La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 Hey there, stalker ! - Morgan & Lisbeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1372
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Hey there, stalker ! - Morgan & Lisbeth   Jeu 10 Sep - 22:42

La nuit était déjà bien avancée et Lisbeth n'avait aucun intention d'aller se coucher de si tôt. Elle avait eu quelques verres, pas exagérément, mais assez pour être sur un petit nuage. La musique était forte et le bar dans lequel elle se trouvait était bondé. Elle avait passé la soirée a danser, ayant quelques personnes en vue, rien de définitif. Elle n'était pas prête de partir. Prendre l'air, par contre, pourrait être une bonne idée. Malgré sa tenue légère pour la saison, elle commençait à avoir fichtrement chaud, surtout avec autant d'être humain au mètre carré.

Elle passa sa main dans sa nuque pour décoller ses longs cheveux roux et les mettre sur son épaule. Oui, un peu de fraicheur et elle serait de nouveau prête à survivre à plusieurs heures d'intense surchauffe. Elle s'excusa auprès du petit groupe dans lequel elle s'était incrustée avant de vider son cocktail et de poser le verre vide sur une table. Ses chevilles vacillèrent à peine malgré ses hauts talons et son état légèrement intoxiqué. Elle avait un bon sens de l'équilibre, après tout, après avoir passé autant de temps dans les airs sur un fin bout de bois. Sa robe était noire, un peu courte, avec un décolleté plongeant dans le dos et modeste à l'avant. Avec la couleur saturée qu'elle avait choisi pour ses cheveux, ça donnait plutôt bien.

Elle fit son chemin jusqu'à la porte de service de l'établissement et en un instant, elle se retrouvait entourée d'un air qui lui semblait agréablement glacé et de silence. Elle fit quelques pas, pour finir par s'appuyer d'une épaule contre un des murs de la ruelle, pour se reposer un peu. C'est là qu'elle le remarqua. Une silhouette, un peu plus loin, immobile. Qui la regardait. C'était glauque. Ses yeux étaient encore éblouis par les lumières colorées dans lesquelles elle était baignée il n'y a pas longtemps, mais elle commençait à s'adapter et elle était sûre que le regard de l'homme était posé sur elle.

Elle attendit. Immobile, laissant sa vision s'adapter à la nuit. Jusqu'à ce qu'elle le reconnaisse et qu'elle sente un peu d'énervement monter. Qu'est-ce qu'il faisait là ? Ça faisait... Longtemps. Et pourquoi est-ce qu'il serait là ? C'était une genre d'illusion ou d'hallucination ? Ça lui apprendrait à boire dans les verres de n'importe qui. Elle finit par murmurer :

« Morgan ? »

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 922
Date d'inscription : 23/08/2015
Multicomptes : Jon Lakenstridge - Linda Oswin - Savanah Lewis
Caracteristique : Mangemort
MessageSujet: Re: Hey there, stalker ! - Morgan & Lisbeth   Dim 13 Sep - 0:11


Hey there stalker!


Morgan avait attendu longtemps avant de revenir, oui. Longtemps oui, mais à ses yeux cela était autant trop que pas assez. Qu'avait-il fait pendant tout ce temps? Courir après la mort? Après des livres de Magie Noire, uniques au monde, dans l'unique but de ressembler de plus en plus à... Un patchwork ? Un monstre dont la moindre cellule de son corps avait perdu toute humanité? Et ce au prix de nombreux sacrifices... Mais le regretter? Jamais.

Retourner en Angleterre avait été un quelque chose qu'il attendait depuis longtemps, retrouver ses anciennes connaissances, retourner aux côtés de Voldemort de façon permanente, de belles retrouvailles et de beaux complots en perspective. Et étrangement, la première personne qu'il chercha à retrouver, fut une ancienne rivale de Quidditch, Lisbeth Richards. Brillante oui, et douée de plus... mais il fallait avouer que morphologiquement elle était plutôt agréable aussi. Mais qu'importe, ses goûts personnels n'influencèrent en rien la recherche qu'il mena par la suite. À vrai dire, l'ancienne joueuse de Quidditch ne fut pas si compliquée à trouver, son apparence changeante corsait légèrement les choses c'est vrai mais en somme, il ne lui fallut qu'un mois avant de retrouver son ancienne amante.

Demeurer dans les ténèbres, se mouvoir silencieusement telle une ombre, avec une fluidité digne des plus grands chasseurs. Se tenir en retrait, toujours neutre, toujours à distance, sans pour autant ne jamais perdre sa trace. Cet exercice avait quelque chose de noble, de stimulant, observer quelqu'un sans jamais être vu, cela procurait une satisfaction rare mais presque malsaine qui apportait au Mangemort une sorte de jouissance morbide.  Connaître les moindres faits et gestes d'une cible, ses déplacement, toute sa vie en seulement quelques temps... Oui, c'était réellement quelque chose de particulièrement exceptionnel.
Puis, ce qui devait arriver arriva, et alors que la sorcière était sortie prendre l'air a l'extérieur, son regard croisa le sien, et instinctivement, elle le reconnu. Comme toujours.

