La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 C'est plus petit à l'intérieur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 879
Date d'inscription : 18/10/2014
Multicomptes : Linda Oswin
MessageSujet: C'est plus petit à l'intérieur   Mar 27 Oct - 22:30





C'est plus petit

à l'intérieur







-Fichue machine!

Se relâchant soudainement, Jon Lakenstridge se laissa retomber sur le dos de sa chaise tout en soupirant, retenant par ailleurs un gémissement lorsque son omoplate malheureuse heurta douloureusement le coin de cette dernière. La raison de cet agacement? Et bien, elle était au final bien simple, et quiconque qui connaissait un peu l'enseignant pouvait aisément deviner au vue de la scène ce qui posait problème au fervent défenseur des Poufsouffles.
Un astronome désespéré affalé sur une chaise, un télescope démonté, en solitaire sur la table... Comment dire que le pauvre homme se démenait depuis une heure que ce problème qui lui semblait sans issue?

Relevant la tête qui pendait mollement en arrière, le jeune père lança un regard accusateur à l'objet inanimé tandis que sa bouche pincée semblait presque boudeuse, mais au fond de son regard brillait une lueur de défi, ou bien de détermination, tout dépendait du point de vue. Puis, sans plus attendre, il se pencha brutalement en avant en tirant sa chaise un peu plus vers la table, recommençant son casse-tête qu'il était le seul à comprendre.
La pauvre machine dans les mains de l'astronome était, il fallait l'avouer, en bien mauvais point. Car si l'homme faisait tout cela, c'était bien à cause d'un épineux problème qui l'empêchait de travailler. Pour faire plus simple, l'un des verres magiques de la lunette avait perdu son sort de rétrécissement, et pour réparer cela, le brun était obligé de tout démonter afin de trouver l'unique lunette défaillante avant de l'ensorceler de nouveau. Mais bien sûr, sans matériel adapté, il lui était presque impossible de savoir quelle partie de l'instrument il lui fallait changer, alors ni une ni deux, tournevis à la main, il s'était mis à décortiquer son jouet, confiant en sa réussite.
Un ennemi muet, pas même vivant, mais un ennemi mortel à ses yeux qui pouvait parfaitement faire valser une ou deux pièces dans un oeil ou dans une bouche innocente, provoquant par la suite une mort horrible et... Enfin qu'importe. L'important était qu'il avait une guerre à gagner, et que cette fois, il était hors de question qu'il se laisse abattre !

-Bon sang mais où es-tu sale...!

À peine eut-il commencé sa phrase qu'un bruit se fit entendre dans son dos, et, surpris dans sa concentration, Jon se retourna soudainement en sursautant, et bien évidemment, ce qui devait arriver arriva. Ainsi, un écrou de l'outil vola à travers la pièce, filant vers la nouvelle venue à une vitesse effrayante mais finissant par cogner la porte tout juste refermée derrière elle, le tout sous le regard choqué de l'astronome.
Puis, enfin, il sembla remarquer l'arrivée de la jeune enseignante, et il se décida finalement à lever la tête vers elle, à moitié contorsionné pour la fixer en face, il lui sourit d'un sourire clairement gêné tandis que son regard lui semblait plus désolé qu'autre chose.

-Aaah... Ludmila! Belle journée non? Ça... Ça va? Enfin quoi que... Il pleut un peu... Des écrous, tu trouves pas?

Ah... Belle entrée en matière ! Bravo Jon! Il aurait été seul il se serait applaudis! Mais évidemment, ce n'était pas le cas, c'est pourquoi il se contenta d'un soupir muet avant de se passer une main au  visage. Bon, pour la bonne impression, ça sera une prochaine fois...



codage par whatsername. sur Libre Graph'

___




We all change when you think about it. We're all different all through our lives. And that's okay, that's good. You've got to keeping moving. As long as you remember all the people that you used to be. I will not forget one line of this, not one day. I swear.


whatsername
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 992
Date d'inscription : 14/08/2015
Multicomptes : Chester
MessageSujet: Re: C'est plus petit à l'intérieur   Sam 7 Nov - 17:01

