La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1307
Date d'inscription : 02/03/2014
Multicomptes : SAR — EJE — KAS — AH — JLW — JAH
Caracteristique : Prefete en Chef & Gardien
MessageSujet: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   Dim 26 Juil - 12:23

HRP:
 

Plutot perspicace hein ? Elle ravala le commentaire sur le fait que oui, elle l'était, et elle esquissa un petit sourire, sans rien rajotuer de plus. Bien sur qu'elle avait des secrets, tout le monde en avait, et par chance, elle n'était pas ici pour lui faire cracher les siens, tout comme, elle ne cracherait jamais ce qu'elle, elle avait sur le coeur. Quel interet n'est ce pas ?  Du coup, bien sur, ils preferaient aller ailleurs, faire autre chose. Et discuter d'autres sujet.

Oh… En fait elle allait peut être eviter le sujet Serdaigle / Serpentard, car monsieur semblait avoir quelques idées recues. Enfin, elle haussa les épaules.

« Oh, comme j'ai dis, tu ne peux pas savoir. »  Son sourire se fit, nouvellement mysterieux, et elle enchaina sur autre chose, lui promettant de le tirer par les oreilles si il tombait. Bien. Ceci étant fait, elle lui adressa un sourire un peu satisfait, et elle commenca à marcher vers la salle sur demande.

******


« Bien, je dois reconnaitre que tu marche plutot droit. Pour le moment. Viens c'est à gauche. »  La suite du chemin s'était faite sans trop d'anicroches, et Luka en était assez heureuse. Daniel avait reussi à marcher, et la soirée ne faisait que commencer. Enfin, elle tourna la poignet de la salle sur demande, en faisant un souhait dans sa tête, et elle y penetra, laissant rentrer son Serpentard avant elle. -  Diable, heureusement qu'ils n'étaient pas tous des têtes de con comme Rembrandt -

« Aprés toi, installe toi bien. Je vais voir de quoi ils ont remplis les frigos. » Et pour une sacré salle sur demande, c'était epique. Il y'avait des grands frigos, des plats de nourriture sur les tables, et des grands canapés, ainsi que des coussins partout. Et bien… Ça ressemblait un peu au paradis. Non ?

___


but like a stone I'm falling down
Stained, looking at my hands, I talk wit these lines. It's not the answer. I'm crying and now I know looking the sky I search for an answer. So free, free to be. I'm not another liar, I just want to be myself.  I know I live...but like a stone I'm falling down And now the beat inside of me is a sort of a cold breeze, and I've never any feeling inside. Around me.. I know I live...but like a stone I'm falling down (c) badwolf



Dernière édition par Luka Van H' le Ven 14 Aoû - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1415
Date d'inscription : 13/04/2015
MessageSujet: Re: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   Lun 3 Aoû - 19:13

La petite guéguerre Serdaigle/Serpentard n’était apparemment pas le meilleur sujet à aborder, elle voulait me faire croire que ces petits intellos nous cachaient pleins de choses. Evidemment je savais bien que ce n’était aucunement le cas mais à quoi bon s’engager dans un débat sans fin avec une telle personne un soir comme celui-ci, ce n’était pas du tout dans mon intérêt, je préférai donc m’abstenir et je lui répondis sur un ton qui paraissait pas trop méprisant, enfin il me semble.

« Ouais si tu le dis. »

Elle commença à avancer pour sortir de la salle, je pris alors une respiration profonde et je la suivis en mettant toute la concentration possible sur mes gestes. J’étais plutôt fier de moi même si je ne m’étonnais pas tant que ça, un homme comme moi ne pouvait que réussir à survivre à une telle dose d’alcool et à avoir l’air tout à fait normal, dans sa démarche en tout cas. Elle me fit d’ailleurs la remarque, j’haussai un sourcil avant de rétorquer :

« Comment ça pour le moment ? Pour qui tu me prends ? Je suis solide moi. »

Bon ok peut-être que je m’enflammais pour pas grand-chose mais bon y’avait aucun « pour le moment » qui tenait. Je n’étais pas un de ces incapables qu’on ramasse en plein milieu du chemin. Sans rajouter un mot je la suivis jusqu’à la salle sur demande. Nous n’avions eu aucun obstacle particulier, aucune personne sur notre route et tant mieux. J’étais pressé de découvrir ce qu’elle avait souhaité, bien que ce qui m’importait le plus à ce moment c’était juste de savoir si d’autres bouteilles étaient là pour nous accueillir, évidemment. Elle me laissa passer devant elle pour entrer, j’étais trop dans un autre monde pour relever ce détail mais en tant normal je ne l’aurais jamais laissé faire. Comme je n’étais pas capable de faire grand-chose d’autre je me dirigeai directement vers un canapé pour me mettre à l’aise. J’observai tout ce qui m’entourait, elle n’avait pas fait les choses à moitié, nous allions passer une bonne petite soirée, normalement. Je me penchai pour attraper un petit truc à grignoter tout en m’adressant à elle.

« Plutôt cool comme endroit pour passer une bonne petite soirée. Mais dis moi, personne ne t’attend ce soir ? Madame n’a pas de copain pour passer ses soirées dans des salles comme celle-là ? Qu’est-ce que tu fous là avec un serpentard au juste ? »

C’est au bout d’une dizaine de secondes après que je me rendis compte de ce que je venais de dire. Pourquoi j’avais demandé ça moi ? J’en avais rien à faire de si elle était seule ou pas. Sa vie ne m’intéressait que très peu voire pas du tout. Pourquoi je me sentais obligé de dire n’importe quoi dès que j’avais une dose d’alcool dans le sang ? Quel idiot. Enfin bon, c’était fait, il ne restait plus qu’à attendre sa réponse. Peut-être qu’avec de la chance sa vie était comique et allait me divertir en me faisant oublier la mienne.

___

You don't know who I am




Dernière édition par Daniel Rings le Lun 31 Aoû - 23:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1307
Date d'inscription : 02/03/2014
Multicomptes : SAR — EJE — KAS — AH — JLW — JAH
Caracteristique : Prefete en Chef & Gardien
MessageSujet: Re: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   Sam 15 Aoû - 11:48

Elle préférait oublier de toute façon, les guerres inter maison, elle trouvait ça complètement stupide. Parce que bon, soyons honnêtes, qu’est ce qu’on s’en fichait de la couleur de la robe d’un tel ou une telle. Tout ce qui comptait au bout du compte c’était ce qu’ils valaient vraiment à l’interieur. Et elle devait avouer qu’ici, peu de gens valaient quelque chose. Et elle le savait. Elle le sentait de toute façon. Ca s’appelait l’empathie et c’était totalement chiant. Soit. La conversation péri un peu. Elle le provoqua doucement mais avec taquinerie, et aucune méchanceté, sur le fait qu’il marche plutôt bien pour le moment. Bon il ne marchait pas très droit, mais il marchait et c’était bien l’essentiel non ? Lui en revanche il avait de le prendre un peu à cœur. Ouais bon, elle s’en fichait, elle haussa les épaules, du haut de ses seize ans, elle était un peu trop mature parfois, elle garda le silence, jusqu'à ce qu’ils n’arrivent devant la salle sur demande.

Salle sur demande qui leur offrit bien des surprises, et qui convainquit assez Luka qu’elle n’avait pas gaché sa soirée. Pas trop. Et pendant qu’elle se penchait dans un des frigos pour sortir deux bouteilles de bierraubeurre – oui autant continuer doucement, elle n’avait pas envie qu’il se mette à vomir partout, ça aurait été totalement désésthetique, et dérangeant aussi. L’odeur de vomi, elle avait déjà donné, ça n’était pas à refaire. Soi – lui, se mit à lui poser une question, qui la fit se raidir quelque peu avant de retourner en haussant les épaules.

« Je croyais que selon toi tous les serdaigles passaient leurs temps avec des livres ou des cours. Comment pourrais-je avoir un copain si c’est le cas ? »

Elle lui adressa après ça, une sorte de sourire, et lui lança sa bière avant de s’asseoir sur une table, a quelques metres de lui, mais à proximité du frigo. Son orientation sexuelle, n’avait pas besoin de demeurer un mystère, mais elle ne ressentait pas non plus le besoin de crier au monde entier « Yoho Je suis gay comme un phoque » alors elle n’avait pas spécialement tilté au mot copain. Pas encore. En revanche elle avait perdu son regard dans le vide un peu, puis buvant une longue gorgée elle reprit.

