce qu'elle pourrait dire pour lui faire le plus mal possible. Pour une fois, elle ne faisait que lui dire exactement ce qu'elle pensait sans réfléchir. Et ça lui faisait tellement de bien, de lui reprocher tout ça.

« Tu me reproches de ne pas avoir essayé de te connaître réellement, mais tu sais ce que je pense de toi ? Je pense ce que je vois, et ce que je vois, c'est une fille qui n'a fait qu'insulter quelqu'un sans raison. A quel moment tu as essayé de me connaître, moi ? Quand tu as commencé à me dire que je n'étais qu'une Serdaigle insignifiante, née dans une petite ville moldue ? Jamais tu n'as essayé de me connaître. Tu m'as regardée une seule fois, et tu as décidé que j'étais seulement digne de tes insultes. » Elle se rapprocha de la brune, la coinçant presque contre un mur et continua d'une voix trop douce, trop gentille pour que ce soit sincère. « Tu as été celle qui a tout gâché depuis le début, Harmorica. Alors ne me reproche pas de ne pas avoir essayé de te connaître, tout simplement parce que si je t'ai jugée sur tes paroles et tes actes, toi, tu n'as pas attendu de savoir qui j'étais pour décider que tu me haïssait. Ne me reproche pas quelque chose dont tu es toi même coupable. »

Dans cette histoire, il n'était pas question de maison supérieure à une autre, ni de leurs notes en cours. Non, c'était uniquement une question de jugement sans justification.

Et si Harmorica disait la connaître, Shannon pouvait très sincèrement affirmer le contraire. Elle ne savait en aucun cas qui elle était vraiment. Elle ne le saurait jamais.

« Tu ne sais rien de qui je suis, chérie. Rien du tout. Et même si tu penses le contraire, attends toi à être surprise, j'ai quelques autres petits tours en réserve. »

___

- Shannon Allie Portley -
« My thoughts are stars I cannot fathom into constellations. »
John Green - The Fault in our Stars.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons que la raison ne connait point ∞ [Shaaa ♥]   Jeu 1 Mai - 1:02




« Shannon & Harmorica »

S'avouer que Shannon avait raison était insupportable à la Serpentard. Évidemment... c'était elle qui avait commencé à insulter sa camarade. C'était elle qui avait creusé un fossé entre elles depuis le premier jour. C'était elle qui l'avait haïe au premier regard. Elle le savait... mais se l'entendre dire, c'était tellement plus douloureux... Parce qu'elle regrettait ce comportement hostile qu'elle avait eut à l'égard d'une fillette qui à l'époque, ne lui voulais aucun mal... Peut-être même était-elle une des rare à accepter Harmorica comme elle était vraiment.

Mais voilà, là était tout le problème. Ce désir d'intégration des Serpentards, ce désir d'être acceptée... Elle qui avait déjà si peu de cartes en main pour réussir un tel exploit, elle ne pouvait décemment pas envoyer valser ses maigres chances en étant considéré comme 'amie' d'une élève d'une maison rivale. Pas la pire certes, mais une rivale malgré tout.
Tout aurait été plus simple si Shannon n'avait pas été une Serdaigle. Ou bien si Harmorica n'avait été une Serpentard. Oui, à la vérité, c'était cela. La jeune femme s'était demandé longtemps si le Choixpeau ne s'était pas trompé le jour où il l'avait proclamée verte et argent. Shannon était la première à jurer que non. Elle avait tout d'une vipère, une véritable Serpentard, dénuée de compassion, ambitieuse, presque arriviste, sans morale, manipulatrice, vile, insultante...

« Tu as été la fille la plus odieuse et la plus détestable que j'ai jamais connu. »

Harmorica avala une boule dans sa gorge et osa croiser le regard brûlant de colère de sa camarade. Shannon la détestait, et selon elle, tout était la faute d'Harmorica. En y réfléchissant, la Serpentard comprenait ce point de vue. Elle l'avait toujours repoussée, avait refusé ses avances de paix. Mais parce qu'elle n'avait pas le choix ! Si elle voulait être considérée comme une vraie Serpentard, appartenir à sa maison, être respectée, elle devait agir comme un Serpentard l'aurait fait. Et elle n'avait pas hésité à en jouer... Jusqu'à voir disparaître la fillette qui était arrivé au château quelques années auparavant. La fillette qui vivait encore pourtant, au plus profond d'elle, et qui n'attendait que le bon moment pour refaire surface... « Et tout gâcher. » Harmorica avait à peine murmuré ses mots qu'elle se trouvait coincée contre le mur de la Volière par sa camarade. Celle-ci termina de lui débiter tout ce qu'elle avait sur le coeur, et la Serpentard levait le menton, absorbant les mots, les assimilant dans toutes leur dureté, sans jamais montrer que cela pouvait l'atteindre, pas même de manière insignifiante.