Comme bien souvent dans l'existence de Ludmilla, cette journée s'était jusqu'à présent déroulée de manière plus que commune. La jeune professeur tentait très certainement de se persuader que ce n'était pas plus mal et qu'elle devait percevoir cette banalité comme une tranquillité plus que bienvenue. Cependant, en son fort intérieur, elle restait convaincue que son quotidien avait fâcheusement tendance à se montrer parfaitement dénué d'intérêt et sa vie était morne comme celle d'une vieille cracmol pouvait l'être. Le temps grisâtre de novembre avait ainsi tendance à la pousser à l’apitoiement personnel, et elle ne cessait de soupirer, de se morfondre, formulant de multiples plaintes muettes chaque jour.

Lessivée, la brunette avait convenue que voir un peu de monde lui changerait les idées, choisissant donc de se rendre en salle des professeurs. Sa dernière heure d'enseignement avait été particulièrement fastidieuse. Les troisièmes années qui s'étaient trouvés en face d'elle n'avaient jamais été si peu réceptifs face à ses propos et une bien pénible torpeur s'était emparée de chacun, à commencée par Ludmilla. Cette dernière n'était même pas parvenue à trouver une once d'intérêt dans ses propres paroles et la monotonie de son enseignement l'avait soudainement ennuyée. Ainsi, elle avait perçu avec joie et contentement la fin de cette interminable leçon et elle n'avait pas même songé à leur donner de quelconques devoirs. Après avoir brièvement hésité sur le comportement à adopter, méfiants face à cette bonté inattendue, ils avaient détallés sans demander leur reste par peur d'un simple oubli ou d'un changement d'avis de la part de leur professeur. Une fois sa classe vide, elle avait poussée un des plus las et des plus longs soupirs de toute sa vie, et elle s'était dépêchée de quitter la salle à son tour. Dévalant les quatre volées d'escaliers qui la séparait du rez-de-chaussée, elle était finalement arrivée devant la porte de la salle des professeur avec soulagement.

Cependant, à peine avait-elle franchit le seuil de la porte, et tandis que celle-ci se renfermait derrière elle en couinant sur ses gond, qu'elle manqua de se faire agresser par une pièce métallique qui se révéla être un écrou en provenance d'un télescope qui gisait pitoyablement sur la table. Un seul de ses collègue se trouvait dans la pièce, en l’occurrence le professeur d'astronomie qui lui jeta un coup d'oeil désolé. Cet incident insignifiant chassa sans ménagement la mauvaise humeur et l'agacement de Ludmilla qui, une fois l'effet de surprise passé, ne manqua pas d'en rire.

" Curieuse façon de souhaiter la bienvenue à quelqu'un Jon! Mais je dois admettre que le ciel a un drôle comportement ces derniers temps! "

Si la brunette s'était montrée parfaitement placide à peine quelques minutes auparavant, elle affichait désormais un sourire franc ce qui changeait radicalement ses traits. Elle se pencha pour ramasser la pièce de télescope et l'apporta à son collègue:

" Si tes cours se déroule de la sorte, l'intérêt de tes élèves pour l'astronomie doit se décupler! Rassure-moi, tu n'essayais pas de me tuer? "

___


This magic spell you cast...

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 879
Date d'inscription : 18/10/2014
Multicomptes : Linda Oswin
MessageSujet: Re: C'est plus petit à l'intérieur   Ven 13 Nov - 20:49





C'est plus petit

à l'intérieur






Se grattant nerveusement la nuque, honteux de sa faute si idiote face à sa collègue, il esquissa pourtant un sourire gêné lorsque la brune lui fit remarquer sa faute, un rire tout aussi à l'aise montant dans sa gorge pendant ce temps. Il était vrai que il avait le don de s'attirer ce genre de situations étranges et délicates, et ce depuis tout petit, mais vu la vitesse à laquelle l'écrou était parti il aurait eut au moins une bonne douzaine de raisons de craindre pour la vie de Ludmilla si l'objet l'eût touché. Mais bon, ce ne fut pas le cas, à son grand soulagement, et il pût à nouveau respirer correctement après avoir eut le souffle si coupé suite à la surprise. Riant nerveusement à la sorte de petite blague de sa collègue, le jeune père fixa tour à tour le sol puis la fenêtre qui donnait sur l'extérieur, n'osant pas regarder celle qu'il avait faillit tuer à l'instant.

