La carte du Maraudeur

[Portoloin] pour lire les sujets importants du forum ♥



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1336
Date d'inscription : 11/06/2014
Multicomptes : LVH & le reste
Caracteristique : Ancienement professeur assistant d'histoire moldu
MessageSujet: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Sam 8 Nov - 21:17


FLASHBACK
Veille du départ de Jeremiah en mission.
Un peu plus d'un an avant, en Novembre


Le couperet était tombé. La mission également. Et la jeune femme blonde fixait le vide avec un air béta, depuis quelques minutes déja. Oh, elle avait passé une journée usuelle; presque banale. Quelques cours d'histoire antique avancée à l'université la plus proche, et elle était allée assister à un meeting de l'ordre. A part que... voila. Les mots étaient tombés. La mission dont ils parlaient depuis des mois, cette mission qu'ils preparaient attentivement, elle était la, c'était demain même qu'il faudrait partir. L'heure était décretée, ils n'attendraient pas un jour de plus, et elle n'avait plus le choix. Elle avait accepté. Elle ne se serait juste pas attendu à ce que ça soit si proche, et ... Comme c'était maintenant, elle n'avait plus vraiment son mot à dire. Alors... C'était fini.

D'un air las elle fixa la pile de papiers sur son bureau. Des cours, des livres d'histoire, et a coté un vieux livre de sortilege. Une photo de 'Rea et d'elle même. Heureuses. Elle allait lui en vouloir. Elle allait la haïr. Et le pire c'est qu'elle ne pourrait pas lui dire ce qui se passait. Elle ne pourrait pas lui dire pourquoi elle faisait ça, et où elle était. Elle ne la mettrait jamais en danger.

C'était simple. Elle avait tout prevu. Si quelqu'un arrivait à percer son secret, elle se lancerait un sort d'oubliettes. Plusieurs. Tous centrés sur Andrea. Il était hors de question que quelqu'un sache qu'elle existait. Hors de question, qu'elle. Elle souffre. Sa cariere était bien lancée, elle était excellente, et Jeremiah était tellement emplie de fierté à son égard que penser seulement à elle, lui apportait un sourire niais sur le visage.

7:oo pm sonnerent sur la petite pendule orange qui ornait son bureau, et elle sourit un peu plus. Bientot Andrea serait la. Elles pourraient... Manger ? Parler ? Elle pourrait .... tenter de passer dans la joie sa derniere soirée, et lui prouver qu'elle l'aime ? A vrai dire, elle ne savait pas. Et une fois de plus elle se perdit dans ses pensées, oubliant le temps qui passait... Gribouillant vaguement des excuses sur une feuille de papier...
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 967
Date d'inscription : 05/09/2014
Multicomptes : Myria G. & Lisbeth R. & Siobhàn J.
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Mar 18 Nov - 23:33



Les journées sont longues et ennuyeuses ces derniers temps au ministère. Elle a hâte de rentrer. De retrouver son appartement et, surtout, sa jolie Jeremiah. En plus, elle est fatiguée et son estomac commence à la rappeler à l'ordre. Une poignée de poudre de Cheminette, un pas en avant et elle sort de la cheminée dans une flambée verte. Cela fait du bien d'être chez soi. Elle commence à détacher son manteau en tendant l'oreille pour déterminer où est sa compagne. Un bruissement de papier se fait entendre dans la direction du bureau et un sourire se dessine sur son visage. Elle pose son vêtement sur le dossier d'une chaise et passe la tête par la porte.

« Salut, toi. Je ne te dérange pas ? »

Miah a l'air préoccupée, a-t-elle des soucis avec les cours ou est-elle juste fatiguée ? Andréa fronce légèrement les sourcils avant de faire quelque pas pour aller regarder par dessus son épaule, en profitant pour lui faire un bisou. Une mèche blonde lui chatouille la joue et elle sourit encore plus.

« Je meurs de faim, ça te dirait une pizza ? »

Oh oui, une pizza. Elles n'auront même pas besoin de sortir de l'appartement, juste de téléphoner et d'attendre qu'on vienne frapper à la porte. Et peut-être qu'elle parviendra à remonter un peu le moral de Jeremiah pendant ce temps.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1336
Date d'inscription : 11/06/2014
Multicomptes : LVH & le reste
Caracteristique : Ancienement professeur assistant d'histoire moldu
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Mar 18 Nov - 23:59



A chaque nouvelle tournure de phrase, la blonde grimaçait et lancait les papiers dans la poubelle la plus proche. C'était son bureau, elle ferait attention de tout bruler avant de partir, que ça ne semble pas trop prémédité. Ouais. En fait elle ne savait pas vraiment comment annoncer à l'amour de sa vie qu'elle partait pour la plus dangereuse des missions. Et qu'elle ne pourrait plus être avec elle. Elle ne savait pas comment lui dire ça ? Et un simple « Je suis desolée » ne ferait pas l'affaire. Est ce qu'elle devrait lui expliquer ? Non, Andrea etait auror, elle essayerait de l'en dissuader ? Elle lui dirait de ne pas le faire, que c'était bien trop dangereux. Elle… Et pourquoi diable avait elle acceptée cette mission ? C'était avant a vrai dire. Des mois avant qu'elles ne se fixent completement, quand elle était encore jeune. Et puis, elle voulait la proteger. La venger. Les mangemorts avaient brisés la vie d'Andrea. Elle briserait les mangemorts. Elle ne voulait plus que des petites filles tombent en pleurs apprenant la mort de leurs parents. Elle ne voulait plus que des gens soient perdus sans … leurs reperes ? Sans même leurs souvenirs ? Elle ne pouvait plus permettre ça. Alors si il fallait se sacrifier elle…

Elle n'était plus sure à vrai dire.

Le bruissement des flammes, et le plop sonore significatif d'une apparition à la poudre de cheminette; elle sourit malgré elle, et jette son dernier parchemin. Celui la etait rempli, et humidifié par des larmes qui avaient coulées plus tot. Par chance, elle l'a jetté avant, et elle a le temps de gribouiller quelques notes d'histoires au moment ou 'Rea pénètre dans la pièce.

« Hey. »

Un sourire. Elle ne peut  pas s'en empecher en fait. L'autre femme est une bouée. Non. L'autre femme est la personne qui compte le plus pour elle, et sa simple présence est un baume au coeur. Elle tente de lui sourire sincèrement. Le sourire l'est. Sincère. Mais il est amer aussi et elle s'en veut de ça.

« Tu ne me dérange jamais, je bossais sur un cours. »

Elle a les oreilles roses à la proximité. Parfois on ne cesse jamais de tomber amoureux comme au premier jour. C'est peut être ce qui se passe. Et ça lui brise le coeur en même temps. Le bisous. Elle tourne la tête, pour lui rendre, et fond pour le sourire de sa rousse.