Shannon avait raison sur toute la ligne. Comme souvent. Elle jura qu'Harmorica ne la connaissait pas, et qu'elle pouvait la surprendre. Cela sonna comme un déclic, et la Serpentard fronça les sourcils, bien décidé à prendre sa défense sur certains points, notamment sur celui-ci. « Je te connais peut-être pas, en effet. Mais toi, tu me connais encore moins. En fait, tu ne sais rien. Tu dis que je suis coupable de tout ce qui est sombre entre nous. Que je t'ai insultée, rabaissée, détestée, sans aucune raison ? Tu as raison. Et tu as voulu que tout ça cesse. Mais as-tu un jour cherché à comprendre pourquoi je te faisais tout ça, Shannon ? Pourquoi je te haïssais tellement ? Toi et ta petite vie bien confortable. Toi et tes amis formidables. Toi et ta famille qui t'aime... Toi et... » Elle stoppa net ses paroles et marqua un long silence avant de changer soudainement de sujet, le ton plus calme, et résigné. « Tu as de la chance. Trop de chance... »

Le coeur du problème venait d'être abordé, et Harmorica regretta immédiatement ces paroles trop révélatrices de ce qu'elle ressentait réellement à l'égard de Shannon, lorsqu'elle la regardait. Parce qu'un simple regard suffisait. Un simple regard avait suffit à ce qu'elle meurt de jalousie devant cette fille qui avait tout, lorsqu'elle n'avait rien. Bien sûr, s'en prendre à elle n'avait pas modifié ce sentiment. Mais Harmorica ne savait pas comment agir autrement... Salem Rembrandt avait était soumise au même traitement que la jeune Serdaigle. Mais la différence résidait dans le fait que Salem ne répliquait pas. Et surtout... qu'Harmorica ne ressentait pas cette autre chose étrange à son égard. Cette chose qui lui faisait si peur...

Mal à l'aise, la Serpentard s'éloigna de Shannon et se soustrait à son blocage, en prenant garde de ne pas la toucher. Dix rapaces s'envolèrent d'un seul coup, comme poussés par une force invisible qui leur aurait intimé de fuir avant la tempête. Pourtant, Harmorica ne s'apprêtait pas à crier sur sa camarade. En vérité, elle n'en avait pas la force. C'était peine perdue, et elle le savait.

Alors elle fit l'inverse de ce que la Serdaigle attendait. Elle lui offrit un sourire radieux, un semblant faux, mais radieux malgré tout. Elle s'abaissa même à une courbette maladroite, puis se noya dans les prunelles noisette de Shannon. « Tu as raison. Sur tout. Excepté... » Harmorica laissa le silence s'installer quelques minutes. Elle ne quitta pas des yeux sa rivale, bien décidée à faire durer le suspens le plus longtemps possible. Puis, lorsqu'elle jugea le moment venu, elle lâcha ce qu'elle avait sur le cœur à son tour. « Je n'espérais pas que tu t'écrases devant moi. Au contraire. »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1332
Date d'inscription : 20/04/2014
Caracteristique : Préfet de Serdaigle
MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons que la raison ne connait point ∞ [Shaaa ♥]   Jeu 1 Mai - 18:52


Shannon & Harmorica

Shannon n'avait jamais été quelqu'un de méchant. Jamais. Mais alors qu'elle se tenait froidement face à son ennemie de toujours, elle avait l'impression de ne jamais avoir été si virulente. Et au fond, la blonde aurait voulu avoir la force de rester impassible face à elle, de passer son chemin sans jeter ces mots comme un venin, comme une substance qui viendrait réduire en cendre tout ce qu'elle touche. Mais Shannon n'avait pas réussi, elle avait lâché tout ce qu'elle avait en tête sans réfléchir une seule seconde aux conséquences de ses mots.

