La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 *Time is running out* {Ezreal&Irélia}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: *Time is running out* {Ezreal&Irélia}   Jeu 20 Mar - 20:30


"Le soleil commençait à se coucher doucement, il ne doit pas être loin de 20h. Mais je reste là, dans le parc, armé de ma seule guitare, mon sac de cours traînant non loin de là, un peu à l'abandon; laissant s'échapper cahiers et feuilles volantes sur le sol. Ce n'était point mes cours qui remplissait ses feuilles, mais des esquisse de parole de chanson ou des graffitis pervers dont moi seul ai le secret. De toute façon, j'avais raté les bases, je n'étais plus rattrapable.
La journée avait été éprouvante. Déjà que je ne dors que très peu, les cours avaient été plus qu’assommant. Tout le monde connait ma grande passion pour l'école, je n'arrive malheureusement pas à tenir en place plus d'une heure. Et j'ai une fois de plus écopé de deux heures de colle ce vendredi soir pour avoir, une énième fois, répondu à un professeur. Et pourtant, je me rend compte que je suis déjà en septième année, et que l'an prochain Poudlard, ce sera fini. Le temps file, et moi, je ne sais toujours pas ce que je vais faire de ma vie. Après tout, je ne suis douée que pour une chose, la musique. Mais comme le répète mon père, ce genre de carrière n'est pas viable, sauf avec une bonne dose de chance. Il me faut penser à un vrai métier, au niveau du ministère pourquoi pas, penser à me faire des "amis" haut placé pour ça. Mais rien que l'idée de devoir lécher les basket de quelqu'un me répugne, je ne suis pas quelqu'un de morale, mais je ne sais pas jouer un double jeu. Je devrais peut-être prendre des cours avec certains, surtout à Serpentard, ils sont relativement doués pour ça.

Alors je viens me réfugier ici, assise dans l'herbe verte, laissant mes doigts gratter sur les cordes de ma guitare un air relativement dynamique. Le vent, qui balaye doucement mes longs cheveux blond, était un peu frais. Je n'ai malheureusement pas pensé à prendre un gilet ou une veste, et je ne porte qu'un débardeur un peu trop grand pour moi, avec un simple jeans foncé. Qu'importe, je suis un peu trop bien là pour bouger de mon arbre. Je fredonne doucement quelques paroles, à peine audible.
J'appuie ma tête contre l'arbre, continuant de jouer doucement, sans vraiment me préoccuper de ce qui se passe autour de moi. Il y aurait pu y avoir un tremblement de terre que je n'aurais pas bouger d'un poil. Il fallait juste que je fasse attention au couvre feu... Mais à quoi je pense, depuis quand je m'occupe de suivre les règles ? Non je resterais là tant que je le souhaite !

Un léger craquement se fait entendre derrière moi. J'ouvre un œil, je ne me retourne pas. Mes doigts continuer de gratter cette air dynamique que je joue depuis avant. Peu importe la personne ou l'animal qui se promène près de moi, je ne pense pas qu'il vaille la peine d'y prêter attention. Je fredonne juste un peu plus fort pour peut-être faire réagir, ne sait-on jamais qui pourrait m'épier en secret !"


Dernière édition par Irélia E. Adamson le Ven 21 Mar - 3:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: *Time is running out* {Ezreal&Irélia}   Jeu 20 Mar - 21:52






Une fin d'après-midi ensoleillée. Il faisait beau, nous étions fin Septembre et nous pouvions profiter des derniers jours de chaleur en Angleterre. Bientôt, toutes les feuilles des arbres seraient tombées et le ciel sera gris tous les jours. Il faisait beau, certes, mais l’atmosphère s'était tout de même énormément rafraîchit depuis la rentrée, chaque jour j'avais l'impression qu'on perdait un degré, même si c'était sûrement faux puisque sinon en un mois on serait à moins quelque chose et c'est sûr que les températures sont encore loin d'être négatives. Je décidais donc de profiter des derniers rayons de soleil et du temps doux pour aller me balader un peu dans le parc. J'appréciais les espaces naturels, ce qui peut paraître assez bizarre quand on me connait. Mais j'ai besoin de reposer mon esprit quelques fois, d'être seul face à moi-même. J'étais vêtu d'un pantalon noir et d'un sweat à capuche gris avec une écharpe au cas où. Je ne voulais pas attraper froid non plus, si je tombais malade j'aurais l'air de quoi moi après ? Imaginez si ma jolie voix était enrouée... Non non non... Je me promenais, réfléchissant un peu à tout et n'importe quoi, rien de spécial, juste me reposer. C'est alors que j'entendis du bruit, de la musique pour être tout à fait exact. Une voix de fille qui chantait, avec le son d'une guitare. Je tendis l'oreille et commençais à marcher vers le son. Oui j'étais curieux et alors ? Comme tous les serpentards non ? J'aimais bien, la chanson, c'était une fille seule apparemment, elle avait une jolie voix, j'aimais vraiment beaucoup... Je m'approchais et finalement au détour d'un bosquet d'arbres je vis la chanteuse. Sauf que j'étais un peu déçu, je m'étais dit que peut être je pourrais charmer une jolie fille qui chante bien, mais ce ne serait pas le cas étant donné que la fille n'était autre qu'Irélia. Bon ok, elle chantait bien, je lui devais bien ça. Je fis un sourire et lui lançais:

« Tiens je savais pas que les dindons savaient chanter. »



fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: *Time is running out* {Ezreal&Irélia}   Jeu 20 Mar - 22:57

Au son de cette voix, si bien connu, mes deux yeux s'ouvrirent, mais je ne me retournais pas pour autant. Je regardais le soleil en face de moi, grattant un peu plus doucement. De toutes les personnes que je connaissais en ce lieu, il a fallu que ce soit lui qui vienne déranger mon moment privilégié avec moi-même. Quel non-respect, alors ! Et me traiter de dindon... Je pense que si je devais ressembler à un animal, ce ne serait pas un dindon, je suis un peu trop maigrichonne pour ça. Mais intérieurement, cela me faisait rigoler, je l'avoue. J'eue l'esquisse d'un sourire sur le visage, tentant de ne trop le montrer.