-Mmh... ? Le ciel ? Ah ! Oui le ciel ! Oui, tu savais que les nuages n'étaient formés que de micro-cristaux de glace ? De la sorte de mini-neige en somme, t'imagines si il y a des mini Sorciers dedans ? Des mini-hommes et des mini-enfants et des mini-mamans, qui jouent tous dans cette immense mini-glace... ! Ça serait fantastique ! Des montagnes de neige douce et... Oh! Nan ! Du sucre !

S'étant d'ores et déjà emporté dans ses explications, le visage du brun avait perdu toute gêne pour laisser place à une excitation enfantine, et il s'était déplacé face à la fenêtre en commençant à faire de grands gestes, voyant un royaume fantastique qu'il était le seul à voir.

-Du sucre ! Partout ! Comme les nouveaux dessins animés, ou ils sont dans un monde merveilleux tout bonnement improbable ! Tu imagines le nombre de caries si on habite dans des montagnes de sucre ? Et pis bon, ça doit être gluant tu ne penses pas, surtout si c'est...

Il se tut soudainement, fronçant ses fins sourcils avant de se tourner lentement vers son auditrice, passant son regard sur elle de haut en bas puis de s'approcher d'elle à grands pas, se saississant de ses mains avant de reprendre avec un grand sourire, mais avec bien plus de douceur que lors de son escapade imaginaire :

-Excuse moi, je m'emporte... Encore. Je sais je parle beaucoup, je clame coupable ! Enfin, je manque à tous mes devoirs ! Ça va ? Les cours ? La vie ? Je ne t'ai pas troué le front au moins ? Tu sais je m'en voudrais, avoir une licorne pour collègue c'est pas super pratique. Enfin le contraire d'une licorne... Une no-corne ? Enfin, t'imagines les meubles ? Bon au moins tu auras pas de mal de dents quoi que...

Se replongeant dans ses pensées tumultueuses, le brun en ressortit pourtant bien vite, adressant un franc et large sourire à Ludmilla :

-Pourquoi tu venais ici ? Tu cherchais quelque chose ?


codage par whatsername. sur Libre Graph'

___




We all change when you think about it. We're all different all through our lives. And that's okay, that's good. You've got to keeping moving. As long as you remember all the people that you used to be. I will not forget one line of this, not one day. I swear.


whatsername
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 992
Date d'inscription : 14/08/2015
Multicomptes : Chester
MessageSujet: Re: C'est plus petit à l'intérieur   Sam 14 Nov - 18:00

Tandis que Jon semblait quitter la réalité pour un monde imaginaire et farfelu, Ludmilla demeurait, droite comme un i, au centre de la pièce. Un sourire discret et concilient fiché au coin des lèvres, elle écoutait avec amusement les curieux babillages de son collègue. Cependant, en le voyant s'éparpiller ainsi, elle avait bien du mal à imaginer ce à quoi les cours qu'il donnait pouvaient ressembler et en cet instant elle ne pouvait guère l'apparenter à un professeur. Il lui évoquait plus certainement un enfant découvrant une fine pellicule de neige sur son jardin et échafaudant mille et un projet pour s'amuser avec durant la journée. La jeune femme supposa cependant également que cette manière d'enchanter de simples nuages devait faire le bonheur de certaines élèves, en particulier ceux de première année, qui restaient sûrement suspendu à ses lèvres alors qu'il fabulait ainsi.