Mais Shannon savait qu'Harmorica n'était pas cette personne si méchante, elle savait qu'il y avait quelqu'un de bien derrière ce masque, ou qu'il y avait eu...La petite blonde était persuadée que la Serpentard pouvait être une personne tout à fait normale, avec des envies et des attitudes d'adolescents de son âge, mais elle semblait se cacher derrière un masque bien trop dur même pour elle. Et c'était bien dommage.

Et la sentence tomba. Dure, inattendue, vicieuse.

Harmorica la détestait d'être elle même, tout simplement. Comment Shannon pourrait-elle s'excuser d'être elle, tout simplement ? Elle ne comprenait pas cette réaction. Harmorica semblait se complaire dans sa situation de Serpentard insupportable, pas d'envier la première Serdaigle qui passait devant ses yeux.

Shannon la laissa s'éloigner sans essayer de la rattraper et resta face au mur quelque secondes. Harmorica l'enviait. Et pourtant, il n'y avait rien à envier. La Serdaigle était simplement entourée d'amis qu'elle connaissait bien, d'autres moins, elle avait des parents qui l'aimaient, oui. Mais le reste de sa famille l'avait reniée et les autres ne savaient pas même sa vraie nature. En dehors de ses parents, Shannon n'avait pas vraiment de famille. Mais ça, Harmorica ne le savait pas, et elle ne le saurait jamais.

D'un coup, la blonde se tourna vers la Serpentard et la regarda une fois de plus droit dans les yeux, sans ciller une seule seconde.

« Ma famille qui m'aime... Tu ne connais pas la moitié de ma vie, Harmorica. Alors abstiens toi de parler de choses que tu ne connais pas. »

S'il y avait bien une chose à propos de la quelle Shannon détestait discuter, c'était bien sa famille. Celle qui les avait jugées sans scrupules, qui avait menacé son père, et tout ça pour quoi ? Pour une simple histoire de sang. Est-ce qu'être une sang-mêlé faisait d'elle une moins bonne sorcière ? Non. Alors pourquoi l'avoir rejeté dès sa naissance, pourquoi avoir demandé à un père d'abandonner sa femme et sa fille ? Shannon ne le comprendrait jamais.

Et Harmorica avait fait la même chose avec elle, elle l'avait détestée pour quelque chose qui n'avait aucun sens. Au fond, elle avait fait comme eux, depuis le début.

« Tu pourras me reprocher ce que tu veux. Mais je ne m'excuserais pas d'être qui je suis. Parce que j'en ai trop bavé avant de trouver ma place dans cette école, et crois moi, ce n'est pas toi qui va tout remettre en cause. » Elle souffla un coup, repensant à son enfance dans les écoles moldues, aux inquiétudes de son père quant à ses pouvoirs, au sourire crispé de sa mère quand elle avait fait exploser le vase sur la table de la salle à manger à dix ans, première manifestation de sa magie. « Tu m'en veux d'être heureuse ? Et bien soit. J'en ai assez de me battre contre un mur. Je laisse tomber. »

Pour la première fois, Shannon baissait les armes. Elle ne pouvait pas se battre contre quelqu'un qui lui en voulait tout simplement d'exister, elle ne le supportait plus.

Elle n'avait pas eu trop de chance. Elle n'avait pas toujours été heureuse. Elle avait juste eu des parents présents et qui l'aimaient assez pour ne pas l'abandonner, et elle était tombée dans une maison qui lui correspondait vraiment et qui l'acceptait telle qu'elle était sans avoir besoin de changer ou de jouer un rôle.

Harmorica avouait pour la première fois avoir tort. Et ce petit quelque chose donna presque à Shannon l'envie de reprendre la bataille. Mais c'était trop tard, la guerre était terminée, la Serpentard avait gagné face à la petite Serdaigle.

Et la brune avouait avoir toujours eu envie que Shannon se batte. Elle devait être bien déçue en cet instant.

« Et bien tant pis pour ton envie. Je rends les armes. C'est terminé. » Elle lui sourit. Elle ne se considérait pas comme vaincue, elles auraient toutes les deux perdu, quelle que soit l'issue de leur conflit, c'était peine perdue.

Et finalement, Shannon se sentait presque libérée. Le poids sur ses épaules avait disparu, la boule dans sa gorge s'était envolée. Elle était libre de cette bataille qui n'avait pas cessé depuis six ans. C'était fini, enfin.

Alors la Serdaigle ne perdit pas plus de temps et s'éloigna de son ancienne rivale. Avec un peu de chance elle ne la retiendrait pas, et ne réclamerait pas qu'elle change d'avis. Mais c'était certainement trop demandé.