"- Tu sais, avant de te connaitre, je ne savais pas qu'un cafard, ça pouvait parler, donc tu es la preuve qu'on en apprend tous les jours dans la vie."

Un frisson me parcourut doucement, le vent avait légèrement soufflé, et je commençais à ressentir la baisse de température de cette fin Septembre. Quelle idiote j'ai été de ne pas penser à prendre ne serait-ce qu'un pull.
J'arrêtais complètement de gratter, posant ma main a plat sur les cordes, et daignant enfin jeter un œil vers lui. Il avait tout pour plaire aux minettes, aux naïves, forcément, grand, musclé, comment ne pas craquer ? Eh bien, tout simplement en étant réaliste et en voyant le vrai côté de la chose : il n'était qu'un gamin orgueilleux-machiste-insupportable-imbuvable, l’archétype du mec qu'il faut fuir à tout prix. Et quand on entend ces nanas parler de lui, comme étant le meilleur coup de l'année, ou je ne sais quoi encore, cela me fait doucement rire. Certaines se contentent de peu. Quoique...
"Non ma fille, mais à quoi tu penses là ! Tournes ta tête, gratte sur ta guitare, tout de suite !"
J'écoutais mes pensées, et baissa la tête vers ma guitare, passant ma langue sur mes lèvres un peu sèches. Je pinçais une corde, puis une deuxième.


"- Tu comptes rester là ?"

Je ne demandais pas ça pour qu'il parte forcément, mais il était hors de question de jouer mes compositions personnelles devant lui. La plupart parlant de ma famille, de ma vie de pauvre fille déprimé et paumée, de mes rêves, plutôt mourir que de montrer ne serait-ce qu'une faiblesse devant lui. J'avais toujours tout assumé en bloc, que ce soit les difficultés de mes parents, mes ambitions un peu folles, entre autre, mais mes faiblesses, elles étaient dans toutes mes chansons. Si une de mes compositions devaient tomber entre ses mains, ce serait un peu comme s'il avait devant lui mon journal intime, et la porte ouverte à de nouvelles moqueries.
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: *Time is running out* {Ezreal&Irélia}   Ven 21 Mar - 17:49






Irélia et moi on pouvait pas se voir en peinture. Je ne sais même pas comment ça a commencé tout ça, sûrement parce qu'elle est un peu moins conne que les autres filles et qu'elle a comprit mon petit jeu. Elle sait que je suis un salaud alors elle m'envoie chier chaque fois qu'on se croise. Et je le lui rends bien, j'ai un minimum de fierté. Elle a beau être une bombe atomique (littéralement, peu de filles à Poudlard ne lui arrivent ne serait-ce qu'à la cheville) je ne me laisserait jamais faire par une fille ni par qui que ce soit d'autre d'ailleurs. Tout ça pour dire que je ne m'attendais pas à moins d'elle qu'une bonne répartie, et c'est ce qui s'ensuivit. Elle cessa de jouer et me répondit avec adresse qu'avant de me connaitre elle ne savait pas qu'un cafard savait parler. Je lâchais un petit rire et rajoutais:

« Je prend ça pour un compliment, les cafards sont coriaces. »

Je la regardais, avec ses grands yeux bleus tournés vers son instrument, je remarquais qu'elle avait la chair de poule. Ses poils blonds s'étaient dressés sur ses bras. En même temps, quelle idée de ne pas prendre de veste alors qu'on est plus en été. Quand je dis que cette fille a un grain... Bon, ok j'étais peut être un connard, mais j'étais bien éduqué, j'étais le parfait gentleman, et peste ou pas, je ne laissais pas une fille avoir froid devant moi. Je retirais mon pull, et le lui balançais sur la tête. Oui j'étais un gentleman, mais faut pas abuser, cette fille je ne l'aimais pas du tout.

« Tiens mets ça, je veux que tu ai l'honneur de mourir sous ma baguette, pas que tu meurs de froid. »

J'étais toujours debout derrière elle, puis elle me demanda si je comptais rester là. Je regardais aux alentours, puis soupirais.

« A vrai dire oui, j'ai rien de mieux à faire. »

Je prenais donc place à côté d'elle sans attendre sa réponse, toute façon elle pouvait me dire de dégager ça n'y changerait rien elle n'avait pas vraiment le choix pour le coup, elle pouvait partir bien sûr, dans ce cas je partirais aussi, mais j'aurais gagné. Elle aurait fuit.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: *Time is running out* {Ezreal&Irélia}   Ven 21 Mar - 20:27


J'eu un petit rire à sa phrase. Effectivement, un cafard, c'est coriace, et je devais avouer qu'Ezreal était plus que tenace sur certains points. Et c'est sûrement pour cela que par moment, rien que le fait de le voir dans la même pièce que moi me faisait disjoncter complètement. Cela faisait quand même sept ans qu'on ne pouvait pas s'encadrer, mais étrangement, je suis sûre que le jour où il ne sera plus dans le coin, et où  je ne pourrais plus le remettre à sa place comme il le faut, je serais un peu triste. On pourrait presque croire comme ça que j'attache un peu d'importance à ce petit jeu, mais faut pas rêver, c'est juste une bonne distraction.

