La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 [Flash-back] Montre tes crocs au monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 839
Date d'inscription : 20/01/2015
Multicomptes : Linda Oswin-Jon Lakenstridge
Caracteristique : Envie de la Confrérie
MessageSujet: [Flash-back] Montre tes crocs au monde    Mar 27 Oct - 21:23





Montre tes crocs

Au Monde






C'était un jour pluvieux, comme il en existait des centaines sur Londres. Le ciel gris, l'air lourd et les hommes courant se cacher du déluge qui leur tombait dessus habillaient la ville d'un air d'apocalypse, ce qui bien sûr n'était pas aidé par les sons étouffés d'une ville presque endormie. Peut-être que sans ces nuages qui couvraient le bleu du ciel, tous les habitants de la capitale auraient pût profiter d'un coucher de soleil digne des plus grands, mais Londres restait Londres et même lors de la plus radieuse des périodes un rayon de soleil peinait toujours à traverser le firmament.
Mais tout cela, Savanah s'en fichait bien plus que sa première prière, car le nez plongé dans son carnet, même la pluie qui tapait contre le carreau ne troublait pas le fil de ses pensées.
Levant finalement son regard des pages noircies de l'encre de son stylo, la psychiatre referma d'un coup sec son carnet avant de le glisser dans son sac, fixant le corps assoupis d'une "pauvre victime", allongée dans un lit d'hôpital qui avait failli être son cercueuil.
Une victime d'un loup-garou. Voilà pourquoi elle était venue. Enfin, c'était la raison officielle, car derrière cela, l'argent et la Confrérie n'y étaient pas pour rien non plus. Apparemment, une simple question de soutien psychologique, su moins dans un premier temps, car s'il s'avérait que le cas était intéressant, nuls doutes que l'Envie lui proposerait quelques... Rendez-vous innocents.  Mais quoi qu'il en fut, pour le moment, c'était face à un homme assoupi qu'elle se trouvait, et à cela il n'y avait pas le moindre intérêt. Dieu maudisse sa ponctualité, ou encore les mauvais jugements des guérisseurs, mais plus tôt il se réveillerait, plus tôt elle en aurait fini. Elle avait pris le temps précédemment d'user de sa réputation pour interdire à la famille d'approcher la victime avant de, si famille il y avait, ce qui n'avait pas empêché quelques medico-mage ou guérisseurs enthousiastes d'entrer dans la petite chambre de Sainte-Mangouste pour... Pour apporter une aide quelconque?
A cette idée, un léger rire secoua la poitrine enfermée dans un tailleur de Savanah, court, discret, bref, mais suffisant pour être remarquable. Elle seule était sans doute bien plus compétente que tous ces idiots en blouse blanche qui se disaient savants. En voilà un grand mot pour pas grand chose, mais comment leur en vouloir? Ils faisaient de leur mieux, et c'était très bien ainsi.

À peine retomba-t-elle dans ses pensées qu'un bruit détonna dans ce brouhaha sourd, il n'était pas si fort en soit, et l'intimité de la chambre assurait un silence tout relatif, mais le son bien reconnaissable d'une poignée qu'on tourne ne laissait jamais indifférente la psychiatre lorsqu'il s'agissait d'empiéter sur son territoire.
Et bien et bien... Qui donc cela pouvait-il encore être?




codage par whatsername. sur Libre Graph'
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 766
Date d'inscription : 15/10/2015
MessageSujet: Re: [Flash-back] Montre tes crocs au monde    Ven 30 Oct - 0:51

Montre tes crocs au monde.

Savanah Lewis & Adam D. Blackwood



- Je vais devoir y aller si je veux voir mon patient avant de rentrer. Passez une bonne soirée, Messieurs-Dames.

Adam prit congé avec un sourire fatigué et laissa les autres membres de la réunion à leurs débats. La journée avait été longue, il ferma la porte derrière lui calmement avant de se passer une main lasse sur le visage. Une réunion pour voir avec d'autres spécialistes la procédure à suivre pour les tests de sa potion Tue-Loup. Qui serait le plus apte à faire les tests, fallait-il prendre quelqu'un qui venait juste de se faire mordre ou non, un jeune, une femme, un vieux, un homme … ? Le potionniste n'en avait strictement rien à faire. Si tout cela ne tenait qu'à lui, il aurait pris un volontaire quelconque et en aurait fait son cobay sans s’embarrasser de tout ce remue-ménage. Perte de temps et d'efficacité. Il grimaça légèrement alors qu'il marchait dans les couloirs de Ste-Mangouste en direction de la chambre de son potentiel patient. Il voulait seulement voir des résultats, noter ce qui allait ou non et améliorer sa création. Pas discuter avec des hommes en blouses vertes de théorie. Cela n'allait en rien faire avancer le projet. Et Merlin seul savait combien de lycanthropes attendaient une aide quelconque pour améliorer leur vie.
Le potionniste salua d'un bref signe de tête deux medicomages qui discutaient dans le couloir. Même avec quelques années de passées, il ne pouvait taire le sentiment de colère qui le prenait à chaque fois qu'il arrivait dans les locaux. L'odeur caractéristique de l'hôpital amenait avec elle des souvenirs plutôt moroses et le personnel l'agaçait trop. Il était incapable de voir en eux autres choses que des incompétents, quand bien même ils ne l'étaient pas.
Adam s’arrêta près d'une porte fermée et vérifia le numéro. C'était bien celui qu'on lui avait indiqué. Quelques éclats de voix attirèrent son attention. Plus loin, une famille semblait passablement remontée envers un homme leur interdisant l'accès au couloir et la crise de larme de la plus âgée des femmes ne paraissait pas calmer les choses. Un soupire lui échappa, avant qu'il ne détourne son regard clair du groupe beaucoup trop bruyant pour les lieux. Il fixa la pile de document qu'il n'avait pas pris la peine de ranger à la fin de sa réunion et qu'il avait gardé sous le bras. D'un mouvement de baguette, il rangea les feuilles dans sa pochette de cuir noir pour qu'il ne reste que celle concernant son patient. Ce mot sonnait étrange dans son esprit, il n'était en aucun cas un guérisseur et ne prétendait pas pouvoir faire quelque chose d'autre pour lui que lui apporter peut- être un jour un remède. Il devait pour l'instant se contenter de discuter avec lui, voir comment ses transformations futures se passeraient et lui proposer, lorsque Ste-Mangouste daignerait lui donner l'autorisation, de tester sa potion. Ce ne serait qu'après qu'il pourrait enfin commencer son travail. Il maudissait les institutions et leurs procédures.

