La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 Saving Private Peekaboo - ft Carmilla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1067
Date d'inscription : 05/09/2015
Multicomptes : Ludmilla
MessageSujet: Saving Private Peekaboo - ft Carmilla   Dim 18 Oct - 18:02


Saving Private Peekaboo
feat Carmilla & Chester

Depuis plusieurs semaines déjà, l'arrivée imminente de l'hiver se faisant sentir et si habituellement la boutique de confiseries Honeydukes débordait de clients à cette époque de l'année, tous noyaient leur chagrin dû à l'absence de soleil dans les friandises, il n'y avait que très peu de monde dans les rues de Pré-au-Lard et les magasins étaient pour la plupart déserts. Attristé comme chacun par le temps et sa solitude, Chester passait ses journées, entre deux créations de nouveaux bonbons, à envoyer des lettres. Son pauvre hibou moyen-duc Peekaboo était donc obligé de voler sans-cesse ici et là afin de porter ces missives. Agacé et épuisé par tout les efforts qu'il devait fournir, le paresseux volatile se montrait fort capricieux et il avait, pour manifester son mécontentement, à maintes reprises mordillé les mains désormais couvertes d'égratignures du jeune métamorphomage. Mais ce dernier ne se décourageait pas et, puisqu'il ne pouvait quitter son poste, il continuait de griffonner de petites notes bienveillantes à l'attention de ses amis.

Mais le hibou était parti depuis de longues heures et si Chester avait tout d'abord supposé qu'il était parti chasser ou bouder quelque part dans une forêt avoisinante, le jeune homme s'inquiétait désormais réellement de ne pas le voir reparaître. Le nez collé à la vitrine, il avait scruté le ciel en vint, puis avait fini par percevoir de faibles piaillements qui l'avaient conduit à son pauvre animal qui avait visiblement l'aile cassée. Chester avait eu beaucoup de mal à l'approcher car la petite boule de plume semblait terrorisée, mais dès que le vendeur de confiseries avait pu le déposer délicatement dans sa cage, il avait transplané au beau milieu du chemin de traverse, après avoir prit soin de laisser une note sur la porte de la boutique.

Le jeune homme se sentait terriblement coupable de l'état de son compagnon et, totalement paniqué, il se précipita dans la première animalerie magique qu'il aperçu. "Pansement pour dragon" en l'occurrence. Totalement paniqué, il commença par lancer tous un tas de mots sans queue ni tête qui étaient supposées être de brèves explications quant à l'état de Peekaboo. Essoufflé, les joues et le nez rosis par le froid, il s'agitait dans tous les sens et ressemblait très certainement à un fou.

"Vite! Aidez-moi! Peekaboo, hibou moyen-duc! J'ai envoyé trop de courrier et puis... aile cassée, je crois! Je..."

___



Too much candy gonna rot your soul

Chess - Candy-Boy

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 863
Date d'inscription : 10/10/2015
MessageSujet: Re: Saving Private Peekaboo - ft Carmilla   Dim 18 Oct - 20:07







Saving Private Peekaboo




Depuis que Carmilla travaillait dans la boutique de sa sœur, elle était heureuse de pouvoir rendre service aux gens en soignant leurs animaux ou leur prodiguant des conseils pour en prendre soin. Ces derniers temps, il y avait une petite épidémie de rhume parmi les compagnons à deux ou quatre pattes des sorciers, révélant une arrivée quelque peu sournoise de l'hiver.

Un beau jour, alors que des nuages gris s’amoncelaient dans le ciel de manière menaçante et qu'elle était tranquillement derrière son comptoir pendant que Max s'occupait de clients, elle reçut la visite d'un jeune homme aux cheveux colorés, paniqué, tenant dans ses bras une cage contenant un hibou qui semblait souffrir le martyre. Essoufflé, le jeune homme tenta d'expliquer son problème :

Vite! Aidez-moi! Peekaboo, hibou moyen-duc! J'ai envoyé trop de courrier et puis... aile cassée, je crois! Je...

Calmez-vous, paniquer comme cela ne fait que rajouter du stress à la souffrance de votre hibou, répondit Milla en sortant de derrière son comptoir et en se précipitant vers lui pour prendre la cage.