Mes doigts bougeaient légèrement sur les cordes, je ne faisais plus trop attention au jeune homme, si bien que quand je reçu le pull sur ma tête, je fut surprise. Par le geste et par la façon de faire. Je relevais ma tête vers lui, un sourcil levé, puis je pris la peine de l'enfiler. Il sentait bon dis donc, un mélange de parfum et de son odeur naturel, ce n'était franchement pas désagréable. Je me retournais à nouveau vers lui, puis d'une voix serré, à peine audible, comme si les mots ne voulaient sortir naturellement, je dis
 

"- M'ci."

La politesse, c'était dur pour moi. Enfin, je le regardais prendre place à mes côtés. Il n'avait rien de mieux à faire, certes, mais il fallait absolument qu'il n'ait rien à faire ici ? Je savais très bien ce que ça signifiait : hors de question de partir, cela aurait fait de moi la fuyarde, tout ce que je ne suis pas. Je gardais un léger sourire aux lèvres.

"- Tant que tu ne déranges pas mon aura créative, je te donne le droit de rester"

C'était quand même un gros efforts de ma part de lui dire ce genre de chose. Mais bon, je n'étais pas que odieuse non plus, je savais être parfois sympas.
Je reportais à nouveau mon attention sur mon instrument (la guitare n'est ce pas...), puis mes doigts couraient à nouveau tout seul pour laisser entendre une mélodie assez douce, complètement contradictoire avec ce que je laissais paraître d'habitude.
Mais d'un ton sarcastique, je laissais quand même s'échapper :


"- Mais dis moi, tu n'as pas une énième donzelle à aller charmer aujourd'hui ?"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: *Time is running out* {Ezreal&Irélia}   Dim 23 Mar - 19:53






Je ne m'attendais pas à ce qu'elle me remercie de lui avoir filé ma veste. En fait je pensais même qu'elle allait me la rejeter dessus en m'envoyer chier pour lui avoir donné de cette façon, et aussi parce qu'elle me haïssait et qu'elle n'avait pas envie de mettre quelque chose qui m'appartenait ou de recevoir n'importe quoi venant de moi d'ailleurs. Mais ce ne fut pas le cas, ce qui m'étonna légèrement, et le plus impressionnant dans tout ça, c'est que j'entendis un léger merci sortir du mince espace entre ses lèvres. Je haussais un sourcil et esquissais un sourire. Je ne m'y attendais pas du tout, bon d'accord, c'était pas un merci très enthousiaste et elle ne m'avais pas sourit ou câliner pour me remercier mais c'était tout de même un énorme effort de sa part à mon avis. Ou alors elle mourrait vraiment de froid et je venais de lui sauver littéralement la vie, bien que j'en doute fortement étant donné les températures supportables, ou alors elle avait une maladie grave qui faisait qu'elle pouvait mourir à moins de 10°C mais dans ce cas elle serait carrément suicidaire de sortir comme ça et malgré l'opinion très peu glorieux que j'avais d'elle je ne pensais pas qu'elle soit suicidaire.

« Wow. Hé bien. Tu as prit des cours de politesse depuis la dernière fois qu'on s'est parlés ? »

Bon ok moi je ne pouvais pas m'empêcher de lui lancer des piques. Mais c'était pas méchant hein. Je suis pas méchant. Quoi que. C'est pas à moi d'en juger en fait. Je prenais donc place à côté d'elle en disant que je comptais rester, et elle me répondit que j'en avais le droit. Je lâchais un petit rire et lui répondis:

« Toute façon cette place ne t'appartient pas, à moins que tu veuilles faire un duel tu aurais eu du mal à m'interdire de rester. »

Puis je passais ma main dans mes cheveux et rajoutais:

« Mais c'est cool de ta part. »

Je l'écoutais jouer sans rien dire, j'appréciais beaucoup la musique. Je ne comprenais pas les gens qui n'écoutaient pas de musique... Je n'étais pas spécialement fan, je ne jouais d'aucun instrument, je ne chantais pas, mais j'écoutais très souvent de la musique lorsque j'étais seul. Puis Irélia rompit le silence qui enveloppait sa musique pour me demander si je n'avais pas une donzelle à charmer aujourd'hui. Je haussais les épaules.

« Ho parfois j'ai juste pas envie... C'est pas parce que je suis le meilleur coup de Poudlard que je n'ai pas le droit de m'arrêter de temps en temps, je sais je sais c'est un peu triste pour celles qui attendent patiemment devant ma chambre mais que veux-tu... J'aime bien me promener dans le parc pour me ressourcer. »

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: *Time is running out* {Ezreal&Irélia}   Lun 24 Mar - 16:01


Il est vrai que sur ce coup là, je n'avais pas vraiment réfléchi. Cela n'arrivait que très peu d'accepter le semblant de gentillesse des autres, et surtout si ça venait de quelqu'un que je ne supportais pas comme lui. Mais là, je commençais vraiment à mourir de froid. Je n'étais pas vraiment épaisse, ça favorisait le froid, non ?
Une grimace s'afficha sur mon visage. Je trouvais ça juste normal de le remercier, sachant que son geste m'avait surprise également. Et c'était sûrement aussi pour ça que j'avais accepter de le mettre, profiter du fait qu'il ait été sympa pour une fois. Il aurait pu me laisser mourir de froid, je suis même sûre que ça l'aurait amusé.  


"- Ne t'y habitue pas. Mais étant donné que je pensais que tu préférerais me regarder mourir de froid en ricanant, je te remercie de ta grande bonté."

