La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 We gotta get out of this place.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« ALIENOR » — Le malheur d'aimer, il est à mon poignet.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1607
Date d'inscription : 23/02/2014
MessageSujet: We gotta get out of this place.    Dim 28 Juin - 23:27

Mon souffle était faible. Je ne respirais pas fort, je me voulais discrète. J'avais cette habitude. Ne pas se faire repérer. Ne pas croiser de regards. Et croiser des baguettes. Me battre en duel, pour un plaisir sadique; j'étais ce que j'étais. Je ne changerai jamais. Quoique j'en dise à Luka, même pour elle, je ne le ferais pas. J'ai la mort au fond des yeux, besoin de contempler, des corps qui se brisent au sol, d'entendre cette douleur, dans les cris des gens biens. Je n'étais pas gentille. J'étais mauvaise. Méchante, ou mauvaise, après tout, c'est pareil. La lune, je l'observe, d'un oeil un peu absent. Un long soupir enfin, m'échappe. Je crois que je m'ennuie. Ce soir, pas tellement de coulée de sang. Pas de tortillement de vers de terre. Rien, ou presque. Seulement un petit enfant, à qui j'ai lacéré le bras, d'un Diffindo bien lancé. Je n'ai pas de gloire, à avoir fait ça. C'était juste un enfant. Je ne me sens pas puissante. D'ailleurs, je ne le suis pas. Parfois je perds la tête, par fatigue, par amour, je perds de mes moyens. C'est pas ça, la puissance. Je suis distraite, même quand je suis salope. J'ai changé, finalement. Finalement... Je ne pourrais pas l'expliquer, l'exprimer, ni l'avouer. Je suis changée, d'une manière ou d'une autre. Je marche sous la brise du soir, la baguette aux aguets. Je suis là, et ailleurs, mais je me rattraperai. Je trouverai bien quelqu'un, quelqu'un à décimer. Je promène mon regard, tout autour de moi, au loin je l'aperçois, une silhouette assez grande. Je tords mes lèvres, en cachant ma baguette, en avançant vers elle. Je m'approche, c'est un garçon. Je souris, je rentre ma griffe à l'intérieur de ma manche. Une approche assez basique. « Vous êtes jeune pour traîner dans la rue, par un temps aussi sombre. »  Non pas que je m'inquiète... « D'un autre côté, pas tant que ça. » Puisque je te vouvoie. Prends ça pour une marque de respect. Il n'y'en aura pas beaucoup d'autre.

___

ses délicatesses mystérieuses m'avaient séduite
que sais-tu de la longue attente Et ne vivre qu'à te nommer Dieu toujours même et différente Et de toi moi seul à blâmer. Que je m'oublie et je demeure Comme le rameur sans ramer Sais-tu ce qu'il est long qu'on meure A s'écouter se consumer.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1612
Date d'inscription : 13/03/2014
Multicomptes : Aaron/Tsukasa/Juda
Caracteristique : Attrapeur !
MessageSujet: Re: We gotta get out of this place.    Lun 29 Juin - 0:43

La sortie a Pré au Lard avait été un peu compliqué aujourd'hui. Il faisait un temps de chien. Certains etaient allé boire un Whisky pur feu dans les tavernes du petit village pour se rechauffer. D'autres avaient fait leurs achats et etaient vite retourné au chateau. Moi je flânais un peu dans les ruelles apres mettre lancé un impervius plutot réussi. Mais ce dernier avait fini par s'estomper en me laissant a la merci de la pluie. Dommage pour mes cheveux. Ca n'empecherait pas mes bouclettes de réapparaitre une fois qu'ils seraient sec a nouveau. Heureusement je n'avais pas fait d'achat cette fois. Et donc mes affaires ne c'etaient pas retrouvé trempées. Je m'etais éloigné perdu dans mes pensées. Parce que oui en ce moment je reflechissais a beaucoup de choses. Certaines plus genantes que d'autres. Je me demandais s'il fallait que je parle a Kennedy du fait que j’avais revu Zack ou pas. Mais alors que je marchais tranquillement sous la pluie qui tombait doucement en cette fin d’apres midi je venais d’être interpelé par une voix. Je m’arrete pour me tourner un peu. C’etait une femme.