Comme seule réponse, le Mangemort sortit de l'ombre d'un pas lent, les mains dans les poches et un regard doux posé sur celle qui venait de prononcer son nom. Il s'approcha de sa belle jusqu'à n'être qu'à quelques centimètres d'elle, lui saisissant lentement les poignets, sachant pertinemment qu'elle lui en voudrait pour sa longue absence... Mais qu'est-ce qu'il en avait à faire?

-Salut Lisbeth... Désolé pour le retard, j'ai été très occupé ces derniers temps.

Et sans plus de cérémonies, il délaissa totalement ce masque de calme et de douceur pour se laisser à ses envies les plus bestiales, plongeant brutalement sur les levres de la rousse d'un soir, la dévorant du mieux qu'il pût -verbe ironique face à sa véritable nature- tandis que ses mains remontèrent le long des hanches de la jeune femme, arrivant en peu de temps dans son dos, après quoi il prit plaisir à caresser sa douce peau si bien que ses longs doigts finirent entre les omoplates de sa partenaire, tandis qu'il en redemandait encore et encore. Sa bouche entourant les fines lèvres de Lisbeth, mordant délicatement de temps en temps ces dernières comme s'il s'agissait là d'un péché interdit mais irrésistible, il resserra plus d'une fois sa nouvelle victime, déjà accro à ce plaisir trop longtemps retenu, une véritable drogue... Une véritable plaie lorsque l'on était, comme Morgan, un véritable accro aux plaisirs de la vie. À tous les plaisirs.
Au moment où il se détacha enfin de la rouquine, allez savoir combien de temps il était resté ainsi, certainement quelques minutes, Mangemort affichait un sourire carnassier mais sans aucuns doutes satisfait, son regard lui, refusant de se détacher du vissage de sa belle alors qu'on pouvait y lire tout le désir qui l'habitait.

-Je suis... Désolé ?


FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH

 

___



Past never goes


« On dit toujours que les démons viennent des enfers. Mais la vérité toute simple est celle que l'on tait à tous, c'est qu'eux aussi descendent du ciel. »

   

   
   
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1372
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Hey there, stalker ! - Morgan & Lisbeth   Dim 13 Sep - 23:54

Après que son nom ait échappé ses lèvres, il se mit en mouvement. Elle le suivit du regard, alors qu'il s'approchait, silencieusement. Et elle n'était toujours pas persuadée qu'elle ne rêvait pas. Plus il était proche, plus elle réalisait que c'était trop réaliste pour être vrai. Mais la question qui la hantait était : pourquoi ? Pourquoi était-il parti et pourquoi revenait-il maintenant ? Et elle se rappela ce qu'elle avait pensé à l'époque, quelques semaines après qu'il ait disparu dans la nuit : Est-ce que c'était lui qui l'avait faite enfermée ? Il avait été l'une des seules personnes qui savaient où elle habitait et il avait, de manière bien arrangeante, disparu sans laisser de nouvelles peu avant. Après, c'était le genre de pensées qu'elle avait eu alors qu'elle était complètement défoncées aux potions médicales et enfermée dans une cellule capitonnée. Ça n'empêchait pas qu'elle lui en voulait pour ce qu'il avait peut-être fait.

Il était vraiment proche maintenant, et elle cherchait par quoi commencer quand elle sentit sa prise sur ses poignets. Elle leva ses yeux dans les siens. Qu'est-ce qu'il lui voulait ? Son temps de réaction n'était pas excellent, il fallait bien l'avouer. Et sa voix, qu'elle ne pensait décidément plus entendre, qui lui balançait une excuse bidon. Elle s'en serait offusquée, vraiment, si il n'avait pas pris possession de sa bouche avec une telle férocité. Ses paupières se fermèrent alors qu'elle redécouvrait ses lèvres, sa langue et son corps, qu'elle parcourait de ses mains. Elle glissa ses paumes contre son torse, remontant vers ses épaules et se serrant autour de sa nuque. Il la pressait contre elle et c'était comme si elle était de retour des années en arrière. Il était différent bien sûr. Il avait un peu pris de l'âge, mais l'énergie qui l'habitait semblait toujours la même.

Leur baiser sembla durer des siècles, pour son pauvre cerveau intoxiqué, mais quand il s'arrêta, elle le regarda avec des yeux presque déçu. Elle aurait aimé qu'il continue. Un peu. Non, non, elle n'était pas du tout accro. Il souriait et elle était fière de lire l'envie qu'il avait dans son regard. Il s'excusa, ce qui ne manqua pas de lui rappeler qu'il avait des raisons pour ça et qu'elle lui en voulait. Son énervement fit pâlir ses cheveux, jusqu'à prendre une teinte blonde presque platine. Elle poussa d'une main contre son épaule, mouvement très peu efficace malgré la motivation qu'elle y avait mis, avant de lui dire d'une voix offusquée et peut-être un peu trop sonore :

« J'ai cru que tu étais mort ! » Avant de poursuivre, se rappelant son inquiétude quand elle avait cherché de ses nouvelles après sa sortie de l'aile psychiatrique : « Ou pire, en prison ! » Aux oreilles des moldus qui auraient pu écouter, bien qu'il n'y ait personne aux environs, ses inquiétudes étaient un peu mal ordonnée. Mais pour un sorcier averti, on pouvait comprendre qu'elle parlait d'Azkaban et... bref, c'était une toute autre affaire.

