La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 Fin de journée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Fin de journée   Sam 22 Nov - 20:33

La journée de cours de Lily touchait à sa fin. Il était presque 18 heures quand elle quitta le cours de potions, domaine qu'elle affectionnait particulièrement, malgré quelques difficultés à discuter avec l'enseignante. Elle ne connaissait même pas son nom après tout. Lily avait donc un peu de mal avec ça, même des choses positives retentissaient à ses oreilles de la part de son meilleur ami Severus. Alors elle ignorait quoi penser. Elle partit de la salle de classe se disant qu'un jour ou l'autre il faudrait qu'elle fasse un pas vers cette professeure qui malgré un côté très passionné par sa matière, montrait aussi une certaine réserve. Mais elle se promit de le faire plus tard, elle avait décidé un peu plus tôt dans la journée qu'il fallait qu'elle fasse un tour dans la salle d'astronomie tout en espérant que le professeur qu'elle cherchait y serait. Elle appréciait énormément l'enseignant au nom de famille qu'elle jugeait imprononçable, si bien qu'en cours, elle avait fini par l'appeler uniquement monsieur, ce qui était bien plus simple. Mais au delà du respect, il lui arrivait même de lui confier ses peines et ses doutes, comme s'il s'agissait d'un ami de toujours.

Elle grimpa donc les marches quatre à quatre l'espoir de le retrouver à la tour d'Astronomie. Le chemin était long jusqu'au dernier étage, mais elle ne voyait pas où elle pouvait le trouver d'autre. Les escaliers habituellement capricieux se montrèrent cléments avec la petite rouquine qui continuait sa route sans encombre. L'adolescente parvint à destination le souffle court par cette montée. Sept étages de grimpés, ça faisait toujours un peu de mal, à moins d'être un sportif, mais Lily n'avait rien d'une grande sportive. Le quidditch, comme le foot - l'équivalent moldu dans l'esprit de Lily- ne l'intéressaient pas des masses et à part un peu de marche à pied, elle ne pratiquait aucun loisir sportif. Elle mit le pied sur la première marche qui la séparait de la porte et gravit les suivantes plus calmement. Elle poussa légèrement la porte tout en toquant. « Il y a quelqu'un ?  » Demanda t-elle. Sa question pouvait paraître un brin stupide. Mais à ses yeux, il s'agissait d'une manière polie-comme une autre à dire vrai- de s'annoncer plutôt que débouler comme une furie. Elle était tout de même respectueuse des personnes qui l'entouraient. Elle glissa ensuite la tête à l'intérieur de la pièce pour voir un visage familier. Bingo, son professeur d'astronomie se trouvait bien là. Elle afficha un léger sourire satisfait et poussa davantage la lourde porte pour entrer complètement dans la salle. « Bonjour.  »  Dit-elle avant de se reprendre presque aussitôt :  « Enfin non, plutôt bonsoir, vue l'heure qu'il est. » Elle laissa échapper un rire, se moquant consciemment d'elle et se sentant toujours aussi stupide de se tromper rapport au soir au matin. Elle se trompait toujours de toute façon, alors autant en rire qu'en pleurer. Puis elle ajouta cette petite phrase : « J'espère que je ne dérange pas, je peux revenir une autre fois sinon.  »  Elle n'aimait pas du tout l'idée d'importuner quelqu'un dans son travail et peu importait la personne, elle prenait toujours la peine de s'assurer de ce fait-là.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1000
Date d'inscription : 18/10/2014
Multicomptes : Linda Oswin
MessageSujet: Re: Fin de journée   Dim 23 Nov - 16:45



Jon était en pleine "correction" de devoirs lorsqu'une jeune invitée forte agréable s'invita dans sa salle de cours, lançant timidement comme a son habitude une phrase avant d'entrer.

Plongé dans ses Schémas d'étoiles et les brouillons de galaxies, l'astronome s'amusait de voir la naïveté dont certains élèves faisaient preuve, la vivacité d'autres jeunes sorciers ou encore la paresse de quelques mauvais élèves. Chaque dessin, chaque trait et chaque explication laissaient deviner la personne qui avait tenu le crayon quelques heures plus tôt, et lorsque quelque chose lui plaisait, l'ancien Poufsouffle courrait a son télescope pour se plonger dans la contemplation -ou la vérification comme il le disait lui-meme dans ce genre de moments- de l'univers.
Et ce fut lors de l'une de ces "vérifications" que le jeune Lily Evans rentra dans la salle toujours aussi hésitante.