- Ah … Hmm je crois que j’ai un peu depassé l’heure du couvre feu.

Sans le faire exprès en plus. C’est qu’avec ce sale temps, nuit ou pas il faisait sombre alors … Je m’etais egaré tant que ça ? Oh c’etait possible. J’etais allé a Pré au Lard un peu tard pendant une accalmie de la pluie. Mais bon il etait l’heure de rentrer. Alors j’adressais un mince sourire a la femme avant de dire poliment.

- Merci de me l’avoir rappelé. Faut que je rentre maintenant.

Et je m’appretais a repartir vers le château.

___


This world will never be what I expected. And if I don't belong who would have guessed it. Now and again we try to just stay alive. Maybe we'll turn it all around'cause it's not too late. It's never too late
Revenir en haut Aller en bas
« ALIENOR » — Le malheur d'aimer, il est à mon poignet.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1607
Date d'inscription : 23/02/2014
MessageSujet: Re: We gotta get out of this place.    Mar 30 Juin - 20:15

Ah, les gamins... Je souriais toujours, pour l'instant, j'étais gentille. Du moins, je tentais d'être gentille. Je n'y arrivais pas à chaque fois. Mon naturel, à moi, c'est d'être mauvaise, cynique. Assassine. Je laissais le garçon s'exprimer, me parler de couvre-feu. Je le fixais, et ma baguette dans ma manche commençait à frétiller. Elle voulait de l'action. J'en voulais moi aussi. J'ai tendance à personnifier ma baguette... Je ne vais pas bien, vous le savez. Ma baguette c'est moi, sans elle je serais quoi ? « Faut que je rentre maintenant... » Singeais-je en fronçant un sourcil. Je me laissais rattraper par mon côté profondément obscur. De toute façon j'avais une idée en tête depuis le début de la soirée, ou en tout cas, depuis le début de la conversation. Mon gentil sourire se métamorphosait, comme un reflet sur la surface de l'eau qui ondoie. Il changeait. Il devenait pervers. Mes yeux grands ouverts, et mon sourire sur les lèvres, de ma voix devenue folle, je murmurais à  son oreille « Je peux t'aider à rentrer si tu veux. » Pas intact. Mais je t'aide, si ça te chante. Je me reculais, sortant ma baguette que j'avais dissimulée. « Diffindo. » Et d'une coupure. C'est mon sortilège du soir. Je m'approchais de lui, l'encerclant de mes bras, plaquant mes paumes contre le mur, pour l'empêcher de fuir. Peut-être qu'il allait riposter. ça me ferait rire. Que je suis noire d'âme. Obscure de partout. Jusqu'aux racines de mes cheveux. Il n'y'a guère que mes yeux, qui ont la clarté de la lune, et la couleur du ciel. J'ai le regard aussi clair que j'ai l'âme sombre. C'est ce qui plait, ou qui déplaît. Généralement, ça déplait. Je m'en fous. Je ne cherche pas à vous plaire, je cherche à vous séduire, d'une certaine manière, pour mieux vous faire mourir. Je ricanais, mieux, je riais. A gorge déployée. Je me tenais contre lui, tout près de son corps, si j'avais été obèse, je l'aurais écrasé contre le mur. Mais ça va, je suis mince. Je me reculais à nouveau, pour lancer mon sort. « Diffindo ! » Une deuxième fois.