Elle la posa sur le comptoir et ouvrit la porte avant de se placer devant afin de réceptionner le hibou quand celui-ci sortirait ; pour le moment, le pauvre était trop stressé par la panique de son maître et sa souffrance pour oser mettre une patte devant l'autre. Milla prit une poignée de graines et tendit la main devant la cage, souriante, avant de murmurer d'une voix apaisante :

Allez, viens, n'aie pas peur, tu n'as rien à craindre avec nous. Je vais m'occuper de toi, ne t'inquiète pas.

Le hibou semblait hésiter, mais quelques instants plus tard il se résolut à sortir de sa cage pour se régaler avec les graines que lui proposait Milla. Dans quelques secondes, la jeune femme allait pouvoir traiter l'aile qui formait un angle un peu bizarre.

© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1067
Date d'inscription : 05/09/2015
Multicomptes : Ludmilla
MessageSujet: Re: Saving Private Peekaboo - ft Carmilla   Lun 19 Oct - 14:32

Si Chester était dans tous ses états, s'agitant nerveusement dans tous les sens et malmenant malgré lui le pauvre hibou terré au fond de sa cage, la jeune femme rousse qui lui vint en aide semblait bien mieux maîtriser la situation que lui. Ainsi, le timbre posé mais ferme de la demoiselle ramena à la raison le métamorphomage qui se tu brusquement tandis qu'elle lui ôtait la cage des mains avec prudence. Elle semblait savoir ce qu'elle faisait et immédiatement le vendeur de confiseries sentit qu'il pouvait lui faire confiance. Il plaçait ainsi tous ses espoirs en elle et la voir prendre soin avec tant de calme de son petit compagnon à plume le rassura sans aucun doute, le soulageant quelques peu du poids de la culpabilité qui pesait sur ses épaules.

Se muant dans un silence religieux, Chess observa avec une attention particulière la scène qui se déroulait devant lui. Si Peekaboo paru tout d'abord apeuré par la présence inconnue, il abandonna rapidement son attitude farouche afin de satisfaire son insatiable gourmandise, un des nombreux traits de caractère qu'il partageait avec son maître. Un timide sourire, qui trahissait un faible apaisement, se dessina sur les lèvres du jeune homme aux cheveux bleutés qui s'émerveillé de voir ainsi le volatile se laisser approcher par la rouquine, elle ne travaillait visiblement pas dans un animalerie pour rien!

Toujours un peu excessif Chester aurait presque été prêt à pleurer, mais puisque la jeune femme qui s'occupait du hibou ne semblait pas s'affoler, il tentait lui aussi de conserver son calme et par la même occasion sa dignité. Guidé par sa curiosité, il prit soin d'observer la boutique dans laquelle il se trouvait. Il n'y était jamais venu car lorsqu'il avait acheté son hibou, ses parents l'avaient conduit chez "Eeylops, au Royaume du Hibou" également dans le chemin de traverse.

Au bout de plusieurs minutes, il poussa un long soupire de soulagement, la blessure n'était probablement pas trop grave, mais une certaine inquiétude crispait toujours ses traits juvéniles et il demanda d'une petite voix angoissée:

" Dites, il va s'en sortir, hein? Ce n'est pas trop grave? Je me sens terriblement coupable de ce qui c'est produit! "

___



Too much candy gonna rot your soul

Chess - Candy-Boy

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 863
Date d'inscription : 10/10/2015
MessageSujet: Re: Saving Private Peekaboo - ft Carmilla   Jeu 22 Oct - 19:05







Saving Private Peekaboo




Carmilla attendit sagement que le hibou se soit calmé pour étudier l'aile qui présentait un angle bizarre ; à première vue, elle était bien cassée, mais cela ne semblait pas trop trop grave, un petit Reparo, du Poussos et du repos et il n'y paraîtrait plus. Elle continua d'apaiser le hibou en entendant son maître lui demander :

Dites, il va s'en sortir, hein? Ce n'est pas trop grave? Je me sens terriblement coupable de ce qui c'est produit!

Oui, il va s'en sortir. Le temps de trouver ce dont j'ai besoin...

Milla fila dans la réserve pour voir si elle y avait du Poussos, prenant sa baguette au passage ; au bout d'environ cinq minutes, durant lesquelles elle mit la réserve presque sens dessus dessous pour retrouver la bouteille, elle revint avec de quoi maintenir l'aile en place pendant quelques jours et le Poussos. Posant tout son barda sur le comptoir en douceur, elle attrapa l'aile du hibou du bout des doigts et, l'étirant quelque peu, lança un Reparo avant de verser un peu de Poussos dans une petite seringue avant de l'approcher de l'animal encore méfiant :

Je te préviens, ce ne sera pas bon, mais c'est nécessaire pour aider tes os à repousser... Allez, fais-moi plaisir, avale ça et tu auras double ration de Miamhibou !