Dire de lui qu'il était une grande bonté, c'était quasiment l'insulter. Mon ton était toujours aussi sarcastique. Dans le fond, je n'étais pas si mauvaise que ça, il m'arrivait même d'être gentille. Avec mes amis, mes frères et sœurs, mais avec les autres, c'était rare.
Ce fut à mon tour d'avoir un petit rire à sa phrase. Il n'avait pas tord sur ce coup. Je ne pouvais pas l'obliger à partir d'ici, mais le fait de donner mon accord me semblait important. Comme pour lui dire "Je t'accepte ici malgré tout".  


"- Même si la perspective d'un duel me plait beaucoup, surtout contre toi, je n'en viendrais pas jusque là juste pour "une place"."

Je n'avais même pas peur de l'affronter, malgré les lacunes que je pouvais avoir en cours de sortilège. J'avais surtout retenue et appris les sortilèges utiles et pratiques pour plus tard. Ceux qui me permettront d'être une sorcière redoutable ne duel. Et si à ce moment précis, je n'avais pas envie de faire un duel, c'était juste que j'étais trop bien avec ma guitare pour lui faire les faveurs de l'affronter.

Puis s'en suivit le discours le plus tristement minable que j'ai eu à entendre dans ma courte vie. Je n'étais moi même pas un ange, mais je n'en étais certainement pas au point d'Ezreal. Je ne put m'empêcher de lâcher un rire sarcastique, comme pour me moquer un peu.


"- Tes chevilles vont bien ? "

Je levais les yeux au ciel. Il était certes beau garçon, mais je ne comprenais pas pourquoi toutes ces filles se laissaient avoir par ce Don Juan. Sûrement qu'il s'attaquait à des filles faciles, ou faibles. Toujours aussi sarcastique, je laissais échapper

"- Mais oui, les pauvres, je les plaindrais presque..."  

Hs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: *Time is running out* {Ezreal&Irélia}   Lun 24 Mar - 23:47






Moi j'étais bien ici bizarrement. J'étais avec la personne qui me détestait le plus dans Poudlard, et c'était réciproque, et pourtant j'étais bien. Bien mieux que plein de fois avec les serpentards ou même avec mes amis. Je savais pas trop pourquoi, mais j'aimais bien être avec elle, l'écouter jouer, et dire des trucs pour l'embêter. Elle me répondit que j'aurais sûrement préféré la regarder mourir de froid en ricanant. Elle se trompait là-dessus, je n'étais pas si méchant que ça. Beaucoup de serpentards réagiraient comme ça étant donné qu'elle n'était pas une sang pur, j'en connais plein qui seraient ravis de regarder une sang mêlé mourir devant eux. Moi la vérité c'est que cette histoire de sang j'en avais un peu rien à faire, certes j'avais été élevé pour penser que les sang purs sont supérieurs, et j'en étais persuadé, mais je ne nourrissais aucune haine à l'égard des sang impurs. La seule raison pour laquelle je souhaitais devenir mangemort c'était par soif de pouvoir. Je ne répondis rien à sa réflexion, puisqu'elle était fausse, mais je ne m'abaisserais pas à lui avouer que ça me ferait chier qu'elle meurt. Avec qui je m'amuserais sinon après ? Je ne disais donc rien, l'air un peu rêveur en regardant les doigts d'Irélia glisser sur les cordes de son instrument. Elle me répondit ensuite qu'elle n'en viendrait pas à un duel pour une place. Tiens elle était moins agressive que je le pensais ! Je suis sûr qu'une fille comme Midnight n'aurait pas hésité une seule seconde à m'envoyer un pain dans la gueule si je l'embêtais alors qu'elle était occupée. Finalement elle était toute douce Irélia non ?

« Hm... Le loup se transforme en agneau. »

Dis-je simplement. Puis je me flattais en parlant des filles qui attendaient à ma porte. C'était n'importe quoi. Aucune fille ne m'attendait dans ma chambre, même si il est vrai que si j'avais envie de tirer un coup comme on dit je n'aurais aucun mal à trouver une prétendante. Les filles de Poudlard jouent les prudes mais au lit ce sont toutes de véritables tigresses, et je n'allais pas m'en plaindre ! Elle me demanda si mes chevilles allaient bien et je me contentais de lui faire un grand sourire. Parfois pas besoin de parler pour se faire comprendre. Evidemment que j'étais narcissique, après tout j'étais le petit prince de serpentard. Et puis en attendant malgré mon ego surdimensionné les filles continuaient à me rejoindre dans les placards pour une partie de jambes en l'air. Je la regardais toujours, attentif à ses gestes. Elle était vraiment belle. Elle était tout ce que je trouvais de parfait chez une fille, mince, blonde, des yeux azurs, une peau claire, de longues jambes, et un caractère de merde. Elle me dit qu'elle les plaindrait presque. Je fis un petit sourire à ses mots et répondis presque en chuchotant:

« Je suis sûr que tu rêves d'être à leur place... Moi je rêve que tu y sois en tout cas... »

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: *Time is running out* {Ezreal&Irélia}   Mar 25 Mar - 1:14


Sa présence ne me dérangeait pas plus que cela en vérité. Il avait beau être détestable en tout point, il était relativement agréable, surtout seul.  Non parce que, entouré de monde, sa personnalité n'était pas la même. Et c'était pareil pour moi, il paraissait qu'avec ma guitare, j'étais un peu plus sympathique, moins sur mes gardes et plus agréable. Je restais une peste, mais une peste supportable.
Je jouais sans trop y penser, un peu machinalement, ça me détendait, me redonnais la pêche même. Et malgré toutes ces rancœurs que je pouvais avoir contre lui, et tout ce que je pouvais lui reprocher, il m'inspirait cette douce mélodie.