La poignée de la porte s'abaissa sous la pression de ses longs doigts et il entra dans la pièce de sa démarche assurée, bien que quelque peu fatiguée. Son esprit pensait à la soirée qui l’attendait lorsqu'il aurait fini tout ça, à la bouteille d'un grand vin français qu'il allait s'ouvrir pour fêter la fin d'une journée aussi terne ainsi que du moment où il quitterait avec plaisir son habituel costume trois-pièces pour se glisser dans son lit. Aussi fut-il surpris lorsqu'il prit conscience qu'il n'était pas seul dans la chambre. Il y avait bien sûr un jeune homme qui se devait être le nouveau lycan, endormis dans un lit blanc, mais c'était surtout la présence de la femme à ses côtés à laquelle il ne s'était pas attendu. Une belle femme qui dégageait beaucoup d'assurance et dont Adam releva la posture distinguée et le tailleur impeccable. Son éducation prit les devants. On ne refaisait pas un homme d'un coup de baguette.

- Bonsoir, je suis navré de ne pas avoir frappé avant d'être entré. Il tendit élégamment sa main avant de continuer. Adam Blackwood, potionniste. Un sourire poli. Et vous ?

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 839
Date d'inscription : 20/01/2015
Multicomptes : Linda Oswin-Jon Lakenstridge
Caracteristique : Envie de la Confrérie
MessageSujet: Re: [Flash-back] Montre tes crocs au monde    Jeu 12 Nov - 23:39





Montre tes crocs

Au Monde






Il s'agissait d'un homme. Assez élégant, elle devait l'avouer, fin, et avec un visage finement ciselé. Quelques rides marquaient son visage mais ce n'était que pour accentuer ce charme étrange, cette sorte de charisme qui l'entourait, charisme que Savanah, elle, ne possédait que grâce à son pouvoir. C'est d'ailleurs grâce à ce charisme que des le départ, l'attention de la brune fut captée par l'illustre inconnu, levant les yeux du carnet dans lequel elle écrivait les moindres détails de son histoire. Son regard plus que jugeur n'hésita pas à fixer ce dernier, mais lorsqu'il lui tendit la main dans l'idée d'un baise-main, elle ne pût retenir un léger sourire en coin qui se dessina sur ses lèvres habituellement crispées : au moins, il y avait bien une personne dans cet hôpital qui connaissait les bonnes manières.
Se levant élégamment de sa chaise, déposant le petit carnet sur cette dite chaise, la psychiatre tendit la main à l'homme qui faisait déjà de même, lui adressant un fin sourire tandis que dans son regard, on pouvait clairement percevoir la curiosité que le nouveau venu venait d'allumer.

-Savanah Lewis, psychiatre.

Un terme bien souvent méconnus dans le jargon des Sorciers, c'était une malheureuse réalité, c'est d'ailleurs ce qui lui apportait un tel succès auprès des autres sorciers, mais qui sait ? Il semblait cultivé et bien élevé, potionniste de plus, peut-être en avait-il une petite idée ?
Ce fut donc dans l'idée de tester le nouveau venu qu'elle ne donna pas plus de détails. Néanmoins, après un bref silence, la psychiatre jeta un rapide coup d'œil au pauvre bougre qui logeait dans le lit avant de revenir sur le dénommé Adam, enchaînant ensuite :

-Vous devez être celui qui viendra s'occuper de notre gentilhomme, on m'a parlé de vous... Et j'ai cru comprendre que dans votre domaine vous aviez une certaine renommée je me trompe ?

Cela remontait à loin, mais Savanah croyait se souvenir d'une discussion avec l'un de ses patients qui lui parlait d'un certain Blackwood, même si elle ne pensait pas le rencontrer un jour, c'était tout de même assez honorifique de pouvoir étoffer une nouvelle fois son carnet d'adresse d'un nom tel que le sien.


codage par whatsername. sur Libre Graph'
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Flash-back] Montre tes crocs au monde    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Flash-back] Montre tes crocs au monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Made in Flash Back
» Un professeur un peu spécial... [Flash Back]
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]
» Un pti Flash Back...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
HORS POUDLARD
 :: Londres :: Hôpital Ste Mangouste
-