 « C'est une excellente idée ! On peut rester ici comme ça. »

A vrai dire, elle n'avait pas vraiment envie de sortir, elle était heureuse de passer sa derniere soirée la. Et puis sans cuisiner. Certes, la pizza, ce n'était pas le plus romantique. Mais une soirée normale valait mieux que toutes les soirées spéciales du monde. Comme ça, 'Rea s'inquieterait pas. Et c'était mieux comme ça ?

 «  Ta journée etait bonne ? »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 967
Date d'inscription : 05/09/2014
Multicomptes : Myria G. & Lisbeth R. & Siobhàn J.
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Dim 30 Nov - 18:25



Les cours. Oh la pauvre. Si il y a bien une chose dont la rousse est contente à propos de son travail, c'est que sa formation d'auror est enfin terminée. Ce n'est pas qu'elle déteste étudier, loin de là, mais le ministère a le don de rendre des choses intéressantes soporifiques à mourir. Elle est contente que Jeremiah soit partant pour manger ici. Oh oui, ne pas sortir. Ne pas affronter le monde extérieur. Surtout, ne pas devoir cuisiner. Commander une pizza, c'est une habitude de moldu mais Andréa est née dans ce monde là après tout. L'homme qui a pensé à livrer des pizzas en vélo doit être riche maintenant.

« Je m'occupe de passer le coup de fil. »

Elle sourit puis se dirige vers le téléphone et presse les grosses touche pour composer le numéro de la pizzeria. En attendant que l'on décroche, elle lui répond :

« C'était... loin d'être passionnant. » Un sourire de plus, un peu faux, pour bien signifier l'euphémisme. « Je pense qu'ils n'osent pas trop m'envoyer sur le terrain et du coup, j'ai passé la journée aux archives à... Oui, allô ? » Une voix s'est fait entendre à l'autre bout du fil. « Une pizza au jambon, sans fromage. Oui, non, le parmesan non plus. Et une quatre saison... Oui, à livrer. C'est mademoiselle Owens, l'adresse habituelle. Merci, à tout à l'heure. »

Elle raccroche. C'est loin d'être la première fois qu'elle demande à être livrée à domicile. Et le livreur tente invariablement de leur faire du charme, sans vraiment comprendre ce qu'il se passe ici. Tant mieux d'ailleurs. Au moins, les voisins restent polis avec elles tant qu'ils ne savent pas ce qu'ils se passent, une fois les portes fermées. Elle revient près de sa jolie blonde, tentant de se souvenir d'où elle en était.

« Qu'est-ce que je disais ? Ah oui, les archives. Bref, je ne te fais pas un dessin. Et toi, tes cours, pas trop prise de tête ? »
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1336
Date d'inscription : 11/06/2014
Multicomptes : LVH & le reste
Caracteristique : Ancienement professeur assistant d'histoire moldu
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Lun 1 Déc - 10:36



Plus passaient les heures et moins elle voulait partir. Pourquoi avait elle accepté cette mission ? C'était stupide, elle avait accepté pour proteger des gens, pour qu'il n'y'ait plus de personnes qui souffrent comme Andrea avait souffert. Parce qu'elle ne voulait que personne n'ait a pleurer autant. Elle était un héros. Peut être. Pour l'heure elle n'était rien, qu'une femme amoureuse qui ne voulait plus disparaitre. Elle regrettait. Et pourtant elle savait que si elle restait ici, si elle refusait au dernier moment, elle ne serait plus que l'ombre d'elle même.  ( Elle était bien entendu loin de penser qu'elle deviendrait de toute façon cette ombre la... )

Ce seraient des pizzas. On avait vu plus romantique mais c'était commun. Ca leur plaisait c'était l'essentiel; et en ce qui la concernait elle aurait pu admirer Andrea manger tout et n'importe quoi. Son coeur battait plus vite quand elle était la. Elle sourit doucement alors que son amie passait la commande et se levant doucement elle joue tendrement avec les cheveux de sa rousse, qui parle... De sa journée, puis au telephone. Elle sait que le livreur va encore leur faire du charme. Cette occurence la fait sourire. La plus belle femme du monde l'aime, et elle se sent transportée par cette joie. Elle se sent amoureuse. Un peu ridicule peut être. Un peu... Differente ?  Et peut être que ce n'est pas bien. Que ce n'est pas la bonne époque. Mais ça ne se controle pas vraiment.

Ses mains se perdent dans les cheveux roux et elle sourit amoureusement. « Un jour ils comprendront que tu mérites mieux que des archives. Tu pourras faire tes preuves sur le terrain et je mourrais d'angoisse qu'il ne t'arrive quelque chose. » ... Le terrain. Elles faisaient des reconnaissances pour l'ordre de toute façon. Et elle aurait fait une bonne auror peut être, elle aussi. Combattre pour la justice. Pour le vrai. Pour le bien. Elle preferait l'histoire. Elle preferait les livres... Et être un héros dans l'ombre ? Son visage s'assombrit quelques instants, et elle tenta de sourire. L'air un peu, ailleurs.

« Mes cours étaient interessants. On étudie en ce moment les traces de culture etrusque dans la religion romaine archaïque. Quelque chose de fascinant. Enfin, je ne pense pas que ça t'interesse autant que moi. » et puis, elles avaient mieux à faire peut être qu'une simple conversation sur les cours ? Non. Il ne fallait pas qu'elle commence à parler comme si c'était la derniere fois. Elle...

Elle soupira un peu. « Tu veux quelque chose à boire ? J'ai découvert une nouvelle recette d'aperitif, tu m'en diras des nouvelles. » Les bons cotés de la vie étudiante, même dans les études de trés haut niveau ?
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 967
Date d'inscription : 05/09/2014
Multicomptes : Myria G. & Lisbeth R. & Siobhàn J.
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Mar 30 Déc - 13:13



Elle sourit quand Miah évoqua le jour (sans doute lointain) où elle "mourrait d'angoisse". Bon, ni la mort, ni l'angoisse n'étaient sujet à rire, mais ce genre de chose n'arrivait qu'aux autres. Elles avaient déjà eu leur part, elles étaient déjà arrivée à leur fin heureuse. L'éternité ne serait plus qu'un enchaînement de sorbets aux framboises et de fondues au chocolat. Du moins, c'était ce qu'Andréa pensait, inconsciemment : il ne lui arriverait rien. Et elle avait raison. Ce n'était pas à elle qu'il arriverait quelque chose. Seulement elle ne pouvait pas le savoir. Ou elle aurait très certainement ligoté sa jolie blonde pour lui empêcher de jouer les héros. Ou peut-être qu'elle sourit simplement parce qu'elle aime les caresses dans ses cheveux ? Parce qu'elles ont déjà la chance d'être là, toutes les deux ? La vie n'était pas compliquée à l'époque.

« Ne t'en fais pas pour moi. Je t'enverrai des cartes postales. » lui répondit-elle en plaisantant, ponctuant sa phrase d'un clin d'oeil.