La brunette se laissa porter par les paroles qu'il débitait et son esprit forgea quelques bribes du royaume qu'il évoquait. Plongeant peu à peu dans une torpeur rêveuse elle sursauta presque lorsqu'il arrêta son récit pour s'approcher d'elle a grandes enjambées. Toujours muette, elle l'observa avec curiosité, désireuse de comprendre ce qui l'avait pousser à stopper ses amusantes divagations.
Lorsqu'il eut clos son discours, Ludmilla secoua négativement la tête et ajouta dans un sourire qui se voulait rassurant:

" Mais non, ne t'inquiète pas, comme tu peux le voir, je suis parfaitement intacte. C'est la porte qui a tout prit."

D'un mouvement de tête discret, elle désigna la porte en question. La jeune femme aperçu au passage du coin de l'oeil les dégâts causé par l'écrou et elle fu soulagée de constater que cette pièce métallique n'avait fait que siffler à ses oreilles. L'impacte du fragment de télescope avait laissé une belle marque dans le bois, et si sur un objet inanimé un simple reparo effacerait toute trace de dommages, Ludmilla doutait de l'efficacité de ce sort sur un être humain.

Surprise par la question de Jon, elle afficha une petite moue étonnée et répondit du bout des lèvres après avoir lâché un soupire las:

" Rien de particulier en vérité, si ce n'est quelqu'un avec qui discuter de tout et de rien. Je ne sais pas pourquoi mais mes élèves m'épuisent ces derniers temps et si j'attend toujours avec impatience la fin des cours pour me retrouver seule et oublier leur brouhaha, je tourne un peu en rond dans mon bureau... " Elle marqua une pause puis reprit "  Et toi, quel est le problème avec ce télescope? Il projette des écrous sur les élèves et essaye de les assassiner? " Elle lui lança par la suite un petit sourire amusé et légèrement moqueur.

___


This magic spell you cast...

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 879
Date d'inscription : 18/10/2014
Multicomptes : Linda Oswin
MessageSujet: Re: C'est plus petit à l'intérieur   Mer 23 Déc - 2:08





C'est plus petit

à l'intérieur






Ludmilla semblait perdue dans ses pensées lorsque l'homme revint à ses côtés, l'en sortant plus ou moins délicatement alors qu'un large sourire à la fois joyeux et soulagé illumina à nouveau son visage : elle n'avait décidément rien, une bien bonne nouvelle au vue de la vitesse de la vis rebelle qui était sans doute passée trop proche à son goût du visage de son interlocutrice. Réprimant ensuite ce sourire qui s'apparentait plus à une grimace, tentant par ailleurs de prendre un air plus sérieux, l'astronome répondit sur un ton grave qui au final en aurait fait rire plus d'un :

-Oh les portes... Vous savez, il ne faut pas leur faire confiance ! Elles sont maléfiques, mauvaises, et on arrête pas de se cogner dedans ! Je n'arrête pas de le répéter non plus mais à croire que personne ne m'écoute... Enfin, elles sont sans doutes plus maléfiques que n'importes quels sorciers mais plus lentes encore... nous aurons donc probablement le temps d'organiser la résistance entre temps, pas vrai ?

Le regard pétillant, Jon haussa un instant ses sourcils inexistants, souriant une dernière fois à son amie avant de se retourner afin de revenir à son premier problème, écoutant d'une oreille distraite les quelques plaintes de l'enseignante désormais dans son dos, acquiesçant plus ou moins machinalement alors que son esprit s'était à nouveau mis à vagabonder sur cet épineux problème qui se posait à lui.

-Les élèves t'épuisent ? Roh... Mais il faut pas ! souffla doucement le jeune père bien plus calme cette fois-ci. Les élèves, les enfants... Ils ne sont là que pour apprendre, découvrir, en apprendre encore et toujours plus ! Ne trouvez-vous pas cela admirable ? C'est merveilleux de voir leurs yeux qui brillent, ou tout simplement plongé dans leurs contemplations ou autres études. Je ne sais pas si c'est pareil pour toi mais même si certains élèves semblent quelque peu... Ne pas se prendre au jeu, je trouve que c'est là quelque chose d'incroyable que d'enseigner. Tu ne trouves pas ?