Et, comme pour appuyer ses propos, Milla agita devant son bec un paquet de Miamhibou, ce qui acheva de le convaincre. Le hibou se laissa faire, et put déguster sa friandise pendant que la jeune femme lui mettait une attelle pour immobiliser son aile.

Ceci fait, elle se tourna vers son maître et, avec un grand sourire, lui lança :

Si cela ne vous ennuie pas, j'aimerais garder votre hibou en observation. Sa blessure n'était pas grave, mais il lui faut quand même du repos pour bien ressouder les os. Au moins une semaine, cela vous va ?

© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1067
Date d'inscription : 05/09/2015
Multicomptes : Ludmilla
MessageSujet: Re: Saving Private Peekaboo - ft Carmilla   Sam 24 Oct - 20:57

Chester observait les moindres faits et gestes de la jeune femme à la crinière flamboyante et tandis qu'elle disparaissait dans ce qui devait-être l'arrière boutique, il ne la quitta pas des yeux. Attendant sans une once de patience qu'elle reparaisse, il s'agitait derrière le comptoir, jetant ici et là de furtifs coups d'oeil, tantôt vers ce qu'il était en mesure d'apercevoir de la réserve, tantôt vers son pauvre hibou qui semblait le foudroyer d'un regard méfiant et accusateur. Si le métamorphomage se sentait en effet coupable de l'état de son compagnon à plumes, il n'appréciait guère l'animosité de ce dernier à son égard et le jeune homme ne paraissait que peu enclin à se reconnaître comme seul et unique coupable de l'état du volatil. Ainsi, avant que la vétérinaire ne revienne, il souffla quelques paroles à l'adresse de Peekaboo d'un ton qui oscillait entre l'agacement et l’apitoient, mélangeant dans ses propos vifs reproches et excuses sincères. Il commençait comme ceci:

" Oh! Ca va hein! Pas la peine de me regarder comme ça! C'est toi qui t'es cassé l'aile! Je suis sûre que tu as du faire l'idiot juste pour que je culpabilise! " Puis l'instant d'après, en proie aux remords il reprenait avec douceur: " Oh, pardon mon petit Peekaboo! Je suis désolé! Tellement désolé! Mais tu verras, en retrant à la maison tu seras dorloté! Et puis tu vois, on ne s'occupe pas si mal de toi! "

Et alors qu'il terminait son discours incertain, Peekaboo l'ignorant ostensiblement par vanité, la sauveuse du volatil en question revint d'un pas vif, mettant fin malgré elle au semblant de dispute qui sévissait entre le sorcier et son animal. En quelques secondes, elle répara l'aile du hibou sous les yeux ébahis de Chester sur le visage duquel se dessina à nouveau un large sourire émerveillé. Il la regarda agir sans broncher et lorsqu'elle eut terminé, il murmura de manière quasi imperceptible, du moins en était-il persuadé:

" Fabuleux! Vous êtes vraiment douée! "

Et ainsi l'aile de Peekaboo retrouva son aspect habituel et très certainement sa fonctionnalité. Puisque son travail était à parement achevé, la rouquine s'adressa à nouveau au vendeur de confiseries qui, presque étonner que le problème se soit si rapidement résolu, répondit de manière hasardeuse, bafouillant et hochant vigoureusement la tête, les yeux grands comme des soucoupes:

" Oui... Oui, bien sûr! C'est vous le docteur, pas moi, je vous fais confiance! Si vous pensez que c'est ce qu'il faut faire alors je ne peux qu'approuver! Merci en tout cas, merci beaucoup! Et combien je vous dois au fait? "

___



Too much candy gonna rot your soul

Chess - Candy-Boy

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 863
Date d'inscription : 10/10/2015
MessageSujet: Re: Saving Private Peekaboo - ft Carmilla   Sam 24 Oct - 23:19







Saving Private Peekaboo




Carmilla était satisfaite d'avoir pu rendre service, et elle semblait ne pas vouloir lâcher le hibou, lui lissant les plumes en souriant, qui lui donnait des petits coups de tête dans la main pour réclamer plus de caresses - quand il ne lançait pas de regards incendiaires à son maître. Elle releva la tête lorsqu'il lança :

Oui... Oui, bien sûr! C'est vous le docteur, pas moi, je vous fais confiance! Si vous pensez que c'est ce qu'il faut faire alors je ne peux qu'approuver! Merci en tout cas, merci beaucoup! Et combien je vous dois au fait?