___

- Shannon Allie Portley -
« My thoughts are stars I cannot fathom into constellations. »
John Green - The Fault in our Stars.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons que la raison ne connait point ∞ [Shaaa ♥]   Ven 2 Mai - 0:26




« Shannon & Harmorica »

En effet, Harmorica ne connaissait pas la vie de sa camarade. Et elle fut plus que surprise d'avoir envie de la connaître, non pas pour la rabaisser ou s'en servir contre elle, mais tout simplement pour bien la cerner. Shannon avait cette lueur dans le visage que la Serpentard savait déchiffrer... La jeune femme n'avait pas eut une vie facile. Harmorica, lorsqu'elle s'en rendit compte, se sentit un peu honteuse, elle qui enviait sa 'perfection', sa chance... Elle voyait alors que finalement, Shannon n'avait peut-être pas été si chanceuse que cela...

Ce qu'elle dit ensuite termina d'assurer Harmorica qu'elle s'était totalement trompée sur sa camarade. Ses mots furent comme des poignards enfoncés directement dans son coeur, et la Serpentard resta muette, impassible, alors que la petite brune avouait en avoir bavé pour trouver sa place à Poudlard. Tout comme elle. La seule différence était que Shannon n'avait pas été répartie à Serpentard elle. Elle n'avait pas fait ses armes dans la maison la moins tolérante de l'école. Elle avait peut-être subit beaucoup, mais pas les moqueries de sa propre maison... Ou alors les Serdaigle avaient changés ! Ils n'étaient pas les plus tolérants, mais Harmorica doutaient que les difficultés de sa compagne soient dû à ses collègues bleus et argents. Mais plutôt à des serpents comme elle... pour la plupart obnubilés par la pureté de sang.
A cet instant précis, Harmorica croisa le regard emplit de douleur et Shannon, et elle se sentit plus mal que jamais. Parce qu'elle savait que lorsque la jeune femme parlait d'en avoir bavé pour se faire une place, elle parlait en grande partie d'elle, Harmorica Laymon, qui lui pourrissait la vie depuis six ans, pour elle-même se faire une place dans sa maison.

Alors qu'elle s'apprétait à répliquer, à s'excuser même, la Serdaigle lui donna le coup de grâce en avouant baisser les armes, abandonner le combat. Harmorica ouvrit de grands yeux étonnés, presque outrés, et tenta de comprendre. Mais le temps qu'elle ne trouve quoi dire, Shannon avait déjà tourné les talons, lui balançait une dernière pique à la figure et s'en allait.

Dans d'autres circonstances, la jeune femme l'aurait laissée partir, trop fière pour oser la rattraper. Après tout, Shannon avouait avoir perdu et laissait toute la gloire à sa rivale. N'était-ce pas ce qu'elle désirait depuis des années ? Elle l'avait cru, mais elle se rendait compte que les choses étaient bien plus compliquées que cela...

Sans plus attendre, et sans même réfléchir plus avant aux conséquences que son geste allait impliquer, Harmorica se précipita au dehors de la Volière et vint attraper le bras de la Serdaigle, la stoppant net dans sa course pour la fuir. La jeune femme n'en sembla pas ravie, et Harmorica relâcha un peu sa prise. Elle jaugea le regard accusateur de sa camarade et prit une grande inspiration. « Tu peux pas partir comme ça, Shannon ! Bordel, t'as jamais abandonné ! Tu vas pas tout lâcher maintenant ! J'ai pourri tes études. J'ai pourri ta vie ! Défends toi, putain ! Tu veux quoi ? Que je te laisse tranquille ? Je te laisserai jamais tranquille, tu comprends pas ? Je peux pas, c'est plus fort que moi... Quand je te vois j'ai envie de... j'ai envie de... - elle hésita, songeant que ce que ses pensées lui dictaient n'était pas approprié du tout – … t'en foutre plein la gueule ! Et je sais même pas pourquoi... » Harmorica avait baissé les yeux, se rendant compte à ce moment là qu'elle n'avait jamais été aussi sincère envers Shannon, ni même envers elle-même. Oui, elle en voulait à Shannon, sans savoir pourquoi. Oui, elle avait envie de lui en foutre plein la gueule. Mais peut-être cela n'avait rien à voir avec une quelconque haine...