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 922
Date d'inscription : 23/08/2015
Multicomptes : Jon Lakenstridge - Linda Oswin - Savanah Lewis
Caracteristique : Mangemort
MessageSujet: Re: Hey there, stalker ! - Morgan & Lisbeth   Mar 15 Sep - 0:27


Hey there stalker!


Le regard du monstre parcourait le corps de son ancienne amante de la même manière qu'un animal l'aurait fait pour un festin hors de portée. Avec un désir à peine dissimulé, tel un tigre qui pourrait vous sauter à la gorge à n'importe quel moment. Le souffle court, presque haletant bien que silencieux, Morgan avait légèrement entrouvert la bouche comme s'il voulait de cette manière mieux profiter du doux parfum de la toute nouvelle blonde qu'il tenait encore dans ses bras. Ses longs cils, ses traits du visage toujours reconnaissable malgré ses pouvoirs et les années, ses lèvres si attirantes qui semblaient le provoquer et sa peau si claire encadrée par ces belles boucles d'or... Tout semblait vouloir le pousser à renchérir, à tenter une nouvelle fois de fondre sur elle et de profiter, agir puis parler comme on disait si bien. Un côté bestial qui s'était fortement accentué ces dernières années, mais qui, bien que plus discret, avait toujours été présent.
Tentant de se calmer, de paraître un peu près "décent" aux yeux de sa vieille amie, le brun déglutit avant de refermer totalement la bouche, s'humectant les lèvres tandis qu'il penchait mollement la tête sur le côté tout en serrant les poings contre la peau de la métamorphomage, écoutant Lisbeth le réprimander, ou plutôt, lui faire part de ses inquiétudes.

C'était amusant à quel point certaines personnes pouvaient taper juste sans même s'en rendre compte. Mourir...? Oui, d'une certaine manière. Ou plutôt, non, il n'aurait pas dit mieux pour être plus précis. Mort, oui, la vie le quitta il y a de cela près de huit ans, mais ce ne fut que pour mieux renaître, tel le phoenix, et peu pouvaient s'en vanter au même titre que lui. Aller à Azkaban... C'était là un tout autre sujet. Mais il pouvait tout de même avouer que jamais encore il ne fut prit pour ses crimes passés, quoi qu'en disaient les voyantes un peu folles avant qu'il ne leur ôte lui-même leur vie.
Morgan esquissa d'ailleurs un sourire alors que la jeune femme termina sa phrase, l'un de ces sourires dont il avait le secret, dans un curieux mélange de provocation, de fierté et d'amusement.

-Peut-être que tu as raison...!

Les lèvres du Vampire s'étirèrent un peu plus tandis qu'il se rapprochait de la jeune femme, levant sa main droite afin de jouer délicatement avec les douces boucles blondes de sa partenaire, son visage cette fois étrangement calme bien qu'au fond de son regard, on pouvait aisément lire ce qu'il se tramait réellement derrière ces yeux.

-Mais qu'importe ce qu'il m'est arrivé, je suis là non? N'est-ce pas tout ce qui compte?

Un rictus déforma son visage, et il pencha légèrement la tête sur le côté, louchant cette fois sur la peau si découverte de sa tentatrice en talons hauts. Ne pas la toucher, ne pas la toucher... En soit, ce n'était pas si dur, à part le désir qui lui brûlait le bas du bassin, rien ne le poussait réellement à poursuivre... Mais il pouvait se retenir. Simplement paraître... Normal, il en était capable...!

-Mais toi non plus tu n'as pas été simple à retrouver, tu sais? A croire que tu as disparue soudainement... Alors j'ai abandonné, mais j'ai compris depuis le temps qu'on a tous droit à une seconde chance, alors j'ai essayé une nouvelle fois de te voir. Et me voilà...

Nouveau silence durant lequel le Mage Noir resta des plus inexpressifs, puis, un discret rire lui monta à la gorge après quoi il leva les yeux vers ceux de sa jeune amante, puis il termina sur un ton plus léger que précédemment :

-Regarde moi, à radoter de vieilles vérités générales comme les grands-parents le font... C'est d'un ennui!

Ah la vieillesse... Même l'immortalité n'y pourrait rien...!


FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH

 

___



Past never goes


« On dit toujours que les démons viennent des enfers. Mais la vérité toute simple est celle que l'on tait à tous, c'est qu'eux aussi descendent du ciel. »

   

   
   
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1372
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Hey there, stalker ! - Morgan & Lisbeth   Ven 18 Sep - 21:08

Peut-être qu'elle avait raison ? Qu'est-ce que ça voulait dire exactement ? Il était manifestement bien vivant, avait-il été en prison ? Ou jouait-il seulement avec elle ? Elle le laissa chipoter à ses cheveux. Elle n'était pas sûre que le fait qu'il souriait de manière aussi arrogante l'énervait encore plus ou lui donnait juste envie de lui enlever ses vêtements. Les deux étaient aussi probables. Et en effet, il était là. Elle se demandait juste quelle était la raison qui l'avait poussé à la trouver maintenant. Ou bien l'avait-il juste trouvée par hasard ? Trop de question pour ce qu'il était près. Une partie de sa concentration avait tendance à s'envoler dès qu'elle était en contact avec une autre personne. Elle posa une main sur son torse sans quitter son visage des yeux.