Ne me remerciez pas, je ne fais que mon travail... Et je vous propose de me payer au bout d'une semaine, quand vous viendrez récupérer votre hibou. Laissez-moi juste votre nom et vos coordonnées, que je puisse vous prévenir quand Peekaboo sera totalement remis.

Elle prit avec douceur le volatile, qui se laissa totalement faire, et alla le poser sur le perchoir le plus proche, prenant soin de remplir la mangeoire de Miamhibou et la coupelle d'à côté d'eau pour qu'il se désaltère. Ceci fait, elle reprit place derrière le comptoir, cherchant de quoi écrire en pestant dans sa barbe ; Dieu que ce comptoir était un vrai foutoir, heureusement que les clients ne voyaient pas le revers de la médaille...

Elle finit par retrouver une plume et un bout de papier dans tout ce fracas et les posa sur le comptoir, prête à écrire ce que le jeune homme aux cheveux colorés lui dirait, tout en jetant un coup d’œil dehors : un orage allait éclater d'ici quelques instants, et pas des moindres vu les gros nuages noirs qui s'amoncelaient dans le ciel, au-dessus de la boutique...

© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1067
Date d'inscription : 05/09/2015
Multicomptes : Ludmilla
MessageSujet: Re: Saving Private Peekaboo - ft Carmilla   Lun 2 Nov - 23:40

Si Chester n'était pas qu'un peu vexé par le comportement de Peekaboo, il était malgré tout satisfait d'avoir déboulé comme un fou dans cette boutique plutôt que dans une autre. La rouquine qui s'était occupée de son hiboux semblait tout à fait charmante et elle avait su mettre en confiance le jeune sorcier ainsi que son animal ce qui était une qualité qu'on ne pouvait décemment nier. Le capricieux volatil paraissait finalement tout à fait satisfait de son sort, il avait visiblement assez facilement oublié la douleur et la ration de miamhibou à laquelle il avait eut droit n'y était certainement pas pour rien. Le vendeur de confiserie aux cheveux bariolés jeta un petit regard attristé à son ami et lui offrit un sourire désolé que son compagnon à plumes rejeta en tournant la tête avec mépris. Lorsque la jeune femme qui lui était venu en aide lui annonça qu'il ne lui faudra attendre qu'une semaine avant de venir reprendre son hibou, il s'étonna:

" Une semaine seulement? Dites donc c'est rapide! Enfin, tant mieux je suppose, Peekaboo n'aurait pas apprécier de ne pouvoir sortir trop longtemps, même si il sera certainement très bien ici! "

Chester attendit ensuite que son interlocutrice fut prête à prendre en note ses coordonnés, puis il lui dicta d'une voix aussi claire que possible et en prenant soin de correctement articuler:

" Chester Maxwell, Honeydukes, Pré-au-Lard "

Tout en annonçant cela, il louchait vaguement sur la feuille sur laquelle griffonnait la jeune femme afin de s'assurer qu'il avait était assez clair et que son léger accent écossais n'avait pas posé de problème ou que que ce soit, même si cela lui était très rarement arrivé, il préférait se montrer prudent. Apercevant ainsi qu'ils s'étaient parfaitement compris, il hocha la tête avec un petit sourire de satisfaction et s'exclama plus pour lui-même qu'autre chose:

"C'est ça!"

Il ajouta par la suite, mais cette fois-ci sur un ton plus affecté et à l'intention de la vétérinaire de "pansement pour dragon":

"Merci encore! Je ne sais pas ce que j'aurai fait sans vous! En plus Peekaboo à l'air de vous apprécier et je peux vous promettre qu'il n'est pas très sociable habituellement, vous avez de la chance!"

HRP:
 

___



Too much candy gonna rot your soul

Chess - Candy-Boy

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 863
Date d'inscription : 10/10/2015
MessageSujet: Re: Saving Private Peekaboo - ft Carmilla   Jeu 5 Nov - 16:39






Saving Private Peekaboo
feat A. Chester Maxwell






Après avoir trouvé de quoi écrire dans ce foutoir sans nom qui lui servait de comptoir, Carmilla sourit lorsque le jeune homme lui lança :

Une semaine seulement? Dites donc c'est rapide! Enfin, tant mieux je suppose, Peekaboo n'aurait pas apprécier de ne pouvoir sortir trop longtemps, même si il sera certainement très bien ici! Chester Maxwell, Honeydukes, Pré-au-Lard.