« J’ai quelqu’un je crois. Mais ce quelqu’un est hors Poudlard, alors ça n’aide pas spécialement à passer les soirées ensemble. »

Et c’étiat bien tout ce qu’il saurait. D’ailleurs, elle hésitait quelque peu à lui renvoyer la question dans l’autre sens… ? Hmmm, c’étiat assez intéressant quand même.

« Et toi ? » Tant pis, si il ne voulait pas que ça se renvoit sur lui, il n’aurait pas du poser la question au départ.

___


but like a stone I'm falling down
Stained, looking at my hands, I talk wit these lines. It's not the answer. I'm crying and now I know looking the sky I search for an answer. So free, free to be. I'm not another liar, I just want to be myself.  I know I live...but like a stone I'm falling down And now the beat inside of me is a sort of a cold breeze, and I've never any feeling inside. Around me.. I know I live...but like a stone I'm falling down (c) badwolf

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1415
Date d'inscription : 13/04/2015
MessageSujet: Re: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   Mar 25 Aoû - 22:24

Me retrouver dans cette salle avec elle était une chose plutôt improbable. Jamais je n’aurais imaginé me retrouver en tête à tête avec la préfète des Serdaigles. C’était quand même assez marrant comme situation, enfin seulement la situation parce qu’à ce moment là moi je n’étais pas du tout en train d’en rire. J’étais plutôt en train de penser à la dose d’alcool que je pouvais encore absorber avant de m’écrouler par terre sans pouvoir me relever. Ce n’était pas trop une option envisageable pour moi, je ne m’étais jamais retrouvé dans une telle position et je ne souhaitais pas que ce soit ce jour-ci que ça m’arrive.

J’étais confortablement installé dans un canapé lorsqu’elle sortit deux bouteilles de bierraubeurre d’un frigo, elle n’était pas si aventurière que je me l’imaginais mais c’était tant mieux pour le moment, il fallait bien que je fasse une petite pause quand même. Peut-être qu’elle avait choisit de l’alcool pas fort pour cette raison d’ailleurs bien que ça m’étonnait fortement, je ne voyais aucune raison pour qu’elle puisse se soucier de mon état. Nous ne nous connaissions pas et moi je ne me serais jamais préoccupé de son état de santé si nous étions chacun à la place de l’autre. Je n’avais pas l’habitude qu’on prenne soin de moi en général alors je ne vois pas pourquoi je devrai faire des efforts pour les autres. C’est à ce moment là que je lui posai une question complètement stupide, je n’avais aucune idée du pourquoi j’avais fait cela et elle venait de me répondre sur le même ton de la provocation qu’auparavant. Elle m’adressa ensuite un sourire avant de me lancer une bière que je réceptionnai pas trop mal pour une personne avec de l’alcool dans le sang.

« Ah oui pardon j’avais pas pensé à ce détail, comme ça doit être ennuyant d’être dans votre maison… »

Je lui rendis son sourire avant d’ouvrir ma bière et de commencer à la boire. Je l’observai, elle avait le regard perdu dans une quelconque direction. Elle semblait être en train de réfléchir, peut-être qu’elle aussi était dans une situation compliquée après tout, peut-être que nous allions avoir un point commun même si tout semblait nous éloigner l’un de l’autre. Elle ne mit pas longtemps à reprendre la parole et donc à répondre à mes questions. Nous n’étions donc pas dans le même cas, et c’était bien tant mieux pour elle. Mais j’avais l’impression que c’était assez compliqué pour elle. Je ne voulais pas enfoncer la chose mais j’étais quand même curieux alors j’essayai de prendre un ton calme pour lui répondre.

« Comment ça tu crois ? Et ton titre de préfète ne te permet pas de sortir d’ici plus facilement ? A quoi il te sert si tu ne peux même pas faire ça franchement ? »

Elle venait de me retourner la question, bon ok il fallait bien s’y attendre même si j’aurais préférer passer à côté. Je senti mon corps devenir plus lourd, comme si je m’enfonçais dans le canapé. Je n’avais encore jamais vraiment parlé de ça à quelqu’un à part à Amélia et je ne comptais pas le faire. Mais sans vraiment savoir pourquoi à cet instant ça ne me dérangeais pas tant que ça de lui en parler, sûrement que l’alcool m’empêchait de réaliser qui était vraiment la personne en face de moi mais après tout je n’avais plus grand-chose à perdre de plus que ce que j’avais déjà perdu. Je tournai donc mon regard vers et pris une inspiration avant de lui répondre.

« J’avais quelqu’un, quelqu’un qui est partit très loin du jour au lendemain. »

___

You don't know who I am




Dernière édition par Daniel Rings le Lun 31 Aoû - 23:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1307
Date d'inscription : 02/03/2014
Multicomptes : SAR — EJE — KAS — AH — JLW — JAH
Caracteristique : Prefete en Chef & Gardien
MessageSujet: Re: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   Sam 29 Aoû - 11:24

Il avait trop bu. C’était quelque chose qu’elle pouvait voir. Et c’était probablement pour ça qu’elle n’avait sortit que des bierraubeurre pour le moment. Bah, la suite viendrait, si elle s’assurait qu’il ne vomissait pas sur les coussins, et les canapés. Parce qu’elle, elle n’allait assurément rien ramasser. Et qu’elle ne resterait pas une pièce où il y’aurait du vomit. C’était dit. C’était fait. Elle grimaça à cette pensée. Et puis elle plaisantait un peu avec lui. Si il voulait jouer sur le fait que les Serdaigles ne s’amusaient pas, il supporterait des piques à ce sujet jusqu'à la fin de la soirée. Pas qu’il ne s’en rappelle le lendemain probablement.

Quoi qu’il en soit, elle avait haussé les épaules du coup. Et la discussion était partie sur quelque chose de … Bizarre. Elle n’avait pas envie de parler de ses histoires de cœur et –oh coucou je couche avec une mangemort, mais j’ai pas encore couché avec elle c’était juste pour l’effet dramatique - ça ne rentrait pas forcement bien dans une conversation. De plus c’était … ouais, non c’était trop compliqué. Mais voilà, elle avait évoqué quelque chose. Parce que l’alcool lui déliait la langue, et qu’elle pensait que de toute façon il s’en souviendrait pas. Ou parce qu’elle avait besoin de parler un peu… ? Peut être parfois. Et c’était pas à Alice qu’elle allait aller en parler, parce que franchement – coucou je … Non. Elle se serait fait renfermer dans un coin et Alice serait partie en croisade et … Ouais. Bon. Daniel était trop curieux du coup. Et … Elle haussa les épaules, avant de s’affaler d’avantage, buvant la bouteille d’un coup.

« Je crois. Je sais pas. C’est rien d’officialisé. Mais je suppose que je peux pas m’attendre à ce qu’elle se pointe avec des petites fleurs et des bracelets en mode sois ma petite copine. C’est pas spécialement son genre. » Ok, peut être qu’elle était plus atteinte que ce qu’elle pensait la, Luka. Mais soit. C’était dit. Et elle secoua la tête. « Et non, être préfète ça ne sert pas à s’echapper de Poudlard, tu sais le propre du rôle c’est de surveiller que c’est dans Poudlard que tout va bien. » Un petit sourire, un peu las. Elle réalisait vaguement qu’elle avait annoncé qu’elle sortait avec une femme et qu’elle était particulière. Mais elle s’en fichait de toute façon. Elle était déjà un peu considérée comme bizarre, alors un peu plus, un peu plus… Elle s’attendait juste a voir sa mère sortir de derrière une tapisserie pour la traiter de trainée, mais ça, c’était autre chose. Donc ?

Vengeance ? Pas vengeance ? La question fut renvoyée à Dan’ qui semblait vraiment triste sur le coup, et elle fronça les sourcils, avant de remuer sa baguette pour faire venir deux grand verres plein d’un cocktail qui semblait assurément plus violent que ce qu’ils venaient de boire.