Disparue soudainement. Elle détourna la tête. Il ne savait pas à quel point il avait raison. Ils étaient venue la chercher, lui prenant sa baguette et ne perdant pas de temps pour lui émousser l'esprit à coup de potions calmantes. Elle n'aurait pas dit non à un coup de main pour sortir de là un peu plus tôt. Les vieilles bigotes qui lui avaient servie de guérisseuses n'avaient pas été tendres. Elle n'aurait sans doute jamais réussi à sortir si un ami ne l'avait pas retrouvée et permis de retrouver ses esprits en remplaçant les potions qu'on lui donnait pour des simples liquides colorés.

Elle ne répondit pas. Les souvenirs de murs blancs et de couloirs interminables avaient un don pour lui faire perdre pied. Sans s'en rendre compte, ses cheveux avaient perdu de leur doré et étaient désormais plus proches d'un gris clair. Elle fut ramenée à la réalité par le léger rire qui agita la poitrine de Morgan. Un coin de ses lèvres s'étira d'un petit sourire à sa remarque et elle retrouva sa voix pour se moquer un peu :

« C'est vrai que tu n'es plus tout jeune. »

Il avait une décade de plus qu'elle, tout de même. La différence se faisait sentir un peu moins maintenant que quand elle avait dix huit ans. Mais l'âge ne l'avait dérangée. Elle monta sa main un peu, faisant glisser sa paume contre son cou avant de jouer avec ses cheveux. D'une voix décontractée, comme si ils n'étaient pas dans une allée sombre et qu'il ne s'était pas caché dans les ombres, elle demanda :

« Ça fait longtemps que tu me suis comme ça ? Pas que ça me dérange. Vraiment, j'apprécie l'attention. Quand serais-tu serais venu à ma rencontre si je ne t'avais pas reconnu ? »

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 922
Date d'inscription : 23/08/2015
Multicomptes : Jon Lakenstridge - Linda Oswin - Savanah Lewis
Caracteristique : Mangemort
MessageSujet: Re: Hey there, stalker ! - Morgan & Lisbeth   Mer 23 Sep - 17:40


Hey there stalker!

Le simple fait que la blonde se perdit dans ses pensées n'échappa pas au vampire qui mourrait d'envie -désolé, mauvais choix de termes- de se faire la jolie jeune femme dans tous les sens du terme. Il fut donc évident que la légère décoloration de la belle chevelure "interchangeable" de la sorcière laissa elle aussi une marque dans l'esprit de Morgan qui pourtant ne fit tout d'abord par le moindre commentaire, son rire se taisant bien vite tandis que sur son visage, un air beaucoup plus sérieux prenait place. Que se passait-il? Elle ne le voyait pas? Toute son attention n'était-elle pas captivée par sa personne? Peut-être n'avait-il, malgré son pouvoir, plus le même charisme que dans sa jeunesse?
Ces quelques idées malsaines traversant son esprit, l'homme redressa légèrement la tête, son regard plus dur alors continuant de fixer Lisbeth, jusqu'à ce qu'il ne lâche un "Il y a un problème?" à l'exact moment où la blonde reprit la parole. Elle ne semblait d'ailleurs pas s'être rendue compte de sa question, ce qui dans un sens, arrangeait le cadavre ambulant. Ce soir, il avait envie de bien des choses, mais très certainement pas de jouer le psy pour une amante qui était très certainement plus douée au lit que dans l'art de la joute narrative. Mais les lèvres du brun s'étirèrent à nouveau lorsqu'il entendit la moquerie de sa partenaire d'un soir, il n'aurait pas dit mieux lui-même, mais l'âge n'était plus à présent un problème qui le préoccupait. Par le passé, il l'avait été. Cela avait même été l'une des raisons majeures pour lui faire passer le pas de la mort face à la créature qui lui ôta la vie quelques années plus tôt : la peur de mourir. Tout bêtement. Vraiment mourir, cesser d'exister, que son souvenir ne marque l'esprit de personne et que son apparence et ses crimes s'effacent de la mémoire de tous.
N'était-ce pas là le pire des châtiments que celui de la disparition dans l'anonymat?
Mais à présent, ce problème ne le préoccupait plus, car aujourd'hui, il ne craignait plus celle qui de sa faux arrachait les âmes des pauvres vivants, il ne craignait plus celle qui aujourd'hui était devenue sa seule et véritable compagne.

Puis Lisbeth reprit le cours de ses questions, cette fois quelque peu curieuse d'en savoir plus, non sur les raisons qui l'avaient poussées à la retrouver, mais sur ses propres réactions qu'il aurait put avoir si elle ne l'avait pas vu. Et une nouvelle fois, le sourire du Mage Noir s'étira, prenant alors un air quelque peu carnassier tandis qu'il se penchant à nouveau sur la jeune femme, la dominant une nouvelle fois de toute sa hauteur.