Tout d'abord, Jon n'avait répondu a sa première question que par une sorte de grognement incomprehensible, qui devait sûrement s'apparenter a un "Moui Moui...?" a la base, mais qui au final ne ressemblait a rien d'humains.
Ce fut seulement lorsque la jeune fille s'exprima a nouveau qu'il réagit plus serieusement, détournant la tête de la lentille de son télescope pour apercevoir la Gryffondor.
Un grand sourire apparut immédiatement sur son visage alors qu'il se redressa totalement, son visage comme illuminé par cette apparition inattendue.

-Lilyyyyyy! Qu'est-ce qui t'amènes?

L'astronome s'approcha de la jeune fille en l'observant de haut en bas, les mains réunies et serrées a quelques centimètres de sa poitrine, et toujours cet éternel sourire aux lèvres.


-Bonjour, bonsoir, franchement ça fais quelle différence? assura Jon en hochant légèrement la tête, et haussant les épaules pour accompagner. Surtout pour moi, que ce soit le jour ou la nuit je suis toujours debout et mes activités restent les mêmes alors franchement la différence j'ai du mal a la voir!

Il se pencha légèrement pour finir nez a nez a la Gryffondor, les yeux amusés par son comportement réservé au premier abord, mais il lâcha un soupir agacé lorsqu'elle lui demanda si elle dérangeait:

-Qu'est-ce que je t'ai dit Evans? Hein? Tu ne me dérange jamais, de toute façon, pour ce que j'ai a faire je pense que si tu voulais déranger quelqu'un tu devrais t'attaquer quelqu'un de plus serieux, crois moi!

Clin d'oeil, et il s'approcha de sa chaise tournante pour s'y assoir sans quitter son invitée du regard:

-Alors, dis moi tout! Je veux tout savoir!

___




We all change when you think about it. We're all different all through our lives. And that's okay, that's good. You've got to keeping moving. As long as you remember all the people that you used to be. I will not forget one line of this, not one day. I swear.


whatsername
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3393
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Fin de journée   Dim 23 Nov - 20:25

Fin de Journée
Attention, écoutez : l'aube est à l'oeuvre

Ludovic en avait marre, juste marre. Les mains enfoncées dans ses poches aussi loin qu'il le pouvait il avait l'air de celui qu'il ne vaut mieux pas déranger. Le regard assassin, marchant à grandes enjambées, il aurait bien aimé enlever cinquante points au premier Serpentard qui passerait et qu'il prendrait sur le fait d'une infraction au règlement. Ce n'était pas si compliqué, vu le nombre de fois où les verts et argent enfreignaient les règles il aurait bien dut en trouver un. Pourtant rien, pas un seul serpent sur lequel se passer les nerfs et il ne pouvait même pas retourner à la bibliothèque. Cela faisait à peine deux jours qu'il s'y était rendu pour tout faire sauter, au premier sens du terme, et le poignée de la bibliothécaire avec. Il était peut-être fou - ça, beaucoup s'accordaient pour le dire - mais il n'était pas stupide, il savait reconnaitre les moments où il valait mieux se faire petit. Il n'avait pas eut de nouvelles de ce côté là par ailleurs. Peut-être les gros bonnets de la direction étaient-ils en train de statuer sur son sort. Le virer ou non ? Si au moins il avait été jeté dehors il n'aurait plus eut à subir les vengeances puériles d'un certain collègue, mais, d'un autre côté, le même collègue aurait été ravi de le voir plier bagages.

Que lui restait-il pour grogner en paix ? Difficile à dire, mieux valait éviter les situations capables de dégénérer. Ce qui faisait beaucoup. Il n'avait pas envie d'aller broyer du noir dans un coin, plutôt de détailler haut et fort tous les défauts de Conrad O'Leary, professeur de Défense contre les forces du mal, et les répéter jusqu'à ce que, euh, jusqu'à ce qu'il soit calmé ! Il aurait bien voulu aller faire une petite visite surprise à Aidrian, mais avait préféré monter les escaliers vers la tour d'astronomie. Pour se calmer un peu peut-être. Direction familière vers la salle de classe de Jon Lakenstridge qu'il avait déjà eut le privilège de visiter une ou deux fois depuis que l'homme avait décidé de le tirer du lit à des heures indécentes pour observer les étoiles. Il n'y avait aucun langage codé là-dedans et c'était plutôt sympa.