___

ses délicatesses mystérieuses m'avaient séduite
que sais-tu de la longue attente Et ne vivre qu'à te nommer Dieu toujours même et différente Et de toi moi seul à blâmer. Que je m'oublie et je demeure Comme le rameur sans ramer Sais-tu ce qu'il est long qu'on meure A s'écouter se consumer.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1612
Date d'inscription : 13/03/2014
Multicomptes : Aaron/Tsukasa/Juda
Caracteristique : Attrapeur !
MessageSujet: Re: We gotta get out of this place.    Sam 4 Juil - 14:57

Ne pas rester la plus longtemps. C’etait la chose la plus judicieuse a faire. Surtout qu’il se passais des choses étranges a Pré au lard en ce moment. Et je fixais la femme perplexe alors qu’elle m’imitait. Okay jetais clairement tombé sur quelqu’un qui n’avait plus toute sa tête. Et ce n’etait pas la première fois. Je préférais donc l’ignorer.  C’etait ce qu’il y avait de mieux a faire. Mais alors que je m’appretais a partir elle etait venu me murmurer un truc a l’oreille. Et je n’avais pas eu le temps de réagir que je me retrouvais avec une coupure sur le torse a gémir de douleur. Pourquoi il fallait que je tombe toujours sur des gros psychopathes ? En plus elle m’empechait de fuir maintenant.

- Mais pourquoi ?!


Je ne savais pas vraiment pourquoi je demandais ça. Pourquoi j’essayais a comprendre. Elle c’etait mit a rire comme une folle et me jetait un nouveau sort. Nouvelle coupure. Je retenais un cri de douleur. Je nallais pas lui faire plaisir quand même. Et je tentais de m’enfuir en la poussant a coup d’epaule. Pas sur que je la fasse tombé mais si ça pouvais me permettre de fuir moi ça m’allais.

Et j’avais réussi a m’echapper de ses bras. Et sans plus attendre je m’elançais pour piquer un sprint loin d’elle. Pour le moment je ne réfléchissais pas vraiment ou je voulais aller. Non je voulais juste m’echapper ce serait déjà bien.

___


This world will never be what I expected. And if I don't belong who would have guessed it. Now and again we try to just stay alive. Maybe we'll turn it all around'cause it's not too late. It's never too late
Revenir en haut Aller en bas
« ALIENOR » — Le malheur d'aimer, il est à mon poignet.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1607
Date d'inscription : 23/02/2014
MessageSujet: Re: We gotta get out of this place.    Jeu 20 Aoû - 20:05

« Parce que la vie est souvent mal faite. » Disais-je en repensant à mon enfance, à mon adolescence, même à ma vie d'adulte. Et la vie fait mal. La vie peut-être chienne, tu le comprendras assez vite, ce même si je te laisse filer ce soir. Je le regarde, plantant mes yeux dans les siens, joli regard, le petit bouclé. Je le bloque de mon corps, mais il se retient de crier, et me pousse d'un coup d'épaule. Sur le coup je vacille, et m'écarte de lui. Il croit me faire abandonner ce soir ? Je hausse les épaules, fronçant mes sourcils et soupirant longuement, d'exaspération ou d'impatience, je ne sais même plus moi-même. Il s'éloignait en plus. Je lui laissais une longueur d'avance, j'attendais qu'il s'en aille un peu plus loin, mais je prenais le risque de voir ma proie me passer sous le museau ; non, je ne cours pas très vite. C'est paradoxal peut-être, mais je n'aime pas courir. J'aime pas me fatiguer, et je n'ai pas tant de forces physiques que ça. Mais je pensais pouvoir le rattraper, et j'espérais pouvoir. « Reviens ici ! » M'écriais-je d'une voix menaçante, comme si ça allait lui faire peur... Je n'allais pas le laisser partir. C'était une évidence, ce soir. Je voulais m'amuser, et j'avais décidé de m'amuser avec lui. En plus j'aime bien les bouclés. C'est joli les boucles, j'aurais aimé être frisée. Enfin, bref, je m'éloigne du sujet. Et en parlant d'éloigner, le petit me distançait dangereusement. Enfin, dangereusement pour moi, heureusement pour lui. Je courais, moi aussi, après lui, comme un guépard chasse la gazelle. Oui, notons que je me compare à un guépard et lui... A une gazelle. Soit. « Que croyais-tu en t'échappant comme ça ?  » Je parvenais à saisir son avant-bras, et je le serrais pour interrompre sa course et le ramener vers moi. On ne s'échappe pas. Je souriais, mais j'étais essoufflée, je le tenais fermement et le serrais contre moi. J'espérais qu'il serait plus fatigué que moi. Une gifle sur sa joue, et mes ongles griffaient son cou. Je comptais sur les douleurs du sortilège précédent. Prenant son cou entre mes mains, je le propulsais vers le mur qui avait changé puisque nous avions changé de ruelle, et je cognais sa tête contre la pierre en criant. Je voulais qu'il s'égosille, et perde du sang sur mes mains. J'ai le sang d'inconnus sur les mains, et je m'en porte bien. Quand je tuais, j'en oubliais le monde autour de moi, et que les gens bien existaient. J'en oubliais mon passé honteux, ou mes comportements abjectes. Je ne pensais qu'à ce que je faisais. L'instant, c'était ce qui comptait. C'était ce qu'on avait. J'en oubliais tout. Je ne pensais plus à elle. Et sur le moment ce soir, je ne faisais pas attention aux bruits de pas qui semblaient se rapprocher.