Sa remarque me fit doucement sourire. Je n'étais pas la pire des Serpentards. J'étais redoutable, surtout avec les autres maisons. Quand je n'aime pas quelqu'un il le sait, ou quand j'ai une opinion, je m'arrange toujours pour qu'on la sache. Et c'est bien comme ça que j'ai montrer au monde que je n'étais pas qu'une sang mêlée, que j'étais un peu plus qu'une simple blonde qui ne réfléchissait pas. Je n'étais pas forcément douce, mais je n'étais pas non plus la pire des filles qui existaient.


"- En agneau, peut-être pas. Disons, pour être franche, que je suis un peu trop bien installé là avec ma guitare pour ne serait ce levé un petit doigt pour un duel futile. Je préfère que ça en vaille vraiment la peine pour te mettre KO"

J'avais étrangement un sourire bienveillant sur les lèvres. Je m’efforçais depuis la première fois où il m'avait adressé la parole à le remettre à sa place. Je n'avais pas supporter la façon dont il m'avait parler, cette façon de draguer dans le genre "Je suis le plus beau, irrésistible...". Je lui devait bien ça, il était vraiment le mec parfait, visuellement parlant. Et si je n'avais pas eu de cervelle, j'aurais certainement craqué. Et mine de rien, il avait quelque chose d'intriguant.
Je posais ma tête contre l'écorce de l'arbre, gardant un léger sourire. En rêver ? Non peut être pas. J'avoue l'avoir trouver sexy plus d'une fois, sur le terrain de Quidditch, dans la salle commune, ou juste en l'apercevant, ses cheveux brun, son corps sculpté, même son air de petit prince m'avait plus d'une fois rendue dingue, dans tout les sens du terme. Mais ce n'était pas mon rêve de coucher avec quelqu'un qui faisait son beau avec presque toutes les minettes de Poudlard. Et qui avait du en fait coucher avec la moitié de mes connaissances. Mais la façon dont le phrase fut dite me fit un petit quelque chose quand même, que j'essayais d'oublier rapidement.  


"- Si j'avais été une de ces filles qui croient à ce que tu leurs racontes juste pour les mettre dans un lit, j'aurais peut-être craquer. Mais, au risque de te décevoir, je suis un peu trop réfléchie pour avoir ce genre de rêve."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: *Time is running out* {Ezreal&Irélia}   Mar 25 Mar - 17:13






Je pense qu'on se fait tous une image des autres assez caricaturale et qu'au final on se trompe pas mal. Par exemple, tout le monde me voyait soit comme le mec parfait de bonne famille, or la vérité est que je faisais souvent n'importe quoi. D'autres, ceux qui me connaissaient un peu mieux me voyaient comme le queutard de service, mais je n'étais pas que ça, j'aimais le sexe, certes, et je profitais de ma belle gueule pour faire tomber ces dames, mais j'avais d'autres priorités dans la vie, et j'aimais aussi discuter avec quelqu'un sans pour autant baiser avec. Même si j'avoue que ça finissait souvent comme ça avec les filles. Bref, j'étais un savant mélange d'un peu tout ce qu'on pensait de moi et d'autres choses que personne ne savait. Et ce que je pensais sur Irélia, une fille agressive qui n'aime personne, c'était également faux. Et Midnight devait bien avoir un petit coeur enfoui au fond de sa poitrine, certainement, bien que je ne l'ai pas encore découvert. Pour la taquiner, je lui fis remarquer que le loup se transformait en agneau.

« Non tu as raison, c'est moi le loup, n'inversons pas les rôles.»

Dis-je pour l'embêter encore un peu. Puis la discussion dévia sur un tout autre sujet. Les filles et moi. J'avais l'impression de ne parler que de ça avec les filles, toutes me parlaient de ça. Est-ce qu'elles étaient jalouses ? Je ne comprenais pas cette obsession. Moi je faisais des réflexions pour les taquiner sur le sujet mais elles n'avaient qu'à l'ignorer après tout. Du coup, mêlant mes pensées à mes paroles, je chuchotais à la jeune fille qu'elle rêvait d'être à leur place, tout en disant que moi j'en rêvais. Littéralement, j'avais déjà rêvé que je couchais avec Irélia à plusieurs reprises, un fantasme ? Ou bien c'est parce qu'elle était hors d'atteinte ? Ou bien une autre raison plus obscure...

« Non, je ne raconte pas n'importe quoi pour le mettre dans mon lit, certes je suis beau parleur, mais quand je dis à une fille qu'elle me plait c'est la vérité. Je dis ce que je pense, ce n'est pas ma faute si elles croient toutes que je suis le prince charmant. Je ne leur ai jamais rien promis. Si tu étais si intelligente que ça, tu ne te laisserais pas avoir mais te laisserais quand même aller à tes envies. Suffis que tu tiennes les rennes. Comme on dit la meilleure façon de se délivrer d'une tentation est d'y céder.»

Ok là je jouais un peu au bluff, je savais que moi j'étais attiré par elle et je supposais qu'elle était tentée par moi, mais je n'en étais pas sûr, autant elle allait me jeter et briser mes rêves, mais je jouais à quitte ou double, au pire j'aurais l'air con.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: *Time is running out* {Ezreal&Irélia}   Mar 25 Mar - 19:09


Dans le fond, nous ne faisions que montrer une façade aux autres. La mienne, c'était plus pour me protéger et me faire une image de fille forte qu'autre chose. Peu de gens connaissait ma vraie vie, Narcissa était sûrement la seule à savoir mon vrai fond. Dans l'ensemble, on savait que j'étais fauchée comme les blés, mais que mon ambition surpassais le reste.  Et, dans un coin enfouit de mon esprit, je suppose qu'Ezreal n'avait pas un si mauvais fond que cela. Preuve en était qu'il m'avait prêter sa veste tout de même. Pour moi, ça voulait en dire long. Mais je me garderais bien de le dire.