« Bois ça, tu me dira ce que t’en pense. » Elle ne rajouta rien pendant quelques secondes avant de reprendre. « Partie ? Que s’est il passé ? » Elle pouvait bien demander. Il n’était pas obligé de répondre.

___


but like a stone I'm falling down
Stained, looking at my hands, I talk wit these lines. It's not the answer. I'm crying and now I know looking the sky I search for an answer. So free, free to be. I'm not another liar, I just want to be myself.  I know I live...but like a stone I'm falling down And now the beat inside of me is a sort of a cold breeze, and I've never any feeling inside. Around me.. I know I live...but like a stone I'm falling down (c) badwolf

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1415
Date d'inscription : 13/04/2015
MessageSujet: Re: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   Ven 4 Sep - 19:47

La discussion n’était pas partie dans le sujet le plus agréable qu’on pouvait choisir, mais après tout peut-être qu’avec quelqu’un d’inconnu c’était moins gênant de raconter ce genre de choses, elle ne pouvait pas me juger en fonction de ce que j’avais pu faire ou ne pas faire dans le passé puisqu’elle ne connaissait pas mon passé. Cependant le jugement qu’elle allait porter sur moi était en fonction de mon état à ce moment là et ce n’était pas forcément beaucoup mieux après réflexion. Tant pis, de toute façon l’avis qu’elle pouvait avoir à mon sujet m’importait peu, voire pas du tout.

Je n’avais pas l’habitude qu’on me raconte ses petits problèmes de la vie, à part pour Amélia, je ne prêtais pas plus attention que ça aux détails des vies de mon entourage. Evidemment que j’étais là pour mes amis quand ils en avaient besoin mais je n’étais pas celui qui m’asseyait en face à face avec quelqu’un pour qu’il me dise tout ce qui ne va pas. Moi j’étais plutôt le gars cool qui changeait les idées des gens pour leur redonner le sourire, pour les faire rire. Mais ce soir là je n’étais pas du tout dans cette optique, ou plutôt je n’en avais pas la force.

Et c’est donc comme ça que je me suis retrouvé à écouter Luka me raconter ce qu’il se passait pour elle. Un mot m’interpella plus que les autres, elle venait de dire « elle ». Elle faisait donc partie de ces gens qui aiment une personne du même sexe qu’eux. Ca ne me gênait pas mais je n’avais pas l’habitude de côtoyer des gens comme elle. Autour de moi je ne voyais que des couples hétérosexuels, je ne savais pas vraiment si je devais avoir une réaction particulière face à cette révélation donc je fis comme si je n’avais pas bloqué sur le « elle ». Lorsqu’elle eu finit de parler je lui adressai un sourire.

« Tu as plutôt de la chance que ce ne soit pas une personne de ce genre, des petites fleurs et des bracelets quoi… Beurk, c’est cliché. Et puis ça ne veut pas dire qu’elle t’aime pas après tout. »


Bon ok en réalité j’étais du genre à offrir des fleurs et des petits bracelets mais c’était pour la faire sourire, je pouvais bien tenter. Par contre ce fût tout de suite moins joyeux lorsqu’elle s’intéressa à moi. Elle a dût le comprendre très vite car elle ne mit pas longtemps avant de me tendre un nouveau verre. Je lui accordai un petit sourire en le prenant. Je goûtai, c’était pas trop mauvais, c’était fort mais tant mieux. Je pris quelques secondes de réflexion pour savoir ce que j’allais lui raconter avant de commencer à parler.

« Je sais pas si tu sais mais mon père fait partie des connards de journalistes et il a eu la bonne idée d’écrire sur la famille de Mary, il a réussit à exploser toute la petite famille ce qui m’a valut de me faire larguer du jour au lendemain. Elle s’est barrée, je sais pas où. »

Je ris un petit instant en me trouvant bien pathétique avant de finir le verre qu’elle venait de me donner d’une traite.

___

You don't know who I am


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1307
Date d'inscription : 02/03/2014
Multicomptes : SAR — EJE — KAS — AH — JLW — JAH
Caracteristique : Prefete en Chef & Gardien
MessageSujet: Re: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   Dim 6 Sep - 11:25

C’était un peu dérangeant de parler de relations et de ces choses la. Mais voilà Luka devait bien reconnaître quelque chose au serpentard bourré. Il n’avait pas sauté au plafond en la traitant de déviance quand elle avait prononcé le terme elle. Soit. Une bonne chose. Pas que ça ne la derange spécialement Luka, ce n’était pas un secret, elle avait eu une relation avec une jolie Serpentard, et elle trainait souvent avec Kennedy ce qui forcement avait amené des rumeurs – fausses au demeurant - et puis, ce n’était pas comme si ça la dérangeait que des rumeurs arrivent aux oreilles de ses parents. Les gens ne sauraient pas les trouver, et ce n’était pas Alice qui allait la juger. Soit. Ce n’était qu’une histoire parmi tant d’autres, elle n’allait pas cacher ce qu’elle était ou ce qu’elle ressentait. Enfin, quelques détails oui. Le détail « coucou je sors sans sortir avec une mangemort » mais ça, c’était une autre histoire, et elle sourit un peu à ce qu’avait dit Daniel.

« Le cliché à parfois du bon. Mais je ne vais pas me plaindre comme tu dis. » En réalité elle avait toutes les raisons du monde de se plaindre, mais elle ne pouvait pas le faire parce que ça n’apporterait que des questions, et ces questions elle ne voulait pas y répondre. Parce qu’expliquer qu’elle avait spontanément embrassée une mangemort qui essayait de la torturer, avant que celle ci ne fasse de même et n’insiste pour la revoir a un moment où Luka s’était débrouillée venir, ce n’était pas quelque chose que l’on racontait a quelqu’un comme ça. Diable, même a Caleb elle ne lui avait pas dit, et qu’est ce qu’elle pourrait bien dire. Tain la vie a 16 ans c’était un peu de la merde.

Et c’était visiblement bien la merde pour Daniel aussi, ce qui appelait à de grands cocktails que Luka venait de faire apparaître a leurs cotés. Parfois la magie ça avait du bon. C’était un sort qu’Alice lui avait apprit, mais ça, au moins c’était utile. Du moins ce soir. Et du coup, elle écouta, en buvant un peu. C’était coloré et alcoolisé. Et ils allaient en avoir besoin tous les deux.

C’était sordide cette histoire aussi. Elle n’avait aucune idée de qui était Mary, mais il lui était arrivée de la merde en tout cas. C’était naze de la part de son père a Dani. Et Luka commençait un peu à être emeechée pour que son langage mental soit ainsi. Alors elle secoua un peu la tête, et elle le regarda doucement.

« Bois pas trop vi… Ah trop tard. » Bon, elle aussi l’alcool commençait à lui taper un peu dessus. Mais soit. C’était pas dérangeant. « C’est assez stupide de la part de ton père d’avoir fait ça. Tu n’as aucun moyen de la joindre ou de la retrouver ? Est ce que tu as pensé à un sortilège qui te permet de retrouver ce que tu as perdu ? » Elle avait pas mal d’idées parfois Luka. « Si tu veux, éventuellement, je connais des gens. Ils pourraient t’aider si tu m’en dis plus sur elle. » … Et ça c’était une très mauvaise idée. Elle finit son verre elle aussi. « Encore un ? »

___


but like a stone I'm falling down
Stained, looking at my hands, I talk wit these lines. It's not the answer. I'm crying and now I know looking the sky I search for an answer. So free, free to be. I'm not another liar, I just want to be myself.  I know I live...but like a stone I'm falling down And now the beat inside of me is a sort of a cold breeze, and I've never any feeling inside. Around me.. I know I live...but like a stone I'm falling down (c) badwolf

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1415
Date d'inscription : 13/04/2015
MessageSujet: Re: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   Mar 8 Sep - 20:17

Je me demandais ce qu’il était en train de m’arriver, je ne comprenais pas tout. J’étais en train de raconter ma vie à quelqu’un que je ne connaissais absolument pas. Que se passait-il ? En tant normal je ne parlais jamais de moi, sauf à Amy, je me contentais de faire rire les autres, ça me suffisait. Evidemment quand j’étais face à Amélia, rien n’était pareil, c’était comme si je pouvais être vraiment moi, à 100%. Mais là je n’étais pas avec elle mais je me laissais aller quand même… C’était flippant. Elle venait de me dire que le cliché avait parfois du bon, si elle savait à quel point j’étais d’accord. J’étais un cliché quand il s’agissait de l’amour, j’avais parfois honte de l’avouer mais je n’y pouvais rien c’était comme ça, soit je donnais tout soit je donnais rien en amour, j’avais besoin de faire toutes ces preuves d’amour débiles, j’avais besoin de mettre Mary en confiance, qu’elle n’ait jamais aucun doute à propos de ce que je ressentais pour elle. Finalement quand on voit le résultat, on se demande si c’est la meilleure façon d’être.