-Tu sais, tu n'as pas perdu de ton charme... dit pour toute réponse Morgan qui semblait s'être à nouveau épris de l'apparence du corps frèle, et si sensible, de la blonde... C'est même tout à fait saisissant à quel point tu t'es... embellie. Il faut dire que la dernière fois que je t'ai vue tu n'étais qu'une gamine. Avec déjà le bon "coup de main", certes, mais une gamine quand même.

Son regard traversant scruta un instant la nuque découverte de son amante, glissant lentement un peu plus bas avec une lenteur surprenante, comme si le Mangemort profitait de chaque instant durant lequel ses yeux caressaient les contours de sa victime du soir, puis, il revint soudainement à elle, reprenant la parole bien moins distrait par la délicieuse chose qu'il tenait entre ses bras :

-Crois-tu vraiment que j'aurais résisté encore longtemps à une telle merveille? s'amusa-t-il avant de continuer. J'attendais simplement que tu sois seule, dans un endroit assez calme pour pouvoir te faire mes... Mes "salutations". Quant à la question depuis quand je te suis... Tout dépend du point de vue. Cela va de deux mois à deux jours, selon ce que tu entends par "suivre"...!

Et sur ces mots, il resserra imperceptiblement sa prise sur la blonde. Lui? Obsessionnel? Mais non!



FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH

 

___



Past never goes


« On dit toujours que les démons viennent des enfers. Mais la vérité toute simple est celle que l'on tait à tous, c'est qu'eux aussi descendent du ciel. »

   

   
   
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1372
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Hey there, stalker ! - Morgan & Lisbeth   Sam 26 Sep - 23:49

Il avait un air presque menaçant sur le visage et son sourire découvrait ses dents, donnant l'impression qu'il voulait la dévorer. Elle était anormalement d'accord avec ce plan. D'habitude, elle avait quand même une certaine envie de rester en vie et pas trop abimée, mais avec les événements récents... Elle n'avait pas l'impression qu'elle avait grand chose à perdre à se mettre en danger. Ou qu'elle manquerait à quelqu'un si cela arrivait. Et alors, si il était encore plus risqué de traîner avec lui qu'avant ? Les compliments qui sortaient de ses lèvres en valait la peine. Il lui disait qu'elle était belle et elle sourit un peu plus. Hé oui, elle était une femme maintenant. Le fait qu'elle s'était embellie ne devrait pas l'étonner, elle calibrait chacune de ses caractéristiques pour arriver à un tel effet. Mais la flatterie la touchait quand même. Surtout qu'il semblait comme hypnotisé par elle pendant un moment, avant de remettre ses yeux dans les siens pour lui répondre.

Il voulait l'avoir seule ? Le fait qu'il la "suivait" potentiellement depuis deux mois la fit frissonner. C'était un peu effrayant de penser qu'elle avait été épiée depuis tant de temps sans même s'en rendre compte. Mais la peur ne faisait que l'exciter encore plus, surtout quand il la serra un peu plus dans ses bras.

« Tant que ça ? Je suis pourtant certaine d'avoir été seule plus d'une fois dans cette période. Mais vraiment, je suis contente de te revoir maintenant. Ça tombe à pic, j'ai vraiment besoin de quelqu'un pouvant accaparer mon attention. »

Oh oui, il ferait une parfaite distraction. Elle ne l'avait pas dit comme ça parce que... Et bien, elle le connaissait un peu. Et il avait tout de même un sacré égo. Ils avaient bien assez parlé. Elle tira sur sa nuque pour le mettre à sa hauteur et se mit à l'embrasser fougueusement en se collant contre son torse. Oui, elle ne comptait pas se faire distraire en discutant jusqu'à ce qu'elle tombe de sommeil. Elle lui dévorait la bouche, mordant même un peu ses lèvres alors qu'elle s'agrippait à ses épaules pour compenser leur différence de taille, et parce qu'elle aimait sentir son corps sous les couches de vêtements. Malgré le temps passé séparés, elle trouvait ça familier. Elle était loin de se douter que l'homme qu'elle embrassait était mort, mais ça, c'était une autre histoire...

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 922
Date d'inscription : 23/08/2015
Multicomptes : Jon Lakenstridge - Linda Oswin - Savanah Lewis
Caracteristique : Mangemort
MessageSujet: Re: Hey there, stalker ! - Morgan & Lisbeth   Dim 27 Sep - 10:50


Hey there stalker!

Sa peur, sa surprise, son plaisir, sa stupeur... Ses frissons, ses moments d'abandon, sa résignation volontaire et la façon dont elle se faisait désirer... Oh non, rien n'échappait à Morgan, rien de ce qu'elle éprouvait, de cette petite lueur dans les yeux si significative, de son comportement ou de ses réactions, car sous ses doigts qui la tenaient si fermement, aucune parcelle du corps de la jeune femme n'échappait à l'attention soudainement accrue du vampire tentateur. Mais quand bien même il réussissait presque instinctivement et sans réellement s'en rendre compte à détecter et traduire chaque micro-réaction de Lisbeth, il devait en être de même pour lui car, non pas qu'il était d'une finesse inexistante, mais pour être tout à fait franche, ses réactions avaient tout des plus primitives, instinctive, voir même impulsive, et tant qu'il ne les aurait pas assouvit avec la douce chose qui se lovait dans ses bras, il continuerait à jouer la bête assoiffée, désireuse que d'une chose : elle.