Oui, bon, les missions n'étaient pas des vacances. Mais elle avait un peu l'impression qu'elle avait besoin de sortir des murs du Ministère, où l'air devenait étouffant, tant ce qu'elle y faisait lui paraissait inutile et absurde. Ses cours étaient visiblement très pointus. Andréa avait beau avoir une culture générale fort large, elle n'avait pas grand chose à dire sur le sujet. Peut-être si elle lui avait emprunté un livre ou deux... Pourquoi pas un jour. Du coup, elle lui répondit par un petit baiser, parce que ça comptait comme une réponse, non ? Mmh. Un apéritif, pourquoi pas.

« Surprends moi ! » dit-elle en accompagnant sa phrase d'un geste presque théâtrale ou grandiose.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1336
Date d'inscription : 11/06/2014
Multicomptes : LVH & le reste
Caracteristique : Ancienement professeur assistant d'histoire moldu
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Mar 30 Déc - 13:49



Comment profiter du bon temps qu'elle pouvait passer quand elle se rendait compte que demain, la rousse a ses cotés aurait le coeur brisé. Elle ne pouvait pas imaginer que sa mission prendrait trop longtemps, mais elle imaginait bien, comment ça serait. Elle disparaitrait. Peut être qu'Andrea penserait a un abandon… Peut être qu'elle penserait qu'elle ne l'avait jamais aimée. Ce n'était pas le cas. Elle l'aimait. De tout son coeur, de tout son être, et c'était pour eviter qu'il y'ait d'autres filles qui souffrent en perdant leurs parents, pour eviter qu'il y'ait d'autres petites rousses au coeur brisé, qu'elle faisait ça. Elle jouait les héros. Elle l'historienne qui avait oublié sa vie de petite fille. Elle, la femme amoureuse. Elle jouerait les héros. Encore. C'était prédestiné. Et peut être que sur le coup elle en voulait à Ethan, elle en voulait à l'ordre. Elle en voulait à tout le monde. Mais elle était la, c'était comme ça.

Il fallait se concentrer sur la soirée. Et demain elle aurait le temps de tout regretter. Les cheveux roux étaient doux sous ses mains qui tentaient de ne pas vraiment trembler. Elle sourit néanmoins, les repliques d'Andrea lui faisaient toujours cet effet et elle se sentait mieux. Elle aurait du lui dire ? Peut être.

« Avec des grandes declarations j'espere. » Un clin d'oeil à son tour, elle enchaina sur l'histoire, sur les coups qu'elle suivait, qu'elle aurait pu avoir envie de donner. Sur ce qui aurait pu être sa vie. Le petit baiser lui répondit. Ce n'était pas celle d'Andrea, et elle sourit un peu plus. « J'en dis trop n'est ce pas ? Ca n'est pas un sujet bien passionant désolée. »

Un sourire encore, comment pouvait on se sentir si vivant un moment et avoir l'impression que son coeur allait sortir de sa poitrine dans les minutes suivante. L'inaction ? Peut être. Elle se leva et arrangea quelques meches de cheveux roux sur la tête de sa compagne.

« Quand est ce que je te surprends pas ? » La familiarité. Un air domestique. C'était… Famillier. C'était doux. C'était agréable. Elle chantonnait presque en preparant deux cocktails.. De la vodka noire au fond, du sirop de fruit rouge au dessus, et une pincée de citron. Le resultat était beau, rouge et noir et forcement impregnant la piece de l'odeur des frutis rouges et de l'alcool un peu. Ce serait sur le bureau. Elle revint poser les verres, plutot fiere d'elle. « Mad'moiselle est servie. » Elle esperait que ça soit a son gout. Ca n'avait pas l'air mauvais les dernieres fois qu'elle, en avait bu; mais elle aimait tellement les fruits rouges qu'elle n'était pas vraiment objective.

___

Jeremiah Llewelyn Wotan
Alas, that love, so gentle in his view, Should be so tyrannous and rough in proof!  || « Just, Just tell me you love me ok? Maybe someday, I'll remember. » 

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 967
Date d'inscription : 05/09/2014
Multicomptes : Myria G. & Lisbeth R. & Siobhàn J.
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Mer 31 Déc - 19:39



Bien sûr avec de grandes déclarations ! Elle se demandait si elle ne pourrait pas lui envoyer des petites lettres même si elle n'allait pas en mission. Pour la... rassurer ? L'encourager dans ses études ? Ça pourrait être sympathique. Un peu déçue ? Elle la laissera pas penser qu'elle l'ennuie. « Non pas du tout, tu sais bien que tout ce qui te passionne me passionne aussi. C'est juste que je ne m'y connais vraiment pas et que j'ai l'impression que je ne pourrais dire que des bêtises. » Et elle n'aimait pas vraiment dire n'importe quoi. Alors voilà, elle préférait la laisser parler si elle voulait, elle apprendrait sans doute des choses intéressantes, plutôt que de participer activement à la conversation.

Quand est-ce qu'elle ne la surprenait pas ? « Jamais. Je n'arrive toujours pas à croire que je ne suis pas en train de rêver. » Elle sourit. C'était vrai, elle le pensait vraiment. Elle vivait avec la plus belle femme du monde, la plus intelligente et la plus intéressante. Le mieux ? Elle savait qu'elle était aimée. La cerise sur un gâteau tellement délicieux qu'elle se serait bien pincée tous les matins en se réveillant à ses côtés, juste pour s'assurer qu'il s'agissait bien de la réalité. Se saisissant d'un verre sur le bureau, elle lui répondit sur le même ton : « Merci, très chère. » Elle y trempa ses lèvres et, en effet, c'était surprenant. Délicieux aussi. « Hm. C'est excellent, qu'est-ce qu'il y a dedans ? » Mais était-ce vraiment important ? Elle n'arriverait plus à attendre. Elle posa son verre et plongea ses yeux dans ceux de Jeremiah et lui dit sur un ton mystérieux. « C'était ta surprise, maintenant c'est à mon tour ! » Elle mit la main dans sa poche et en sortit une petite photo animée. Dessus, la charmante image d'un petit félin. Elle la tendit à sa jolie blonde. « Joyeux non-anniversaire ! »

Peu de temps après, comme si il avait répété son rôle, le chaton dans sa caisse près de la cheminée se réveilla et se mit à miauler.