Comment ça j’avais dit qu’elle n’avait pas à se plaindre ? Evidemment que si elle pouvait se plaindre, ça m’aurais permis de me sentir un peu moins mal. Depuis le début de la soirée c’était moi qui passais pour le petit fragile, celui qui pleurniche pour rien. Enfin c’était pas pour rien mais si elle s’était autant plaint que moi, peut-être que j’aurais eu l’impression de servir un tout petit peu à quelque chose même si au fond je n’apportais que très peu d’intérêt à ses histoires de cœur, non pas que j’écoutais pas ce qu’elle me disait mais le fait de savoir avec qui sortait une personne que je ne connaissais pas ne m’apportais rien de particulier.

« Oh si tu as le droit de te plaindre, je disais juste qu’il fallait positiver, ça pourrait être pire, non ? »

Ce qu’elle m’avait donné était plutôt bon. C’était coloré, je n’avais aucune idée de ce qu’il y avait dedans et je ne m’étais d’ailleurs pas vraiment posé la question, pour moi l’alcool c’était de l’alcool, tout était pareil. C’était juste un très bon moyen pour partir ailleurs, pour tout oublier l’espace d’un instant. Mais le problème c’était que là je ne pouvais pas vraiment oublier comme je commençais à en parler à Luka. Tant pis, ça serait pour une prochaine fois, ou pour plus tard. Elle commença sa phrase mais j’avais déjà terminé le verre quand je compris ce qu’elle voulait me dire. Je la regardai d’un air innocent.

« Oups. C’est plutôt bon ce truc. »


C’était plutôt bon c’est vrai mais c’était aussi plutôt beaucoup alcoolisé, je l’avais senti passer. C’était fort, ça brûlait, mais du coup c’était une sorte de soulagement, comme si ça me montrait que je pouvait encore plus avoir mal que j’avais déjà mal, comme si c’était la preuve que je n’étais pas totalement au fond du trou. Ouais bon faire de la psychologie en étant totalement bourré c’était pas une bonne idée. Elle venait de dire que ce que mon père avait fait était totalement stupide. En tant normal je lui aurais rétorqué qu’elle ne savait rien qu’elle n’avait pas le droit d’en parler comme ça mais elle avait totalement raison. Je soupirai.

« On ne choisit pas sa famille malheureusement. Et non, elle est partie, c’est finit, elle ne veut plus de moi. Merci c’est gentil à toi mais je ne suis apparemment plus à la hauteur pour elle, et puis elle a sûrement déjà rencontré un nouveau garçon, elle les fait tous craquer. »

C’était adorable de me proposer ça, mais je ne voulais pas. J’avais peur de la revoir, j’étais persuadé qu’au final mon père n’avait était qu’un très bon prétexte pour me larguer, elle l’aurait forcément fait à un moment de toute façon. Elle était si merveilleuse, je ne la méritais pas, il fallait bien que j’affronte ça un jour. Elle me proposa un autre verre mais je commençais à avoir quelques nausées, mon foie ne devait pas trop apprécier la dose d’alcool que je lui faisais engloutir en si peu de temps.

« Euh… je crois que je vais attendre quelques minutes. »

___

You don't know who I am


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1307
Date d'inscription : 02/03/2014
Multicomptes : SAR — EJE — KAS — AH — JLW — JAH
Caracteristique : Prefete en Chef & Gardien
MessageSujet: Re: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   Ven 18 Sep - 23:13

[HRP : Il a fallu du temps. MAIS ELLE EST LA ]

C’était assez étrange cette manière qu’ils avaient eu de se confier l’un a l’autre comme ça, comme si c’était… d’un coup tout neuf ? Elle, elle n’avait pas l’habitude de parler. Enfin, ça ne la dérangeait pas la, et elle blâmait peut être un peu l’alcool. Cependant il avait mal comprit ce qu’elle voulait dire. Elle n’avait pas dit qu’elle ne devait pas se plaidnre, c’étiat juste que… Comme il disait les clichés n’étaient pas toujours bon à être respectés. Quelque chose comme ça. Elle secoua doucement la tête.

« Non, je … Ce n’est pas ce que je voulais dire. J’ai parfois des difficultés à m’exprimer, désolée. »

Elle allait essayer de ne rien rajouter en tout cas. Du moins en ce qui concernait Alienor. Parce qu’expliquer, « coucou je suis tombée amoureuse d’une mangemort, parce que je l’ai embrassé » et bien ce n’était pas facile à expliquer. Elle se mordit un peu la lèvre après ça, et sourit stupidement en pensant à la grande femme aux cheveux noirs qui hantait ses nuits depuis qu’elle l’avait croisée. C’était tellement étrange cette relation. Elle avait voulu la torturer, elle avait voulu se laisser heurter, et finalement ,leurs lèvres s’étaient frôlées, croisées, ca avait été doux et douloureux à la fois. Elle y pensait encore. Elle en souriait presque. Mais Luka ne savait pas spécialement comment l’on pouvait sourire. Alors elle secoua la tête.

« En tout cas tu as raison sur un point, ça pourrait être pire. Je pourrais être amoureuse d’un vieux professeur rabougri. »

Et une pique pour Alice peut être. Ou peut être pas. Elle en était arrivée à un stade ou elle s’en fichait. Et donc, ils buvaient. Son cocktail était plutôt bon. Assez scuré, pile comme il fallait, et elle se surprenait à se dire qu’un jour peut être, elle finirait barman dans un bar underground de Berlin ou de Madrid. Ca lui plairait bien… Ca serait un peu comme une descente aux enfers, mais une pas si gênante que ça. A part que sa vie était presque tracée encore, elle se renfrogna sans s’en rendre compte.

Elle fronça les sourcils cependant. On ne choisit pas sa famille hein… ? Elle se renfrogna un peu plus. « Non, effectivement, on ne les choisit pas. Mais parfois on peut choisir de ne plus être de la leur. » Elle avait trop parlé, elle fixa le vide quelques instants, et soupira doucement.

« Je suis sincèrement désolée pour toi. Même si je sais que l’être, ne changera rien. » Pensant aux familles, a ces choses la, elle attrapa un verre, qu’elle se rempli, elle, à nouveau, le buvant presque d’une traite. « Tu devrais manger un peu, si tu ne te sens pas bien. » Peut être, peut être qu'elle essayait de fuir la conversation ou d'eventuelles questions.

___


but like a stone I'm falling down
Stained, looking at my hands, I talk wit these lines. It's not the answer. I'm crying and now I know looking the sky I search for an answer. So free, free to be. I'm not another liar, I just want to be myself.  I know I live...but like a stone I'm falling down And now the beat inside of me is a sort of a cold breeze, and I've never any feeling inside. Around me.. I know I live...but like a stone I'm falling down (c) badwolf

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1415
Date d'inscription : 13/04/2015
MessageSujet: Re: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   Dim 20 Sep - 14:54

Nous étions tous les deux assis dans la salle sur demande comme si nous étions amis depuis longtemps. C’était bizarre cette sensation d’avoir l’impression d’être avec quelqu’un qu’on ne connaît pas mais avec qui on savait qu’on allait pas avoir de problèmes. Enfin c’était ce que je pensais, après je n’avais absolument aucune certitude qu’elle n’allait pas courir raconter tout ça à tout le monde. Mais en la regardant bien, elle n’avait pas l’air de ce genre de personne, et puis je ne la voyais jamais en train de parler à tout le monde, elle n’était pas parmi les populaires du château sinon j’aurais su son nom au moins. C’était un bon point pour moi, je n’avais plus de chance que personne ne sache dans quel état elle m’avait trouvé. En tout cas, elle avait l’air plus intelligente que moi, elle venait de me dire que j’avais mal compris ce qu’elle m’avait dit. C’était pas étonnant au final, déjà qu’en temps normal j’étais parfois à côté de la plaque mais quand on rajoutait l’alcool en plus ça n’arrangeait rien du tout.