Lorsque la jeune femme reprit la parole, lui affirmant qu'elle était sûre d'avoir été seule maintes fois, la poitrine du Mage Noir fut prise d'un bref soubresaut, probablement un rire, mais admirablement bien contenu. Seule, elle l'avait été. Plus d'une fois même, lui aussi avait des choses à faire et une vie à gérer! Mais depuis qu'il avait retrouvé sa trace, il ne cessait de la suivre, au sens figuré du terme, récoltant avidement toute information sur elle pour les conserver bien précieusement.
Puis, alors qu'il s'en retenait depuis bien trop longtemps, Lisbeth lui sauta au cou, ou plutôt, lui plia le cou pour pouvoir le mettre à sa hauteur, afin de l'embrasser fougueusement. Tout d'abord surpris, Morgan mit cependant bien moins d'une seconde avant de se prendre au jeu, laissant la passion se déverser en lui tandis qu'il profitait de l'instant, aussi bien mentalement que physiquement.

Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il avait de la vigueur pour un mort. Serrant presque immédiatement la sorcière tout prêt de lui tandis que ses mains remontaient dans son dos avant de s'aventurer sous le décolleté de sa robe, il répondit au baiser de son amante avec une vivacité rare, lui dévorant à son tour la bouche tandis qu'il semblait en redemander, encore et encore.
Presque instinctivement, le brun se recula peu à peu, jusqu'à terminer plaqué au mur, quelque chose d'impossible à vrai dire pour la jeune femme s'il le l'avait pas désiré, mais ainsi, ils seraient plus... Dans une intimité bienvenue.
Dans une embrassade sauvage, sans plus se préoccuper du monde extérieur, Morgan répondit aux légers mordillement de la jeune femme en l'embrassant plus fougueusement encore, non sans s'arrêter quelques micro-secondes sur ces lèvres si désirées, les mordillant de même à défaut de pouvoir les croquer. Instinctivement, son bassin s'était lentement mis en route, même si pour le moment ils n'en n'étaient pas encore là, c'était plus fort que lui, et pour se passer -du moins pour quelques minutes encore- de ce désir que l'on qualifiera de besoin, il serra de plus belle la blonde contre lui, une main entre ses omoplates et l'autre sur son fessier, au contact même de sa peau.

FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH

 

___



Past never goes


« On dit toujours que les démons viennent des enfers. Mais la vérité toute simple est celle que l'on tait à tous, c'est qu'eux aussi descendent du ciel. »

   

   
   
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1372
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Hey there, stalker ! - Morgan & Lisbeth   Dim 4 Oct - 23:13

Il semblait aussi passionné et agressif qu'elle dans son baiser et son étreinte. La Luxure appréciait énormément son enthousiasme. Ils se déplacèrent un peu et elle suivit le mouvement, sentant son amant, même si ça faisait longtemps, il l'était toujours, s'appuyer contre un mur. Il avait l'air de vouloir la serrer contre elle pour qu'ils se fondent ensemble et elle se plaquait contre lui de son plein gré, voulant sentir son torse contre elle. Ça n'avait rien à voir avec son taux d'ivresse ou le fait qu'elle était plus stable comme ça, mais c'était un avantage appréciable. Les mains de Morgan glissaient contre sa peau, faisant courir un frisson le long de sa colonne. Pas seulement parce qu'elles s'aventuraient sous sa robe. Il était froid. Comment avait-elle prit tant de temps pour le remarquer ? L'air de la nuit était frais, mais ses mains contre elle semblaient gelées. Peut-être que c'était parce que la boisson avait fait monter sa température corporelle ? Elle contempla un moment cette possibilité, sans rompre le baiser. Oui, c'était possible. Mais maintenant qu'elle y pensait... Sa langue, ses lèvres, elles n'étaient pas chaudes non plus.

Elle recula un peu, pour observer son visage, les sourcils légèrement froncés. Son cerveau un peu ralenti avait du mal à traiter l'information. Peut-être qu'il était malade ? Mourant ? Elle espérait qu'il ne lui avait rien refilé. Elle avait déjà croisé une peau aussi surprenamment froide. Cela finit par lui revenir. Eden. Elle l'avait déjà touché, pas dans des circonstances semblables certes, mais des touchés ordinaires, lui passer un objet ou serrer sa main. Et la plupart du temps, elle avait eu une impression fort similaire. Mais alors... Certaines pièces commençaient à tomber en place. Elle lui avait dit qu'elle l'avait pensé mort ou emprisonné et qu'est-ce qu'il avait répondu ? Qu'elle avait peut-être raison.