Penser qu'il pouvait y avoir quelque chose d'autre entre elle et la Serdaigle ne fit qu'aggraver les choses. Harmorica lâcha sa camarade et laissa ses bras tomber mollement le long de son corps, comme blasée. Puis elle lâcha un soupir avant de laisser le silence porter le tumulte de ses pensées quelques instants. « Écoute. Si tu arrêtes de te battre contre moi, on aura plus rien à faire toutes les deux. On se verra plus, je t'éviterai, tu m'éviteras. Je t'insulterai plus. Je te rabaisserai plus. J'en aurai toujours envie, mais je te promets que je ferai plus rien... Tu auras la paix. Ce sera comme si tout ça n'avait jamais existé entre nous... Tu pourras vivre la fin de l'année enfin tranquille, sans moi pour t'emmerder à chaque coin de couloir. Je ne chercherai plus à te connaître, et tu feras de même avec moi. Aucune relation. Aucune entrevue. Pas même les politesse basiques... Pas un regard. Rien. » Lorsque Harmorica entendit ce dernier mot résonner dans le vent, elle sentit son coeur rater un battement.

Un profond malaise s'empara d'elle, mais la jeune femme l'ignora et poursuivit, imperturbable. « C'est ça que tu veux ? » Elle connaissait la réponse. C'était évident. Simplement, elle n'en avait aucune envie, et elle se demandait encore pourquoi elle avait demandé cela à Shannon. Pourquoi elle lui offrait la paix sur un plateau d'argent lorsqu'elle ne la désirait pas. Pourquoi elle pensait d'abord au bien être de la Serdaigle avant de penser au sien ? La réponse était évidente une fois encore. Mais Harmorica la refusait en bloc. Elle chassa l'idée de sa tête et entreprit de soutenir le regard de Shannon, lorsque celle-ci annoncerait vouloir en effet la paix. Que plus jamais la Serpentard ne l'approche.  
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1332
Date d'inscription : 20/04/2014
Caracteristique : Préfet de Serdaigle
MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons que la raison ne connait point ∞ [Shaaa ♥]   Lun 5 Mai - 23:08


Shannon & Harmorica

 Les quelques secondes pendant les quelles Shannon se retrouva seule furent un peu étranges. Deux sentiments contradictoires se battaient en elle. D'un côté, elle voulait fuire et ne plus jamais revenir vers cette relation qui la détruisait toujours un peu plus, et de l'autre, elle ne souhaitait que faire demi tour et revenir sur ses pas. Parce que si cette haine avait duré si longtemps, c'était certainement que la blonde en avait réellement besoin. C'était devenu plus qu'une habitude, beaucoup plus que ça. Chaque jour elle attendait ce moment où elle croiserait la Serpentard et où elle pourrait laisser sortir ces mots si blessants qu'elle ne réservait qu'à la brune.

Elle était sa meilleure ennemie et pour la première fois, Shannon se rendait compte qu'elle était devenue dépendante de leurs disputes incessantes.

Alors quand Harmorica la rattrapa, la Serdaigle se sentit à la fois plus énervée et soulagée. Cette constatation ne fit que rendre sa colère plus forte, plus virulente. Elle détestait ça. Elle la détestait, de tout son corps, de toute son âme, de tout son coeur, et Shannon ne pouvait pas se passer de cette brune insupportable et aussi nocive qu'un poison qui aurait un effet trop lent.

Jamais elle n'aurait pensé ça, jamais. Elle avait l'impression d'être condamnée à supporter ces attaques toutes sa vie et à apprécier y répondre. Harmorica la rendait mauvaise. A ses côtés, Shannon devenait méchante, sournoise... Elle devenait une Serpentard, elle qui aimait aider les autres, rire avec ses amis, se plonger dans ses livres des heures durant sans jamais s'arrêter, elle qui aimait se perdre dans les notes de musique alors que ses doigts dansaient sur les touches noires et blanches d'un piano...

Mais Harmorica était là, et elle ne comptait pas la laisser partir si facilement. Et si Shannon n'avait jamais abandonné, elle sentait ses forces diminuer. Elle ne supportait plus si bien les remarques acerbes de la brune, elle les subissait, les accumulait dans un coin de sa tête. Elle ne parvenait plus à les oublier aussi vite qu'elles étaient arrivées.