Oh, vous tenez la boutique de Honeydukes ?! Mais c'est génial ! J'aimerais y passer un peu plus de temps que pendant mes études, sourit Carmilla en notant les coordonnées, avant de ranger le petit bout de parchemin dans un agenda qui traînait à côté de la caisse.

Dès qu'elle eût rangé, le jeune homme reprit :

Merci encore! Je ne sais pas ce que j'aurai fait sans vous! En plus Peekaboo à l'air de vous apprécier et je peux vous promettre qu'il n'est pas très sociable habituellement, vous avez de la chance!

Euh... merci, répondit la jeune femme en rougissant. En tout cas, c'est un plaisir que de pouvoir s'occuper d'un si bel hibou.

Puis elle se pencha et lui fit signe de s'approcher avant de souffler :

Petite astuce : n'hésitez pas à lui faire plaisir en lui donnant des friandises ou en le flattant, de temps en temps, il n'y a que ça de vrai pour les hiboux pas très sociables.

Elle se redressa avec un sourire malicieux sur les lèvres ; non, décidément, elle aimait son métier et ne le quitterait pour rien au monde.

Quand elle jeta un coup d'œil au temps qu'il faisait dehors, elle ne put que constater l'orage qui tomberait d'ici quelques instants. Elle lança au jeune homme :

Je serais vous, je me dépêcherai de rentrer, peut-être que l'orage tombera aussi sur Pré-au-lard... Et ça n'a pas l'air d'être un petit orage de rien du tout, cette fois.

Dehors, on pouvait déjà voir les gens se dépêcher de rentrer leurs affaires qui étaient dehors ; quelques secondes après, les premières gouttes vinrent s'écraser sur les vitres, avant de se transformer en déluge. C'était parti pour quelques heures de pluie ininterrompue...

© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1067
Date d'inscription : 05/09/2015
Multicomptes : Ludmilla
MessageSujet: Re: Saving Private Peekaboo - ft Carmilla   Sam 7 Nov - 22:48

 La boutique de confiseries de Pré-au-Lard n'accueillait que bien peu de monde ces derniers temps, le ciel grisâtre n'invitait guère à flâner de boutique en boutique, et Chester qui s'y ennuyait à mourir en l'absence de compagnie se réjouit à l'idée de recevoir un peu de visite! Affichant un large sourire chaleureux, exactement le même que celui qu'il offrait à chacun des clients de Honeydukes, il s'exclama dans un mélange de joie, de soulagement et d'espoir:

" Ce serait un plaisir de vous y accueillir! Et puis avec ce temps, il faut bien grignoter pour se remonter le moral! Peu de gens vienne en ce moment, ils ont tord on a refait nos stocks!  "

Il avait presque oublié la raison de sa venue tant le problème avait été réglé de manière rapide et efficace. Alors que la jeune femme lui faisait signe, il se pencha, curieux de découvrir ce qu'elle pouvait bien vouloir lui confier sans qu'on ne les entendent. Elle commença à parler et un sourire complice et narquois se dessina sur les lèvres du jeune homme. Il hocha la tête, lui lança un regard entendu. Il s’apprêtait à se redresser à son tour, mais marqua une brève hésitation et demanda également à voix basse après avoir jeté un furtif coup d'oeil à l'animal qu'ils évoquaient:

" Mais ça ne risque pas de le conforter dans son comportement capricieux ou orgueilleux? Si je le flatte, il va en demander toujours plus non? "

Il marqua une pause très brève durant laquelle il prit soin de réfléchir à ses propos. Il n'eu pas à chercher bien longtemps une réponse car a peine avait-il posé ces questions qu'il répondit lui même à ses interrogations. Haussa les épaules et secouant négativement la tête il ajouta dans un soupir, mais sans pour autant abandonner son sourire:

" Excusez-moi, je vous pose des questions dont j'ai à peine à chercher la réponse pour la trouver, il suffit que je fasse ça avec modération!  "

Il lança par la suite un dernier regard un peu inquiet à son cher hibou, lui offrit un petit sourire triste et un nouveau soupire s'échappa de ses lèvres en se voyant une nouvelle fois ignoré non sans dédain ni rancune. Il se tourna à nouveau vers la rouquine et tentant tant bien que mal d'adopter un ton sûr de lui, il affirma:

" J'espère que d'ici une semaine il aura cessé de ronchonner! Quoiqu'il ne m'ait jamais reproché quelque chose bien longtemps... On verra bien! "

Chester se retourna pour apercevoir la pluie imminente que la charmante vendeuse évoquait. Il n'avait pas de parapluie, mais puisqu'il n'avait pas l'intention de retourner à Pré-au-Lard autrement qu'en transplanant il ne s'en inquiétait pas trop. Reportant son attention sur son interlocutrice, il lui sourit une dernière fois et lança de brèves paroles :

" Bon, bah je ne vais pas vous déranger plus longtemps! Merci encore et bonne fin de journée! "

Puis il tourna les talons et ouvrit la porte de verre, faisant tintinnabuler au passage une petite cloche. Il se retrouva au milieu de la rue et de grosses gouttes s'écrasèrent sur ses lunettes avant qu'il ne transplane, mains dans les poches.

___



Too much candy gonna rot your soul

Chess - Candy-Boy

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 863
Date d'inscription : 10/10/2015
MessageSujet: Re: Saving Private Peekaboo - ft Carmilla   Dim 8 Nov - 16:04






Saving Private Peekaboo
feat A. Chester Maxwell





Une fois les notes prises, Chester lança :

J'espère que d'ici une semaine il aura cessé de ronchonner! Quoiqu'il ne m'ait jamais reproché quelque chose bien longtemps... On verra bien!

S'il ronchonne, c'est qu'il a un message à faire passer. Si vous lui faites plaisir de temps en temps, il devrait changer de tout au tout, répondit Carmilla en souriant toujours.

Dehors, la pluie battait les vitres à tout rompre, créant de mini torrents dans les ruelles qui grossiraient au fur et à mesure que la pluie tomberait. Quelques secondes plus tard, Chester déclara :

Bon, bah je ne vais pas vous déranger plus longtemps! Merci encore et bonne fin de journée!

Avec plaisir, bonne fin de journée à vous !

Carmilla laissa ensuite le jeune homme transplaner pour son échoppe à Pré-au-Lard, avant de reporter son attention sur le hibou qui la regardait avec attention, comme s'il attendait d'elle qu'elle le gâte. La jeune femme sourit et lui gratouilla la tête :

Un hibou en bonne santé est un hibou qui aime son maître et qui ne réclame pas d'attention trop souvent. Donc dans une semaine, quand je te rendrais à ton maître, il faudra arrêter de lui faire la tête, d'accord ?

Peekaboo hulula doucement, comme pour dire qu'il était d'accord, puis donna un petit coup de tête dans la main de Carmilla pour réclamer un peu plus de câlin. Ce que la jeune femme lui donna avec plaisir ; une semaine de câlin et de douceur, ça ne peut que lui faire du bien...

Une semaine plus tard

La semaine s'était écoulée un peu trop rapidement pour Carmilla, qui volait entre le comptoir pour servir les clients, et Peekaboo qui se remettait à grande vitesse. Comme promis, Carmilla avait prévenu Chester de l'évolution de l'état de son hibou, et attendait son retour pour le lui rendre. Avec un peu de chance, il viendra en fin de journée, quand il y aura moins de monde...

© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1067
Date d'inscription : 05/09/2015
Multicomptes : Ludmilla
MessageSujet: Re: Saving Private Peekaboo - ft Carmilla   Lun 9 Nov - 21:22

Cette semaine dont Chester attendait avec impatience la fin n'était pas passée assez rapidement à son goût. Si Honeydukes avait accueillit bien plus de clients que les jours précédents, les hululement capricieux de Peekaboo avait beaucoup manqués au vendeur de confiseries qui n'avait cessé de soupirer en apercevant les minutes s'écouler avec lenteur. Les petites notes envoyées par Camilla, la jeune vétérinaire dont il avait apprit le nom par le biais de cette brève correspondance, apportaient régulièrement des nouvelles de son hibou et faisaient chaque jour grandir la hâte qu'avait le métamorphomage à l'idée de revoir son compagnon à plumes.