Le temps de monter il en aurait au moins pour quelques minutes, surtout que les escaliers ne se montraient pas très coopératifs. Le professeur sortit sa baguette, la fit tourner entre ses doigts et la remit dans sa poche. On reste zen, on garde patience et on essaye de ne pas démolir le troisième étage en passant. De toute façon il en était déjà loin, il se trouvait au cinquième pratiquement. Arithmancie, brr, ça aussi il faudrait qu'il évite de le faire sauter. Il se demanda quel genre d'idée l'univers avait eut de l'enfermer dans une école. Sûr qu'avec lui, la sécurité des lieux avait dut perdre un point sur l'échelle de places les plus sûres du monde. Bon d'accord, il exagérait beaucoup, mais il était de mauvais poil vous savez, pour la modestie ça n'aide jamais.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.


HS:
 

___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Fin de journée   Dim 7 Déc - 18:33

A première vue timide et légèrement réservée, Lily faisait toujours un peu rire. A dire vrai, elle craignait toujours de déranger ses proches, pour je ne sais quelle raison. Elle ignorait totalement d'où provenait cette peur, de son enfance peut être, du lien difficile qu'elle entretenait avec Petunia qu'elle avait longtemps considéré comme sa 'meilleure amie'. Peut être était-ce ça, la peur du rejet finalement. Mais on ne pouvait pas lui en vouloir. Toutefois quand il s'agissait de franchise, elle disait les choses sans prendre de pincettes. C'était ce qu'on lui reprochait : cette sincérité parfois mal placée, ce qui pouvait rapidement la rendre agaçante aux yeux de certains. Pourtant elle connaissait parfaitement le proverbe "tourne ta langue sept fois dans ta bouche avant de parler". Quand elle arriva à la tour d'astronomie, elle s'inquiéta justement de la gène occasionnée de sa présence, se présenta sans la moindre surprise. Elle avait toujours été polie et même si elle connaissait bien le professeur d'astronomie pour être plus souple que d'autres concernant les convenances, c'était dans ses habitudes et ne pourrait jamais rien faire contre ça.   