« Morgan... Es-tu... » Elle prit une inspiration, tentant d'ordonner ses mots. C'était peut-être dangereux, de lui montrer qu'elle avait compris que quelque chose clochait. Ce n'était pas un homme qu'elle aurait qualifié de "tendre" et si cela lui déplaisait... Mais ça l'aurait inquiété si elle avait eu un quelconque intérêt pour sa survie. « Es-tu toujours humain ? »

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 922
Date d'inscription : 23/08/2015
Multicomptes : Jon Lakenstridge - Linda Oswin - Savanah Lewis
Caracteristique : Mangemort
MessageSujet: Re: Hey there, stalker ! - Morgan & Lisbeth   Lun 12 Oct - 7:58


Hey there stalker!

Malgré tout son élan envers elle, toute sa passion ou bien sa sauvagerie, au choix, Morgan se vit bientôt enlever celle qui venait à peine de sérieusement l'intéresser, lui donnant un avant goût exquis juste avant de le lui enlever. À regret, le Mage Noir fut donc contraint de laisser s'éloigner sa belle de quelques centimètres cette fois, la sentant bien plus distraite et et distante que dans ses souvenirs. Ses mains revinrent alors bientôt en place, reprenant une position plus décente tandis que son regard lui ne se gênait pas pour laisser passer la pudeur a un plan bien moindre, afin de dévorer ces lèvres si désirées... Du regard bien évidemment.
Sa chaleur toute proche, sa respiration, ses battements de coeur qui battait si fort qu'on aurait pût croire qu'il y en avait deux : celui de la jeune femme, et le sien, gelé et même mort depuis longtemps... Une nouvelle fois, tout le poussait à couper court à ce silence, à se jeter sur elle tellle une bête affamée pour se laisser aller à des plaisirs que le commun des mortels ne toléraient généralement pas, mais cette fois, ce fut le début de phrase qu'elle souffle du bout de ces lèvres si belles qui l'enchaînèrent au peu d'humanité qu'il lui restait.

Levant la tête, comme soudainement attentif, ses pupilles brunes plongèrent dans celles de son interlocutrice, à la fois toutes ouïes, mais aussi intensément menaçantes, comme si elle devait des à présent faire très attention à ce qu'elle disait. Et pourtant, le reste de son visage était des plus calme, neutre, comme suspendus à la bouche de la metamorphomage, en attente insupportable de cette suite et fin qui ne tarda finalement pas à venir.
Et lorsque ces quelques derniers mots tentèrent à ses oreilles, le brun esquissa un de ces sourires à vous faire froid dans le dos, large, étincelant, pleins d'une joie morbide, un sourire de prédateur, avant de tout bonnement éclater de rire, d'un rire franc, mais qui, étrangement, crispait plus que n'était contagieux. Bien vite, Morgan se calme, fixant la Luxure comme un enfant face à son cadeau de Noël, se penchant légèrement pour jouer une nouvelle fois avec ses mèches, lui soufflant tout bas :

-Plus le moins du monde ma jolie.

Et une fois ces quelques mots doucement susurrés à l'oreille de Lisbeth, l'homme qui n'en était plus vraiment un se redressa, un sourire triomphant au visage tandis qu'il lâcha un nouveau rire en voyant l'expression de sa compagne, resserrant par la même occasion sa poigne sur sa taille :

-Mais avoue que tu ne l'as jamais fait avec un mort, ou pour être plus juste, un vampire tel que moi... Pas vrai?

Et sur cette dernière question, le regard du brun se leva, se plongeant à nouveau dans gêne dans celui de son amante, se relevant tout juste de... Sa nuque magnifiquement nue.

FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH

 

___



Past never goes


« On dit toujours que les démons viennent des enfers. Mais la vérité toute simple est celle que l'on tait à tous, c'est qu'eux aussi descendent du ciel. »

   

   
   
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1372
Date d'inscription : 23/03/2014
Multicomptes : Myria G. & Andréa O. & Siobhàn J.
Caracteristique : Luxure de la Confrérie
MessageSujet: Re: Hey there, stalker ! - Morgan & Lisbeth   Dim 1 Nov - 23:00

Une petite voix lui murmurait que terminer sa phrase était une mauvaise idée. Peut-être qu'il ne souhaitait pas être découvert et qu'il la viderait de son sang pour ne pas laisser de témoin ? ...Et alors ? Voilà ce que répondait une autre partie d'elle. Ça serait vraiment si mal ? Il la regardait intensément, presqu'un prédateur. Avec un regard pareil, elle n'avait pas vraiment besoin de demander pour être sûre que son imagination ne l'avait pas trompée. Et pour avoir la certitude que, si ça lui chantait, il n'hésiterait pas à terminer son existence. Ses lèvres articulèrent la fin de sa question.

Elle n'en rajouta pas, pour jauger la réaction de son compagnon qui ne se fit pas attendre. Un sourire carnassier, suivit d'un rire un peu malsain, bien qu'elle n'aurait pas su déterminer ce qui lui donnait cette impression. Ça semblait l'amuser. Tant mieux ? Que ça soit parce qu'il voulait jouer un peu avec elle ou parce que ça l'avait étonné qu'elle s'en soit aperçue, il n'avait pas l'air de trop mal le prendre. Elle sentit un frisson lui parcourir le corps quand il lui souffla sa réponse à l'oreille. Bien qu'elle n'avait plus de doutes, la confirmation la fit trembler un peu. Instinct ? Elle était étrangement flattée du compliment qu'il avait glissé dedans, d'ailleurs, malgré tout le reste.