___

ses délicatesses mystérieuses m'avaient séduite
que sais-tu de la longue attente Et ne vivre qu'à te nommer Dieu toujours même et différente Et de toi moi seul à blâmer. Que je m'oublie et je demeure Comme le rameur sans ramer Sais-tu ce qu'il est long qu'on meure A s'écouter se consumer.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1338
Date d'inscription : 02/03/2014
Multicomptes : SAR — EJE — KAS — AH — JLW — JAH
Caracteristique : Prefete en Chef & Gardien
MessageSujet: Re: We gotta get out of this place.    Jeu 20 Aoû - 20:36

Pré au lard n’était agréable que la nuit. C’était une pensée comme une autre, mais c’était une pensée qui ne quittait pas la tête de la jeune serdaigle, qui trainait ses converses – beiges s’il vous plait – sur les routes un peu sales de la ville des sorciers. Oui, elle avait « oublié » de rentrer à Poudlard. Mais c’était pour la bonne cause. Elle était perdue, un peu perturbée, elle était… elle ne savait plus, mais elle se disait que si elle croisait la créature qui la hantait, elle pourrait enfin, faire quelque chose. De bien. Ou au moins elle pourrait enfin être au clair avec ses pensées. Parce que… Parce qu’elle était perdue bon dieu, par tous les dieux de son pays et d’ici, elle était perdue. Elle ne savait plus ce qu’elle devait faire. Il y’avait… Elle haussa les épaules un peu, et se renfrogna dans le blouson de cuir qu’Alienor lui avait précement laissé.

Elle était… perdue. Ouais perdue. Mais c’est en se perdant qu’on se retrouve le mieux non ? Et d’un coup elle entendit des bruits, vit des sortes de flashs, de sorts. Et … Et bien, disons que l’esprit héroïque n’en finissait jamais. A part que la malchance la suivait. A part qu’elle demeurait Luka et que…

Et qu’elle ne s’était pas attendue à tomber en face de Stanley, souffrant aux mains de quelqu’un, une silhouette lointaine. « Stop. Lachez l… » … Elle marqua un temps d’arret. Elle figea. Et elle resta figée au milieu de la ruelle, sa baguette tombant de sa main. Elle ne s’était pas attendue à ça. Et elle ne savait plus quoi dire ou quoi faire.

Elle savait. Au fond d’elle, elle l’avait toujours su, mais elle… Elle tenta de se reprendre. C’était un peu tard. Elle… « Stan. Tu vas bien ? » Elle n’arrivait toujours pas à bouger. Mais elle ferait ce qu’il fallait faire. A part, qu’elle ne savait pas ce que c’était.