Le jour des retrouvailles, bien que leur séparation n'eut pas été bien longue, arriva finalement. Hélas, tous les sorciers du Royaume-Uni semblaient s'être donné rendez-vous dans la petite boutique de Pré-au-Lard et tout l'après-midi, Chester, qui avait vainement espéré pouvoir fermer plus tôt et se rendre au plus vite au chemin de traverse, n'eut de cesse de courir entre la réserve et le comptoir afin de satisfaire chacun. Lorsqu'il aperçu enfin la porte se refermer sur la dernière cliente, entendant tinter pour la énième fois de la journée la clochette en or qui trônait au-dessus de l'entrée, il poussa un long soupir de soulagement. Il s'empressa par la suite d'enfiler son manteau et, après s'être muni d'une chaude écharpe en laine, il transplana en direction de "Pansement pour dragon".

Le jeune homme aux cheveux bariolés atterrit juste devant la boutique et craignit un instant que celle-ci n'eu fermée avant son arrivée. Il remarqua cependant que le petit écriteau de bois suspendu à la porte d'entré indiquait le magasin comme étant toujours ouvert et il entra sans attendre une seconde plus. Un large sourire illuminait son visage, et d'une voix guillerette il lança un joyeux:

" Bonjour! "

Il était visiblement le dernier client de la boutique

___



Too much candy gonna rot your soul

Chess - Candy-Boy

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 863
Date d'inscription : 10/10/2015
MessageSujet: Re: Saving Private Peekaboo - ft Carmilla   Mer 11 Nov - 18:52






Saving Private Peekaboo
feat A. Chester Maxwell





La journée passa lentement pour Carmilla ; comme d'ordinaire, les clients se bousculaient dans la boutique, et la jeune femme avait heureusement pensé à mettre Peekaboo loin de toute forme de stress en attendant que son maître vienne le récupérer.

À la fin de la journée, enfin, elle vit Chester arriver et l'entendit la saluer ; souriante, elle lui répondit :

Et bonjour ! La semaine n'a pas été trop dure ?

Puis, sans trop attendre de réponse, elle alla chercher Peekaboo, installé bien sagement sur son perchoir et qui avait décidé de faire une petite sieste. Carmilla caressa doucement les plumes de l'oiseau avant de lui souffler :

Peekaboo ? Réveille-toi mon tout beau, ton maître est là. Promets-moi de ne plus être capricieux avec lui, il ne sait peut-être pas le montrer mais il t'aime très fort.

Le hibou ouvrit un œil et poussa un hululement tout doux avant d'ouvrir ses ailes en grand. Avec un grand sourire, Carmilla le fit venir sur son bras avant de le ramener à Chester :

Et voilà un Peekaboo en pleine forme ! Il avait essentiellement besoin de repos, mais maintenant il pourra de nouveau voler pendant des heures...

Puis elle tendit son bras pour que le hibou change de perchoir, avec un petit sourire ; la probabilité qu'elle soigne à nouveau un animal restait faible, les clients préférant investir dans des accessoires ou à faire appel à d'autres professionnels, et pourtant elle adorait ça... Poussant un soupir, elle se reprit puis déclara :

Ça vous fera trois Gallions. Si jamais Peekaboo se blesse à nouveau d'une manière ou d'une autre, n'hésitez pas à repasser, je me ferai un plaisir de m'occuper de lui. Ou même si vous n'avez envie de passer que pour dire bonjour, c'est aussi bien.

Elle se surprit à rougir légèrement et détourna la tête en mettant une mèche de cheveux roux derrière son oreille en souriant, un peu gênée ; mais qu'est-ce qui lui a pris ?!

© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1067
Date d'inscription : 05/09/2015
Multicomptes : Ludmilla
MessageSujet: Re: Saving Private Peekaboo - ft Carmilla   Sam 14 Nov - 18:59

La fatigue et l'impatience qui avait crispé Chester toute la semaine s'étaient envolées à l'instant où il avait pousser la porte de "Pansement pour dragon". Le poids certain qui avait abandonné ses épaules et le sourire resplendissant que lui lança la rouquine lui donnèrent l'impression que ces derniers jours n'avaient pas même existé. En guise de réponse à la question qu'elle lui avait posé, il commença par pousser un profond soupire puis il lança d'une voix claire après s'être discrètement raclé la gorge:

" Bof, non ça a été, enfin je crois... " Fronçant les sourcils, il constata que son ton était inhabituellement las et il s'en étonna lui même, il reprit donc avec plus de vivacité dans la voix :" Disons que je ne suis pas mécontent de voir le week-end arrivé! Et vous? J'imagine qu'il doit toujours y avoir un monde fou par ici, non? Après tout votre boutique se trouve sur le chemin de traverse! "

Les mains dans le poches, le métamorphomage s'était approché à pas feutrés du comptoir tout en prononçant ces paroles. Il entendit la vétérinaire adresser quelques paroles à quelqu'un, sa voix était douce et son timbre chaud, Chester ne parvint cependant pas à percevoir ce qu'elle disait et seul le hululement conciliant, qu'il identifia comme étant celui de Peekaboo, lui indiqua que la jeune femme avait parlé à l'intention de son hibou.