___

Andréa Juliet Owens
We were both young when I first saw you. I close my eyes and the flashback starts...
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1336
Date d'inscription : 11/06/2014
Multicomptes : LVH & le reste
Caracteristique : Ancienement professeur assistant d'histoire moldu
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Lun 5 Jan - 0:01



Sur le coup elle avait peut être un peu trop parlé, trop d'histoire, trop de choses inutiles. Elle voulait qu'Andrea se rappelle d'elle comme de quelqu'un de bien, pas comme quelqu'un qui parlait trop pour ne rien dire. C'était un peu …. La femme de sa vie. Et une voix lui disait que peut être, elle aurait du être detestable et fuier. Que l'aure voir aurait été mieux. Mais elle ne pouvait pas, c'était un peu… Tant pis. C'était comme ça. « Tu n'en diras jamais. » Un clin d'oeil. Un sourire. Juste un sourire. C'était si naturel. Si… agréable. Et ça allait changer mais…

Tant pis?
Les Cocktails étaient surprenants. Comme toujours. Elle faisait de son mieux, avec des fruits et de l'amour. Mais les mots marquaient son coeur. je ne suis pas en train de rever.   « Si tu révais les cocktails viendraient seuls, et on dormirait sur des nuages. Ou alors c'est dans mes rèves ça. » Un clin d'oeil. Une plaisanterie. Elle s'assit sur le bureau et trinqua. Ce soir était leur soir, elle ne laisserait rien le gacher. Du moins, elle essayerait juste.   « Mystère. Je ne révèle pas mes secrets. »  C'était faux. Et vrai à la fois. Elle lui disait tout. Elle lui avait tout dit. Elle avait meme prit le risque de lui parler de l'ordre. C'était… Enfin voila. Mais elle ne lui avait pas dit la mission. Elle ne lui avait pas dit qu'elle en était qu'elle. Elle soupira un peu. Se mordit l'interieur de la levre. Et elle but. C'est vrai que c'était bon.  Elle avait du talent.

Et puis une surprise ? Elle arqua les sourcils, passa la main dans ses longs cheveux blonds, et les passa deriere sa nuque un peu, pour y voir. Y voir mieux. Et decouvrir une petite photo animée d'un chaton magnifique. Un p'tit chaton tout blanc.  Et elle fondit en un sourire radieux. Pour chasser les larmes qui menacaient. Le miaulement la figea un peu et elle fixa Andrea avec le regard le plus chargé d'amour qu'elle pouvait avoir. « Je t'aime. » Un sourire. Un baiser passioné. Et elle se mit a chercher , jusqu'a appercevoir le petit carton. Le verre sur le bureau était oublié et le chaton sorti de sa boite la fit fondre en caresse. « Il est presqu'aussi beau que toi. » Il fallait chasser les larmes qui menacaient. Ne pas les laisser couler. Mais au moins… Au moins Andrea aurait de la compagnie. « Tu as une idée de nom ? » Un nom mythologique ? Elle en avait plein en reserve.

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 967
Date d'inscription : 05/09/2014
Multicomptes : Myria G. & Lisbeth R. & Siobhàn J.
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Mar 6 Jan - 14:16



Alors que la bête poussait un petit cri adorable, sans doute vexée d'avoir été laissée seule si longtemps, au moins... Cinq minutes pleines, la surprise s'afficha dans les yeux de Jeremiah. Une déclaration d'amour à laquelle elle n'eut pas le temps de répondre avant d'être happée dans un délicieux baiser, qu'est-ce qu'elle n'aurait pas fait pour se faire embrasser par cette femme, pour la voir sourire comme ça. Elle en aurait sans doute encore plus profité si elle avait su que c'était l'une des dernières fois. Mais elle ne le savais pas. Elle n'avait pas remarqué que Jeremiah se retenait de pleurer. Surtout que, dans ce contexte, ça aurait pu être du à l'émotion. Des larmes de joie. Enfin. Elle avait hésité avant de ramener l'adorable boule de poils. Un peu, pas très longtemps. Elle avait tout prévu, même demandé à Ethan si il accepterait de le garder si elles devaient s'absenter. Presqu'aussi beau qu'elle ? Elle s'agenouilla à côté d'elle pour caresser la douce fourrure du bout de la main.

« Et encore, attends qu'il grandisse. » lui répondit-elle en souriant. Quant à une idée pour son nom... « J'en ai beaucoup, mais je pensais te laisser choisir. » Parce qu'après tout, c'est sa surprise à elle. Et puis elle avait déjà choisi le chaton. Alors, elle ne voulait pas que ça soit le sien à elle, elle voulait que ça soit le leur, à deux. Le nommer serait une belle manière de contribuer à son identité.

Si elle avait su qu'elle s'apprêtait à partir, elle aurait sans doute fait ça autrement, elle n'aurait sans doute pas fait ça du tout. Mais elle ne savait pas. Elle ne savait pas que leur chat serait bientôt un genre d'orphelin. Pauvre petite bête. Et pauvre petite Andréa qui était toujours on ne peut plus persuadée que tout allait bien se passer.

___

Andréa Juliet Owens
We were both young when I first saw you. I close my eyes and the flashback starts...
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1336
Date d'inscription : 11/06/2014
Multicomptes : LVH & le reste
Caracteristique : Ancienement professeur assistant d'histoire moldu
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Sam 10 Jan - 17:40



La bête était magnifique, et Jeremiah ne s'en remettrait jamais. Une raison de plus de vouloir tout envoyer en l'air, de laisser le monde couler et de vivre dans sa bulle. Avec Andrea. Avec le chaton qui n'avait pas encore de nom. Le bébé était splendide. Andrea était splendide et Jeremiah avait envie de pleurer. Elle ne le fit pas. La toison blanche du chaton était douce sous ses mains, et elle caressa distraitement aussi la main de sa compagne. Les deux étaient à elle, elle avait une chance inesperé. Elle devrait tout abandonner. Elle devrait tout laisser. Elle devrait…. Non. Elle valait mieux que ça. C'était pour elle qu'elle le faisait. Pour toutes les rouquines aux doux sourires un peu perdues. Pour tous les chatons qui perdraient leurs mères. Elle essayait de se motiver.

Elle sourit. Grattant leur "enfant" entre les oreilles et s'extasiant de sa petite bouche qui baillait. C'était vraiment trop mignon. Arrache coeur mais mignon. Elle se releva, attrapant le bébé avec elle, le serrant contre sa poitrine avec toute la prudence et la douceur d'une mère.

Et souriant toujours elle le souleva un peu, pour verifier quelque chose. C'était un male. Elle fronca les sourcils, recaressa la bête. « Que penses tu de Léthé. C'est un nom féminin certes, mais je trouve que ça fait assez androgyne pour notre bébé. » Léthé… Le fleuve de l'oubli ? Quoi que de plus prophétique n'est ce pas ? Oh, elle avait d'autres noms, et déja dans sa tête se mettaient à courir diverses mythologies qui lui offraient des possibilités. Finalement, elle sortit une liste, toute excitée comme une gosse qu'elle était au fond d'elle. « Ou que dirais tu d'Arctos ? Le ciel étoilé ? Ou même Techné ? Sinon on pourrait l'appeler Baldr ou bien Heïmdall si tu veux ? » Des noms elle en avait encore plein, mais elle voulait l'avis d'Andrea tout de même.