Adressant un regard en coin à la jeune femme qui l'écoutait, il se passa ensuite nerveusement une main dans les cheveux tout en se grattant vigoureusement le crâne, replongeant sur son télescope alors qu'il reprit la parole pour expliquer cette fois ses propres réflexions :

-Non non, il n'essaie pas de tuer mes élèves, encore heureux ! Non, il y a juste un problème au niveau d'une lentille, le sortilège qui permet d'agrandir la vision est défaillant, et j'essaie en vain de le réparer... Mais je n'arrive déjà pas à sortir la bonne lentille alors s'il me faut en plus l'ensorceler... Comment te dire que je sens que j'aurais du mal ?



codage par whatsername. sur Libre Graph'

___




We all change when you think about it. We're all different all through our lives. And that's okay, that's good. You've got to keeping moving. As long as you remember all the people that you used to be. I will not forget one line of this, not one day. I swear.


whatsername
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 992
Date d'inscription : 14/08/2015
Multicomptes : Chester
MessageSujet: Re: C'est plus petit à l'intérieur   Lun 8 Fév - 20:51

HRP:
 
Cette conversation inopinée n'était pas le moins du monde ce face à quoi Ludmilla s'était attendue à trouver en quittant son bureau au profit de la salle des professeurs, mais une chose était sûre: les fabulations de son collègue étaient exactement ce dont elle avait besoin pour ne plus sentir peser sur ses épaules le poids du stress et de la fatigue, accumulés ces derniers jours. La mine soudainement grave qu'affichait désormais Jon ne fit que sourire de plus bel Ludmilla, dans son regard sombre brillait une étincelle malicieuse ayant chassé la mélancolie qui y logeait habituellement. Délaissant par la suite son ton espiègle pour une moue faussement étonnée qui répondait aux révélations qu'on venait de lui faire, elle affirma alors:

" J'étais loin d'imaginer qu'une telle conspiration se tramait ainsi dans notre dos! Elle mérite alors certainement son sort! " Changeant brusquement d'attitude elle ajouta d'une voix solennelle " Et sache que je ferai tout mon possible pour t'aider dans cette lutte périlleuse contre les portes!"

Les paroles inspirées que son collègue prononça par la suite la poussèrent à voir sous un nouvel angle les jeunes sorciers qui peuplaient sa salle de classe. Jon portait sur eux un oeil si tolérant, si indulgent et plein d'espoir que Ludmilla ne pu que remettre en question l'avis courroucé qu'elle avait soupiré précédemment. Peut-être avait-elle chassé par mégarde les joies de l'enseignement qui gisaient désormais dans un coin poussiéreux de son esprit, reléguées bien trop tôt au rang de souvenir idyllique.
Le professeur d'astronomie avait sûrement raison, la brunette approuva donc son propos, acquiesçant sans grande conviction, un rien dépitée par son propre manque de compréhension face aux élèves. En son fort intérieur elle se promis de faire son possible pour adopter, ne serait-ce qu'un tout petit peu, l'attitude positive et dénuée de préjugés de Jon.

Puis le dangereux télescope reprit place dans la conversation. Bien que Ludmilla n'ait jamais vraiment brillé en astronomie, à ce jour elle avait certainement oublié l'essentiel des cours qu'elle avait pu suivre à ce sujet et seules quelques bribes disparates subsistaient dans sa mémoire, elle offrit son aide maladroite à Jon, certaine de la voir refusée, après tout, elle ne connaissait absolument rien au fonctionnement de ce genre d'appareil.

" Euh... Hum... Si... Si je peux t'aider d'une quelconque manière n'hésite surtout pas! Je n'y connais pas grand-chose en matière de télescope mais..."

Laissant, comme souvent, sa dernière phrase en suspens, elle fit un ou deux pas timides vers la table, observant avec curiosité la lutte où se mêlaient son collègue et quelques pièces de ferrailles.

___


This magic spell you cast...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: C'est plus petit à l'intérieur   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est plus petit à l'intérieur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mon petit jardin d'intérieur
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» réglement intérieur
» La Campagne de l'Ennemi intérieur Warhammer V2 ou V3
» Slack en intérieur ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
POUDLARD
 :: Rez de chaussée :: Salle des professeurs
-