___


but like a stone I'm falling down
Stained, looking at my hands, I talk wit these lines. It's not the answer. I'm crying and now I know looking the sky I search for an answer. So free, free to be. I'm not another liar, I just want to be myself.  I know I live...but like a stone I'm falling down And now the beat inside of me is a sort of a cold breeze, and I've never any feeling inside. Around me.. I know I live...but like a stone I'm falling down (c) badwolf

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1612
Date d'inscription : 13/03/2014
Multicomptes : Aaron/Tsukasa/Juda
Caracteristique : Attrapeur !
MessageSujet: Re: We gotta get out of this place.    Dim 23 Aoû - 22:28

J'ai tenté de m'échapper. Bon c'etait un peu maladroit mais je n'etais pas un type méchant. Un coup d'epaule avait suffit a la destabiliser un peu. Maintenant il fallait que je cours le plus vite possible. Je devrais être habitué depuis le temps. Et j'ignorais complétement sa menace. Si je m'arretais elle ne me laisserait pas partir de toute façon elle continuerais a me torturer. Alors j'etais parti tout de même. Je n'avais meme pas pris la peine de repondre et je continuais a courir comme un fou jusqu'a que ...

Jusqu'a qu'elle ne me rattrape. Eh merde. Moi qui pensais que j'allais m'en sortir ce n'etait vraiment pas le cas. Je sentais que j'allais encore en prendre plein la tête. Mais elle se contenta d'une giffle. Même si techniquement elle venait de me giffler la joue. Je tentais de me debattre sauf qu'elle venait de me propulser contre un mur en cognant ma tête. Et je poussais un cri de douleur et de surprise avant de me sentir completement sonné et au ralenti d'un coup.

Puis soudain j'avais l'impression d'entendre la voix de Luka. Pourquoi Luka ? Je sais pas mais j'etais persuadé que c'etait une hallucination. Est ce que j'allais bien ? Est ce que j'avais l'air d'aller bien ? Pas vraiment mais je tentais de repousser la mangemort avec le peu de force qui me restait. Il fallait que je me concentre et que j'arrive a l'eloigner.

___


This world will never be what I expected. And if I don't belong who would have guessed it. Now and again we try to just stay alive. Maybe we'll turn it all around'cause it's not too late. It's never too late
Revenir en haut Aller en bas
« ALIENOR » — Le malheur d'aimer, il est à mon poignet.
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1607
Date d'inscription : 23/02/2014
MessageSujet: Re: We gotta get out of this place.    Mer 2 Sep - 0:06

Ce qu'on fait, quand le noir nous habite... Je ne me suis jamais cachée, de la noirceur de mon âme, je m'en vantais presque, et depuis quelques temps, depuis que je sers le sombre seigneur, mon âme n'est plus noire, elle est inexistante. Ou presque. Pratiquement ? Je n'en sais rien, ça ne sert à rien une âme. A souffrir. Et les souffrances, je refuse d'en avoir. Par contre, j'aime la faire subir. Le gosse cria en tapant contre le mur, et je me réjouissais de ses cris geignards. Il me donnait entière satisfaction, il avait été courageux. J'aurais pu l'apprécier, si j'avais été normale. Je ne l'étais pas, et je ne l'appréciais pas. D'ailleurs qui appréciais-je ? La haine tient bien plus au coeur que l'amour. Enfin, c'est ce que je crois. Il se défendait, et je gloussais en le voyant se débattre.

Puis, je me stoppais. Les traits tirés et le regard hagard. J'avais entendu... Cette voix qui me hantait. Cette voix parmi tant d'autres, mais que je retenais, malgré toutes ces absences. Je n'osais pas me retourner. Je soupirais. Il fallait que ça arrive maintenant ? « Je n'y crois pas. » Est-ce que ça voulait dire que je ressentais encore des choses ? Je me tournais vers elle, jusqu'à voir le gris de son regard illuminer ma nuit.