Quand il resserra sa prise sur sa taille, son corps répondit de lui même en se pressant un peu plus contre lui. La question de Morgan la fit sourire. C'était à son tour d'être amusée. Ça ne lui aurait rien couté de lui faire plaisir. De le laisser croire qu'il serait une de ses "premières fois", le flatter un peu peut-être. Mais à quoi bon mentir ? Elle n'était plus à un risque près de toute façon. Elle leva brièvement les yeux, pour l'observer un peu, avant de les baisser à nouveau, observant l'endroit où ses propres doigts caressaient le col de la chemise de son compagnon.

« Hm... Tu m'aurais posé la question quelques semaines plus tôt, je n'aurais pas nié. Mais il se peut que j'ai joué avec des crocs depuis lors. »

Les souvenirs de cette nuit lui revenaient agréablement en mémoire. Décidément un bon moment. Après, ça ne voulait pas dire qu'elle serait contre remettre ça. Elle plongea son regard dans le sien, la tête un peu penchée sur le côté :

« Déçu ? »

___

Lust ♥ Lisbeth
Well I can taste her on my lips and her kisses burn like fire. And I try to resist her but the pain is my desire.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 922
Date d'inscription : 23/08/2015
Multicomptes : Jon Lakenstridge - Linda Oswin - Savanah Lewis
Caracteristique : Mangemort
MessageSujet: Re: Hey there, stalker ! - Morgan & Lisbeth   Mar 9 Fév - 21:19


Hey there stalker!

Haussant un sourcil alors que sa belle réfutait sa petite question qui n'en était pas tant, le vampire les fronça ensuite en plissant le nez, esquissant une moue faussement dégoutée. Alors ainsi il n'était pas le premier ? Ow... Quel dommage !
Bien vite, malgré cette courte déception qu'il sembla imiter, un large sourire fendit à nouveau le visage de l'écossais dont le regard s'anima une fois de plus de cette lueur effrayante. Quelle importance ? Franchement ?

-Moi ? Oh non ! Tu me connais bien mal pour penser que je le suis, certes cela aurait été un petit plus, mais je sais parfaitement que je ne suis pas le seul dont les mains courent tes courbes, me montrer jaloux envers mes quelques adversaires qui, d'ailleurs, ne me valent pas bien sûr, serait totalement idiot tu ne penses pas ?

Souriant un peu plus alors que ses mains joignèrent le geste à la parole, il s'amusa encore un peu de cette idée absurde... Voyons, il savait parfaitement la réputation que se trainait sa chère et bien aimée Luxure, elle courait de lit en lit en faisant les yeux doux, la technique la plus parfaite pour plaire aux beaux mâles dans le besoin ! Feindre la faiblesse, la princesse en détresse, une main dans les cheveux et voila les princes charmants qui accourent... Mais lui était loin d'être un "Prince Charmant", et ressemblait bien plus à la Bête qui gardait le palais. Néanmoins lui aussi, avait une vie, ou plutôt une mort, et il comprenait parfaitement qu'on pouvait ressentir le besoin de vivre tant que l'on pouvait.
Faisant remonter sa main droite sur le bras de la jeune femme, jusqu'à arriver à saisir délicatement son menton pour le relever, un peu plus brutalement cette fois ci, Morgan s'approcha dangereusement des lèvres de son amante en fermant les yeux, les mordant lentement sans toutefois faire couler le sang : ce n'était que provocation, une manière comme une autre d'attiser le feu qui brûlait en lui.

-Je ne peux pas te forcer à te réserver à moi, ni même à ce que mes caresses ne te rappellent à un autre homme, mais c'est là toute la beauté de la chose : un jeu de chasse constant. La question est... Qui est le chassé et qui est le chasseur ?

Après tout, elle se jouait de lui en quelque sorte, ou du moins, en avait les moyens. Lui, possessif et arrogant comme il l'était, pouvait bien accepter une rivalité invisible d'adversaires imaginaires, mais si elle commençait à les lui jeter au visage il doutait pouvoir se retenir très longtemps... Et qui sait ce qui pourrait alors arriver ?

-Mais dis moi, toi, tu ne t'es pas privée non plus ? Tu côtoies de bien étranges personnes qui ne te vont pas au teint ma belle, tu m'expliques ?

FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH

 

___



Past never goes


« On dit toujours que les démons viennent des enfers. Mais la vérité toute simple est celle que l'on tait à tous, c'est qu'eux aussi descendent du ciel. »

   

   
   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Hey there, stalker ! - Morgan & Lisbeth   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hey there, stalker ! - Morgan & Lisbeth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» Crownless [PV Lisbeth]
» Vous avez vu les éléphants roses derrière vous, M'dame Lisbeth ? {PV}
» Je t'insupporte, tu m'insupportes, on s'insupporte ! (Morgan & Becky)
» Pour Morgan le blondasse trop bonnasse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
HORS POUDLARD
 :: Londres :: Londres Moldu
-