"- Un loup qui montre des côtés d'agneau par moment aussi"

Ça avait été plus fort que moi, j'étais obligé de lui lancer des petites piques. Mais c'était encore gentillet là.
On revint sur le sujet des filles. C'était d’ailleurs là dessus que j'aimais lui envoyer le plus de piques. Pour ma part, je ne croyais pas au prince charmant. Mais je n'aimais pas non plus les beaux parleurs. Je préférais quand ça se faisait à l'instinct, sans avoir à draguer pendant des plombes, ou d'utiliser des phrases lourdes. Je ne couchais pas à droite et à gauche, je m'accordais des moments de plaisirs de temps en temps.  Et j'avoue qu'il m'était même arrivé de fantasmer sur Ezreal. Plusieurs fois. Ou même d'en rêver. Mais à force de le détester, peut-être que j'étais arrivée à un point où il me hantait. Je secouais la tête vivement, sortant cette idée de ma tête.

Je le regardais fixement, toujours un léger sourire aux lèvres. Son discours n'était pas vide de sens, je devais l'avouer. Je prie un air doux, en chuchotant presque


"- Je laisse toujours mes envies prendre le dessus.."

Je marquais une pause, en pinçant mes lèvres. Avant d'ajouter :

"- Mais qu'est ce qui te dis qu'avec toi, j'en aurais envie ?"


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: *Time is running out* {Ezreal&Irélia}   Mar 25 Mar - 21:04






On parlait de loup et d'agneau, ce qui me fit penser à la fable sur le loup et l'agneau. Un agneau qui boit dans une rivière et un loup qui cherche n'importe quel prétexte pour justifier qu'il veuille le manger, et fini par le manger. Je ne savais pas trop pourquoi je pensais à ça puisqu'au final ça n'avait pas grand chose à voir, ou alors peut être que je cherchais des raisons pour justifier mon attirance pour Irélia alors que la vérité c'est qu'il n'y en avait pas et j'avais seulement envie de la manger. Alors que je réfléchissais à ça Irélia me répondit que je montrais des côtés d'agneau aussi. Je fis un petit sourire malicieux en la regardant, les yeux brillants, et lui dis:

« Qui te dit que je ne cherche pas à te manipuler en étant gentil avec toi ?»

Finalement, je me laissais tomber dans l'herbe et croisait mes bras derrière ma tête, couché sur le sol. L'herbe était fraîche et légèrement humide mais peu importe je n'avais pas froid. J'étais juste à côté d'Irélia et mon geste avait amené mon bras à frôler le sien. C'était bizarre, je ressentais une émotion étrange en l'ayant touché, en temps normal je n'aurais même pas fait attention à ça, je touche souvent des gens, je ne suis pas de nature tactile mais les filles si. Pourtant, là c'était différent, je ne sais pas ça m'avait mis mal à l'aise, légèrement intimidé. Moi qui ne l'étais jamais. Je n'étais pas censé réagir comme ça et ça me perturbait. Cette fille me perturbait et ce n'était pas une bonne chose. J'ai besoin de rester maître de mes émotions, et là je ne l'étais plus. Puis je dis qu'elle devait céder à la tentation, en insinuant que j'étais la tentation. Je n'étais sûr de rien, j’espérais simplement ne pas me faire jeter comme d'habitude par Irélia. Elle me regardait, et je me sentais encore un fois intimidé. Je ne laissais rien paraître, le regard fixe et un sourire charmeur au lèvres, mais à l'intérieur de moi une boule s'était formée dans mon estomac. Elle me dit qu'elle laissait toujours ses envies prendre le dessus, et me demanda ce qui me disais qu'avec moi elle le voulait. Je la regardais toujours bien que j'avais envie de détourner le regard comme un gamin et lui répondis, en essayant de paraître sûr de moi au maximum.

« Parce que je le vois dans tes yeux quand tu me regardes.»

Suivant sa réponse, j'allais peut être devoir détourner le regard, étant donné ce que je ressentais actuellement à l'intérieur de moi, j'allais me sentir mal si elle m'envoyait chier.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: *Time is running out* {Ezreal&Irélia}   Mar 25 Mar - 22:51


Je trouvais sa compagnie étrangement agréable. Etrangement apaisante aussi. J'étais juste bien quand il était à mes côté. Pas comme quand j'étais avec mes rares vrais amis, non c'était différent. Et c'était peut-être ce qui commençait à me faire un peu peur. Et vous savez ces papillons qui vous font des chatouilles ? Je les ai ressentis en voyant son sourire malicieux, ce qui eut dont de rendre mes yeux tout brillant, sans vraiment contrôler tout ça. C'était horrible pour moi, j'aimais contrôler mes sentiments, mes gestes, et là j'avais carrément perdu un bout de mon self-contrôle. Je tentais de garder le regard fixe vers lui, mais ça devenait un peu compliqué.

"- C'est bien pour ça que je me méfie de toi, je ne sais pas si tu me manipules ou si c'était vraiment un geste sympas."

Même si je ne le laissais pas apparaître, j'exprimais la un petit regret, s'il avait été un peu moins manipulateur, un peu plus clair et moins dragueur, on aurait très bien pu s'entendre. Et puis, si j'avais été un peu moins agressive avec lui, notre relation aurait été différente aussi. J'étais connue pour partir au quart de tour, et comme je ne me ballade pas tout le temps avec ma guitare, et qu'il n'y avait qu'avec elle que j'étais à peu près calme, j'avais des accès de rage tout le temps. Mais avec des si, on referait le monde, et il était un peu trop tard pour le refaire.