Elle rit. Parce qu'elle se trouvait ridicule maintenant qu'il l'avait contredite. « Pour ce qui est de bonjour ou bonsoir, au final, on peut aussi le prendre dans le sens "oh mais quelle belle journée" ou même "tiens la soirée s'annonce tranquille". Après tout, si on cherche la petite bête, ce n'est pas forcément qu'une salutation n'est-ce pas ?  »  Elle n'en démordait pas. Ca avait forcément un sens et elle ne s'était pas reprise pour rien. Le fait qu'il ajoute qu'il n'y ait aucune différence pour lui vue qu'il assurait être debout jour et nuit. Oui, ça se tenait. Elle haussa les épaules juste après avoir dit tout cela et l'observa s'installer dans une chaise qui semblait être tournante. Elle ne le dérangeait pas. Sait-on jamais, mais tant mieux. Satisfaite de cette réponse, elle hocha simplement la tête, préférant ne pas se casser la tête pour une fois. Ce qu'elle avait à raconter ? Elle parut hésitante, ne sachant pas quoi raconter. Eh oui, elle avait tout un tas de chose à dire. Et par où commencer quand les idées fusaient dans son esprit ? Telle était la question. « Tout raconter ? Eh bien, ma petite vie bien rangée a connu en effet quelques méandres et mésaventures ces dernières semaines.  »  Par commencer par Potter et sa blague à deux gallions. Ses rondes parfois bien difficiles. Son inquiétude depuis la disparition du professeur Slughorn. Et sa frustration vis à vis de sa remplaçante, ainsi que son meilleur ami qui semblait petit à petit lui échapper et sombrer dans ces ténèbres. Ses préoccupations étaient moindres par rapport à ce que d'autres pouvaient vivre, mais c'était déjà bien suffisant pour sa petite tête. « Oh eh bien, je ne regrette pas les disputes incessantes avec ma sœur Petunia, qui se font de plus en plus violentes, mais ça ce n'est pas nouveau. J'ai essayé encore une fois de lui parler via une lettre au début de l'année, mais je n'ai pas encore de réponse. Toutefois, je ne me fais pas vraiment d'illusion de ce côté-là.  »  Avoua t-elle en haussant les épaules comme s'il s'agissait d'une chose tellement banale d'être traitée de monstre par sa grande sœur autrefois pourtant si aimée. Mais malgré les airs "je suis habituée" qu'elle prenait, Lily en souffrait énormément, il suffisait de lire la tristesse dans ses yeux.  « Puis, il y a bien sûr Potter, qui lui  en tient une couche. Je l'ai croisé lors d'une de mes rondes. Il faisait encore n'importe quoi, mais ça vole très bas. Pour se venger de troisièmes années, il a pris leurs affaires pour les pendre au plafond au quatrième étage. Comme s'il y avait quelque chose de drôle là-dedans. Il faut vraiment avoir trois et demi pour trouver ça marrant. Aussi, la disparition du professeur Slughorn m'inquiète de plus en plus. Quant à sa remplaçante, bien qu'elle soit très compétente, je la trouve distante et assez réservée par rapport aux élèves. Pourtant elle a l'air gentille, mais je pense pas qu'elle fasse vraiment d'efforts avec ses étudiants. Enfin, ce n'est qu'une impression, je peux me tromper.    »  Ça ne pouvait qu'être ça. Elle se trompait et le nouveau professeur de potions avait juste beaucoup de mal avec les relations professeurs élèves. Pourtant, cette impression restait graver en elle comme une marque au fer rouge. « Alors que je venais bêtement aux nouvelles, me voilà encore en train de raconter ma vie.  » Comme d'habitude aurait-elle pu ajouter.     
code by Silver Lungs


PS : veuillez m'excuser de mon retard, je suis en période d'examens en ce moment et ce n'est pas facile.  
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1000
Date d'inscription : 18/10/2014
Multicomptes : Linda Oswin
MessageSujet: Re: Fin de journée   Jeu 1 Jan - 21:28





Fin de journée








Jon garda le silence quelques secondes en réfléchissant aux arguments de son élève, tournant machinalement sur sa chaise avant de se stopper face a Lily, de plisser les yeux comme s'il l'a jugeait, et qu'il n'esquisse a nouveau un sourire  en lançant joyeusement:

-Tout juste Evans! Bonne réflexion, enfin j'imagine que ça l'est pour toi, de ton point de vue. Je trouve personnellement ce genre de ... Mots et expressions très confuses, mais surtout peu utiles. Mais chacun ses gouts, nous sommes tous différents, n'est-ce donc pas génial?

Il se releva brutalement avant de commencer comme a son habitude a se balader dans l'immense salle d'astronomie, se saisissant de romans graphiques, de bibelots ou d'outils d'astronomie sans réellement faire attention a ce qui tombait entre ses mains.

-Tu es maligne Evans, mais tu manques de confiance... Quelques fois, parce que des fois... Wow! Tu surprend c'est... Surprenant oui, très... Surprenant!

Et Dieu seul savait a quel point il aimait les surprises! Ça mettait un peu de piquant, c'était sûrement ça qui l'avait instinctivement attiré vers "le dragon qui lui servait de femme", sûr qu'avec elle, il y en avait, du piquant!
Alors qu'il allait reprendre son charabia qui faisait en ce moment le portrait plus ou moins brillant de sa petite chouchoute, celle-ci prit la parole en répondant a sa propre question posée un peu plutôt qui était donc de prendre des nouvelles.

-Beaucoup de chamboulements hein?

L'astronome se tourna vers la Gryffondor et l'écouta, les bras croisé et un discret sourire aux lèvres, le même qui était continuellement collé a ses lèvres.
Pétunia, oui... Il s'en souvenait, Lily lui en parlait souvent après tout, et quelques fois, cette fille lui rappelait son père, totalement obtus... Ainsi donc, Jon comprenait tout a fait ce que la pauvre Lily ressentait.