« Ah désolé, c’est moi… l’alcool ne m’aide pas à comprendre ce qu’il faut. »


Je ne cherchai pas plus loin, ça servait à rien de s’attarder sur un sujet comme ça. Je la regardai lorsqu’elle reprit la parole. J’eus un petit rire à sa remarque. Elle avait pas tord, tomber amoureuse d’un vieux prof tout moche était un peu une des pires choses qui pouvait arriver à une élève de Poudlard. Bah ouais les profs c’était pas fait pour les relations amoureuses, ils étaient juste là pour nous soûler et nous rajouter tout le temps du travail, non ?

Je lui avais parlé de mon père, de la déception que j’avais de faire partie de sa famille. Elle n’avait pas l’air si étonné que ça que quelqu’un puisse sortir des choses comme ça. C’était normal d’être contre sa famille, contre les siens, contre ceux qui avaient toujours été là depuis le début ? Ses paroles étaient étranges mais intéressantes, mais en même temps je n’arrivai pas à voir si elle me comprenait ou si elle était juste polie. J’haussai un sourcil en la regardant.

« C’est le genre de choses qu’on choisit ? Il faut être fou pour décider de se retrouver tout seul sans plus personne du jour au lendemain non ? Remarque… à force on doit finir par prendre goût à la solitude, non ? Je sais même pas pourquoi je parle de ça… tu dois pas comprendre qu’on peut détester son père hein ? Tu dois être la petite fille à ses parents… »

J’étais totalement perdu, je ne savais plus quoi penser. Elle me disait qu’elle était désolée mais elle avait raison, qu’elle le soit ou pas ne changeait absolument rien à la situation, je me retrouvais comme un con, avec tout mon entourage qui s’était explosé. J’étais mal, et ce que je venais de boire n’arrangeait absolument rien. Elle me proposa de manger quelque chose, je n’avais pas faim, mais peut-être qu’elle était la voix de la raison et qu’il fallait l’écouter. Je me levai, avec un peu de mal, pour aller chercher le premier truc qui me vint sous la main puis je retournai très vite m’asseoir pour faire comme si de rien n’était.

« Merci, t’es gentille d’être là. Mais tu sais, si ça te soûles d’écouter un blaireau qui se plaint sur sa vie de merde tu peux y aller hein, moi je risque pas d’aller bien loin de toute façon. »


___

You don't know who I am


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1307
Date d'inscription : 02/03/2014
Multicomptes : SAR — EJE — KAS — AH — JLW — JAH
Caracteristique : Prefete en Chef & Gardien
MessageSujet: Re: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   Mer 23 Sep - 0:09

L’alcool ne l’aidait pas à comprendre hein ? Elle sourit un peu, - elle avait tendance à sourire d’avantage quand elle avait bu. Ce qui était une bonne chose aussi , pour les gens avec elle. , ça leur évitait d’avoir grumpy Luka enfin bref – donc, elle lui sourit un peu, et elle hocha la tête vaguement.

«  Ca arrive »  

Il n’y’avait meme pas besoin d’epiloguer.  Et elle ne rencherit pas sur les profs, parce que ça la ferait parler d’Alice et elle n’avait pas envie de parler d’Alice. Non, genre vraiment pas en fait.  Soit. Par contre, elle aurait preferé parler d’autre chose que de parler de la famille. Tout ce qu’il disait la blessait d’avantage que ce qu’elle avait pu subir de manière physique. Tout ce qu’il disait la blessait, tout ce qu’il disait était comme une pique bien sentie. Sans qu’il ne le sache d’ailleurs, car il ne devait pas penser à mal. Elle se brusqua alors, et serra son poing dans la main avant de se tourner vers les boissons.

«  Certains le choisissent. Quand la solitude est plus facile à supporter que le reste. »

Un moment de silence. Elle hésitait entre lui répondre ou ne pas lui répondre. Elle hésitait entre parler d’elle et se taire et se renfermer littéralement. C’était. Elle grogna un peu, et puis elle se laissa tomber un peu mieux sur le fauteuil, avalant son cocktail d’une traite, puis en saisissant un autre.

«  Tu ne sais rien de moi. »

C’était froid, et c’était sorti seul. Elle n’avait pas voulu le maitriser, même pas. C’était juste… sorti voilà tout. Elle ne supportait pas la supposition qu’il avait fait.

«  Tu n’as aucune idée de qui je suis, ou de qui sont mes parents »  C’était un peu plus agressif, comme un animal sauvage prit sous la douleur des coups. Menacée.  Elle secoua la tête pour chasser ses pensées et elle reprit. «  Navrée. Tu ne peux pas savoir. » Et puis elle enchaina, sur les boissons, sur ces choses la, parce que c’était quelque chose qu’elle savait faire s’occuper des gens, et elle s’affaissa un peu plus mentalement.

«   t’es pas un blaireau. Tu sais, ça me derange pas de rester la. Je sais pas pourquoi, mais c’est pas si mal comme soirée. Mange quand même. »  Elle, elle continuait de boire.

___


but like a stone I'm falling down
Stained, looking at my hands, I talk wit these lines. It's not the answer. I'm crying and now I know looking the sky I search for an answer. So free, free to be. I'm not another liar, I just want to be myself.  I know I live...but like a stone I'm falling down And now the beat inside of me is a sort of a cold breeze, and I've never any feeling inside. Around me.. I know I live...but like a stone I'm falling down (c) badwolf

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1415
Date d'inscription : 13/04/2015
MessageSujet: Re: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   Dim 27 Sep - 14:36

Le fameux sujet de la famille avait été engagé, et aux vues de ses réactions elle devait être autant unie avec sa famille que moi. Elle venait de serrer son poing avant de se retourner pour reprendre à boire. J’avais peut-être fait une gaffe ? J’aurais voulu m’excuser mais je ne comprenais pas ce que j’avais fait de mal. Bon d’accord peut-être que je l’avais blessée en lui disant qu’elle ne devait être qu’une petite fille à papa. Mais après tout ce n’était qu’une hypothèse, je ne la connaissais pas moi, comment je pouvais savoir qui elle était ?

« Et bien ceux-là, ils ont beaucoup de courage. »

Puis il y eut un petit moment de silence avant qu’elle reprenne la parole. C’était un moment qui en devenait presque gênant. Je ne savais pas à quoi m’attendre. Elle pouvait me mitrailler d’une seconde à l’autre comme redevenir toute gentille. Mais la deuxième option me paraissait beaucoup moins probable. En effet, elle venait de boire à nouveau cocktail, si ça continuait comme ça, elle allait finir dans un état encore pire que moi. La phrase qu’elle venait de lâcher était comme un éclair. Elle était devenue froide et tranchante, et c’était bien fait pour moi, je n’avais qu’à réfléchir avant de parler. Même si avec l’alcool ça devenait un peu plus compliqué. Puis elle avait enchaîné avec une nouvelle phrase tout autant agressive. Je ne savais même pas comment réagir, que devais-je faire ? La laisser se défouler sur moi, elle avait l’air d’en avoir besoin ou me défendre et l’attaquer à mon tour ? Je décidai plutôt de me redresser un peu et de la regarder d’un air désolé.

« Eh doucement, je suis désolé je voulais pas… T’as raison je te connais pas, je sais absolument rien de toi ou de ta famille. Tu pourrais me raconter, non ? »

Elle s’était excusée de sa réaction mais c’était plutôt moi qui était en tord, elle n’avait rien à se reprocher. Je lui avais proposé de me raconter mais ce n’était qu’une supposition, je n’arrivai pas à savoir si ça lui faisait plaisir de me parler ou si elle était là juste pour l’alcool. Alors oui ça m’aurait fait plaisir qu’elle me raconte mais si elle ne voulait pas, c’était vraiment sans importance. Je lui adressai un petit sourire pour lui montrer que je n’étais absolument pas contre elle. Et puis elle était redevenue gentille, comme quoi elle n’était pas si froide qu’elle semblait. J’écoutai ses paroles en mangeant deux trois petits fours qui se trouvaient à côté de moi mais je fronçai les sourcils en la voyant encore boire. Finalement elle en avait peut-être autant besoin que moi.