En temps normal, j'aurais pu la serrer contre moi, mais les circonstances étaient différentes des autres nuits. J'avais le corps d'un gamin contre moi, que je venais de blesser, elle avait forcément compris. A quoi bon m'en cacher ? Elle savait tout de ça. Elle savait mes envies, mes besoins, et mes désirs de faire mal. Elle savait mon manque de coeur. Elle savait tout. A quelques exceptions près. Aussitôt, je desserrai mon étreinte, sans pour autant lâcher. « Que fais-tu ici, toi ? » Mon ton était sec. Cassant. Blessant. Je ne voulais pas que l'on s'aperçoive de quoi que ce soit. Nous nous connaissions. Elle aurait des ennuis. Si le garçon passait la nuit. Mais à mes côtés, il y'avait des risques. De mon autre main, je la poussais, pour qu'elle s'éloigne. Eloigne-toi d'ici. Ne me regarde pas. Eloigne-toi, Luka.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1338
Date d'inscription : 02/03/2014
Multicomptes : SAR — EJE — KAS — AH — JLW — JAH
Caracteristique : Prefete en Chef & Gardien
MessageSujet: Re: We gotta get out of this place.    Ven 4 Sep - 13:41

Elle aurait du s’y attendre. Elle aurait du savoir qu’un jour viendrait où elle se trouverait confrontée à ça. A la noirceur d’Alienor. Elle savait ce que c’était. Les mages noirs. Elle en avait trop vu. Elle en verrait encore. Elle savait ce que c’était . La souffrance. Elle continuait de souffrir, à chaque jour de sa vie, à chaque moment. Et ce soir était similaire au reste. Elle souffrait. C’était usuel peut être. Mais elle regardait la scène devant elle, et elle ne comprenait pas. Stanley. Alienor. La baguette tinta alors qu’elle tombait sur le sol.

Et puis elle se ressaisit. Elle était Luka. Elle était celle qui portait le monde sur les épaules, et parfois il fallait qu’elle s’oublie. Alors elle fronça les sourcils, et droite, sans ramasser sa baguette elle toisa la mangemort et le poufsouffle (c’aurait pu être le début d’une fable sordide).

« Lache le Alienor. » C’était un ordre presque. Mais derrière l’ordre il y’avait un semblant de supplique. Elle ne voulait pas vivre ça. Elle ne voulait pas avoir a faire un choix qu’elle ne saurait pas faire. C’était l’apogée finalement de cette lutte en elle entre le bien et le mal. « C’est mon ami. » C’était vain. Elle savait que c’était vain. Et finalement elle franchit les limites, et elle se rapprocha, attrapant Stan pour le tirer vers elle.

« Si tu veux faire du mal a quelqu’un. Laisse le partir, et occupe toi de moi. » Elle souffrait déjà de toute façon, Luka. Les douleurs physiques la touchaient sans la toucher vraiment. Alors elle endurerait tout. Et finalement elle fixa Alienor du regard. « S’il te plait. » C’étiat suffisait. Elle espérait que Stan profite de sa liberté retrouver pour s’enfuir. Parce qu’elle ne pouvait pas supporter de le voir souffrir lui. « Pars Stan. » Elle s’en fichait qu’Alienor ne veuille pas. Elle ferait barrage de son corps. Et elle espérait que la mangemort prefere jouer avec elle. De n’importe quelle maniere.

___


but like a stone I'm falling down
Stained, looking at my hands, I talk wit these lines. It's not the answer. I'm crying and now I know looking the sky I search for an answer. So free, free to be. I'm not another liar, I just want to be myself.  I know I live...but like a stone I'm falling down And now the beat inside of me is a sort of a cold breeze, and I've never any feeling inside. Around me.. I know I live...but like a stone I'm falling down (c) badwolf

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: We gotta get out of this place.    

Revenir en haut Aller en bas
 
We gotta get out of this place.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]
» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
HORS POUDLARD
 :: Pré au Lard
-