___

Jeremiah Llewelyn Wotan
Alas, that love, so gentle in his view, Should be so tyrannous and rough in proof!  || « Just, Just tell me you love me ok? Maybe someday, I'll remember. » 

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 967
Date d'inscription : 05/09/2014
Multicomptes : Myria G. & Lisbeth R. & Siobhàn J.
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Lun 12 Jan - 19:16



La boule de poil se fit retourner, pour confirmer si l'adorable bestiole était monsieur ou madame. C'était donc un adorable petit monsieur. Andréa l'avait pris sans savoir. Parce qu'avec une fourrure aussi douce, ses parties génitales avaient-elles de l'importance ? Bien sûr que non. Il allait ajouter à leur bonheur quotidien, avec ses frasques et ses bêtises. Ajouter à cette vie qu'elles construisaient ensemble. Qui était sur le point de disparaître brutalement. Pouvait-on en vouloir à Andréa de penser que tout allait bien ? Bien sûr que non. Pas quand la femme de sa vie faisait de son mieux pour qu'elle ne soit pas au courant. Plutôt que de lui annoncer son départ, elle sortait une longue liste de propositions de noms pour le nouveau membre de la famille.

« J'aime bien Léthé, la sonorité me plaît, le fait que ça soit androgyne aussi. En plus, c'est court, ça sera plus pratique si on doit l'appeler. »

Oui, toujours le côté pratique. Mais bon, c'était mieux si il pouvait reconnaître son nom, n'est-ce pas ? Dans la boîte, avec le chat, il y avait tout ce dont il pouvait avoir besoin. Des jouets, de la nourriture, un petit coussin, une litière, un grattoir... Oui, le contenant avait été ensorcelé, sinon, il aurait été beaucoup plus grand et lourd. Il fallait bien que la sorcellerie ait ses avantages tout de même. Et Andréa était douée pour les sortilèges de volume. Enfin, douée en générale. Elle avait passé les tests d'Auror tout de même. Elle pouvait bien faire rentrer des affaires pour chat dans une petite caisse !


___

Andréa Juliet Owens
We were both young when I first saw you. I close my eyes and the flashback starts...
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1336
Date d'inscription : 11/06/2014
Multicomptes : LVH & le reste
Caracteristique : Ancienement professeur assistant d'histoire moldu
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Lun 12 Jan - 23:38



Comment aurait elle pu lui annoncer son départ. « Cherie au fait, je m'en vais. A partir de demain tu n'entendra plus jamais parler de moi, et la prochaine fois que tu me verra… Je serais peut être morte. » Comment est ce qu'elle pourrait faire ça ? Comment est ce qu'elle pourrait lui dire qu'elle quittait tout pour un idéal qu'elle n'obtiendrait peut être jamais ? Non, c'était stupide. Elle, elle se mordait les levres à l'interieur. Elle se fissurait le coeur, et elle se savait égoïste en un sens. Car expliquer à Andrea c'était donner à la femme de sa vie les armes pour l'empecher de partir. Elle ne pouvait pas faire ça. déja que son envie de partir était minime, si alors… Non.

Alors elle se focalisait sur le chaton. Léthé. Ca serait Léthé. L'oubli. Quoi de plus prémonitoire, sans qu'elles ne s'en rendent compte ni l'une ni l'autre n'est ce pas ?

« Ça me plait bien. Bon, effectivement sinon je ne l'aurais pas proposé. Mais soit. » Elle gardait toujours d'ailleurs le chaton. Léthé. Dans ses bras, et le caressait avec tout l'amour dont elle était capable. Beaucoup d'amour. Presqu'autant qu'elle n'en éprouvait pour Andrea. Et l'espace de quelques minutes, l'espace de ce moment qu'elles arrachaient au cours du temps pour le bonheur, elle se sentait heureuse. « J'aimerais que des moments comme ça durent toujours tu sais. »

Mais la vie reprendrait son cours, et d'ailleurs n'etait-ce pas le livreur qui sonnait ? Non, Miah' n'était pas determinée à lacher le chat, alors elle offrit à sa compagne le regard d'un chaton triste… A part qu'il venait d'elle. Oh, elle avait commandée les pizzas, elle irait ouvrir la porte non ? Et puis, elle réagissait mieux que Jeh' au charme que leur faisait le livreur, même si…. il fallait avouer qu'a chaque fois, une once de jalousie s'insinuait dans le coeur de la blonde. Bah, elle avait confiance en sa compagne. Alors soit.

___

Jeremiah Llewelyn Wotan
Alas, that love, so gentle in his view, Should be so tyrannous and rough in proof!  || « Just, Just tell me you love me ok? Maybe someday, I'll remember. » 

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 967
Date d'inscription : 05/09/2014
Multicomptes : Myria G. & Lisbeth R. & Siobhàn J.
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Sam 17 Jan - 18:53



Un beau moment, un beau souvenir. Le nouvel arrivant venait d'être nommé, même si il ne s'en rendait sans doute pas compte du tout, trop occupé à se faire grattouiller et à tenter d'attraper des mèches de cheveux avec ses pattes. Que ces moments durent toujours ? Oui elle savait. Elle aimerait bien aussi d'ailleurs. Ça devait être possible, non ? C'était pour cela qu'elle travaillait après tout. Pour un futur heureux.

Quelqu'un sonna à la porte et, vu le regard suppliant que lui lançait Jeremiah, c'était elle qui irait ouvrir. C'était bon pour cette fois. Mais la prochaine fois, ça serait elle qui câlinerait le chat et la blonde qui s'occuperait de répondre, ou en tout cas, c'était ce qu'elle pensait en souriant. Elle se mit debout et cela demanda une bonne partie de sa volonté et la motivation venant du fait qu'elles allaient bientôt manger. En quelques pas rapides, elle rejoint la porte et l'ouvrit pour découvrir le visage familier du livreur de pizzas, tout sourire, qui la salua chaleureusement.

« Bonsoir, Tommy. » dit-elle en référence au nom marqué sur son blouson et parce qu'étrangement, c'était toujours la même personne qui venait leur apporter leur commande. « Je te dois combien cette fois-ci ? » demanda-t-elle en sortant son porte-feuille de sa poche. Mmh. Ça allait encore, pas trop trop cher. Puis avec son salaire d'Auror qu'elle prenait soin d'aller échanger à Gringotts, elle avait les moyens. Elle lui mit plus que le compte juste dans la main puis se saisit des pizzas qui sentaient délicieusement bon dans leur carton. N'écoutant pas vraiment ce qu'il disait, elle lui ferma presque la porte au nez en le congédiant : « Passe un bonne soirée, à la prochaine, au revoir. » Vlan. Oooh, comme elle avait hâte de manger. Elle verrouilla la porte et alla poser les pizzas sur la table basse du salon, pour pouvoir continuer à câliner Léthé, tout de même ! Elle ouvrit les boîtes et donna la sienne et un bisou à la jolie blonde. « Bon appétit, Miah. » Les jours simples... Si seulement ils pouvaient avoir duré un peu plus longtemps.