« C’est gentil… Mais tu devrais pas un peu ralentir sur la boisson toi aussi ? Enfin je dis ça pour toi… fais comme tu veux bien sûr. »

___

You don't know who I am


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1307
Date d'inscription : 02/03/2014
Multicomptes : SAR — EJE — KAS — AH — JLW — JAH
Caracteristique : Prefete en Chef & Gardien
MessageSujet: Re: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   Mer 30 Sep - 12:18

Luka était une fille très gentille, toujours prete à s’arracher un bras pour le tendre a quelqu’un, ou a subir milles coups de fouets pour protéger un être innocent. Oui, Luka était une fille gentille. Plutot intelligente, assez modeste cependant et manquant de confiance en elle à un point ou c’en était risible. Elle était généreuse aussi, et n’hésitait pas à offrir son temps et ses talents aux gens qui le désiraient ou qui ne savaient pas en avoir besoin. Cela dit, Luka n’était pas que Luka, et avant même de l’être elle avait été Lisbeth une fille dont la famille était plus que déviante, et ça… C’était le seul sujet au monde qui la rendait malade. Une fille a papa… Elle essayait de se calmer bien sur. Elle ne voulait pas rugir sur Daniel, l’agresser ou quoi que ce soit. C’était juste comme ça. Et elle oublia même le passage où il évoquait le courage des gens qui fuyaient. C’était dur peut être un peu d’être Luka. D’Être comme ça. D’être différente en un sens. C’était juste compliqué. Il valait mieux boire. Et boire encore. C’était une solution de faible ça aussi, comme le faisait Alice, mais sur le moment ça semblait la meilleure solution.

A part qu’elle venait de brailler sur Daniel, avant de s’excuser. Parce qu’elle n’était pas comme ça. Elle ne devait pas être comme ça. Tandis qu’il s’excusait lui aussi, et qu’elle se laissait tomber, - ça se voyait à ses épaules, à sa mine déconfite –

« Ce n’est pas grave. Tu ne.. Je n’aurais pas du parler froidement comme ça. »

C’était compliqué finalement d’être eux. Ils n’avaient que seize ans, mais c’était comme si le poids du monde les accablait déjà beaucoup trop, et elle perdit son regard dans le vide, réalisant qu’il lui avait posé une question. C’était compliqué ? A répondre. A expliquer. Mais c’était peut être un juste retour des choses. Alors elle but à nouveau, et lui conseilla de manger alors qu’il en faisait de même. Du moins il lui disait de ralentir et elle sourit doucement, posant son verre à regret.

« Tu as raison. »

C’était juste un mot comme ça, sorti au milieu de la nuit, et elle arrivait encore à parler clairement, mais une porte s’était ouverte dans la tête. Elle avait eu besoin de boire elle aussi. Seulement mieux que de la bière. Seulement… Voilà.

Et elle reprit la parole, après avoir croqué un petit four.

« C’est l’histoire tu sais, d’une fille venue au monde dans une très grande famille de l’aristocratie magique Suèdoise. » Sans s’en rendre compte, sans réussir à se censurer plus que nécessaire, elle avait commencé à lui raconter sa vie. « Je ne peux te dire le métier de ses parents, ni son nom, mais ils étaient de grands sorciers, ayant choisi le mauvais coté d’une barrière intangible. Des mages noirs. Essayant de faire de leur fille leur jouet et leur trophée. La main même de leur victoire. Ca n’a pas spécialement marché, elle s’est enfuit. » C’était un résumé. Elle n’était pas sure d’être capable de dire plus, de toute façon.

___


but like a stone I'm falling down
Stained, looking at my hands, I talk wit these lines. It's not the answer. I'm crying and now I know looking the sky I search for an answer. So free, free to be. I'm not another liar, I just want to be myself.  I know I live...but like a stone I'm falling down And now the beat inside of me is a sort of a cold breeze, and I've never any feeling inside. Around me.. I know I live...but like a stone I'm falling down (c) badwolf

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1415
Date d'inscription : 13/04/2015
MessageSujet: Re: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   Jeu 8 Oct - 20:41

HRP:
 

J’avais été maladroit, et c’était entièrement de ma faute. Elle avait bien fait de se défouler sur moi, après tout elle en avait peut-être simplement besoin. Je m’étais contenté de m’excuser pour calmer un peu le jeu. Bah oui je ne voulais pas que ça dégénère en bataille, nous n’étions pas vraiment en état pour ça. Je me promis également de me rappeler de ne plus jamais aborder ce sujet avec elle. Mais elle avait repris un ton doux, tout calme. Elle venait de me dire qu’elle n’aurait pas du me parler ainsi. Je lui adressai tout simplement un sourire sans en rajouter une couche. Même si je pensais qu’elle avait eut raison de le faire, et que ça me ne me gênait pas tant que ça finalement.

Je ne savais plus vraiment quoi lui dire, je la regardais agir et je lui avais fait une remarque sur le fait qu’elle buvait beaucoup. Je ne voulais pas lui faire la morale, je ne la connaissais pas assez pour ça et puis j’avoue qu’à sa place j’aurais vraiment détesté. Je voulais simplement qu’elle ne fasse pas une bêtise, ça aurait été bête qu’elle ne finisse pas la soirée. Elle me tenait compagnie pour ce soir et j’avais bien l’intention qu’elle le fasse jusqu’au bout. Elle reposa son verre doucement, je lui tendis un truc à manger.

Puis sans rien rajouter je la laissai reprendre la parole. Elle commençait à me raconter quelque chose, comme si elle racontait une histoire à un enfant. Evidemment, même avec un peu d’alcool dans le sang, je n’étais pas totalement débile, je compris très vite qu’elle parlait d’elle. Elle parlait d’elle à la troisième personne, sûrement une manière de ne pas trop me montrer ce qu’elle ressentait. Je ne savais pas trop quoi lui dire, sa vie était bien pire que la mienne, elle avait traversé beaucoup plus de choses difficiles que moi et j’avais osé me plaindre. Un sentiment de culpabilité vint de suite en moi. Je me levai pour aller m’asseoir à juste à côté d’elle. Je n’avais absolument aucune intention de la draguer ou je ne sais quoi, je voulais simplement lui montrer que si elle voulait se confier, je pouvais moi aussi prendre le rôle de celui qui écoute.  

« Oh je vois… Je suis vraiment désolé pour cette fille… Et depuis qu’elle est partie, elle a eu des nouvelles de ses parents ? »

___

You don't know who I am


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1307
Date d'inscription : 02/03/2014
Multicomptes : SAR — EJE — KAS — AH — JLW — JAH
Caracteristique : Prefete en Chef & Gardien
MessageSujet: Re: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   Sam 10 Oct - 12:47

HRP:
 

La conversation s’était calmée. Les avantages d’avoir ou du moins de tenter avoir un contrôle sur ses émotions. Les avantages d’essayer de toujours être en contrôle, et peut âtre aussi sinon les desavantages d’être… Enfin. Elle avait laissé la conversation se noyer. Pour finalement qu’elle reprenne un peu mieux. Non, elle n’avait pas forcement imaginé qu’un soir elle finirait par raconter des fragments de sa vie a un presqu’inconnu a la clarté de cocktails alcooliques. Mais au final, c’était peut être toujours l’alcool qui la faisait parler. C’était comme ça qu’Alice avait tout su. Elle se raidit un peu. Et attrapa ce qu’il lui tendait à manger. C’était comme … C’était comme une mini pizza, ce n’était pas trop mauvais, elle croqua dedans. Elle aurait pu manger des mini poulpes sans s’en rendre compte peut être.

Et elle commença. Racontant en resumé ce qui avait été sa vie. Desirant boire encore, mais se retenant pour le bien de leur conversation et de cette relation qui naissait entre eux. C’était un peu comme de l’amitié, mais plus comme de la confidence. Comme si il y’avait quelqu’un… a qui elle pouvait parler. Et a qui lui pouvait parler. Cette sensation agréable de se livrer à un inconnu peut être ? Cette sensation un peu étrange mais néanmoins plaisante.