-Tu sais, mon père refusait de ne serait-ce que regarder les chouettes et hiboux qui lui arrivaient, il les chassait et installait des pics pour les empêcher de se poser sur le toit ou les rebords. Ma mère était, par conséquent, le plus souvent mise a part et n'avait plus de... Contacts avec moi. Mais aujourd'hui, nous sommes tous adultes, et je crois pouvoir dire que notre relation est plutôt détendue.

Une rapide lueur triste passa dans son regard, mais elle disparu aussitôt, remplacée par quelque chose qui correspondait déjà bien plus au grand enfant qu'il était : une lueur d'espoir, et de tendresse.

-Tout ira bien, donne lui le temps. Tu verras, elle finira par t'accepter.

Et sûrement par ne plus la jalouser.
Car c'était sûrement la l'une des plus importantes causes qui avaient mené cette Pétunia a "haïr" sa soeur.
Mais il la comprenait cette petite Gryffondor, et non seulement il comprenait a quel point elle devait souffrir de cette situation, mais tout bon comme il était, il compatissait. Personne ne devait se sentir seul, surtout du côté de personnes aussi importantes que la famille. Et ça ne s'appliquait pas qu'aux enfants.

La Gryffondor se mit alors a parler d'un certain "Potter", James Potter si sa mémoire était bonne. Ce n'était pas la première fois qu'elle en parlait, mais cela amusait toujours l'astronome qu'elle en parle aussi souvent, au même niveau que des problèmes plus profonds. Et puis... Les coups foireux et les mauvaises blagues n'étaient pas dans rappeler quelques souvenirs au jeune père!

-Ah la la la... Evans Evans Evans...! Franchement je serait mal placé pour te dire que ce qu'il fait est " mal"! s'amusa Jon en retrouvant son entrain habituel. Mais comme je viens de le dire, on est tous différent donc chacun ses passions hein! Mais fais attention ma petite Evans, si tu continues a parler de lui a ce point, tu verras bien vite que tout ça va t'echapper! finit-il sur un ton taquin.

Jon et les histoires d'amour... Une vrai comère!

-Cependant, pour ce qui est de Slughorn... Je n'ai aucunes informations, et j'en suis désolé. Mais je suis sur que tout ira bien, ne t'en fais pas. D'ailleurs Rian', sa remplaçante comme tu dis, c'est une... Une vieille amie.

Son regard se perdit dans le vide, une impression de Nostalgie l'envahissant lentement, mais il ne résista pas, après tout, la nostalgie, c'était son truc!

-Elle est timide au premier abord, très timide, autrefois c'était bien pire, crois moi! J'ai mis des jours a obtenir une conversation cousue avec elle! Non, elle fais des efforts, je le sais, pas sa faute si les petits monstres sur pattes que vous êtes l'impressionnent!

Il plissa légèrement le nez, un sourire taquin aux lèvres alors qu'il croisait les bras comme s'il boudait. Inutile de préciser qu'il n'était pas franchement crédible.
Puis il s'approcha de Lily alors qu'elle s'excusait d'une certaine façon d'encore parler d'elle, se penchant légèrement, et de lui sourire tendrement, comme il aurait fait avec son propre fils:

-Oh, ça me dérange pas le moins du monde tu sais? Je vais te dire un secret, mais j'adore quand on me raconte sa vie.

Un grincement de porte lui détourna le regard des prunelles grises de son élève, le fixant contre la dite porte qui s'était légèrement ouvert, puis l'ancien Poufsouffle se redressa brutalement en plissant les yeux, se demandant avec curiosité qui d'autre pouvait lui rendre visite a cette heure-ci, mais son visage s'illumina tout aussi rapidement lorsqu'il reconnu enfin la personne qui venait d'entrer:

-Mais regardez qui voilà! s'exclama Jon en reunissant ses mains, encore une habitude. Quelle bonne surprise!






codage par whatsername. sur Libre Graph'



T'as pas a m'excuser je viens de faire bien pire juste parce que j'avais pas remarqué que tu nous avait répondu **
J'ai bien aimé ta réponse, j'espère que la mienne t'ira ^^ Désolé du regard aussi °n°