Lorsqu'elle lui ramena le volatil, le propriétaire de ce dernier constata avec soulagement que son compagnon à plumes avait visiblement abandonné l'idée de sans cesse le foudroyer du regard et il vint docilement retrouver son maître. Chester sembla le couver du regard durant quelques secondes, il caressa affectueusement les plumes de l'oiseau qui paraissait lui avoir tout pardonné et même avoir oublié l’événement. Reportant son attention sur la sauveuse du hibou, le vendeur de confiseries lui dit dans un large sourire franc et débordant de gratitude:

" Eh bien vous avez vraiment fait un miracle! Il ne ronchonne même plus! "

Tout en bavassant, le jeune homme avait prestement extrait de sa poche une petite bourse en cuir sombre dans laquelle il préleva trois gallions qu'il déposa par la suite sur le comptoir. Les pièces d'or roulèrent sur le bois dans un tintement pendant une fraction de seconde avant de s'écraser dans un bruit mat. Sans noter la gêne de la rouquine, il acquiesça et affirma avec vigueur

" Et bien, j'avoue que je n'espère pas revenir avant un moment en ce qui concerne Peekaboo, mais ce serait un plaisir de venir vous rendre une petite visite à l'occasion! Dites, je peux vous demander votre nom? Je viens de réaliser que je ne le connaissait même pas... "

___



Too much candy gonna rot your soul

Chess - Candy-Boy

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 863
Date d'inscription : 10/10/2015
MessageSujet: Re: Saving Private Peekaboo - ft Carmilla   Dim 15 Nov - 20:31






Saving Private Peekaboo
feat A. Chester Maxwell





Carmilla était satisfaite d'avoir pu rendre service, ainsi que de voir Peekaboo ne plus ronchonner vis-à-vis de son maître. Ce dernier s'exclama :

Eh bien vous avez vraiment fait un miracle! Il ne ronchonne même plus!

Ce n'est rien, je lui ai juste ouvert les yeux sur sa relation avec vous, répondit la jeune femme en continuant de sourire.

Elle encaissa les trois Gallions que venait de déposer Chester, qui reprit sans relever sa gêne :

Et bien, j'avoue que je n'espère pas revenir avant un moment en ce qui concerne Peekaboo, mais ce serait un plaisir de venir vous rendre une petite visite à l'occasion! Dites, je peux vous demander votre nom? Je viens de réaliser que je ne le connaissait même pas...

Oh... Oui, bien sûr ! Je m'appelle Carmilla, Carmilla Andrews, répondit un peu précipitamment Carmilla en devenant rouge pivoine. Excusez-moi, je vais aller me rafraîchir un peu, il fait chaud tout d'un coup...

Elle se rendit à la réserve avec un air le plus naturel possible, mais une fois qu'elle eût atteint la pièce, elle poussa un long soupir et ferma les yeux ; elle ne voulait pas qu'on voie la gêne qui colorait ses joues d'un rouge pivoine, et elle inspira longuement avant de se passer un peu d'eau sur le visage pour tenter de perdre un peu de couleur.

Quand elle se fut assurée que son cœur ne battait plus la chamade et n'envoyait plus de sang dans ses joues, elle revint, toujours souriante, au comptoir, puis reprit :

Me revoici ! Nous disions ?

Sans vouloir forcément l'avouer, elle était curieuse d'en savoir un peu plus sur ce client qui détonnait de ceux qu'elle avait l'habitude de voir dans le magasin, par ses cheveux colorés, mais qui était somme toute très sympathique.

© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Saving Private Peekaboo - ft Carmilla   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saving Private Peekaboo - ft Carmilla
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti: Saving the Environment, Preventing Instability and Conflict
» 05. A very private show for a very special judge
» 02. I'm going to have to kill you... - Private
» private lawns. (1. fév, 15h30)
» She is a rebel. [Private]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
HORS POUDLARD
 :: Londres :: Chemin de traverse
-