Il n’était pas stupide bien sur. Mais il jouait le jeu et c’était peut être ce dont elle avait besoin. Et si il se rapprochait d’elle, elle ne savait pas trop comment réagir. Les rapports humains physiques, ça la rendait malade souvent. Les étreintes, les câlins, elle aimait les initier avec de très rares personnes. Elle avait besoin de les initier. Mais ce soir, c’était different. Elle était surprise de ne pas s’être levée d’un coup, et d’au contraire rester sur ce fauteuil avec lui, sans bouger, continuant de penser à comment lui dire les choses sans … trop en dire non plus. Et le sourire qu’elle offrit au vide en face d’elle était triste et vide de joie.

« Elle n’aimerait pas que les gens soient désolés pour elle. Elle a plutôt bien fini. Une femme assez sympathique l’a recuperé avant qu’il ne soit trop tard, et s’est occupée de choses légales pour que la fille ne soit plus jamais à la merci de cette famille de dégénérés. » Comment raconter la suite…Hmm.. Elle reflechit un peu plus. Et reprit la parole. « Mais non, elle n’a plus de nouvelles de ses parents. Elle sait qu’ils doivent la chercher quelque part dans leur pays glacial, avec leurs robes noires et leurs mauvaises idées. Elle suppose qu’ils finiront bien par la trouver un jour, mais pour le moment elle essaye de vivre sans ça. Ils ne lui manquent pas en tout cas. Juste un peu sa cousine. Mais il faut des sacrifices à tout non ? »

Le silence se fit, et elle finit enfin par tourner la tête vers lui.

« Je ne suis pas spécialement le cliché de la petite serdaigle préfète que tu imaginais croiser non ? » Un sourire, presque vrai. Pour remettre de la bonne humeur dans tout ça ? Même si elle n’était pas trop portée sur la bonne humeur.

___


but like a stone I'm falling down
Stained, looking at my hands, I talk wit these lines. It's not the answer. I'm crying and now I know looking the sky I search for an answer. So free, free to be. I'm not another liar, I just want to be myself.  I know I live...but like a stone I'm falling down And now the beat inside of me is a sort of a cold breeze, and I've never any feeling inside. Around me.. I know I live...but like a stone I'm falling down (c) badwolf

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1415
Date d'inscription : 13/04/2015
MessageSujet: Re: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   Mar 13 Oct - 19:28

Je ne comprenais pas ce qu’il avait bien pu se passer pour qu’on en arrive à ce point tous les deux, pourquoi elle avait débarqué comme ça, pourquoi elle m’avait emmené ici, pourquoi nous avions commencé à parler tous les deux pourquoi, pourquoi je lui avais raconter un vague résumé de ma rupture, pourquoi elle commençait à me raconter sa vie. Ce que je ne comprenait encore moins c’est que ça commençait à me plaire, je commençais à être à l’aise face à elle, je n’étais plus gêné qu’elle ne soit pas dans ma maison, qu’elle soit préfète même. Je commençais à la voir simplement comme une camarade à qui je pouvais parler sans aucune appréhension.

Je rentrais donc dans son jeu pour ne pas casser son élan de confidence, je ne voulais pas la stopper alors qu’elle commençait à peine à se livrer à moi. Non pas que sa vie m’intéressait énormément mais je sentais qu’elle avait besoin de parler et comme j’étais bien placé pour savoir qu’au fond ça faisait de bien, je me devais de la laisser me parler, elle devait pouvoir se sentir libre de me dire tout ce qu’elle voulait. Je m’étais installé à côté d’elle, elle n’avait pas bouger, je pris cela comme signe qu’elle commençait à avoir un peu confiance, elle aurait pu se relever pour s’éloigner, comme je l’aurais sans doute fait à sa place mais au lieu de ça, elle s’était contentée de simplement continuer son récit sans aucun mouvement.

Elle me disait qu’elle n’avait pas si mal finit que ça. J’haussai un sourcil, comment pouvait-elle me dire ça alors qu’elle avait perdu ses deux parents, qu’elle avait été obligée de s’enfuir parce qu’elle été tombé sur une famille complètement en désaccord avec ce qu’elle était. Je ne pouvais que l’admirer, je ne savais pas comment elle arrivait à me raconter des choses comme ça mais ce que je savais c’est qu’elle faisait forcément preuve d’un énorme courage. Peu de gens auraient été capable de faire ce qu’elle avait fait.

« Moi je trouve que cette fille est extrêmement courageuse, elle doit être une personne admirable. Tu me la présenteras un jour ? »

Je lui souris légèrement, j’essayai de détendre un peu l’atmosphère. Je ne voulais pas spécialement faire de l’humour, c’était surtout que je ne savais pas vraiment comment réagir à ses paroles, je me sentais un peu bête en l’écoutant parler. Moi qui me plaignait que mon père avait ruiné ma relation amoureuse, je n’avais vraiment pas de quoi me plaindre à côté d’elle, qui savait que ses parents la cherchaient quelque part mais qui n’avait pas l’air de plus réagir que ça.

« Je ne suis pas sûr que des sacrifices sont nécessaires à tout mais si elle a choisit d’en faire, elle devait sûrement savoir que les raisons de ce sacrifice en valaient la peine… »

Puis après un certain silence qui s’était installé entre nous, je la vis tourner sa tête vers moi. Un sourire était venu se dessiner sur ses lèvres. Je ris à sa remarque, elle n’avait pas tord, la première impression que j’avais eu d’elle était absolument fausse et je culpabilisait presque de m’être trompé à ce point sur elle. Je répondis à son sourire, plus que sincèrement avant de lui répondre calmement.

« Comme quoi, même les meilleurs peuvent faire des erreurs sur les gens, je suis désolé si je t’ai blessé Luka. »

___

You don't know who I am


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1307
Date d'inscription : 02/03/2014
Multicomptes : SAR — EJE — KAS — AH — JLW — JAH
Caracteristique : Prefete en Chef & Gardien
MessageSujet: Re: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   Mar 13 Oct - 20:22

C’était un peu bizarre. Se retrouver comme ça a raconter sa vie a quelqu’un qu’elle ne connaissait pas. Alors qu’il avait fait de même. Oui, c’était plus qu’un peu bizarre, mais elle… Elle trouvait ça bien finalement. C’était probablement pour ça qu’elle avait continuée. Et pas parce qu’elle avait besoin de parler non. Quelle idée. Luka avoir besoin de parler … ? C’était stupide. Ou peut être que… Peut être que c’était ça. Et peut être que les inconnus étaient les mieux placés pour parler, peut être que les inconnus ne jugeaient pas. Même si lui. Il jugeait. Il l’avait fait et le referait peut être…

Pourtant elle lui raconta sa vie, et il diffusa un peu l’atmosphère, avec une plaisanterie, qui la fit sourire – il avait réussi peut être d’ailleurs. C’était plaisant.

« Peut être. Je pense qu’elle serait heureuse de te recontrer. »

Pourtant elle, elle ne se trouvait pas courageuse, elle avait fait ce qu’elle devait faire. Avec les sacrifices que ça prenait, avec les erreurs d’une fille trop jeune. C’était fait de toute façon, ça ne servait à rien de regretter. Il fallait vivre avec sa vie, avec son passé et ses erreurs. Quelque chose que peu de gens acceptaient de faire finalement.

Pourtant oui, sa cousine lui manquait. Et elle pensait souvent à cette femme brune qu’elle entr’apercevait. Mais elle ne voulait pas vraiment parler d’elle.. ? Ou peut être que si. Dire qu’ils n’étaient pas tous déviants. Dire que… Qu’importait.

« Elle le savait. Ça ne veut pas dire qu’elle n’est pas triste parfois de l’absence de la seule personne de sa famille qui était comme elle. »

Ca n’avait plus d’interet de toute façon, et elle sourit vaguement en le provoquant gentiment. Il souriait lui aussi, et elle, elle trouvait ça plaisant. Pas qu’il ait forcement un joli sourire – bien que oui peut être un peu, il était plutôt mignon pour un garçon de son age – mais juste, elle aimait que les gens ne souffrent plus vraiment. Et elle esquissa une moue presque heureuse à ce qu’il lui disait.