___




We all change when you think about it. We're all different all through our lives. And that's okay, that's good. You've got to keeping moving. As long as you remember all the people that you used to be. I will not forget one line of this, not one day. I swear.


whatsername
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 3393
Date d'inscription : 17/09/2014
Multicomptes : Minerva McGonagall
Caracteristique : Membre de l'Ordre du Phénix
MessageSujet: Re: Fin de journée   Jeu 15 Jan - 13:35

HS:
 

Fin de Journée
Attention, écoutez : l'aube est à l'oeuvre

Ludovic enfonça à moitié la porte en entrant dans la tour d'astronomie. A peine franchit le seuil, il lâcha un chapelet de jurons anglo-franco-belges - car Ludovic ratissait large et que le wallon avait toujours été très savoureux - à l'intention du professeur de Défense contre les forces du mal et se dirigea en ligne droite vers le bureau de Jon, furibond. Il passa juste devant une jeune fille rousse pour laquelle il n'eut pas le moindre intérêt et ne prit même pas la peine de lever les yeux vers l'astronome avant de commencer à vider son sac bien rempli.

— Tu ne sais pas ce qui m'est encore arrivé, gronda-t-il alors qu'il faisait le tour du meuble. Ce fichu fils de scrout de Conard O'Leary à encore laissé échappé ses saletés de bestioles à mon étage. Je ne sais... non, je suis sûr qu'il le fait exprès. Je suis sûr qu'il les met dans une petite boite bien soigneusement toute la journée et qu'il viens les semer à sa pause devant ma salle de classe. Il leva les yeux au ciel. Quel bôreu d'troyes et pikeu d'gades ! Faut vraiment être un débile mental.

Il s'assit à la place de son vieil ami et commença à fouiller son bureau avec un minimum de soin. Papier, dessins, bouquin... rien n'échappa à ses mains survoltées. Incroyable la quantité de pages perdus à Poudlard. A croire qu'il n'y avait que des parchemins à perte de vue et il fallait bien sûr qu'il n'ait jamais sur lui de quoi y gribouiller quelque chose. Certes, il avait son fidèle crayon à papier pour corriger les livres de la bibliothèque, mais en cet instant il pensait plutôt à une bonne plume et une fiole d'encre pour quelques travaux artistiques. Cela faisait longtemps et on dit que l'art adoucit les meurs.

— Tu n'aurais pas des chips ? demanda-t-il après avoir retourné la moitié du bureau.

Il souleva une liasse de croquis d'un même coin de la galaxie ce qui fit dégringoler un tas de copies vierges sur le sol. Un magnifique résumé pour expliquer le désordre ambiant qui régnait dans sa propre salle de classe.

— Ah mais c'est pas vrai ! Tu ne pourrais pas ranger un peu ?


Il se releva, contourna le bureau et se dirigea vers une armoire pour continuer ses fouilles à la recherche de cochonneries salées à avaler. Il trouva en chemin un petit morceau d'il ne savait trop quoi qui ressemblait à du pain et le fourra dans sa bouche sans se poser de questions. Oui, cela avait un gout de pain, sans doute un morceau de sandwich.

— En plus ce n'est pas comme si je le cherchais boudînnes de chi, reprit-il la bouche pleine. C'est lui qui a commencé tu sais, je ne lui avais rien demandé. Juste de laisser Rian tranquille et môssieur l'a mal prit. maintenant bien sûr je ne peux pas me laisser faire, je vais bien être obligé de lui rendre la pareille. J'avais pensé à quelque chose avec de la peinture peut-être, ça rendrait sa salle de classe moins austère.

Il chercha encore un peu dans le placard, histoire de vérifier qu'il n'y trouverait pas le reste du sandwich.

— Je n'ai même pas eu le temps de manger avec toutes ces conneries d'O'Leary. Non mais quelle face de troll borgne !


Il n'y avait pas à dire, cela faisait du bien.

En franco-belge dans le texte

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

___

Notre intellect est vain
Pour tout ce qui est proche ou présent ; et si nul ne vient nous parler, nous ignorons tout de l'état humain.
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Fin de journée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fin de journée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Journée habituelle..ou presque || TOPIC TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
PENSINE
 :: Pensine :: Octobre 1975
-