La Serdaigle savait parfaitement qu'Harmorica avait besoin de la détruire, de lui balancer les pires attrocités dans les dents sans jamais s'en vouloir. Mais pour elle, ce n'était plus si simple. Elle avait encaissé pendant des années en répondant, mais à présent, Shannon ne faisait que ressentir la douleur de ses premiers mois à Poudlard, celle d'être regardée différement juste à cause d'une histoire de sang. Harmorica avait fini par la rendre vulnérable après l'avoir rendue si forte, et ça, jamais la blonde ne s'en était rendue compte.

Elle avait cru rester forte face à ces attaques, mais aujourd'hui, c'était différent. Pour la première fois, les deux jeune filles avaient parlé à coeur ouvert. Elles s'étaient dit exactement ce qu'elles pensaient sans faire de fioritures. Et ça avait achevé Shannon alors qu'elle n'avait même pas eu l'impression de commencer à aller mal.

« J'en ai marre que tu veuilles m'en foutre plein la gueule. C'est fini, stop. Laisses tomber. Trouve quelqu'un d'autre à détruire moi j'en peux plus. »

Mais Harmorica ne fit que la faire douter encore plus. Est-ce qu'elle voulait vraiment arrêter définitivement tout ça ? Shannon n'en savait rien, et elle baissa les yeux un instant. La brune l'avait lâchée depuis un moment et elles se tenaient l'une face à l'autre en haut de cet escalier de pierres.

Comment pourrait-elle avouer à sa pire ennemie quelque chose qu'elle ne pourrait pas même dire à sa meilleure amie ? Si elle continuait, Shannon se jetait tête baissée dans la gueule du loup, elle laissait la possibilité à Harmorica de la détruire. Mais elle en avait besoin, presque envie. C'était tellement étrange que ça lui retournait l'estomac.

Alors elle explosa, les larmes commençant à couler sur ses joues trop pâles.

« J'en sais rien de ce que je veux ! J'en ai aucune idée mais je peux plus supporter tout ça. J'en peux plus tu peux le comprendre ?! Tu m'as pourri la vie pendant des années, et je t'ai toujours répondu. J'ai plus la force de faire ça et pourtant j'en ai besoin. J'ai besoin de te détester et que tu me détestes aussi parce que c'est devenu comme une drogue trop douce pour que je m'en rende compte avant. » Pendant quelques secondes, les larmes coulèrent silencieusement pendant que Shannon tentait vainement de reprendre son souffle. Puis elle plongea ses yeux dans ceux de la Serpentard avant de parler d'une voix froide, vide de tout sentiments. « Tu m'as fait devenir comme toi, et c'est la pire chose qui aurait jamais pu m'arriver. »

Face à elle, Shannon était devenue aussi mauvaise, aussi pourrie de l'intérieur qu'Harmorica. Et tout ce qu'elle espérait, c'était pouvoir rester elle même avec les gens qu'elle aimait.

___

- Shannon Allie Portley -
« My thoughts are stars I cannot fathom into constellations. »
John Green - The Fault in our Stars.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons que la raison ne connait point ∞ [Shaaa ♥]   Mar 22 Juil - 23:50




« Shannon & Harmorica »

A la plus grande surprise de la jeune femme, ce qui lui fit le plus mal ne furent pas les mots de Shannon, mais ses larmes silencieuses qui s'étaient mises à couler sur ses joues pales. Jamais Harmorica n'aurait cru sa rivale prête à démontrer autant de faiblesse devant elle, craquer devant elle. Cela signifiait signer son arrêt de mort, et cela signifiait aussi qu'elle arrêtait tout. Il fallut cependant qu'elle l'annonce haut et fort pour que la Serpentard y croit vraiment. Shannon Portley était fatiguée de se battre avec elle. Elle qui n'avait jamais flanchée, toujours répliqué, cessait le combat à cet instant même.

La crainte d'Harmorica devenait réalité. Elle avait proposé de laisser Shannon tranquille, et apparemment sa camarade ne désirait que cela : être en paix. Mais il y avait quelque chose de plus complexe, de plus subtile. La Serpentard s'apprêta à interroger la petit brune lorsqu'elle celle-ci la devança et énonça tout ce qu'Harmorica craignait, tout ce qu'elle avait jamais voulut éviter. Elle resta muette face aux mots que la Serdaigle lui lança, impassible, comme si tout cela ne l'atteignait pas. Mais de plus près, ses poings étaient serrés si fort qu'elle sentait la douleur lui envahir les paumes, et elle luttait de toutes ses forces pour ne pas craquer à son tour, ce qui n'aurait fait qu'empirer les choses.