___

Andréa Juliet Owens
We were both young when I first saw you. I close my eyes and the flashback starts...
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1336
Date d'inscription : 11/06/2014
Multicomptes : LVH & le reste
Caracteristique : Ancienement professeur assistant d'histoire moldu
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Ven 23 Jan - 21:09



Léthé. Il s'appelerait Léthé et il était ce petit être poilu qu'elles n'oublieraient jamais. Un lien entre l'une et l'autre avec probablement beaucoup plus d'impact qu'un lien physique ou autre chose. C'était juste… Enfin, ça n'avait pas d'importance sur le moment. Tout ce qui comptait c'était qu'il soit la, qu'il soit mignon, et qu'elle le serre dans ses bras, d'ailleurs elle était bien réticente a lacher Léthé pour aller ouvrir à la pizza. Non, allez, … C'était à Andrea d'y aller. Bon elle aurait bien voulu faire ça, mais elle avait la flemme et n'avait pas vraiment de patience avec le livreur en general, alors y aller la ce soir en lachant la boule de poil, ça aurait été un peu suspect non ?

Elle en profita donc pour papouiller le chaton, et lui faire des bisous entre les deux oreilles. Visiblement il l'avait déja adopté… Et elle… Elle l'avait adopté aussi.

« Je t'aime déja tu sais. Ca va… Tu veillera sur elle promis ? » Bah c'était pathétique, elle … se sentait pathétique, mais elle se sentait tellement… Tourmentée. Prise dans le mélo d'un tourbillon sans fin. Elle avait causé sa propre perte. « On ne vit pas dans un monde facile. Tu deviendra fort pas vrai ? » 

Et déja les pizzas revenaient avec un bisous en prime, et la jolie blonde qui ne lachait pas le chat avec le quel elle avait comploté quelques secondes plus tot. Esperant que sa rousse n'ait rien entendu. Ca n'aurait pas été bien. Ca ne l'aurait pas fait… Pas du tout ! Elle fronca les yeux un peu, puis elle tenta de prendre un air heureux. Aprés tout elle l'était… Pour le moment

« Merci. C'est agréable les soirées comme ça. »   j'espère qu'on en aura d'autres. ça serait creve coeur de le dire maintenant. Un peu sadique peut être aussi. Elle se mordit la lèvre, croqua un bout de pizza, et regarda sa femme et le chaton installé à coté d'elle… Pourquoi ? Pourquoi avait elle fait ça ?

« Tu penses qu'un jour le monde sera plus calme ? Que les conflits cesseront ? » Que les mangemorts ne seront plus ?

___

Jeremiah Llewelyn Wotan
Alas, that love, so gentle in his view, Should be so tyrannous and rough in proof!  || « Just, Just tell me you love me ok? Maybe someday, I'll remember. » 

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 967
Date d'inscription : 05/09/2014
Multicomptes : Myria G. & Lisbeth R. & Siobhàn J.
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Mar 27 Jan - 2:55



Alors qu'elle s'occupait de gérer Tommy, elle avait vaguement entendu des marmonnements à l'intention du chaton. Son idée avait été excellente. Une goutte de bonheur pour faire déborder le vase. Elle était maintenant assise, à côté du reste de sa famille. Andréa avait l'impression que sa jolie blonde lisait dans ses pensées. Avait-elle appris de nouveaux trucs ? Oui, les soirées comme ça était agréables. La rousse n'était pas contre une soirée romantique ou un rendez-vous à l'extérieur. Seulement, dehors, elles devaient prétendre ne pas avoir envie de s'embrasser. Et toute soirée avec elle devenait romantique par sa seule présence. Elle prit une bouchée de sa pizza et son corps lui dit merci de lui avoir enfin donné de quoi fonctionner correctement. Oui, bon, elle s'était à peine nourrie à midi et n'avait pas fait de pause du reste de la journée. Des méchants devaient être attrapé, par la bureaucratie aussi, même si elle n'y croyait qu'à moitié. C'était tellement bon ! La pizza donc, pas le boulot. Elle posa cependant sa part et tourna quand Jeremiah lui posa une question. C'était une question qui méritait réflexion. Et un peu d'humour.

« J'espère bien que non. Je me retrouverai au chômage. »

C'était la triste vérité en plus. Si il n'y avait plus de conflits, plus de mages noirs, son boulot n'avait plus de raison d'être. Mais elle espérait que ça finirait par arriver. Qu'elle puisse se reconvertir et devenir fleuriste ou quelque chose. Que le monde n'aurait plus besoin d'elle. Elle grattouilla un peu Léthé. Peut-être qu'il passerait ses vieux jours au milieu des tulipes et pas des avis de recherches. Ça finirait par arriver. Oui, elle y croyait.

« Tu sais qu'on pourrait juste déménager dans un endroit plus calme. Fuir pour avoir enfin notre tranquillité. Je le ferai si tu en avais envie. »

Elle le pensait. Elle aurait déménagé en Sibérie ou dans la savane pour Miah. Et ce joli chat. Ou plutôt sur une île paradisiaque. Hamac et cocotier. Bon, sa peau de rousse demanderait des onguents en permanence mais elles pourraient vivre les pieds dans le sable et les yeux perdus sur l'horizon, plutôt qu'être à l'affût de l'ombre qui finira par les abattre d'un éclair vert.

___

Andréa Juliet Owens
We were both young when I first saw you. I close my eyes and the flashback starts...
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1336
Date d'inscription : 11/06/2014
Multicomptes : LVH & le reste
Caracteristique : Ancienement professeur assistant d'histoire moldu
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Mar 3 Fév - 12:20



Parler au chat ça lui servait un peu d'exutoire, c'était comme si il la comprenait. Ça lui faisait du bien… Et c'était toutes ces choses comme ça, qui faisaient qu'elle se sentait mieux. Malgré l'atrocité qu'elle allait faire dans les jours à venir. Malgré tout ce qui allait se passer. Demain, Andrea aurait au moins ce chat la. Elle pourrait avoir quelque chose de doux et chaud contre le quel se blottir. Quelque chose qui lui fasse du bien ? Parce qu'elle, elle ne serait plus la.

Enfin, la conversation se déroulait normalement. La pizza était délicieuse * et elle gratouillait nonchalement le chat en regardant à la fois sa pizza, sa rousse et leur animal. Leur bébé. Tout était si bien. Si beau. Et la réponse d'Andrea la fit un peu sourire. Pour une soirée elle aurait presque pu tout oublier.

« Tu trouvera toujours autre chose a faire. Je t'engagerai comme assistante quand je serais enfin professeur titulaire. »

Une plaisanterie. Elle ne serait jamais finalement Jeremiah Wotan professeur d'histoire de l'antiquité spécialisée dans la religion romaine; ça ne viendrait pas. C'étiat l'un des rèves d'une vie auquel elle renoncait, pour sauver le monde. Pour changer des choses. Pour que sa femme, pour que les autres, puissent avoir un bel avenir ? Ce que rajoutait Andrea lui serra le coeur, et elle simula une grimace dûe a un pignon d'olive pour cacher sa tête déconfite. C'était une solution oui. Une solution a la quelle elle avait déja longuement pensée… Et si elles fuyaient ? Elles pourraient aller en Finlande, elle avait peut être encore un peu de famille la bas. Ou bien elle amenerait Andrea dans les pays de son choix. Hawaï ? Peu importait pour elle. Tout ce qui lui plaisait… Non. Retour à la réalité.