« Ne t’excuse pas. Il en faudra un peu plus pour me blesser. » Et puis elle lui donna un coup de doigt dans le ventre comme un poke, pour détendre un peu plus l’atmosphère. « Je te pardonne monsieur le meilleur ! Et puis c’est vrai qu’avec une insigne de préfet et l’uniforme de serdaigle, on ne s’attend pas spécialement à moi. » Un clin d’œil elle reprit un peu plus gaiment. « Il faut croire que je suis exceptionnelle. C’est bien pour ça qu’on est la non ? » Parce que personne ne l’était pas au final. Et lui, a sa mesure il l’était aussi. Oui, c’était un compliment un peu dissimulé.

___


but like a stone I'm falling down
Stained, looking at my hands, I talk wit these lines. It's not the answer. I'm crying and now I know looking the sky I search for an answer. So free, free to be. I'm not another liar, I just want to be myself.  I know I live...but like a stone I'm falling down And now the beat inside of me is a sort of a cold breeze, and I've never any feeling inside. Around me.. I know I live...but like a stone I'm falling down (c) badwolf

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1415
Date d'inscription : 13/04/2015
MessageSujet: Re: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   Lun 2 Nov - 14:28

Plus le temps passait, moins l’atmosphère était lourde. J’étais presque content d’être là, je sentais que cette soirée allait me marquer pendant très longtemps, au fond de moi je sentais que Luka n’allait pas être qu’une simple fille avec qui j’avais échangé quelques mots lors d’une soirée, elle allait forcément devenir plus qu’une simple fille, elle se confiait à moi comme je me confiais à elle et après cette soirée nous ne pourrions pas faire comme si de rien n’était, sauf si l’alcool décidait que tous les souvenirs s’envolent évidemment.

J’avais décidé de rester sur le ton de l’humour, de la plaisanterie. Je ne voulais pas retomber dans une atmosphère trop sérieuse, ça ne me ressemblait pas et je n’aimais pas ça de toute façon. Je la vis sourire à ma question, ça me fit plaisir, je ne savais pas si c’était vraiment sincère, mais c’était toujours plaisant à voir en tout cas. Je ne pu donc pas m’empêcher de lui rendre son sourire avant de lui répondre à mon tour.

« Et bien le plaisir serait largement partagé alors. »


Malgré le fait qu’elle avait l’air bien plus forte que moi, qu’elle gardait la tête haute face à tout ce qui avait pu lui arriver auparavant, je me doutais bien que ça ne devait pas être si facile que ça pour elle au fond. Et la phrase qu’elle prononça ensuite ne fit que confirmer mes pensées. Mais je ne pouvais m’empêcher une nouvelle fois de l’admirer, malgré les épreuves elle restait la tête haute, à avancer sans s’arrêter. Je me sentais bien ridicule, moi qui ne me remettait pas d’une simple rupture, enfin simple… d’une rupture quoi. Elle venait à présent de me prouver qu’il y avait bien pire que moi.

« Oh et bien, j’espère qu’elle a trouvé de bonnes personnes pour lui remonter le moral quand elle est triste, c’est important d’avoir des amis sur qui compter… »

Lorsque je dis cette phrase, je pensais plutôt à moi, à Amélia qui était là pour moi, la seule qui savait tout (avec Luka maintenant). La seule qui savait me remonter le moral, me faire rire. Celle qui serait toujours là, depuis longtemps et jusqu’à encore plus longtemps. Si elle n’était pas là je ne serais sûrement pas assis à côté de Luka à cet instant. Et en pensant à Amélia, je ne pouvais que souhaiter à Luka d’avoir quelqu’un comme ça, pas Amélia évidemment, mais une personne aussi gentille et dévouée. Puis je sentis son doigt s’écraser sur mon ventre, j’haussai un sourcil tout en rigolant. Et je l’écoutai parler, nous étions repartit sur une discussion plutôt futile mais tout aussi bien, le sérieux ça va cinq minutes mais après ça devient lourd…

« Evidemment que tu es exceptionnelle, sinon je ne te ferais pas l’honneur de ma présence à tes côtés voyons ! Mais sache que je reste plus exceptionnel que toi. »

Je répondis à son clin d’œil avant de me lever pour prendre un nouveau verre. Bah oui les pauses s’est bien sympathique mais il faut bien qu’elle se terminent à un moment, sinon c’est plus une pause.

___

You don't know who I am


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1307
Date d'inscription : 02/03/2014
Multicomptes : SAR — EJE — KAS — AH — JLW — JAH
Caracteristique : Prefete en Chef & Gardien
MessageSujet: Re: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   Sam 7 Nov - 13:14

Elle avait eu de la chance de tomber sur Daniel peut être. Tout comme il avait probablement eut de la chance de tomber sur elle. Parce que voilà. Ils avaient chacun leur soucis, et peut être qu’ils avaient eu besoin de ça, d’un inconnu à qui parler. D’un inconnu à qui se confier sans le connaître vraiment, apprendre à connaître quelqu’un par quelques mots en une soirée. Ca faisait du bien. Et elle était sincère quand elle dit qu’elle était heureuse de l’avoir rencontré. Il semblait l’être aussi. Son sourire était vrai cette fois. Et si elle repassa un peu sur la deprime, sur la tristesse en pensant a Thèo, elle choisit de ne pas s’y attarder de trop.

Il était gentil. Il essayait de lui remonter le moral peut être. Et elle pensa à ces gens qui l’entouraient. Caleb, avec ses allures de grand frère, mais à qui elle mentait un peu. Juda avec qui elle plaisantait, mais qui avait ces meme pulsions héroïques qu’elle, et a qui elle ne pouvait rien avouer sous peine qu’il ne veuille la venger, Alice, qui préférait l’alcool comme la solution à tout, Stan qui était bien trop fragile pour qu’elle ne pose tout ça sur ses épaules, Felicia qui ne comprendrait pas… Elle était entourée, mais seule peut être. Et si seul Satoru savait, il restait ce vieux mangemort qui la vengerait un jour. Pourtant, il était ce qui était le plus proche d’une famille, et elle le faisait souffrir elle le savait.

« Je suppose qu’elle a quelques personnes oui. Mais elle a du mal parfois à réaliser qu’ils sont la pour elle, et pas seulement parce qu’elle essaye d’être le héros qui porte leur soucis sur ses frêles épaules. Elle est peut être un peu trop bornée tout bien réfléchi. »

Elle sourit un peu plus, et puis elle detendit un peu plus l’atmosphère. C’était vraiment agréable finalement cette soirée, elle s’en rappellerait longtemps, elle en était sure. Et cette fois elle rit. Oui, vraiment. D’un vrai petit rire, comme ceux qu’elle n’avait jamais pu faire enfant.

« Ca doit être parce que tu es vert. Le vert c’est exceptionnel, et puis tu as de beaux cheveux. » En voilà un de compliment n’est ce pas ? De toute façon il était déjà levé, et elle lui sourit un peu plus. Comme si une barrière était tombée, qui la laissait sourire librement.

« Tu pourra m’amener un verre à moi aussi ? » La nuit n’était pas finie après tout.

___


but like a stone I'm falling down
Stained, looking at my hands, I talk wit these lines. It's not the answer. I'm crying and now I know looking the sky I search for an answer. So free, free to be. I'm not another liar, I just want to be myself.  I know I live...but like a stone I'm falling down And now the beat inside of me is a sort of a cold breeze, and I've never any feeling inside. Around me.. I know I live...but like a stone I'm falling down (c) badwolf

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel   

Revenir en haut Aller en bas
 
(flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (flashback) - tu veux boire quelque chose - suite - luka&daniel
» Alisson A. Whelan - Moi, j'ai envie de croire que quelque chose de merveilleux nous attend.
» Y a-t-il quelque chose qui puisse valoir ...
» Envie de taper sur quelque chose
» Si vous voyez quelque chose tomber en poussière, sachez que la Lumière approche.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
POUDLARD
 :: Le 7eme etage :: Salle sur demande
-