Il s'était laissé tomber dans l'herbe, son bras frôlant le mien au passage. Et mes poils se hérissèrent à nouveau sur mon avant bras, mais cette fois, ce ne fut pas à cause du froid. Cette situation devenait de plus en plus étrange, d'autant plus que c'était la première fois qu'il me faisait cet effet là. Je ne détournais pas le regard, mais il n'était pas le seul à avoir envie de regarder ailleurs à ce moment là. Je ne voulais pas montrer de signe de faiblesse devant lui. Ma fierté et moi, vous savez, c'est une grande histoire. Je préférais rester la fille la plus odieuse du monde avec lui, et je tentais tant bien que mal à rester la plus crédible possible


"- Ne rêve pas trop si tu veux mon avis..."

Étonnamment, ce fut moi qui détournait le regard en première, baissant directement les yeux vers ma guitare, comme hypnotisé d'un coup par mes doigts qui grattait naturellement. Comment j'en étais arrivé à être si déstabilisé, alors que avant, quand je l'envoyais chier, je ne me sentais pas aussi bizarre. Les hormones, sûrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: *Time is running out* {Ezreal&Irélia}   Mar 25 Mar - 23:19






Elle me dit qu'elle se méfiait de moi parce qu'elle ne savait pas si je la manipulais. C'est vrai que manipuler les gens c'était ma grande spécialité. J'arrivais toujours à dire ce qu'il fallait pour que la personne fasse ce que je voulais. La preuve, mes parents pensaient que j'étais le garçon parfait, vierge et tout le tralala. Alors que c'était loin d'être le cas. Ils pensaient aussi que je détestais les sang impurs, alors que ça aussi c'était faux, mes parents avaient une image de moi totalement erronée et c'était ce que je souhaitais pour ne pas avoir de problème avec eux. Mais bon je pense que ça c'est tout le monde, qui ment à ses parents je veux dire. En tout cas avec Irélia j'avais toujours été sincère, même si je lui glissais quelques trucs pour l'embêter quelques fois, sinon ce ne serait pas amusant. Quand je l'avais rencontré, je l'avais trouvé magnifique, et je l'avais dragué pour la mettre dans mon lit. Elle m'avait envoyé chier, alors j'avais tout fait pour l'embêter, parce que j'avais été blessé dans mon ego. Et là, j'avais été gentil avec elle, et là je ressentais des trucs que j'étais pas censé ressentir. Je ne lui disais pas, mais j'étais pas du genre à cacher mes sentiments, même si j'en avais rarement eu pour une fille, et je ne tarderais pas à le lui avouer, même si c'était pas facile de parler de ce genre de trucs. J'ai la chance d'être assez sûr de moi. Mais bon, je le ferais quand j'aurais l'impression d'avoir une petite, rien qu'une toute petite ouverture avec elle. Si j'étais sûr de me faire jeter comme maintenant je ne lui dirais pas qu'elle me rendait dingue.

« Je suis sincère avec toi.»

Point, rien de plus à rajouter. Elle n'avait pas besoin d'en savoir plus. Elle était assez intelligente pour comprendre que les petites phrases pour la taquiner et la faire s'énerver c'était juste comme ça et ça n’entachait en rien ma sincérité. S'engagea ensuite une partie de je ne détournerais pas les yeux le premier, et lorsque je lui dis que je voyais dans ses yeux son attirance pour moi elle détourna le regard. Ouf, parce que étant donné sa réponse: ne rêve pas trop, j'aurais détourné les yeux aussi. Cette fille n'en avait rien à foutre de moi je devais me rendre à l'évidence, mais ce serait difficile à avaler. Je voulais tout de même aller jusqu'au bout. Si elle partait ou qu'elle m'insultait, là j'abandonnerais, je ne voulais pas me faire trop ridiculiser non plus. Si après elle allait crier sur tous les toits qu'elle avait foutu un vent phénoménal à Ezreal Black cela m'embêterait un peu pour ma réputation. Je haussais les épaules puis reportais mon regard sur le ciel gris.

« Moi j'aime bien rêver...»

Je soupirais doucement.

fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: *Time is running out* {Ezreal&Irélia}   Mer 26 Mar - 0:25


J'avais un léger doute. C'était également pour ça que tout ce que je pouvais pensais dans mes bons jours, ou les trucs bizarres que je ressentais, je tentais de les enfouir au plus loin dans ma petite tête. Je ne voulais pas laisser ce genre de sentiment prendre le dessus, je m'étais toujours refuser avec qui que ce soit de ressentir ne serait-ce qu'un peu d'affection. Je me contentais de rester ami la plupart du temps, je ne voulais pas plus. Après tout, cela faisait une souffrance en plus et inutile.  
Je haussais les épaules. Après tout, il était peut-être vraiment honnête. A l'époque, je l'avais envoyer balader parce que son attitude m'exaspérait, et que je l'avais trouvé limite grossier. Il m'exaspérait toujours, mais dans un autre sens à présent. Dans ma tête, je faisais tout pour le détester encore et toujours, ce qui ne facilitais pas nos dialogue. Je passais de la fille un peu sympas, à la furie qui l'insulte et l’envoi balader sans ménagement. Et pourtant, aujourd'hui je baissais de plus en plus ma garde.  


"- Je vais tâcher de te croire, dans ce cas !"