« On pourrait faire ça… Plus tard. Pour l'heure tu travaille avec les héros, et c'est une responsabilité que l'on ne peut pas fuir. Le monde merite mieux que ça. »

C'était serieux d'un coup. Et c'était tout comme si… Ce n'était pas Andrea qu'elle voulait convaincre, mais plutot elle… Devenue totalement serieuse tout d'un coup, elle tenta de rendre l'ambiance moins rude, en remuant un petit bout de jambon devant le chaton.

« Je pense qu'il a faim, je vais aller lui préparer une petite gamelle. »

Se lever. Aller s'occuper de ça, pour ne pas montrer le trouble dans ses si jolis yeux.






[ Ma joueuse meurt de faim rien qu'en lisant Pizza ]

___

Jeremiah Llewelyn Wotan
Alas, that love, so gentle in his view, Should be so tyrannous and rough in proof!  || « Just, Just tell me you love me ok? Maybe someday, I'll remember. » 

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 967
Date d'inscription : 05/09/2014
Multicomptes : Myria G. & Lisbeth R. & Siobhàn J.
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Lun 9 Fév - 16:16



Elle sourit. Hmm... Il devait y avoir pire destin que de faire le café à un boss aussi sexy pour l'éternité. Même si ce n'était pas le job le plus passionnant non plus. Mais elle n'y accorda pas plus de réflexion, parce que ce n'était qu'une blague après tout. Andréa ne remarqua pas que sa compagne camouflait ses émotions, lui cachait des choses bien importantes. Elle n'aurait de toute façon jamais imaginé que Jeremiah ferait des plans dans son dos. A part pour une bonne surprise, comme le chat par exemple. Pas pour une genre de fugue imminente. Pas de secrets entre elles, n'est-ce pas ? La rousse lui proposa simplement de s'en aller. Si elle voulait. La réponse qu'elle reçut ne l'étonna pas vraiment. Plus tard. Sauver le monde d'abord ou du moins, l'améliorer un peu. C'était une tâche importante qu'elle ne pouvait pas se permettre d'abandonner.

Elle hocha la tête affirmativement. La conversation avait pris des accents sérieux, sans qu'elle ne s'en rende compte. Et quoi de mieux pour l'alléger à nouveau qu'un miaulement affamé ? Jeremiah passa rapidement à la cuisine pour préparer de la nourriture, alors qu'Andy restait avec le terrible félin. Ses bras s'enroulèrent autour de la fourrure blanche alors que Léthé tentait s'escalader son épaule.

« Il faudrait proposer à Ethan de passer manger un bout un de ses jours. Histoire qu'il rencontre le nouvel habitant. »

Elle savait qu'il était fort occupé mais il pourrait sans doute faire un peu de temps pour ça. C'était pratiquement son petit fils. Presque. Bon. Est-ce qu'il aimait les chats ? Elle espérait bien.

___

Andréa Juliet Owens
We were both young when I first saw you. I close my eyes and the flashback starts...
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1336
Date d'inscription : 11/06/2014
Multicomptes : LVH & le reste
Caracteristique : Ancienement professeur assistant d'histoire moldu
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Mar 10 Fév - 14:14



Au fond elle se lançait dans le sacrifice absolu, et totalement altruiste. Pour elle, elle n'existait presque plus déja. Elle sacrifiait tout ce qu'elle était, tous ses rèves, pour un monde meilleur. Et oui, elle se doutait bien qu'Andrea souffrirait, mais pas autant. Peut être qu'elle la haïrait, ça serait plus facile que d'être triste de sa disparition ? Peut être qu'elle lui en voudrait. Oui, elle lui en voudrait. Et dans des années ils decouvriraient qu'elle avait été un héros de l'ombre, et peut être qu'elle verserait une larme. C'était assez... Romanesque dans sa tête. Mais d'une manière plus pragmatique, elle savait qu'elle devait le faire. Alors elle gardait tout en elle, sans savoir qu'un jour ça eclaterait, et elle mentait à la femme de sa vie à s'en arracher le coeur.

Et tandis qu'elle était en cuisine pour preparer la popote du chat, elle laissa couler une petite larme, juste quelques unes. Silencieuses. Invisibles. Elle se frotta les yeux avec un torchon, et revint bien vite avec la gamelle pleine.

« Et voila pour le bébé » Un sourire. Elle ... ne se forcait même pas. Elle était vraiment heureuse malgré tout. Et s'affalant sur le canapé , elle repondit à sa compagne.

« On devrait oui. Je crois qu'il prefere les chiens, mais même lui devrait fondre devant une aussi belle bouille. »

Ethan. Lui, il lui en voulait déja, mais il savait. Il savait qu'elle n'avait pas le choix. Et elle s'en voulait de l'avoir mit dans une telle situation, parce que lui devrait passer sa vie à mentir à Andrea. A continuer à proteger la rousse. A s'assurer que personne dans l'ordre ne cafte sur sa mission. Seuls McGonnagal, Dumbledore et lui savaient de toute façon. Elle secoua la tête.

« Tu veux te coucher tot peut être ? »

Elle... Elle pouvait passer la nuit à parler, mais Andrea trouverait ça bizarre peut être ? Et puis il fallait bien que la rousse s'endorme pour qu'elle puisse... S'enfuir ?

___

Jeremiah Llewelyn Wotan
Alas, that love, so gentle in his view, Should be so tyrannous and rough in proof!  || « Just, Just tell me you love me ok? Maybe someday, I'll remember. » 

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 967
Date d'inscription : 05/09/2014
Multicomptes : Myria G. & Lisbeth R. & Siobhàn J.
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Ven 13 Fév - 15:10



Pendant l'absence de sa compagne, la rousse était parvenue à manger deux parts de pizza, malgré le chaton fou qui l'escaladait et aurait adoré un peu de jambon. Elle parvenait à gérer des mages noirs, alors elle ne voyait pas pourquoi un petit félin aurait raison d'elle. Jeremiah revint de la cuisine un petit moment après, avec une gamelle pleine de choses visiblement appétissantes pour le chat, puisqu'il se rua dessus comme si sa vie en dépendait. La blonde s'affala sur le canapé et Andréa passa un bras autour de ses épaules. Elle était contente d'apprendre qu'Ethan serait content qu'elles aient adopté un petit compagnon et ravie de voir la boule blanche manger avec appétit. Elle souriait comme une idiote, juste parce qu'elle pouvait tenir Miah dans ses bras.

Se coucher tôt ? Mmh. Bonne question. Elle était fatiguée du travail. Mais, telle une gamine, elle voulait continuer à jouer avec le chat. Elle se levait tôt demain. Quel dilemme. Enfin, ce n'était pas comme si l'animal ne serait pas toujours là le lendemain. D'ailleurs, elle avait prévu de l'amener avec elle au bureau, pour ne pas qu'il soit seul pendant que Miah irait en cours. Ce n'était pas comme si les animaux étaient interdits, il y avait déjà des hiboux partout, pour passer les notes entre les services. Et tant qu'il restait dans son bureau, personne ne dirait rien.