Les larmes de Shannon l'hypnotisaient, elle ne put jamais se décrocher de son visage emplit de haine lorsqu'elle l'acheva d'une seule phrase. Ces mots furent comme des poignards dans son coeur, et Harmorica sentit la nausée lui monter dans la gorge. Elle déglutit difficilement, et ferma les yeux si fort pour repousser les larmes qui menaçaient qu'elle s'en donna mal à la tête.
Elle avait dit cela avec tellement... d'impassibilité. Dans le but de blesser Harmorica. Et cette réalité fut comme une claque en pleine figure de la Serpentard : Shannon avait raison, elle était devenue comme elle. Aussi impitoyable, aussi méprisable, sans compassion. Et c'était sa faute.

Harmorica aimait embêter la gentille Shannon, la douce jeune femme sourire, la studieuse et intelligente Serdaigle. Elle avait aimé le faire pendant des années, sans jamais savoir quel plaisir elle prenait à lui chercher des poux. Ce n'était pas comme avec Phoebe, ou tout finissait en combat de boxe. Ni comme avec Sirius, qu'elle aimait mettre en colère pour le simple fait de le voir dans un tel état. Avec Shannon, elle ne prenait ni plaisir à se battre, ni même à la voir en colère. Alors quoi ? Que trouvait-elle d'amusant dans le fait de la mettre en rogne, de lui pourrir la vie ? La réponse était tellement évidente, tellement incompréhensive et inacceptable à la fois qu'Harmorica la rejeta d'un revers de main.

Elle aurait voulut répliquer, renvoyer à Shannon toute la douleur qu'elle venait de lui asséner, mais elle se rendait compte qu'elle ne pouvait plus ni parler, ni même esquisser un geste à l'encontre de la Serdaigle. Peut-être valait-il mieux la laisser partir, et laisser les choses se tasser. Bien que de toute évidence, cela ne s'arrangerait pas. Et alors ? Après tout, elles n'avaient jamais été amies, alors que devrait-il s'arranger ? Elles n'avaient rien, n'étaient rien l'une pour l'autre. Pourtant quelque chose s'était brisé ce soir. Un lien invisible qui semblait relier Harmorica à la petite brune. Quelque chose qu'elle ne parvenait pas à accepter, mais qui, de toute évidence, existait. Ou du moins avait existé avant qu'elle ne fiche tout en l'air.

La Serpentard comprit que si quelqu'un devait partir, c'était elle. Tout en évitant de regarder Shannon, de peur de fondre en larmes, Harmorica la contourna. « Je devrais m'en aller. Je crois que.. qu'on a plus rien à se dire. » Elle passa à côté de la Serdaigle sans la voir, mais son épaule la frôla, et elle sursauta. Le contact avait laissé comme une marque brûlante sur sa peau, mais elle ne parvenait pas à définir si c'était agréable ou non. Elle ne préférait pas savoir.

Avant de partir, elle décida d'être elle-même, une fois au moins, avec Shannon. « Je suis désolée, sache le. Pour tout ce que je t'ai fait. Je n'ai jamais voulut te faire devenir... comme moi. Je voulais simplement... » Elle cherchait toujours la réponse à cette question. Que voulait-elle ? Une voix dans sa tête lui hurlait qu'elle le savait, mais Harmorica l'ignora. « Laisse tomber... Adieu Shannon. Je te promets que tu n'auras plus de problèmes avec moi. C'est fini. » Ces mots furent si durs à prononcer que la Serpentard eut l'impression qu'ils lui avaient brûler la langue. Il avait fallut qu'elle les dise tout haut pour accepter cette idée : c'était terminé entre elle et Shannon.

Mais après tout cela, une ultime question se posait, la pire de toutes sans doute, celle qui rendait la jeune femme si perdue, si mal à l'aise, si pleine de souffrance... Y'avait-il jamais eu quelque chose entre elles ? Elle ne le saurait sans doute jamais...  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le cœur a ses raisons que la raison ne connait point ∞ [Shaaa ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cœur a ses raisons que la raison ne connait point ∞ [Shaaa ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le cœur a ses raisons que la raison ne connait point ∞ [Shaaa ♥]
» MAËLLE ∆ car le coeur a ses raisons, que la raison ignore
» Léna - Le coeur a ses raisons que la raison ignore
» "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]
» Le coeur a ses raisons que la raison ignore ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
POUDLARD
 :: Les Tours :: Voliere
-