Et là aussi, il n'y avait rien à ajouter. Je ferais un léger effort, mais je n'en montrerais pas plus. Après tout, je me laissais déjà bien assez aller.
"Si tu savais ce dont je rêve parfois, tu te demanderais pourquoi je suis si odieuse avec toi", pensais-je tout d'un coup, les yeux rivés sur cette guitare tellement intéressante d'un coup. Je reposais ma tête doucement sur le tronc d'arbre, mes yeux se fermèrent un instant. Cette discussion était de plus en plus étrange.  


"- Je ne t'en empêche pas. Qui sait..."

Murmurais-je assez doucement. Je n'en disais pas plus, de toute façon, aucun autres mots n'aurait pu sortir à ce moment là. Je me contentais de rouvrir les yeux et de regarder au loin. Oui, qui sait, un jour je pourrais peut-être mettre ma fierté de côté. Mais c'était loin d'être gagné.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: *Time is running out* {Ezreal&Irélia}   Mer 26 Mar - 19:38






Irélia me dit qu'elle tâcherait de me croire et je ne répondis rien. Je n'étais pas sûre qu'elle me croirait un jour, elle avait une trop mauvaise image de moi, comme tout le monde. Je crois qu'à cause de tout ce que je fais personne ne me fera jamais confiance. Enfin si, les filles sans cervelles que j'arrive à choper tous les soirs, mais c'était pas une fille comme ça que je voulais à mes côtés. Ça, c'était bon pour l'amusement, malheureusement à force de trop vouloir s'amuser on en oublie le plus important, et je n'avais jamais eu de relation sérieuse, je me prenais à envier les petits couples de Poudlard par moment. Oh certes, mes parents me cherchaient une fiancée, et la dernière fois que j'avais eu des nouvelles d'eux ils m'avaient dit qu'ils m'en avaient trouvé une mais ne m'avaient pas encore donner son nom. Mais moi je ne voulais pas qu'on m'impose quelqu'un. Je voulais pouvoir choisir une fille qui me conviendrait, une fille qui a du caractère et qui a quelque chose dans le cerveau. Le problème c'est que la fille qui est comme ça elle est devant moi et elle me déteste, et je ne peux pas lui en vouloir pour ça, c'est aussi ça qui prouvait son intelligence et son caractère. On est toujours attiré par ce qu'on ne peut pas avoir. Pourquoi la vie est-elle si compliquée ?

Je regardais donc le ciel, en pensant un peu à tout et à n'importe quoi et en disant à Irélia que j'aimais bien rêver. Elle me répondit qu'elle ne m'en empêchait pas. Je la regardais, elle était au-dessus de moi, je la voyais en contre-plongée et nous étions plus proches que nous ne l'avions jamais été. Alors pris d'un élan soudain d'affection, je me relevais et posais mes lèvres sur les siennes. Mon coeur fit un bond dans ma poitrine alors que je sentais la chaleur et l'humidité de ses lèvres. Cela dura seulement quelques secondes parce que j'avais peur de me faire jeter, j'avais juste profiter du peu de temps qu'elle m'accordait avant de réagir. Je lui fis un petit sourire, essayant de rester sûr de moi, même si à l'intérieur je défaillais complètement et que je n'avais envie de qu'une chose, m'enfuir, et c'est ce que je fis.

« Tu peux garder la veste.»

Puis je parti au château sans me retourner.

fiche par century sex.

hs: tu veux faire le prochain rp ou je le fais ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: *Time is running out* {Ezreal&Irélia}   Mer 26 Mar - 20:32

Je n'étais pas sûre de vouloir le croire, mais quand je disais vouloir faire un effort, j'étais franche. Mais je ne savais pas pourquoi d'un coup, j'avais cette envie bizarre. Il avait tout des mecs que je ne supportais pas, et il m'avait toujours énervé. Mais ces derniers temps, j'avais des pensées autres que celle de haine vis à vis de lui, ce qui me rendait encore plus folle.

Je bougeais doucement la tête, et je remarquais nous étions proche, un peu plus proche que d'habitude, mais cela ne me gênait pas. Au contraire, c'était agréable. Je n'ai pas très bien compris ce qui arrivait d'un coup. Il déposa ses lèvres sur les miennes, et au contact j'écarquillais les yeux, stoppant mes doigts sur ma guitare, en manquant de casser la corde, sentant mon cœur cogner un bon coup, mon rythme s'accélérant doucement, et mes joues rosirent d'un coup. Je ne m'y étais vraiment pas attendu, et dans ma tête s'entremêlait tellement de pensés que s'en était devenu un brouillon. Même quand il recula et qu'il se mit à partir, je restais là les yeux dans le vague à la place où il était il y a quelques instant, entendant à peine sa phrase. Il était déjà loin quand je bégayais dans le vide son prénom. Pourquoi il avait fait ça ? Et pourquoi j'avais défailli à ce point là au moment même où nos lèvres s'étaient touché ? Tellement de pourquoi, et je n'aurais guère de réponse avant notre prochaine rencontre. Et encore.

Je restais immobile un moment, puis je rassemblais mes affaires, toujours aussi perturbé. Pour sûre que cette histoire allait me perturber un bon moment.   



Hs : si tu veux, je le fais^^'
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: *Time is running out* {Ezreal&Irélia}   

Revenir en haut Aller en bas
 
*Time is running out* {Ezreal&Irélia}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Our time is running out [ Silk ].
» *Time is running out* {Ezreal&Irélia}
» IV, 2. Time is running out (D1, Bloom, Sappho, Tywin)
» Time is running out [Pv Ultear]
» Who is running Haiti for whom?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
PENSINE
 :: Pensine :: Septembre 1975
-