« Peut-être ? » Elle soupira un peu, la réalité se plaisait à la rattraper. Si elle faisait mal son boulot parce qu'elle était crevée, elle se ferait encore plus rabaisser par les machos qu'elle avait comme collègue. Non merci. « Tu n'as pas tord, je me lève tôt demain. » Elle la serra un peu plus contre elle et posa sa tête sur son épaule. « Mais on peut rester encore un peu, non ? Tu n'as quasiment pas mangé. »

___

Andréa Juliet Owens
We were both young when I first saw you. I close my eyes and the flashback starts...
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1336
Date d'inscription : 11/06/2014
Multicomptes : LVH & le reste
Caracteristique : Ancienement professeur assistant d'histoire moldu
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Sam 14 Fév - 14:32



Le chaton avait bien vite délaissé les bras de la Rousse pour courir sur sa nouriture, et alors que le bras en question se passait autour de ses épaules Jeremiah sourit presque niaisement. Pour elle, il était hors de question de quitter le cocon du confort d'un simple bras, ne serait ce que pour attraper un morceau de pizza qui devait déja refroidir. Bah, elle ne se sentait pas vraiment de manger de toute façon. Ce simple bras… Elle avait envie de s'y aggriper et de tout reveler a Andrea. De lui dire qu'il fallait qu'elles partent, toutes les deux. Ou alors… Andrea tenterait de l'empecher de le faire, peut être qu'elle se mettrait en danger elle. Non, ça elle ne voulait pas y penser, son métier était déja dangereux, et le simple fait qu'elle ait rejoint l'ordre… Bah. Voila. Elle poussa un long soupir. Cette soirée était peut être la pire de sa vie. Non. Non…. ? Peut être.

Cependant elle n'avait pas non plus envie d'aller se coucher surtout vu la position dans la quelle elle était, avec sa tête posée sur l'épaule de sa rousse, et sa main qui attrapait distraitement les longs cheveux de celle ci.

« Moi aussi. Mais… Tu as raison, je préfère rester un peu avec toi et Léthé encore. Mais… Contrairement à lui, je n'ai pas envie de quitter le confort de tes bras pour attraper ma nouriture alors… » Moue boudeuse de la part de la blonde, et puis elle attrapa d'un geste nonchalent sa baguette qui trainait quelque part sur le canapé où elle l'avait lancé plus tot dans la journée, et d'un wingardium leviosa bien placé, elle fit venir à elle sa part de pizza. Parfait. Relachant la baguette elle attrapa la pizza, et croqua un bout. C'était froid. Bon, c'était pas bien grave non plus… « C'est froid. » Moue boudeuse encore. Elle savait bien faire ça de toute façon ! Et elle fixait Andrea avec des grands yeux comme si elle esperait qu'elle résolve tous ses problèmes d'un coup. C'était ça non… ? C'était elle son héros aprés tout.

___

Jeremiah Llewelyn Wotan
Alas, that love, so gentle in his view, Should be so tyrannous and rough in proof!  || « Just, Just tell me you love me ok? Maybe someday, I'll remember. » 

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 967
Date d'inscription : 05/09/2014
Multicomptes : Myria G. & Lisbeth R. & Siobhàn J.
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Mar 24 Fév - 23:41



Elle aimait bien la sentir jouer avec ses cheveux. Elle souriait en réponse à ce qu'elle lui disait, au moins le félin avait l'instinct de survie nécessaire pour remplir son estomac. Elle roula les yeux au ciel. Depuis le temps que c'était là, bien sûr que c'était froid. Elle attrapa sa baguette, fit voltiger le morceau à quelques centimètres de la main de Jeremiah, pour la réchauffer un peu. « Maintenant plus. » Qu'est-ce qu'elle ne ferait pas pour faire sourire cette petite tête boudeuse. La part de pizza resta en lévitation jusqu'à ce qu'elle soit attrapée par Jeremiah, pour éviter de la faire retomber dans sa main et qu'elle ne se brûle les doigts ou quelque chose du genre. Elle reposa sa baguette pour pouvoir de nouveau câliner de ses deux bras la jeune femme appuyée sur elle.

Elle la regardait manger. Elle aimait bien discuter avec elle, mais elle ne se sentait pas obligée de faire quelque chose en sa présence. C'était tellement confortable. Ses paupières clignèrent, une fois, deux fois, se fermant un peu plus longtemps à chaque fois. Sa tête finit par s'appuyer sur le fauteuil, si confortable. Pour s'endormir, l'étreinte de Miah valait mille fois celle de Morphée. Et la journée avait vraiment été longue.

___

Andréa Juliet Owens
We were both young when I first saw you. I close my eyes and the flashback starts...
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur

Gallions : 1336
Date d'inscription : 11/06/2014
Multicomptes : LVH & le reste
Caracteristique : Ancienement professeur assistant d'histoire moldu
MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    Dim 1 Mar - 13:02



C'était froid. Et Jeremiah se sentait parfois comme une gamine. Bien sur elle aurait pu rechauffer sa pizza toute seule, mais … c'était plus amusant si quelqu'un le faisait à sa place. Comme Andrea était en train de le faire. Et toutes ces gamineries, cette moue boudeuse qu'elle avait, ça lui brisait le coeur à l'interieur, et ça la rechauffait également. Elle croqua dans la pizza, se blottit un peu mieux contre la Rousse et leur chat. « Merci. J'ai de la chance de t'avoir. » Un baiser sur la joue, et elle continua à manger sa part de pizza.

Jusqu'a ce que celle ci soit finie, et qu'elle ne réalise que le poids sur son épaule s'était fait un peu plus lourd. Andréa dormait et Miah sentit son coeur déborder de sentiments. Sourire brisé aux lèvres elle attrapa alors son amie et le chat, et les porta jusqu'a la chambre ou elle les posa sur le lit. Elle ne dormirait pas de suite elle, elle avait des choses à faire. Des choses à préparer. Et elle reparti dans son bureau pour finir de rediger la lettre que finalement elle ne redigerait jamais. Au matin, seuls quelques mots seraient trouvés par la rousse. « Je t'aime. Je suis desolée. » … Mais peut être que le futur leur serait plus clément ? Qu'un jour elle pourrait revenir. Ou peut être, qu'elle mourrait avant même de pouvoir faire quelque chose.

___

Jeremiah Llewelyn Wotan
Alas, that love, so gentle in his view, Should be so tyrannous and rough in proof!  || « Just, Just tell me you love me ok? Maybe someday, I'll remember. » 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.    

Revenir en haut Aller en bas
 
[A&J- FLASHBACK] Arise, fair sun, and kill the envious moon, who is already sick and pale with grief.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» Zack Fair.
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» RP flashback en 1623

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seven Wonders :: 
HORS POUDLARD
 :: Londres
-